Skip to main content

Full text of "Armorial général, ou Registres de la noblesse de France"

See other formats






U d/of OMAHA 



39003002826690 



& 



? 



^ 



"Oniverafij _,"■*« 
BIBLIOTHECA 



Digitized by the Internet Archive 

in 2012 with funding from 

University of Toronto 



http://archive.org/details/armorialgnralour19hozi 



ARMORIAL 

GÉNÉRAL 



OU 



REGISTRES DE LA NOBLESSE 



DE FRANCE 




REGISTR 

(SUPPLÉMENTAIRE) 

DEUXIÈME PARTIE 



19 Liuraùs on. 

j 

•âfitJ^IVRAISON 




^ S»llOTHFOUF.q*b 




PARIS 

FIRMIN-DIDOT ET C ,E "'" wo,, ° 



Ct L«RAfti ES ,ft 



IMPRIMEURS DE L'INSTITUT, LIBRAIRES 

RUE JACOB, 56 

M DCCC LXXXIII 

Voir, au dos, un apis important 




S 
1% 



003 



PARISOT, 

Sieurs de Santenoges , de Senailly , de Montroyer & de Plefmont. 
EN CHAMPAGNE. 




D'Azur à un Lion d'Argent , & une Etoile de même, pofée au premier Canton du Chef. 



JEan- Edme Parifot , Ecuyer, Sieur du Plefmont, a jufUfïé fa Nobleffe 
par Titres depuis François Parifot fon bilayeul , & a produit en outre 
une Enquête juridique faite le 10 Mai (a) 1641 par Antoine Delcey, Com- 
mifTaire Subdélégué, en conféquence d'une Ordonnance rendue le 3o Avril 
de la même année par les Commiffaires du Roi, députés pour l'exécution de 
l'Edit du mois de Novembre précédent, concernant le Régalement des Tail- 
les; & cette Enquête , dans laquelle furent entendus plufieurs Gentilshom- 
mes qualifiés, & un nombre fufflfant d'anciens Habitans du Village de Villiers- 
Montroyer, qui atteftérent tous la Nobleffe d'Extraction dudit François 
Parifot, remonte les filiations du Sieur de Plefmont, produifant , jufqu'à fon 
cinquième Ayeul, qui fut 

PREMIER DEGRÉ. 

Didier Parifot, Ecuyer, Sieur de Santenoges & de Senailly, qui com- 
parut au rang des Nobles à la rédaction de la Coutume du Bailliage de Sens , 
ainfi que le prouve le Procès-verbal qui en fut dreffé le troifiéme de Novem- 
bre 1 555 : l'Enquête ci-deffus porte que ce Didier Parifot fut inhumé devant 
le Crucifix de TEglife de Villiers-Montroyer, 8c qu'il eut pour fils 

//. DEGRÉ. 

Hubert Parifot, Ecuyer, Sieur de Montroyer, réputé Noble dans ladite 
Paroiffe de Villiers, où il faifoit fa demeure; que ledit Hubert Parifot étoit 
Gentilhomme du Maréchal de Fervaques , & qu'il fut Père de 

///. DEGRÉ. 

Michel Parifot, Ecuyer, Sieur de Montroyer, Premier Homme d'Armes 
de la Compagnie d'Ordonnance du Duc du Maine, puis du Duc de Bellegarde; 

(a) Expédition délivrée en 1758, & légalifée. 



Regi/îre cinquième, 



v \ \ v 



BIBLIOTHECA 



PARISOT. 9 o6 



qu'il paffa en cette qualité à la montre qui fut faite près de Dijon vers Tan 1619; 
qu'il fervit aulïi en qualité de Capitaine entretenu pour le fervice du Roi, & 
commanda dans les Lieux de Saulx-le Duc & de Rouvres; il et! encore prouvé 
par la même Enquête, que de fon mariage avec Demoilélle Huguette de la 
Croix, il eut pour enfans 

4. François Parifot ci-après. 

4. Nicolas Parifot qui fervit dans les Compagnies d'Ordonnance du Baron 
de Bleigny & du Duc de Guife. 

IV. DEGRÉ. 

François Parifot, Ecuyer, Sieur de Montroyer, ayant commencé 
par être Page du Maréchal de Tavannes, eut peu de temps après une Commif- 
fion de Capitaine de Gens de pied, & commenda depuis en cette qualité dans 
la Citadelle de Caen; il obtint le 26 Octobre 1640, un Jugement des 
Commilfaires Généraux fur le fait des Tailles, par lequel il fut ordonné 
qu'il jouïroit des privilèges accordés à la NoblefTe du Royaume ; & ce fut 
à fa réquifition, que pour être compris dans les Regiftres de l'Election de Lan- 
gres, le Commiffaire Subdélégué, ainfi qu'il eft dit ci-deifus, dreffa le 10 Mai 
1641 fon Procès-verbal d'Enquête, qui apprend encore qu'il fervit aux Sièges 
de Montauban & de Montpellier en la Compagnie du Grand Prieur de France, 
commandée par le Baron de Lanty; 8c que depuis ce temps, il avoit toujours 
rendu fervice à Sa Majelté, tant près de fa Perfonne , que dans fes Armées. 

de Demoifelle Agnès le Gros fa femme, il eut un fils & une fille, favoir 
5. Claude Parifot qui fuit, 
& 

5. Elisabeth Parifot, laquelle fut condamnée le 14 Novembre 1 663 

par le Juge de Saugey , à payer par provifion la Taille où elle avoit été 
cottifée , mais qui en fut déchargée comme Noble d'extraction, par Sen- 
tence du Bailliage de Chàtillon-fur Seine, rendue le 4 Mars {a) 1664, 
avec défenfe de l'y comprendre à l'avenir. 

V. DEGRÉ. 

Noble Claude Parifot , Avocat au Parlement , époufa par Contrat du 24 Juil- 
let (b) 1666 (qui le dit fils de François Parifot-de Montroyer, Ecuyer, & de 
Demoifelle Agnès le Gros fa femme ) Demoifelle Anne Petit, fille de Jean 
Petit, Ecuyer, & de Demoifelle Cirette Le Febvre : Anne Petit, par Sentence 
du Bailliage de Langres du 18 Juin (c) 1691, obtint la Garde-noble de fes en- 
fans, qui furent 

6. Mathieu Parifot, Prêtre & Chanoine de l'Eglife de Langres. 
6. Jean Parifot ci-après. 

6. François Parifot, Officier, tué au fervice du Roi, fuivant un Mémoire 
de Famille. 
& 
6. Edmée Parifot, morte fille. 

VI. DEGRÉ. 

Jean Parifot, Ecuyer, né le 7 Septembre (d) i6j3, & baptifé le même jour 

(a) (b) (c) Expédition délivrée en i y58 , & légaliféc. {d) Extrait baptiflére délivré en forme. 



9 o 7 



PARISOT. 



dans FEglife paroiffiale de S. Pierre & de S. Paul à Langres, commença (a) de 
fervir à Page de dix -huit ans, en qualité (b) de Cadet dans la Compagnie Colo- 
nelle- du Régiment de Touloufe Infanterie, puis dans (c) le Régiment d'Humié- 
res, où étant Sous-Lieutenant, il fe trouva (d) aux Batailles de Steinkerque & 
de Nerwinde, ayant été bleffé (e) à la première, & fut fait fucceffîvement Cor- 
nette de Dragons dans le Régiment de la Reine le i cr Février (f) 1705, & 
Lieutenant dans le même Régiment le i3 Décembre (g) fuivant. 

Il fut marié par Articles (h) accordés fous feings privés avec Demoifelle 
Claude du Puy, fille de Noble Antoine du Puy, & de Dame Marguerite Potin; 
& de cette Alliance, font ifTus 

7. Jean-Edme Parifot qui fuit. 

7. Claude - François - Xavier Parifot, Officier, tué à la Bataille de Rau- 
coux, fuivant un Mémoire de Famille. 

7. Agnés-Thomassine Parifot, mariée à Charles Die, Ecuyer. 
& 

7. Bonne - Marguerite Parifot, femme de Noble Marnés Pahin , Con- 

feiller d'Epée au Bailliage & Siège Préfidial de Langres. 

VIL DEGRÉ. 

Jean-Edme Parifot, Ecuyer, Sieur de Plefmont, Avocat au Parlement, 
né le 7 Septembre (i) 1713,, & baptifé le même jour dans la Paroiffe de S. Pierre 
& de S. Paul à Langres, prit le parti de l'Eglife, & reçut la tonfure des mains de 
fon Evèque , le 22 Décembre (k) 1 73 1 ; mais fa vocation fut changée, & il 
époufa par contrat du 3o Décembre (/) 1749, Demoifelle Jeanne Lallemant, 
fille de Claude Lallemant, Ecuyer, Seigneur & Baron de Villers, &c. & de 
Dame Jeanne-Catherine Baudin. 

Il a pour enfans de ce mariage. 

8. Claude - Marie - Victor Parifot, Ecuyer, né & baptifé le 2 Juillet 

(m) 1752. 

8. Joseph - Bonne - Hilaire Parifot, Ecuyer, né le i3 Janvier (n) 1755, 
& baptifé le furlendemain. 

8. Angadresme-Mamés -Adélaïde Parifot, née & baptifée le 14 dé- 
cembre (o) 1755. 
& 

8. Agnès - Jaquette - Beatrix Parifot, née & baptifée le 3o Juillet (p) 
i 7 5 7 . 

(a) (b) (c) (d) (e) Prouvé par un Certificat qui lui en fut délivré le 7 Janvier 1 71 5. (/") (g) Original. 

(h) Original : ces articles n'ont point de datte, mais fuivant l'acte de dépôt qui en fut fait le 9 Février 1710 
ce mariage étoit dès-lors folemnilé. 

(f) Extrait baptiftére délivré en forme. (A:) (/) Original. 

(m) («) (0) (p) Extraits baptiltéres délivrés en forme. 

Vil & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roy en [es Confeils , Juge d'Armes de France. 




Y ) ) , v , N 'J 



9°9 



de PAYAN (a 



Seigneurs de la Garde-Pariol, 
dans le COMTAT VENAISSIN, et en DAUPHINÉ. 




D'Azur an Chevron d'Or accompagné de 3 Molettes de même 
pofées 2 en chef & i en pointe. 



CEtte Famille divifée aujourd'hui en plufieurs branches a été mainte- 
nue dans fon ancienne nobleffe en 1670 par M. de Bezons Intendant de 
Languedoc, fur des titres qui juftifient les filiations fuivantes. 



PREMIER DEGRE. 

Noble Homme Philibert de Payan fit fon teftament le 26 Aouft 1495 
par lequel il voulut être enterré dans l'Eglife Paroiffiale de S* Martin du lieu 
de Vifan au Diocèfe de S c Paul-trois-Châteaux & dans le tombeau de fa 
famille in tumba qua fui parentes jacent intumulati; fuivant cet acre il fut 
marié deux fois i° avec Noble Catherine Albi (des Blancs) & en 2 des noces 
avec Noble Marie de Camperio (de Champier) qu'il nomma par ce même 
acte tutrice des deux enfans qu'il en eut. 

Premier Lit. 

2. Noble Perrin de Payan auquel fon père légua, ainfi qu'il avoit fait à 

fes autres enfants la fomme de 5o florins payable lors de leur mariage ; 

on n'a point eu connoiffance de l'alliance qu'il contracta ; mais il en 

eut un fils nommé 
2. Noble Jean de Payan qui fut Chevalier de l'Ordre du Pape. 
2. Raymond de Payan inftitué héritier univerfel par le teftament de fon 

père, continué la' defcendance. 

Second Lit. 

2. François de Payan eft auteur de la 2 de branche. 

2. Noble Marie-Anne de Payan dont on ignore la deflinée. 

(a) Dans les Titres de cette Famille ce nom y eft aufli écrit quelquefois de Payai. 



de PAYAN. 



910 



//. DEGRE. 

Noble Raymond de Payan habitant de Sainte Cécille fit fon teftament 
le 1 1 Novembre i56o par lequel il inftitua fon héritier 

///. DEGRÉ. 

Noble Christophe de Payan qui époufa par contrat du 20 Mars 1572 
Demoifelle Marguerite de Lofpitio (de l Hôtel) dont il eut 

IV. DEGRÉ. 

Noble Denis de Payan Ecuyer, Cofeigneur de la Motte & de la Garde- 
Pariol dans le Comtat VenaiiTm , Comte Palatin, Bailly-Régent Général des 
terres & feigneuries de TEvêque Comte de Viviers pourvu l'an- 1610, Che- 
valier de l'Ordre du Pape nommé le i5 Février 1612, Gentilhomme (&• Lieu- 
tenant) de la grande Fauconnerie du Roy par Lettres du 2 Novembre i633, & 
Capitaine d'une Compagnie de Gens de pied dans le Régiment de Suze par com- 
miffion du 14 Juillet 1637, naquit à S te Cécille dans le Comtat VenaiiTm; ob- 
tint du Roy Louis XIII. le 14 Novembre 1612 des Lettres Patentes régiftrées en 
la Chambre des Comptes de Languedoc le 23 Novembre i6i3, par lefquelles 
ce Prince le déclara Regnicole & reconnut fon ancienne nobleffe » fur ce qu'il 
» luy était aparu (dit Sa Majefré) par le procès-verbal & enquête faite en 
» vertu de la commifïion du S r Cardinal Philonarde Prolégat en la Légation 
» d'Avignon qu'il eftoit Gentilhomme d'extraction noble , & qu'il avoit toujours 
» vécu noblement , ainfy qu avoient fait fes prédéceffeurs depuis long temps; 
» et fur ce que le dit S r de Payan s'étant préfenté en fa qualité de Bailly Général 
« de l'Evéque de Viviers aux Etats du Pays de Vivarais tenus à Annonay en 
» Tannée 16 10, l'entrée & féance luy avoit été déniée par le Corps defdits 
» Etats fous prétexte qu'il n'étoit Regnicole & Noble de laditte Province, 
« et que s'étant l'année fuivante 161 1 de rechef préfenté après avoir vérifié 
» fa nobleffe, tant par actes que témoins, les Etats dudit Pays féans en la Ville 
» de Privas luy avoient par provifion accordé laditte entrée à la Charge de 
» prendre (de Sadite Majefté) des Lettres de déclaration de laditte nobleffe 
» permiflion de jouir et pofféder les honneurs et privilèges attribués à fondit 
» Office , tout ainfy que les autres nobles du pays de Vivarais et Province 
» de Languedoc « : cette Enquête de nobleffe ell encore citée dans un certificat 
donné à Carpentras le 11 Novembre 1667 par Farulfe, Comte de Montmarte 
& Titinian Baron Romain, Damoifel de la Ville d'Orviete, Protonotaire du 
S 1 Siège Apofrolique & Recteur pour le Pape du Comté de Venifïe portant 
que feus nobles Raimond , Chrijîol (Chriftophe), & Denis de Payan ayeul , père 
& petit-fils , feu noble Perrin de Payan frère germain dudit noble Raimond & 
noble Jean de Payan fils dudit Perrin , Chevalier de l'Ordre de notre S' Père le 
Pape, tous habit ans refpeclivement de la Ville de Bollene , des lieux de Vif an & 
S te Cécile, Villes & lieux dud . Comtat & de la Ville du Bourg S' Andéol dans le 
Vivarais avoient vécu noblement & honorablement & pour tels avoient été tenus 
& réputés publiquement & notoirement , & dans les actes par eux faits & pafjés , 
tant privés que publics , s'étoient nommés ordinairement & atitrés nobles, & fans 
qu'aucun d'iceux eut jamais fait ni commis aucun acte qui eut dérogé à leur nobleffe, 



9ii 



de PAYAN. 



ainfy qu'il luy était apparu par l'exhibition à luy faite de l'enquête & examen des 
témoins, fait par feu Monf Claude de Varenes No re Public & Apojlolique , 
habitant vivant dud. lieu de Vifan, CommiJJaire à cet effet député par feu Philippe 
Cardinal Philonarde Prolégat en la Légation d'Avignon en l'année 1612 &c. 
Il fut marié par contrat du i cr Février i6o3 avec Demoifelle Madeléne de 
Philibert & fit fon tefiament le 6 Avril 1 638 : fa veuve ne fit le fien que le 18 
Janvier 1642; ils eurent de leur mariage les enfans ci-après. 

5. Jean de Payan inftitué héritier univerfel par le teftament de fes père & 

mère, continué la defcendance. 
5. Noble Pierre de Payan fut tué au liège de Tarragone, fans avoir été 

marié. 
5. Noble Jaques de Payan Cofeigneur de la Garde-Pariol & Seigneur de 
S 1 Auban étoit marié le i5 Avril 1644 avec Demoifelle Gabrielle de 
Buys; il mourut fans poitérité. 

5. Jeanne de Payan-de l'Hôtel, époufa Noble Antoine de Magnin Ecuyer 

S r de Gafte avec lequel elle vivoit le 28 Mars 1677. 

V. DEGRÉ. 

Noble Jean de Payan-de l'Hôtel Cofeigneur de la Garde-Pariol & de la 
Motte, Seigneur de S 1 Auban eft aufïï nommé dans le certificat du Comte de 
Montmarte cité ci-deffus, & qui attefte que ledit noble Jean de Payan Confei- 
gneur de la Garde-Pariol dud. Comté (Venaifïin) fils dudit noble Denis avoit 
vécu & vivoit noblement, & en laditte qualité de Confeigneur dudit lieu, entroit aux 
Affemblées & Etats dudit Comté (Venaiffin) avec Meffieurs les autres VaJ/'aux 
& Barons de notre Saint Père audit Comté & pour tel étoit tenu & réputé ; fut député 
aux Etats généraux de Languedoc (pour y reprefenter l'Evêque Comte de 
Viviers) fuivant une délibération de ces mêmes Etats du 7 Décembre 1067 
où il eft dit qu'en conféquence de l'examen qui avoit été fait des titres de fa 
noblejfe et des preuves qu'il en avoit données ainfy que de fes filiations par des 
anciens titres, il avoit prêté ferment en la manière ordinaire; il fut déclaré 
noble et ifj'u de noble race et lignée ainfi que Jaques de Payan fon frère , par 
Jugement de M. de Bezons Intendant de Languedoc du 3 Décembre 1670 ren- 
du fur les titres qu'il avoit produits depuis Philibert de Payan fon trifayeul vivant 
en 1495, & fut marié deux fois; la première avec Demoifelle Elifabeth de 
Bret, & la féconde avec Demoifelle Sufanne de Lesglise morte avant le 12 
Février i665. 

Premier Lit. 

6. François de Payan-de l'Hôtel va fuivre. 

Second Lit. 

6. Louis de Payan-de la Garde S r de Lauriol eft ainfi nommé dans le contrat 
de mariage de fon frère : il paroît qu'il étoit né du 2' 1 lit. 

VI. DEGRÉ. 

Noble François de Payan-de l'Hôtel Cofeigneur de la Garde-Pariol 8c 



4 de PAYAN. 



gi 2 



de la Motte qualifié Noble Seigneur dans l'Extrait baptiftére de fon fils, époufa 
par contrat du 12 Février i665 D lle Françoife de Magnin-de Montroux 
morte le 23 Mars ij33 6c inhumée dans la Paroiffe de S 1 Martin de la Ville 
de Boulene) fille de Noble Jean de Magnin Seigneur de Montroux, Capi- 
taine de Cavalerie au Régiment de Grignan, & de Demoiiélle Madeléne de 
Groussant. Du mariage dudit Seigneur de la Garde mort le 19 Novembre 
1704 & enterré dans la fufdite Paroiffe de S 1 Martin de Boulene au tombeau 
de fes ancêtres, naquirent 

7. Jean-Antoine de Payan ci-après. 

7. Françoise de Payan-de la Garde mariée par contrat du 2 Juin 1698 
avec Paul de Roquard Chevalier de l'Ordre Royal & Militaire de S 1 
Louis & Capitaine de Dragons au Régiment de Lautrec : elle mourut 
en 1753. 

VII. DEGRÉ. 

Noble Jean-Antoine de Payan-de l'Hôtel Cofeigneur de la Garde-Pariol 
& de la Motte, né à Boulene & baptifé le 23 Février 1678, eut pour maraine 
dans la cérémonie de fon baptême Noble Damoifelle Jajline de Payan-de la 
Garde : il eft qualifié Noble & Illuftre Seigneur Mejjire Jean-Anthoine de Payan 
de l'Hôtel Confeigneur de la Garde-Patriol & de la Motte, fils de défunt Illuftre 
Seigneur Mejjire François de Payan de l'Hôtel Confeigneur defdits lieux , & 
d'Illuflre Dame Françoife de Manin- (de Magnin-) de Montroux, dans fon 
contrat de mariage accordé le 23 Décembre 1 7 1 3 avec Noble Demoiiélle 
Marie- Angélique d'Amblard (morte le 8 Août 1719 âgée d'environ 23 ans 6c 
inhumée dans l'Eglife des Dominiquains de la Ville d'Orange) fille de Noble 
Paul-Hiacinthe d'Amblard, & de Dame Jeanne-Marie de Coulet alors femme 
de Noble Alexandre de Drevon : il mourut le 27 Juillet 1761 8c fut inhumé 
dans l'Eglife Cathédrale & Paroiffiale de la Ville d'Orange , ayant eu de fon ma- 
riage 

VIII. DEGRÉ. 

Noble Jean-Antoine de Payan-de l'Hôtel Ecuyer, Cofeigneur de la 
Garde-Pariol, né à Orange le 29 May 17 18 & qualifié Chevalier dans le 
contrat de fon mariage accordé le 28 Avril 1758 avec Demoifelle Marie- 
Louife-Thérèfe de Gordon fille de » Meffire « Maurice de Gordon-du Pin 
ancien Officier de Dragons, & de Dame Marie-Anne de Bouchon : il a eu 
de ce mariage les 3 enfans qui fuivent. 

1. Louis -François -Antoine -Maurice de Payan Ecuyer naquit à Oran- 

ge le 9 Août 176 1 . 

2. Jeanne- Marie -Anne -Thérèse de Payan-de la Garde, naquit à Mon- 

dragon le i er Mars 1760. 

3. Adélaïde de Payan naquit à S te Cécille dans le Comtat Venaiffîn le 

4 Avril 1763. 



9 i3 de PAYAN. 



SECONDE BRANCHE. 

II. DEGRÉ. 

Noble François de Payan (fils né du 2 d mariage de Philibert de Payan 
auteur du i er degré) époufa le 10 Novembre i55o dans l'Eglife de S 1 Martin 
de Vifan , Diocele de S' Paul - trois - Châteaux, Demoifelle Anne Genevés; 
& ils moururent l'un & l'autre avant le 10 Novembre i5gi ayant eu de leur 
mariage 

3. Charles de Payan qui fuit. 
& 

3. Jaques de Payan qui fut préfent au contrat de mariage de fon frère, & 
dont on ignore la deftinée. 

III. DEGRÉ. 

Noble Charles de Payan Confeiller & Procureur du Roy au Bailliage de la 
Ville de S 1 Paul - trois - Châteaux, naquit à Vifan 8c fut baptifé le 25 Janvier 
1 5 55 ayant eu pour parain Noble Sylvejlre de Payan; il époufa par contrat du 
18 Novembre 1 5g i Honéte Demoifelle Lyonette Morel fille de Sire Pierre 
Morel Bourgeois du Lieu de Pierrelatte, au Diocefe dudit S 1 Paul, & d'Hono- 
rable Demoifelle Marguerite Gaignat : il fit fon teftament le 5 Août 1629 
par lequel il légua à l'Eglife réformée de ladite Ville de S 1 Paul la fomme 
de i5 livres pour être employée à la réparation du Temple, & déclara avoir eu 
de fon mariage 

4. Charles de Payan (ci-après) qu'il inftitua fon héritier univerfel. 

4. Françoise de Payan 1 

o* lelquelles étoient alors mariées ; la i re avec Etienne 

Bouvier & la 2 de avec Jacob Marin. 



4. Anne de Payan 



IV. DEGRE. 



Noble CHARLEsde Payan Avocat au Parlement de Dauphiné , Confeiller 
& Procureur du Roy au Bailliage de S 1 Paul - trois - Châteaux par provifions du 
25 May i63o , & reçu le i cr Juin fuivant en la Chambre des Comptes de 
Dauphiné, époufa par contrat du 28 Avril i63o Demoifelle Lucrèce de 
Marsane - de - Fontjulianne fille de Noble Gédéon de Marfane Seigneur de 
Fontjulianne, Lieutenant Colonel du Régiment du Paffage, Capitaine Châtelain 
des lieux de Sauzet & de S 1 Marcel, Commandant à Carmagnole, 8c de Demoi- 
felle Marguerite de Béraud ; 8c dans cet acte il eft dit que ce mariage devoit 
être célébré parmi ceux de la religion chrétienne réformée de laquelle (les 
parties ) faifoient profe/Jion ; Charles de Payan mourut au mois d'Octobre 
1678 âgé d'environ 83 ans, 8c fut inhumé le 20 de ce mois dans le cimetière 
de ceux de la religion prétendue réformée de la Ville de S 1 Paul-trois-Châteaux : 
De fon mariage avec Lucrèce de Marfane qui étoit morte avant le 14 No- 
vembre 1667, il eut trois enfans ci-après. 

5. Gédéon de Payan va fuivre. 

5. Jean de Payan efl: auteur de la 4 e branche. 

5. Justine de Payan fut mariée par contrat du 2 Mars i65g avec Noble 



Régi 'Ire cinquième. f - ■'■ 



de PAYAN. 



914 



Laurent de Martinel Seigneur de RoufFas , & vivoit encore le 4 Oc- 
tobre 1669. 

V. DEGRÉ. 

Noble Gédéon de Payan Avocat au Parlement de Dauphiné, époufa par 
contrat poftnuptial du 14 Novembre 1667 Demoifelle Louife de Sibert- 
de Montiéres fille de Noble Hector de Sibert Seigneur de Montiéres , Baron 
de Cornillon, 8c de Demoifelle Olimpe de Drevon , il mourut avant le 18 
Mars 1696, & eut de lbn mariage avec ladite Demoifelle de Sibert qui lui 
furvécut de plufieurs années, les enfans ci-après. 

6. Hector de Payan va fuivre. 

6. Alexandre de Payan né au mois de Décembre 1679, fut baptifé le 
dernier de ce mois dans le Temple de ceux de la religion prétendue ré- 
formée de S 1 Paul - trois - Châteaux & fut tué au fervice du Roy étant 
Lieutenant dlnfanterie. 

6. Gédéon -Jean de Payan vivoit le 3 Février 1704. 

6. Benjamin - François de Payan eft auteur de la 3 e branche. 

6. Louis - Samson de Payan Chevalier de fOrdre Royal & Militaire de 
S 1 Louis, d'abord Capitaine, puis Major du Régiment de Quercy In- 
fanterie, & encore depuis Lieutenant Colonel de ce Régiment & Bri- 
gadier des Armées du Roy à la promotion du 1" May 1745, fut em- 
ployé en cette qualité dans l'Armée commandée par le Maréchal de 
Maillebois fuivant une lettre que le Roy lui écrivit à cet effet le i er 
Décembre fuivant & donna en différentes occafions des preuves figna- 
lées de fa valeur : il époufa par contrat du id Juillet 1737 Dame Char- 
lotte de Bancenel ( veuve de Meffire Etienne des Serres Major de la 
Ville de Salins) fille de Meffire Alexandre de Bancenel-de Myon Sei- 
gneur de Champagne, & de Dame Françoife de Billard - de Raze ; fit 
fon teftament le 10 Novembre 1759 par lequel il inftitua Ion héritier 
univerfel Noble François de Payan fon neveu Vice-Bailly de S 1 Paul- 
trois - Châteaux, & mourut le 28 Février 1760 âgé d'environ 76 ans; 
il fut enterré le lendemain en TEglife Cathédrale 8c Paroiffiale de S 1 Paul- 
trois - Châteaux, dans le tombeau de fa famille. 

6. Olimpe de Payan née le 18 Septembre 1668 & baptifée dans le Tem- 
ple de TEglife prétendue réformée de S 1 Paul- trois - Châteaux, époufa 
Aldebert de Vacherie Seigneur de Coulon , Lieutenant Général des 
Armées au fervice de Ruffie , à fit fon teftament à Peterfbourg le i3 
Juin 1741, par lequel elle inftitua fon héritière univerfelle Françoife de 
Payan fa coufine qui favoit accompagnée en Ruffie, avec fubftitution 
au profit de Joleph de Payan-de TEftang fon neveu alors Capitaine au 
fervice de S. M. I. de Ruffie, & fit un don de la fomme de 100 rou- 
bles à TEglife françoife proteftante réformée de S 1 Peterfbourg, dont 
elle étoit membre. 
6. Christine de Payan fut mariée par contrat du 18 Mars 1696 en préfence 
de Dame Françoife de Payan d' Ar amont fa tante , avec Daniel Niel, de la 
Ville de S 1 Paul -trois -Châteaux; De ce mariage naquirent Paul - François 
Niel actuellement Confeiller-Procureur du Roy au Bailliage de laditte Ville 
de S 1 Paul -trois -Châteaux, & Gabriel, Baron de Niel, Ecuyer, Capitaine 
dans le Régiment de Quercy Infanterie, Chevalier de fOrdre Royal & 



9 ,5 de PAYAN. 7 

Militaire de S 1 Louis , 8c Viguier de la Ville de Bollene , qui fut créé 
Noble du premier rang 8c Baron Romain , ainli que fa poftérité mâle & 
femelle, par Lettres du 20 Janvier 1739. 

6. Marie-Rose de Payan époufa en face d'Eglife le 3 Février 1704 M r 

M e Paul Arnaud Docteur en droits, Conleiller - Procureur du Roy au 
Bailliage de S 1 Paul - trois - Châteaux; & de ce mariage naquit Henry- 
Laurent d'Arnaud-de l'Eftang Chevalier de l'Ordre Royal 8c Militaire 
de S 1 Louis, 8c Lieutenant -Colonel du Corps Royal de l'Artillerie, 
annobli par Lettres du mois de Janvier 1760 en confidération de les 
fervices diftingués. 

VI. DEGRÉ. 

Noble Hector de Payan-de l'Eftang d'abord Capitaine d'Infanterie, puis 
Avocat au Parlement de Dauphiné, né à S 1 Paul -trois- Châteaux le 2 Octo- 
bre 1669 8c baptifé le 4 du même mois dans le Temple de ceux de la religion 
prétendue réformée , fut marié 2 fois ; la première , par contrat du 29 Octo- 
bre 1707 avec Demoilélle Lucrèce Richard - de Belvezet, (morte en 
ladite Ville le 26 Novembre 1720 âgée d'environ 36 ans) fille de M r Clau- 
de. Richard, de la Ville de Grenoble, 8c de Demoifelle Anne Jacob, 8c la 2 de 
en face d'Eglife le 9 Janvier 1721 avec Demoifelle Catherine Genton , (mor- 
te aufli à Saint - Paul - trois - Châteaux le 28 Septembre 1738 âgée d'environ 55 
ans) fille de François Genton, 8c de Dame Catherine Durand; il fit Ion tefta- 
ment le 25 Janvier 1726 qu'il révoqua depuis par un autre qu'il fit le 23 Oc- 
tobre 1730 par lequel il veulut être inhumé dans fon caveau qui étoit dans 
l'Eglilé Cathédrale de S 1 Paul-trois-Châteaux, 8c mourut en cette Ville le 8 
Avril 1735. Du i cr lit naquirent les enfans ci-après. 

7. Joseph de Payan-de l'Eftang va fuivre. 

7. Noble Louis (*) de Payan Docteur en Médecine de l'Univerfité de 
Montpellier, demeurant en la Ville d'Aubenas en Vivarais , naquit à 

(*) A l'appui des titres que ces trois branches ont produits 8c qui l'ont revêtus de la forme 
la plus authentique pour établir leur origine, commune avec celle des Seigneurs de la Garde- 
Pariol, elles ont produit de plus une déclaration 8c atteftation en forme de la branche aînée, 
dont on va donner ici la copie mot pour mot, pour prouver que la réparation éloignée de 
ces différentes branches n'empêche qu'elles ne fe reconnoiiïent encore aujourd'hui pour venir 
toutes de la même foùche. 

» Pardevant nous Jofeph Bérauld No 1( '. Roïal Gradué de cete Ville de S 1 Paul-trois-Châ- 
» teaux fouf né . cejourd'hui treizième du mois de Décembre aprez midi mil fept cent foixante- 
» un elt comparu Médire Jean-Antoine de Payan Seigneur de la Garde-Pariol réfidant de la 
» Ville d'Orange, lequel a volontairement déclaré et déclare à nous No rc . ftipulant et acep- 
» tant pour tous les intérelfés abl'ens et notamment pour Noble Louis de Payan réfidant en 
» la Ville d'Aubenas en Vivarais, natif dud. S 1 Paul en Dauphiné; Noble François de Payan 
» Conf er . du Roi, Vibaillif au Baillage dud. S' Paul et Noble Jofeph-Francois de Pavan- 
» Champié Avocat au Parlement de Dauphiné, aulli réfidans en lad. Ville de S 1 Paul-trois- 
» Châteaux, qu'il a toujours oui dire par feu Noble Jean-Antoine de Payan-de la Garde fon 
» perc et reçu corne une tradition confiante dans fa famille, que fa branche et celle des Payan 
» de S' Paul-trois-Châteaux defeendoient de la même tige; déclarant de plus que les Payan des 
» deux branches fe font toujours qualifiés et fe qualifient encore parens, aiant les mêmes 
» Armoiries; et voulant led. Seig 1 ' déclarant être plus particulièrement inftruit du fait de lad. 
» parenté, il a trouvé et vérifié dans les actes et pièces de la famille qu'il elt tils de feu Noble 
» Jean-Antoine de Payan-de la Garde, et Dam.'° Angélique d'Amblard, que ce dernier étoit 
» fils de Noble François de Payan-de la Garde, et de Dam. ,c Françoife de Magnin-de M n 
» troux, que led. Noble François de Payan etoit fils de Noble Jean de Payan-de la Garde et 



Z L lj 



8 de PAYAN. 916 

S 1 Paul-trois - Châteaux le 24 Mars 1717 & fut inftitué héritier univer- 
fel par le teffament de fon père; il époufa par contrat du 21 Septem- 
bre 1744 Demoifelle Marie - Louife - Léonarde Bernard fille de M r M e 
Michel-André Bernard Avocat en Parlement, Lieutenant de Baillif de 
ladite Ville d'Aubenas, & de Dame Marie Rousset ; & de ce maria- 
ge il a eu 3 filles qui fuivent. 

8. Marie- Anne de Payan naquit le 5 Juillet 1745. 

8. Louise - Charlotte - Thérèse de Payan naquit le 2 Février 1757. 
8. Rose de Payan naquit le 12 Novembre 1760. 
7. Hector - Louis de Payan Religieux Dominiquain , naquit à Saint Paul- 
trois-Châteaux le 20 Juillet 1718. 

Second Lit. 

7. Christine de Payan eit Religieufe Urfuline. 

VII. DEGRÉ. 

Noble Joseph de Payan-de l'Effang né à S 1 Paul-trois -Châteaux le 5 Juil- 
let 171 1, entra en qualité d'Officier au fervice de Rutile en 1735, & fut fait 
Capitaine en 1740; il s'attacha enfuite au fervice de France & fut nommé 
fucceflivement Capitaine de la 4 e Brigade du Régiment de Cavalerie légère 
de Saxe-Volontaire de nouvelle levée le 8 Juin 1743, Lieutenant - Colonel 
réformé à la fuite du Régiment d'Infanterie Allemande de Lowendal le 19 
Février 1745, & depuis Colonel Commandant des Croates François, à la 
tète defquels il fut tué au mois d'Août 1746 au Camp des cinq Étoiles en Flan- 
dres; il époufa par contrat paffé à Drefde le 17 Mars 1744 Demoifelle Marie- 
Thérèfe, Baronne de Beaussier, fille de Meffire Antoinette, Baron de BeaufTier, 
Baron du S 1 Empire, Confeiller- Aulique du feu Roy de Pologne Electeur de 
Saxe, Confeiller - Intime de S. A. S. Mg r le Landgrave de Heffe - d'Armftadt , 
& de Noble Dame Madeléne de Bezaudin; De fon mariage avec ladite Ba- 
rone de BeaufTier remariée depuis avec Meffire Gabriel, Baron de Niel ancien 
Capitaine d'Infanterie, 8c Chevalier de l'Ordre Royal & Militaire de S c Louis, 
il a eu une fille unique nommée 

8. Marie- Anne- Henriette de Payan-de l'Ellang née à Drefde au mois de 

Décembre 1744 & mariée par contrat du i3 Juillet 1761 avec Meffire 
Marc - François de Ribere - d'Antremon Chevalier, ancien Capitaine 
d'Infanterie, & Chevalier de l'Ordre Royal & Militaire de S 1 Louis. 



TROISIEME BRANCHE. 

VIL DEGRÉ. 

Noble Benjamin -François de Payan Ecuyer, Docteur en Droits, Avo- 

» de Dam. le Elizabeth de Breft, lequel Jean de Payan obtint conjointement avec Jaques de 

» Payan fon frère un Jugement de vérification de noblelïe le trois du mois de Décembre mil 

» iix cent foixante et dix de M. Bazin de Bezons Intendant de Languedoc, Comiffaire dépu- 

» t., lequel Jugement vife plufieurs pièces et entre autres le teftament fait en mil quatre cent 

« quatre-vint-quinze par Noble Philibert Payani, tige comune de deux familles, lia de plus 



917 



de PAYAN. 9 



cat au Parlement de Dauphiné , puis Confeiller du Roy, Vice - Bailly, Juge 
Royal Civil & Criminel au Bailliage de la Ville de S 1 Paul - trois - Châteaux 
par provilions du 6 Septembre 171 1, (3 e fils de Gédéon de Payan auteur du 
5 e . degré de la 2 de branche & de Louife de Sibert ) avoit été baptifé le 23 
Septembre 1682 dans le Temple de ceux de la R. P. R. de ladite Ville, étant 
alors âgé d'environ 7 jours; il embrafTa depuis la Religion Catholique, & 
époufa par contrat du 26 Décembre 1708 Demoifelle Elifabeth Niel fille de 
Jean Niel, & de D ,lc Elifabeth Escofier : il mourut le i er Janvier 1752 après 
avoir fait fon teftament le 29 Décembre ij5i; & de fon mariage il a eu un 
fils & 5 filles, dont trois font actuellement Religieufes. 
8. François de Payan va fuivre. 
8. Marie-Rose de Payan née à S 1 Paul - trois - Châteaux le 27 Avril 1714, 

époufa par contrat du 10 Janvier 1734 M r M e Eymard Charbonier 

Avocat en la Sénéchauflee de la Ville de Montélimart. 
8. Thérèse - Gabrielle de Payan née le 4 Avril 1726, fut mariée aufïi 

par contrat du 26 Août 1742 avec M r M e Paul Audiffret Confeiller 

du Roy , Lieutenant Général de Police de la Ville de Saint Paul-trois- 

Chàteaux. 

VIII. DEGRÉ. 

Noble François (*) de Payan Ecuyer, Avocat au Parlement de Dauphi- 
né, puis Confeiller du Roy, Vice -Bailly, Juge Royal Civil & Criminel au 
Bailliage de la Ville de S 1 Paul - trois - Châteaux par provifions du i3 Mars 
1752, & Subdélégué de 1 Intendance au département de cette Ville, fut bap- 
tifé le 17 Janvier 1720; il époufa par articles fous feings privés du 29 Janvier 
1753 & en face d'Eglife le 9 Février fuivant Demoifelle Marthe Isoard fille 
de Noble Etienne - Daniel Ifoard Chevalier , Confeiller du Roy , Tréfoner de 
France en la Généralité de Dauphiné, & de Dame Marthe Lagier; & de ce 
mariage dont lefdits articles furent reconnus devant Notaire le 18 Avril fuivant 
naquirent les enfans ci-après. 

1. Charles - François de Payan naquit le 24, 

Janvier 1758. 

2. Joseph -François de Payan naquit le 19 Fé- 

vrier 1759. 

3. Henry- Laurent- François de Payan naquit!, at ^ . A . „. . 

r . .. ' J ^ )ah' Paul-trois-Chateaux. 

le 20 Avril 1760. 

4. Philibert- François de Payan naquit le 24 1 

Janvier 1763. 

5. Jeanne-Françoise de Payan naquit le 8 Fé- 

vrier 1737. 



» trouvé et vérifié fur lefd. pièces, que lefd. Nobles Jean et Jaques de Payan étoient fils de 
» Noble Denis de Payan-de la Garde, et de Dam. le Elizabeth de Philibert, réfidant dans le 
» Comtat d'Avignon, lequel obtint du Roi Louis treize des Lettres de naturalité le quatorze 
» Novembre mil fix cent douze, enrégitrées à la Chambre des Comptes de Montpelier le 
» vint-trois Novembre mil iix cent treize, dans lefqueles il eft dit qu'il a aparu à ta Majefté par 
» les pièces y atachées, que Denis de Payan elt Gentilhomme d'extraction noble et qu'il a 
» toujours vécu noblement, ainli qu'ont fait fes prédécelfeurs depuis longtems. Il a de plus 
» trouvé et vérifié que led. Noble Denis de Payan étoit fils de Noble Chriltophe de Payan, et 



io de PAYAN. 



qi8 



QUATRIEME BRANCHE. 

V. DEGRÉ. 

Jean de Payan Avocat au Parlement de Dauphiné ( 2d fils de Charles de 
Pavan auteur du 4 e degré de la 2 de branche, & de Lucrèce de Marfane ), épou- 
fa Demoifelle Catherine Morin fille du S'" Daniel Morin & de D lle Mar- 
guerite Ai.lene, par contrat du 17 Mars 1676 dans lequel il eft dit que 
ce mariage devoit être folemnitè a la forme de ceux de la religion prétendue 
réformée; il embraffa depuis la Religion Catholique & mourut à S 1 Paul-trois- 
Chàteaux le 19 Janvier 17 10 âgé d'environ 65 ans; il a voit été marié en fé- 
condes noces avec Jeanne Félix; De fon i er mariage naquirent 

6. Daniel-Louis de Payan ci-après. 
& 

6. Françoise de Payan morte le 16 Avril 1754 à Peterlbourg où elle avoit 
accompagnée Olympe de Payan fa couline, femme du Générai Coulon. 

VI. DEGRÉ. 

Noble Daniel-Louis de Payan - Champier Avocat au Parlement de 
Dauphiné, époufa par contrat du 9 Octobre 1717 Noble D" e Jeanne de la 
Roche- d'Eurre fille de Noble François de la Roche - d'Eurre, 8c de Dame 
Françoife de Bouchon; il mourut le 10 Février 1761 âgé d'environ 76 ans 
& fut inhumé le lendemain dans TEglife Cathédrale 8: ParoifTiale de S 1 Paul- 
trois-Chàteaux; de fon mariage naquit Jofeph-François de Payan qui fuit. 

VIL DEGRÉ. 

Noble Joseph-François de Payan - Champier ( * ) Avocat au Parlement 

» de Dam. Ie Marguerite de l'Hôtel, que ledit Chriftophe étoit fils de Noble Raimond de 
» Payan, et que ce dernier étoit fils aine de Noble Philibert de Payan originaire et habitant de 
» la Ville de Vifan au Comtat Venaiffin ou d'Avignon, qui eut un autre fils nomé Noble 
» François de Payan premier, qui fe maria avec D. le Anne Genevés, et s'établit à S 1 Paul-trois- 
» Châteaux, duquel mariage naquit Noble Charles de Payan premier, Conf er . Procureur du 
» Roi au Baillage dud. S r Paul, marié avec Lionete Morel; de ce mariage naquit Noble Char- 
» les de Payan fécond, auffi Procureur du Roi, marié avec Dam. le Lucrèce de Marfane-de 
» Fontjuliane, duquel defeendent lefd. Nobles Louis, François, et Jofeph-François de Payan 
» lés arriére-petits fils acluelement vivans; en conféquence déclare et reconoit led. Seig.'' de 
» Payan-de la Garde, en tant que befoin feroit, lefd. S rï de Payan l'es vrais parens decendans 
» de la branche cadete dud. Noble Philibert de Payani, duquel le déclarant decend lui-me- 
» me fuivant la généalogie ci-deffus marquée. En foi de quoi et pour rendre témoignage à la 
» vérité, il a requis Noufd. No re . d'en drefïer le prefent acte qui a été fait et paffé aud. S. 1 Paul 
» dans un Salon de la Maifon de Meffire Efprit-Jofeph de Caftellane Chevalier Seigneur de 
» Pazenan, Chevalier de l'Ordre Roial et Militaire de S 1 Louis, en la préfence, et de Meffire 
» Jean-Louis d'Anglejan S. r du Bouchet, réfidans aud. S 1 Paul, qui ont ligné avec led. Seig. r dé- 
» clarant. Signé, la Garde, d'Anglejan-du Bouchet, Castellane, Béraud avec paraphe, 
» ainli à la minute, contrôlée a S 1 Paul le i3 X. bre 1761 par Thhron Comis &c. 

» Collationé à fa minute par Noufd. No re . foup"-'. « 
(Signé) >- Béraud. « 

» Nous Paul François Niel Confeiller- Procureur du Roy au Baillage de la Ville de S 1 
» Paul-trois Châteaux, certifions et atteftons à tous qu'il apartiendra, que M p Béraud qui a 
« expédié et ligné l'extrait ci-deffus 'eft Notaire Royal de cette Ville aux actes et fignatures 



919 



de PAYAN. 



1 1 



de Dauphiné , né à S 1 Paul -trois -Châteaux le i5 Novembre 1719, époufa par 
contrat du 2 Septembre 1748 Demoilélle Marie - Madeléne - Thérèfe de Turc- 
des Arènes fille de Noble Jofeph de Turc - de - Longes - des Arènes Ecuyer, 
demeurant à Orange, & de Dame Marie- Elifabeth du Mas ; Il a eu de fon 
mariage les enfans qui fuivent. 

VIII. DEGRÉ. 

1. Hilaire-François de Payan-Champier naquit, 

le 25 Juin 1756. \ 

2. François de Payan-Champier naquit le 10 

Juillet 1760. 

3. Anne-Marie-Louise de Payan-Champier na- 

quit le 28 Janvier 1750. 

4. Pauline-Thérèse de Payan-Champier naquit 1 à S 1 Paul-trois-Chàteaux. 

le 20 Août 17D2. 

5. Victoire-Marthe de Payan-Champier naquit | 

le 14 Décembre 1757. 

6. Julie de Payan-Champier naquit le 3o Dé- 

cembre 17D8. 

7. Madeléne-Modeste de Payan-Champier na- 

quit le 27 Décembre 1762. / 

» duquel, foy doit être ajoutée tant en jugement que dehors, en foy dequoy nous avons fait 
» le prélent que nous avons (igné, fait contresigner par le Subftitut du Grétier, et apofer le 
» fceau dud. Siège. Donné à S 1 Paul-trois-Chàteaux le huit Janvier mil fèpt cent lbixante- 
» deux «. (Signé) Niel Procureur du Roy. (Et plus bas) » Par M 1 ' le Procureur du Rov 
» (Signé) Bringer Subftitut «. (Et fcellé). 

Vu & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roy en/es Confeils, Juge d'Armes de France. 




f)2I 



PELET 



en ARTOIS. 




n'Ayiir à une Fleur de Lis d'Or, & une Bordure engrêlée de même. 
Cimier : une Lance avec un Cruiffant d'Or au bout: Supports, deux Lyons. 

CEtte Famille maintenue dans la NoblelTe en 1666, par M. Colbert, 
Intendant d'Amiens, de SoilTons, d'Artois, tkc, eft du nombre de celles 
qui ont été victimes des Guerres arrivées dans le Pays d'Artois; néanmoins les 
Titres qu'elle a eu le bonheur de conferver , & qui furent produits alors à cet 
Intendant, font plus que lufrifans pour démontrer l'ancienneté de lbn origine 
depuis plus de trois Siècles; le premier de cette Famille qui loit connu dèz 
cette Époque, elt un, 

PREMIER DEGRÉ. 

Jean Pelet, Ecuyer (*), S r . ( * ) de Leuzeux ou de Louzeux & de Mi- 
rogis, qui eut de fon mariage ( * ; avec Demoifelle Catherine Cuhault. 
2. Lambert Pelet ci-après. 

& 
2. Jean Pelet, Ecuyer (*), S r . de Leuzeux ( * ) ou de Louzeux. 

(*) Toutes les Alliances, Qualités & Filiations défignées dans cet Article par une Étoile, font énoncées dans 

une Atteftation de Nobleffe faite le 4 Mars (a) 1664 devant les Élus fur le fait de la NoblelTe, dans les Pays & 

Comté d'Artois, S 1 '. Pol , Guifnes & Boulonois, à la requête de Julien & Jean Pelet, père & fils, S's. du Bus & 

de la Suzoye, par laquelle, Nobles & Vénérables Perfonnes, Maîtres Louis Defroza, Chanoine de l'Eglife Ca- 

thédralle de Nôtre-Dame d'Arras, Antoine Pelet, Prêtre, S'', de la Tour (b), Adrien Payen, Ecuyer, Sg r . 

d'Hautecotte, de la Foffe, &c. François Pelet, Ecuyer, S r . de la Folie, frère puîné dudit Julien & Oncle audit 

Jean , & Robert Pelet , pareillement Ecuyer, S r . du Sartel , tous demeurans en la Ville d'Arras, dépofent , de plus, 

après Serment folemnel prêté entre les mains defdits Élus, que » Lambert Pelet (auteur du 2 d . Degré connu) & 

» fes defeendans, au nombre defquels étoient Nicolas, Jean, Jaques & Dominique Pelet , S rs . de la Beaulîe, & Ja- 

» ques Pelet, Ecuyer, S r . de la Suzoye, frère de Jean , Ecuyer, S r de la Beauffe , Julien Pelet , Ecuyer, du Bus 

» & Jean Pelet , Ecuyer, S 1 ' de la Suzoye fon fils, étoient tous leurs parens & iffus de la même Famille des Pelet, 

» S ,s . du Sartel. & de Leuzeux, à la fuite de quoi ils étoient alors ellognez de cincq Degrets , à l'efgard dudit Julien 

» Pelet avecq ledit Sieur de la Tour, & de cincq Degrets & demy avecq ledit Sieur d'Hautecotte àcaufede 

» Damoifelle Marie (c) Pelet la femme, & Ledit S 1 ', du Sartel, du parentage d'entre eux & ledit Julien, comme 

» auffi en pareil Degrés, à l'efgard dudit Jaques, S r de la Beauffe, père dudit Dominicque, ce que tous lefdits 

« Affiltans aflirmoient eftre véritable, pour avoir veu, vifité & leu plufieurs Tiltres, quy avoient elle fournis au 

" Procez intenté par le Procureur du Roy en cette Efleèlion, allencontre de Guy, Robert et Antoine Pelet, par 

» lequel ils avoient été déclarés Nobles; affirmant en outre lefdits lufnommez, qu'ils avoient toujours tenu pour 

» parens, comme leurs Prédéceffeurs avoient fait, lefdits Julien (V Jaques, pères de Jean & Dominique, comme 

» delcendans de la Branche dudit Lambert , ayants fait leur rcfidcncc en France: même que lefdits Julien & 

» Jaques & leurs Prédéceffeurs avoient toujours porté les mêmes Armes dont avoient ufés ceux defdits Sieurs 

» de la Tour & du Sartel, deiquclles ils le fervoient encores alors, &C, 

(a) Original, (b) On a produit fon Teftament, daté du 14 Sept. 1 684, par lequel il inftitue fon héritier, Antoine Pelet, 
fon neveu, Ecuyer, Seigneur deChimencourt, auteur du Vile. Degré de cette Généalogie 1 l llle fe nommoitii/< rie-Madeléne 



Regi/ïrc cinquième. 



a a a a a 



2 



PELET. 



922 



IL DEGRE. 

Lambert Pelet, Ecuyer ( * ), S r . ( * ) de la Beauffe, en Ponthieu, le ma- 
ria à Abbeville, avec'(*) Demoifelle Anne de Gouy {a) & mourut à Mon- 
treuil; il eut de lbn mariage (*), 

III. DEGRÉ. 

Antoine Pelet, Ecuyer, (*) S r . (*) de la Beauffe , lequel eut pour fils 
de celui qu'il contracta avec N.... de la Verderie (*), 

IV. DEGRÉ. 

Nicolas Pelet, Ecuyer, (*) S r . (*) de la BeaufTe, marié avec D lle . 
Barbe Wagnart, par Contrat du 28 May (b) i528, & qui donna fon Aveu 
du Fief de Vaux au Bailly de la Seigneurie de Montcavrel le. 16 Janvier (c) 
1540; il lit ion Teitament le i5 Avril (d) i5Ô2, & eut pour fils de fon 
mariage , 

V. DEGRÉ. 

Jaques Pelet, Ecuyer, Seigneur du Bus 8c de la Suzoye, nommé dans 
le Teitament de fon père, & lequel époufa par Contrat du dernier Juin (e) 
1 588, Demoifelle Marguerite de Gargant, d'une Famille Noble de Picar- 
die; il rendit des fervices confidérables à l'Etat, ainfi qu'il eft juftifié par un 
Brevet de Don, que le Roy Henry IV. lui accorda le 10 Juin (/) 1596. 
Un Mémoire de Famille porte en effet, qu'il fervit en qualité d'Homme d'Ar- 
mes des Ordonnances du Roy, fous la Charge du Comte d'Aumalle : 11 eut 
de fon mariage , 

6. Julien Pelet ci-après. 

6. François Pelet,, auteur de la féconde Branche. 
'& 

6. Jean Pelet, Prêtre, S 1 , de la Houffoye, qualifié ainfi dans le Contrat 
de mariage de François Pelet fon frère. 



VI. DEGRE. 

Julien Pelet, Ecuyer, Sg r . du Bus, époufa par Contrat du 7 Octobre 
(g) 16 19, Demoifelle Marguerite Prévost & fit fon Teitament le 21 Octo- 
bre (h) 1664. 11 produiiit à M. Colbert, Intendant d'Amiens, de Soiffons 
& d'Artois, &c. conjointement avec Jean Pelet fon fils, les Titres juitificatifs 
de leur Nobleffe, en vertu defquels ils furent renvoyés de l'Affignation qui 
leur avoit été donnée par Ordonnance du 25 Août (/) 1666 : Julien Pelet 
étoit alors âgé de plus de 80 ans, fuivant une déclaration que fit le 23 du mê- 
me ( k) mois au Greffe de l'Intendance d'Amiens, Dominique Pelet, Ecuyer, 
S r . de la Beauffe, y demeurant au Pays de Boullonois, au nom & comme 

a Un Mémoire de Famille porte qu'elle étoit Noble d'extraâioii. 

b c ' d (e) './) (g) (h) Ces Acles font énoncés dans un Inventaire de Titres de NoblelFe, produits au 
mois d'Aouft 1666 au Greffe de l'Intendance d'Amiens, par Julien & Jean Pelet, père & fils, & en vertu def- 
quels ils furent renvoyés de l'Affignation qui leur avoit été donnée. 
( i) (k) Original. 



923 PELET. 3 

ayant charge defdits Julien 8c Jean Pelet les coufms, demeurans à Efquire, 
au Bailliage d'Amiens, Election de Doullens, portant qu 1 » ils étoient en pof- 
» feffion de prendre la qualité d'Ecuyer, & pour Armes & Blafon portaient, 
» d'Azur à une Fleur de Lis, à la Bordure engrejlêe d'Or, 8c recognoiffoient 
» pour Chef de la Famille ledit Sieur de la BeauiTe, qui comparoiffoit pour 
» eux, quy ne recongnoilîoit aultre de ladiifte Famille & Armes, & pour 
» la juftiffication de leur Nobleffe, avoient cejourd nui produit leurs Tiltres 
» audit Greffe, &c. « Ledit Julien Pelet eut de fon mariage, ainfi qu'il a déjà 
été dit ci-deffus , 

VIL DEGRÉ. 

Jean Pelet, Ecuyer, Seigneur du Bus & de la Suzoye, né vers Tan 1621 
& qui époufa par Contrat du 8 Janvier (a) 1 6 5 1 , Demoifelle Catherine 
d'Ailly, mère de (b) 

VLIL. DEGRÉ. 

Jaques Pelet, Ecuyer, S r . de Warne, qui fut marié (c) avec N . . . de 
Bore, de laquelle il eut pour enfans, 
9. N. . . Pelet, Religieux de la Trinité à Troyes en Champagne (d). 

&. 
9. N. .. Pelet, mariée en i res . (e) Noces avec M. de Chanteraine, & 
en 2 dcs . Noces avec M. de Bernes (/). 



SECONDE BRANCHE. 

VI. DEGRÉ. 

François Pelet, Eciryer, Seigneur de la Folie, au Bailliage d'Hefdin , 
(fécond fils de Jaques Pelet 8c de Marguerite de Gargant), époufa par Con- 
trat du 10 Juin (g) 1648, Demoifelle Jeanne Pelet, fille de Jean Pelet, 
Ecuyer, Seigneur de la Tour, & aifilfée dans cet Aire d'Antoine Pelet, Ecuyer, 
fon frère 8c d'Adrien Payen, fon coufin (*), Ecuyer, Seigneur d'Haute- 
cotte , de la FofTe, 8c autres lieux; il mourut avant le 14 Septembre (h) 1684, 
& de fon mariage il eut pour fils, 

VLL. DEGRÉ. 

Antoine Pelet, Ecuyer, Seigneur de Chimencourt, né vers l'an 1 655 , 
8c mort le 12 May (i) 1721, ayant époufé par Contrat du 16 Janvier (k) 
1700 8c en face d'Eglife le 20 du même mois (/), D lle . Marguerite - Domi- 

(a) Cet ac"le eft énoncé dans l'Inventaire de Titres cité à la Notte b de la page 2. 

(b) (c) (d) (e) (/) Mémoires Domeftiques. {g) {h) Co P ie collationnée fur l'Original en 
1761 & légalifée. (i) Extrait mortuaire délivré en 1761. 

{k) Copie collationnée fur l'Original en 1761 & légalifée. (/) Extrait de mariage délivre en [761. 

(*) Adrien Payen fe dit fon coufin, comme ayant époufé par Contrat du 23 Juillet 1649, Demoifelle Ma- 
rie- Madeléne Pelet , fille d'Antoine Pelet , Ecuyer, S', du Sartel, Confeiller du Roy en fon Confeil Provincial 
d'Artois, & de Demoifelle Marie-Madeléne Defroza; dans cet Acte comparurent, Robert Pelet, Ecuyer, S r . 
du Sartel, deCauvelu, &c. frère de ladite Demoifelle, Jean Pelet, Ecuyer, S r . de la Tour * François Pelet , 
Ecuyer, S r . de la Folie, (auteur du VI e . Degré de la 2 de . Branche (, les coufms. 

\ a a a a a ij 



4 PELET. 



924 



nique du Bois, morte en la Ville de S'. Orner le 5 Octobre (a) 17 1 5 , 
âgée d'environ 48. ans ), fille cTEuftache du Bois & de Demoifelle Anne- 
Françoife Vandolre : De cette alliance naquirent , 

8. Philippes-Ambroise Pelet, Prieur de l'Abbaye de S 1 Bertin à S 1 . Orner, 

né le 28 Janvier (b) 1701. 
8. Antoine-Joseph-Ignace Pelet qui fuit. 

& 
8. Marie-Barbe-Joséphe Pelet, née le 16 Avril (c) 1702. 

VIII. DEGRÉ. 

Antoine - Joseph - Ignace Pelet, Ecuyer, né le 27 May (d) 1703, te- 
nu le même jour fur les Fonts Baptifmaux , par Georges - Jofeph du Bois, S r . 
de Parcheval, époufa par Contrat du 10 Septembre (e) 1739, Demoifelle 
Marie -Joféphe-Aléxandrine Marissal, fille de M e . Antoine - Jofeph Marinai , 
Avocat au Confeil d'Artois & ancien Procureur - Penfionnaire de ladite Ville 
8c de Demoifelle Thérèfe - Joféphe Parisis ; De ce mariage il a pour enfans , 

IX. DEGRÉ. 

1 . Antoine - Joseph - Corneil Pelet , Ecuyer , né le 24 Octobre (/) 

!747- 

2. Charles - Joseph - Alexandre Pelet, Ecuyer, né le 20 Janvier (g) 

174g. 

3. Pierre - Joseph - Ambroise Pelet , Ecuyer, né le 17 Avril (h) 1730 & 

mort le I er . Août (/) fuivant. 

4. Ignace-Guislain-Joseph Pelet, Ecuyer, né le i3 Mars (k) 1753. 

5. Théodore - Maximilien - Joseph Pelet, Ecuyer, né le 2 Juin (/) 1754 

& tenu le même jour fur les Fonts de Baptême, par Théodore - Emma- 
nuel-Jofeph du Bois, Ecuyer, Sg r . de Parcheval, coulin iffu de germain 
de fon père. 

6. Ambroise - Xavier - Joseph Pelet, Ecuyer, né le 3o Juillet (m) 1735. 

7. Marie-Louise-Joséphe Pelet, née le 8 Septembre (n) 1744. 

& 

8. Antoinette-Josephe-Aléxandrine Pelet, née le 5 Mars (0) 1746. 

(a) Extrait mortuaire délivré en 1761. (b) (c) Extraits baptiftéres délivrés en 1761. 

(d) Extrait baptiltére délivré en 1 72 1 & légalifé en 1725. (e) Copie collationnée fur l'Original en 1761 & 
légalisée. (/; (g) (h) (1) (k) (/) (m ) (n (0 Extraits baptiftéres & mortuaires délivrés en 1756. 



Vu & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roy en [es Confeils, Juge d'Armes de France. 




925 



de la PIVARDIÉRE, 

Seigneurs de Vinceuil , de Richelieu, de Guimont , &c. 
PROVINCE du BERRY. 



D'Argent à trois Merlettes de Sable , pofées deux & une. 



LES Titres qui conftatent l'ancienne Nohlefle de cette Famille, ont été 
repréfentés en Original , tant au Juge d'Armes de France pour les dif- 
férentes preuves qu'il a certifiées au Roy, qu'au Commiffaire départi dans la 
Généralité d'Orléans , lors de la recherche qui fut ordonnée fous le Minifté- 
re de M. Golbert , Controlleur Général des Finances, pour faire connoître 
à Sa Majefté le nombre, les qualités & les Armoiries des Gentilshommes & 
des Nobles de fon Royaume. 

Ces Titres juridiques vérifiés en outre l'an i665 en la Cour des Aydes, 
établirent inconteftablement les Filiations fuivantes. 

PREMIER DEGRÉ. 

Noble Homme Pierre de la Pivardiére, Ecuyer, Seigneur de Vinceuil, 
vivant vers l'an 1480, obtint le 18 Juin i5ig des Lettres en Chancellerie, 
pour contraindre fes Débiteurs à lui payer les fommes dont ils lui étoient re- 
devables. Il avoit époufé avant le 28 Mars 1 5 3 2 , Noble D" e . Élilabeth 
d'Oridier, fille de Noble Homme Jaques d'Oridier, Ecuyer & en eut pour 
enfans , 

2. Louis de la Pivardiére qui fuit. 
& 

2. Nicole de la Pivardiére, mariée par Contrat du 17 Décembre i56o, 
avec René de Botz, Ecuyer, Sieur de Chigoneau. 



IL DEGRE. 

Noble Homme Louis de la Pivardiére, Ecuyer, Seigneur des Ché/eaux , 
& de Vinceuil, époufa par Contrat du 19 Juin i55i, Demoilelle Catherine 
de Salignac , fille de Georges de Salignac , Ecuyer , Seigneur de la Roche- 
gaudon & de Demoifelle Marguerite de Maumont. Catherine de Salignac 
devint veuve peu de temps avant le 8 Juin i55t), date d'un Acte qu'elle pallii 



2 DE LA PIVARDIÉRE. 926 

avec Pierre de la Pivardiére fon Beaupére, & elle fut mère d'un fils & d'une 
fille fa voir , 

3. André de la Pivardiére ci-après. 

3. Jeanne de la Pivardiére, née fan i556, fuivant un Acte du 22 May 

1574, où elle eft dite âgée de 18 ans. 

///. DEGRÉ. 

Noble Homme André de la Pivardiére, Ecuyer, Seigneur de Villemef- 
fant & de Vinceuil , Terre qu'il vendit par Acte du 19 Mars 1620, étoit né 
l'an i554, fuivant le même Acte du 22 May 1574, cité ci-deffus, où il eft dit âgé 
de 20 ans ; il fervoit alors en qualité d'Archer de la Compagnie d'Ordonnance 
de l'Amiral de France; il mourut le 14 Février i636, en fa Maifon Noble de 
Viliemelfant , fut enterré le lendemain dans l'Eglife ParoifTialé de S 1 . Martial- 
le Mont en la Baffe Marche & l'Inventaire de fes biens fut fait en la Juftice de 
Champagnac le 20 du même mois de Février : De fon mariage accordé le 17 
Février 1602, avec Demoifelle Léonore de la Bastide, il laiffa 5 enfans 
qui fuivent. 

4. Pierre de la Pivardiére, Ecuyer, Sg r . de Villemeffant , fervoit le 20 Fé- 

vrier i636 dans la Compagnie de Cavalerie du Comte de Mérinville. 

4. Jean de la Pivardiére, Ecuyer, S r . d'Ifopt, étoit employé au Service du 
Roy dans la Province de Languedoc ledit jour 20 Février i636, ainfi que 
Germain de la Pivardiére fon frère, & avoit obtenu le 14 Novembre de 
l'année précédente , un Certificat du Commandant de la Nobleffe du Ban 
8c Arriére-ban , du fervice qu'il y avoit fait pour André de la Pivardiére 
fon père. 

4. Antoine de la Pivardiére continue la defcendance. 

4. Germain de la Pivardiére a formé la 2 de . Branche. 

4. Anne de la Pivardiére, Ecuyer, Seigneur de la Touche - Villemeffant , 
époufa par Contrat du 2 Février 1654, Demoifelle Jaqueline de 
la Touche - Ravardiére , fille de Jean de la Touche - Ravardiére , 
Ecuyer , S r . de Béleftre & de Demoifelle Barbe de la Saulaie fa fem- 
me, & fut maintenu dans fa Nobleffe d'extraction , conjointement avec 
Antoine de la Pivardiére fon frère, par Ordonnance de M. de Machault 
Maître des Requeftes & Commiffaire départi dans la Généralité d'Or- 
léans, en date du 12 Juillet 1668. 

IV. DEGRÉ. 

Antoine de la Pivardiére, qualifié Chevalier, Seigneur du Bouchet, de 
Villemeffant & d'Ifopt, Capitaine d'une Compagnie de Cent Hommes d'In- 
fanterie, par Commiffion du premier Novembre i638, fit Hommage de la 
Seigneurie du Pleffis-Doré à Louis de Mareuil , Ecuyer, Seigneur de Quain- 
drai le 3 Janvier 1645; il avait été marié en i eres . Noces, par Contrat du 
16 Septembre 1642, avec Demoifelle Louife de Chauveron , fille de Sil- 
vain de Chauveron , Ecuyer , Seigneur du Pleffis & des Forffés ; & il époufa 
en 2 des . Noces par autre Contrat du 5 May 16D4, D" e . Marie de Bétoulat, 



9 2 7 



de la PIVARDIÉRE. 



fille de MeJJîre Henry de Bétoulat , qualifié Chevalier, Sg r . de S 1 . Chrilio- 
phe , & de Dame Loùife de Razai fa femme ; ( ledit Henry de Bétoulat étoit 
de la même Famille qu'André de Bétoulat , Comte de la Vauguyon , Che- 
valier-Commandeur des Ordres du Roy. ) Antoine de la Pivardiére eut des en- 
fans de fes deux mariages , d'un defquels naquit 

5. Louis de la Pivardiére, qualifié Chevalier, Seigneur du Pleffis dans le 
Contrat de mariage de fon frère cadet. 

Second Lit. 
5. Louis de la Pivardiére continue la filiation. 

V. DEGRÉ. 

Louis de la Pivardiére, le jeune, qualifié Chevalier, Seigneur du Bouchet, 
du Pleffis, de la Pivardiére & de Narhonne, époufa par Contrat du 12 No- 
vembre 1687, Dame Marguerite - Françoife Chauvelin , Dame de Narhonne, 
veuve de MeJJire Charles de Menon , qualifié Chevalier, Sg r . de Turbilly, & 
fille de Jaques Chauvelin, Ecuyer, Seigneur de Luzeret & de Narhonne, & 
de Dame Germaine de Barbançois : De ce mariage ledit S r . de la Pivardiére 
eut pour fille, 

VI. DEGRÉ. 

Marie de la Pivardiére, née le 3 Novembre 1689 & reçue au nom- 
bre des Demoifelles de la Maifon Royale de S 1 . Louis à S'. Cyr, fur les 
Preuves de fa Nobleffe, certifiées au Roy par feu M. d'Hozier, Juge d'Armes 
de la Nobleffe de France, au mois d'Avril 1700. 



SECONDE BRANCHE. 

IV. DEGRÉ. 

Germain de la Pivardiére, qualifié Chevalier, Sg r . de Richelieu, de Vil- 
lemeffant, &c. (4 e . fils d'André de la Pivardiére 8c de Léonore de la Baffide,) 
fervoit à la Guerre le 12 Novembre i652 en qualité de Major du Régiment 
de Villevert ; fit avec fes frères , le partage Noble des biens de leurs père & 
mère le 19 Mars 1657, 8c de fon mariage qui avoit été accordé le 24 Novem- 
bre i653, avec Demoifelle Françoife de Miomandre , fille de Pierre de Mio- 
mandre, Ecuyer, S r . de Laubard & de Demoifelle Jeanne Rousseau-de Lage, 
il eut pour fils, 

V. DEGRÉ. 

Gilbert - Annet de la Pivardiére, qualifié Chevalier, Seigneur de Lage 
& de Guimont , Terre qui lui échut du chef de fa mère; il époufa en 
premières Noces, par Contrat du 3o Septembre 1684, D l,c . Françoife-Eléo- 
nore de Malleret, fille de MeJJîre Renaud de Malleret, qualifié Chevalier, 
Seigneur de Montoumar 8c de Dame Marie - Sufane de la Rocheaimon, 8c 
en lccondes Noces, par autre Contrat du 4 Juin 1709, Dame Antoinette 
Barjon, veuve de M r . M c . Jean Garreau , S r . de Sallevcrt , Confeiller du Roy, 
Lieutenant Général 8c Criminel de la Sénéchauffée 8c Siège Préfidial de la 



4 



de la PIVARDIERE. 



928 



Marche, 8c laquelle fit lbn Teftament le 28 Janvier 1717 : Du premier Lit 
il eut pour enfans , 

6. Louis de la Pivardiére qui luit. 
6. Louise de la Pivardiére. 

6. Madeléne de la Pivardiére, Religieule Urfuline à Montlerrand en Au- 
vergne. 
& 

6. Marie de la Pivardiére , Religieule à BlelTac. 

VI. DEGRÉ. 

Louis de la Pivardiére, qualifié Chevalier, Seigneur de Richelieu, de la 
ChalTagne, de Guimont & de Lage , étoit Cornette de Dragons dans le Régi- 
ment de Poiriére , lorfqifil époufa par le même fécond Contrat de mariage de 
fon père du 4 Juin 1709, Demoifelle Marguerite Musnier , fille de Noble 
Claude Mufhier, & de Demoifelle Anne Barjon , & tranligea le 5 Janvier 
1720 avec fon père fur la fucceflion mobiliaire de Françoife-Éléonore de Mal- 
leret fa mère : De fon mariage naquirent 

7. Gilbert-Louis-Marien de la Pivardiére qui fuit, 

7. Claude-Amable de la Pivardiére, qualifié Chevalier, Sg r . de Richelieu, 
Chevalier de TOrdre Royal & Militaire de S 1 . Louis, 6c Capitaine d'Infan- 
terie dans le Régiment de Cambrelis, baptifé le 24 Avril 1 7 1 5 . 
& 

7. Henriette de la Pivardiére-de Richelieu. 

VII. DEGRÉ. 

Gilbert-Louis-Marien de la Pivardiére, qualifie Chevalier, Sg r . de 
Richelieu, de la ChalTagne, de Guimont, &c. fut marié par Contrat du 4 Jan- 
vier 1745, avec D 1!e . Marie - Silvie - Hortence de Noblet - de Tercillac , 
fille de Charles de Noblet , qualifié Chevalier , Seigneur de Tercillac & de 
S 1 . Paul, & de Dame Barbe de Mornay; il fit hommage le 4 Mars 1746 à Ger- 
main-Chrifïophe de Flécelles , Baron de S te . Sévère, à caufe de la moitié de la 
Seigneurie de Tercillac, mouvante de la Baronie de S tc . Sévère, & qui lui ap- 
partenoit du chef de fa femme ; de leur mariage ils ont pour enfans , 

8. Louis de la Pivardiére qui fuit. 

8. Claude-Amable de la Pivardiére, Ecuyer, né le 19 Février 1 747. 

8. Annet-Marie de la Pivardiére, Ecuyer, né le 7 Avril 1749. 

8. François de la Pivardiére, Ecuyer, né le 29 Juin 175 1. 
& 

8. Henriette de la Pivardiére, née le 18 Mars 1750. 

VIII. DEGRÉ. 

Louis de la Pivardiére, Ecuyer, naquit le 20 Octobre 1745 & fut reçu Page du Roy 
dans fa Grande Ecurie au mois de Mars 1760, fur les Preuves de l'a Nohlelfe. 

Vu & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roi en/es Confeils, Juge d'Armes de France. 

f/J 




9 2 9 



POTERAT, 

en CHAMPAGNE et a PARIS. 




L 



De Gueules à un Chevron d'Or aceompagné de trois Etoiles de même , pofées 
deux en chef & l'autre à la pointe del'Ecu. Devife Prospérât Tute. 



ES Titres produits par cette Famille pour la juitification de fa Nobleiïe 
énoncent les filiations luivantes. 

PREMIER DEGRÉ. 



Pierre Poterat Ecuyer , S r de Vauclos , fut marié avec Anne de Sens 
fille de N... de Sens, & de Jeannette l'Escuyer; elle mourut à Troyes le i3 
Juin i58o, & Pierre Poterat fon mari y étoit aulli mort dès le 26 Mars 1 553 ; 
ils eurent de leur mariage quatre enfans ci-après. 
2. Pierre Poterat continué la defcendance. 

2. Nicolas Poterat fut marié avec Jeanne de Pleurs, & eut de cette 
alliance un fils & une fille favoir , 

3. Jean Poterat lequel époufa Nicolle le Gas, & fut auteur d'une bran- 
che qui fubfifte encore en Normandie. 
& 
3. Lolise Poterat vivante le 3 May i6o5. 
2. Nicolle Poterat étoit mariée le 3i Janvier 1577 avec Edme de Lestre. 
2. Jeanne Poterat étoit veuve de Jean Fusart le 24 Octobre 1576. 

//. DEGRÉ. 

Pierre Poterat Ecuyer, mourut à Troyes le 18 Septembre 1 586, ayant 
eu de fon mariage accordé avec Anne Yon morte en la même ville le 26 Avril 
1616, alors veuve de Noble Homme Martin Jossier Contrôleur des Deniers 
communs de la ville de Troyes, un fils nommé 

///. DEGRÉ. 

Pierre Poterat Ecuyer, Seigneur de Vieflaine & de Batilly, lequel lut 
marié trois fois; i°. avec Madeléne le Cornuat; 2 . par contrat du 18 
Février 1599 avec D" e Marie de Mauroy fille de Jaques de Mauroy Ecuyer, 
S r de Plivot, 8c de D llc Jeanne i/Origny ; & 3°. avant le 27 Mars 1628 avec 



Regiftre cinquième. 



1) h h h 



POTERAT. 9 3o 



D elle Marie de Villeprouvée vivante encore le 23 Oclohre 1648, fille 
de Louis de Villeprouvée Ecuyer, S r des Barres, Confeiller du Roy, Premier 
Préfident de l'Election de Troyes, Confeiller 8: Intendant des Affaires du 
Prince de Condé, & de Demoifelle Anne Angenoust; Il ordonna par fon 
teftament du 8 Février 1637, qu'aufïi-tôt après fa mort on portât fon corps 
dans l'Eglife de Sainte Marie - Madeléne de Troyes, & mourut avant le 4 Mars 
de la même année , jour auquel on fit l'inventaire de fes biens à la requête de 
.Marie de Villeprouvée fa veuve; il eut du i cr lit 
4. Pierre Poterat mort Chartreux. 

Second Lit. 

4. Honoré Poterat Capucin, né vers Fan 1601 fut empoifonné à Calais, 
étant en Million. 

4. Jaques Poterat va fuivre. 

4. Nicolas Poterat Lieutenant au Régiment de Piémont, né vers le milieu 
de Tannée i6o5, fut alfalliné en Lorraine en i632 revenant de l'Armée 
d'Allemagne. 

4. Anne Poterat née vers fan 1600, mourut jeune. 

T roi fié me Lit. 

4. Pierre Poterat étoit fous la tutelle de fa mère le 4 Mars 1637, & mourut 
fans alliance. 

IV. DEGRÉ. 

Jaques Poterat Ecuyer, Seigneur de Vieflaine, de Batilly & de Thurey 
dit aujji de la Mothe - Thurey, fit hommage de cette dernière terre le 17 
Juin 1 635 à Haut & Puiffant Seigneur Meffire Claude de Bullion Chevalier, 
Baron de Marais , de Videville, de Gallardon & de Montlouet, Seigneur de 
Bullion, de Bonnelle, de la Grange, de S 1 Sépulchre, de Mergey, de Chan- 
chigny & de Feuge &c, Chancelier des Ordres du Roy & Surintendant de fes 
Finances, comme étant dans la mouvance de fa feigneurie de S 1 Sépulchre : il 
étoit né vers l'an i6o3, & mourut à S 1 Benoifl-fur-Seine le 23 Septembre 1648. 

De fon mariage qui avoit été accordé par contrat du i3 Septembre 1626 
avec Demoifelle Elifabeth du Bourglabé Dame de Thurey ou de la Mothe- 
Thurey, vivante encore le 17 Août 1673, tille de Noble Renaud du Bourglabé 
Confeiller du Roy & Général en fa Cour des Monnoyes de Paris, & de Demoi- 
felle Marie Çoikfart fa femme, il eut quinze enfans qui fuivent. 

5. Pierre Poterat continué la defcendance. 

5. Nicolas Poterat Lieutenant au Régiment de S tc Maure, fut mis fous la 
tutelle de fa mère le 23 Octobre 1648, ainfi que Nicolas, Edouard, 
François, Renaud, Jaques, Honoré, Louis, Henry, Antoinette, Marie 
& Elifabeth Poterat fes frères & fœurs, & mourut de les bleffures au fiége 
d'Etampes. 

5. Edouard Poterat mourut Volontaire au Régiment de Bourgogne au 
mois d'Octobre i652. 

5. François Poterat mourut en 1 6 5 S , étant Volontaire dans le Régiment 
de Vendôme. 



9 3r POTERAT. 



5. Renaud Poterat Volontaire dans le Régiment de Vendôme, mourut 

prifonnier de guerre à Camerdon en Efpagne en i65c). 
5. Jaques Poterat fervoit en qualité de Cadet dans le Régiment des Gardes 

Françoifes le 22 Juillet 1667, & fut tué au fiége de Dolle, en montant 

à Taffaut le i3 Février de Tannée fuivante. 
5. Honoré Poterat mourut jeune. 
5, Louis Poterat Religieux de TOrdre de S 1 Antoine, mourut Chef de fou 

Ordre en 1697. 
5. Henry Poterat mourut fans poftérité. 
5. Marie Poterat mourut fans alliance. 
5. Antoinette Poterat. 
5. Marie Poterat fut émancipée avec Pierre Poterat fon frère par acte du 

23 Octobre 1648, parle du confentement de Vénérable & Difcrette 

Perfonne Maître François Poterat Chanoine de l'Eglife de S 1 Etienne 

de Troyes. 

5. Elisabeth Poterat mourut Religieufe de S te Scholaftique Fan 1 68 1 . 

V. DEGRÉ. 

Pierre Poterat Ecuyer, Seigneur de Batilly, de la Forge-Vallecons, des 
Grand & Petit Vallecons 8c de Thurey dit aujji de la Mothe -Thurey, obtint 
le 12 Janvier 1648 une commiffion pour lever une Compagnie d'Infanterie. 
& fervir dans le Régiment de Périgord fous la charge du S' de Razilfy, & 
Tannée fuivante une nouvelle commifTion de Capitaine dans le Régiment de 
Bouillon; il mourut en 1681; & de fon mariage qui avoit été accordé par 
contrat du i5 Février i653 avec Demoifelle Marie Ludot, (morte en 1690) 
fille de Pierre Ludot Ecuyer, Seigneur de Chevileiles & de la Forge-Val- 
lecons, Confeiller du Roi , Élu en TÉlection de Troyes, & de D" e Anne de 
Villeprouvée fa femme, naquirent deux enfans, favoir, 

6. Pierre Poterat qui continué la poftérité. 

& 
6. Claude Poterat Ecuyer, Sg r de la Forge-Vallecons, qui fuivant un cer- 
tificat du 12 Septembre 1674 que lui donna le S r de Mefgrigny Gou- 
verneur de la Citadelle de Befançon, fervoit alors en qualité de Cadet 
dans cette Citadelle; il obtint le 23 Septembre 1675 une commiilion 
de Lieutenant dans le Régiment de Picardie, & le i5 Septembre 1691 
le Marquis de Chappelaines Commandant le premier Efcadron de la 
Nobleffe du Bailliage de Troyes, lui donna un certificat, portant quVil 
» avoit fervi pendant tout le temps de TArriére-Ban « : il avoit été 
bleffé à la bataille de S 1 Denis & mourut fans alliance en 1 7 14. 

VI. DEGRÉ. 

Pierre Poterat qualifié Chevalier, Seigneur de la Forge-Vallecons, des 
Grand 8c Petit Vallecons, de Chervin, de la Forge, d'Affenay, 8c de Thu- 
rey dit auffi de la Mothe-Thurey , baptifé le 18 Décembre i653, fit hom- 
mage du fief de la Forge-Vallecons 8c des Grand 8c Petit Vallecons le 2 May 
171 2 à Henry-Charles du Cambout Evoque de Metz, en qualité de Baron de 
Villemort, 8c rendit encore un pareil hommage le 3 Octobre 1 7 1 6 à M re 

B I. I. I. I. I> II 



POTERAT. 932 



Charles-Maurice Colhert Marquis de Villacerf Confeiller du Roi en les Con- 
feils, Abbé de Néauphe & de Saint André, pour ion fief de la Mothe-Thu- 
rey relevant dudit Marquifat ; il obtint le i5 Décembre de la même année un 
Arrêt du Confeil d'Etat du Roy & des Lettres Patentes fur icelui, régiftrées au 
Parlement le 10 Mars 1717, à la Chambre des Comptes le 23 du même mois, 
à la Cour des Aydes de Paris le 4 May fuivant, au Bureau des Finances de 
Champagne le 27 Août, au Bailliage 8c Siège Préfidial de Troyes le 10 Novem- 
bre, en l'Élection le i3 du même mois, & en l'Hôtel de Ville le i5 Novem- 
bre de ladite année 17 17, par lequel il fut maintenu dans les qualités de Noble 
8: $ Ecuyer, & mourut à Troyes le 23 Décembre 1720 : De fon mariage qui 
avoit été accordé par contrat du 2 Juin 1681 avec D lle Marie Boilletot, 
( morte à Troyes âgée de 88 ans le 4 Janvier 1743 ) fille de Noble Homme 
Pierre Boilletot Bourgeois de Troyes, & de D" e Catherine Gombault fa 
femme , il eut 6 enfans dont on va parler. 

7. Pierre Poterat qualifié Chevalier, Seigneur de la Forge Vallecons , 
des Grand & Petit Vallecons & de Monchy - S 1 Eloy , né le 6 Juin 
1682, fut nommé Confeiller du Roy ordinaire en fon Grand Confeil 
le 2 Février 1720, & fut reçu le 17 du même mois; rendit homma- 
ge tant pour lui que pour François & Claude Poterat fes frères le 17 
Octobre 1728, à Meffire Charles - Maurice Colbert Marquis de Villa- 
cerf, Confeiller du Roy en tous fes Confeils, favoir, du fief de la Mo- 
the-Thurey mouvant & relevant en plein fief de fon Marquifat de S 1 Sé- 
pulchre, & avoit été marié le 4 Février précédent avec Demoifelle 
Marie-Anne de Lévy, ( fœur de Jean-Baptiffe-Michel de Lévy Confeil- 
ler du Roy en fes Confeils, & Préfident en fa Cour des Aydes de Paris, 
de feu Dame Géneviéve-Elifabeth de Lévy mariée à Céfar-Marie de 
la Croix Seigneur d'Orangis, Confeiller du Roy en fes Confeils, Maî- 
tre ordinaire en fa Chambre des Comptes, Intendant de la Martinique 
& Maître-d'Hôtel de la Reine, de Nicole-Elifabeth de Lévy veuve d'Au- 
guftin Guillier Confeiller à la Cour des Aydes, & de Cécille-Thérèfe de 
Lévy auffy veuve de François des Landes Seigneur d'Houville , de 
Fontaines, de Cinq-Ormes 8c de Pannes en Beauce ) fille de Michel- 
Jaques de Lévy Ecuyer, Seigneur de Rouillon, de Semon 8c de Liphar , 
Grand Bailly d'Épée du Comté de Dourdan, 8c de Dame Marie-Élifa- 
beth Halle : Il mourut en fa terre de Monchy-S* Eloy en Picardie le 
i5 Octobre 1741; 8c de fon mariage il eut un fils 8c une fille. 

8. Pierre Poterat Ecuyer, mourut jeune. 

8. Marie-Louise Poterat fut mariée en 1747 avec M re Alphonfe de 
Jubert Chevalier, appelle le Vicomte de Bonville, Capitaine des Vaif- 
feaux du Roy 8c Commandeur de l'Ordre Royal 8c Militaire de S 1 Louis. 

7. François Poterat qualifié Chevalier, Seigneur de Thurey 8cc. Confeil- 
ler 8c Maître d'Hôtel ordinaire du Roy, nommé le 20 Novembre 1719, 
mourut à Paris en 1740 : De fon mariage avec D elle Marie-Anne Mongin- 
de Richebourg, il eut 3 enfans. 

8. Jean-Roch-François Poterat Ecuyer. 
8. Marguerite-Anne Poterat. 
8. Elisabeth-Anne Poterat. 



,33 



POTERAT. 



7. Pierre -Bruno Poterat Ecuyer , Sous - Lieutenant dans le Régiment de 
Lorraine par commiilion du 7 Décembre 1707 , & ïucceiïivement 
Lieutenant dans ce même Régiment par autre commilïion du 6 Août 
1709, fut bleiïé & fait prifonnier à la bataille d'Oudenarde ; il le trou- 
va encore à celle de Malplaquet où il fut encore blefTé d'un coup de feu 
au travers du corps; continua de fe fignaler au fiége de Bouchain, & 
perdit enfin la vie à celui d'Aire, d'une bombe qui l'écrafa le 14 Octobre 
1710. 



7. Claude Poterat continue la filiation. 

7. Catherine Poterat Religieufe Urfuline à Troyes. 

7. Marie Poterat mourut en bas âge. 

VII. DEGRÉ. 



Claude Poterat Chevalier, Seigneur d'Affenay, de Thurey &c, Chevalier 
de l'Ordre Royal 8c Militaire de S 1 Louis & des Ordres Royaux, Militaires 8c 
Hofpitaliers de Nôtre-Dame du Mont-Carmel & de S 1 Lazare de Jérufalem, 
Confeiller, Maître d'Hôtel ordinaire du Roy, Brigadier de fes Armées, & 
Lieutenant Colonel du Régiment d'Orléans, né le 12 Janvier 1691, fervoit 
le i er Décembre 17 10 en qualité de Cadet dans le Régiment du Mettre de 
Camp Général des Dragons, & obtint le 22 Avril 1721 une commifïion de 
Lieutenant de Cavalerie dans celui de Germinon où il fervoit en qualité de 
Lieutenant réformé dès le i er Août 1719; fut fait Capitaine dans ce Régiment 
le 24 Juillet 1721, Chevalier des Ordres de Nôtre-Dame du Mont-Carmel & 
de S 1 Lazare de Jérufalem le 12 Janvier 1726, en conféquence des preuves 
de fa nobleffe, Chevalier de l'Ordre de S 1 Louis le 2 Avril 1735, & reçu le 
9 May fuivant, Confeiller-Maître d'Hôtel ordinaire du Roy le 3 Juin 1740, 
& Major du Régiment de Cavalerie d'Orléans le 8 Novembre 1742; obtint 
une commiffion le 12 Mars 1744 pour, en qualité de Major, tenir rang de 
Lieutenant Colonel dans ce Régiment & dans les Troupes de Cavalerie ; fut fait 
Lieutenant Colonel en pied de ce même Régiment le 3o May 1749 & enfin 
Brigadier des Armées du Roy le 5 9 hre 1758. De fon mariage accordé par 
contrat du i3 Novembre 1740 avec Demoifelle Elifabeth-Anne Paillot fille 
de Jean Paillot Ecuyer, Seigneur de Boifcarré, de Foucheres, de Fralignes, 
de Courtenot en partie 8cc. Confeiller - Procureur du Roy en l'Election 8c 
ancien Maire de Troyes , Si Subdélégué de l'Intendance de Champagne , au 
Département de cette Ville, & de Dame Anne Bertrand fa femme, il a 



eu trois enfans ci-après. 



VIII. DEGRE. 



1. Pierre-Claude Poterat Ecuyer, né le 14 Octobre 1741, fut 

nommé Lieutenant au Régiment de Cavalerie d'Orléans le 7 Juillet 
1754. 

2. Abraham Poterat Ecuyer, naquit le i cr Décembre 174 3 8c fut reçu 



POTERAT. 



9 3 4 



Page du Roy en fa Petite Écurie fur les preuves de fa nobleïfe faites 
le 27 Mars 1736. 

3. Elisabeth Poterat mourut en bas âge. 



Vit & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roi enjes Confeils , Juge d'Armes de France. 





9 35 



PRÉVOST, 



a PARIS et en BRETAGNE. 




1 _4_ _A 




Tiercé an premier d'Azur à un Croijfant d'Argent, au fécond d'Or à trois 
Etoiles d'Azur & au troifiéme de Sable à une Sirène d'Argent. 



PREMIER DEGRE. 

RObert Prévoft, Ecuyer, Sg r . de Montreuil & du Péreux , Tréforier, 
Receveur Général & Payeur des Rentes de l'Hôtel - de - Ville de Paris , 
né vers Fan 1654 fut reçu Confeiller-Sécrétaire du Roi, Maifon, Couronne 
de France & de fes Finances, & en obtint les Provifions le 3 May 170 5; 
il mourut revêtu de cet Office le 24 Septembre 171 2, âgé de 57 ans 
11 mois, & fut enterré le fur-lendemain dans l'Eglife de S 1 . Pierre & S 1 . 
Paul de Montreuil , près de Vincennes ; il avoit époufé Demoifelle Cathe- 
rine Pézant, dont il eut pour enfans (*) , 

2. Denis - Guillaume Prévoft, Ecuyer, Confeiller - Secrétaire du Roi, 
marié le 16 Février 1703, avec Demoifelle Jeanne - Geneviève de 
l'Epine, native de Morlaix en baffe-Bretagne, d'où font iffus, 
3. Jean-Baptiste-Denis-Robert Prévoft, Ecuyer. 

& 
3. Robert-Philippes Prévoft, Ecuyer. 
2. Philippes Prévoit ci -après. 
2. Robert-Denis- Martin Prévoft, Ecuyer, 
2. Pierre - François ( dit aujji , Jean - François ) Prévoft , Ecuyer , S r . 

de Fontaines. 
2. Philippes-Silvestre Prévoft, Ecuyer, S r de la Boiiïiére. 

N p r ' w a \ mariées, Tune à Hugues de Salins, Ecuyer, Fer- 

mier Général du Roi; l'autre à Pierre Vincent, 
Ecuyer; la 3 e . à Pierre Acart, Ecuyer, tous les trois 
Confeillers - Secrétaires du Roi , Maifon , Couronne de 
France & de fes Finances; & la 4 e . au S r . de Sennecé , 
Gentilhomme de Normandie. 



2. N. 

2. N. 

& 

2. N. 



Prévoft, 
Prévoft, 

Prévoft , 



( *) Un Mémoire de Famille porte, que l'un de l'es enfans nommé Prévoft-du Péreux fut tué à la Bataille de 
Malplaquet, étant Capitaine dans le Régiment de Bretagne Infanterie; mais il n'y elt point déligné par l'on nom 
de Baptême. 



PRÉVOST. 



.36 



II. DEGRE. 

Philippes Prévoir, Ecuyer , S r de la Croix, Directeur Général des Vi- 
vres de la Marine à Bref! 8c Tréforier des Fortifications de la Bretagne, natif 
de Paris, époufa par Contrat du 24 Septembre 17 14, Demoilelle Marie- 
Gahrielle-Elifabeth Lestobec, Demoilelle de Langriltin, fille de Noble Hom- 
me François Lefiobec, S r . du PleUis & de Demoilelle Marie Lars fa veuve, 
. & la Bénédiction nuptiale leur fut donnée le 26 du même mois; il mou- 
rut à Bref! le 26 Juin 1743, âge d'environ 5 9 ans, lailTant de lbn ma- 
rirge. 

3. Jaques Prévoit ci-après. 

3. Paul-Philippes Prévoir, Ecuyer, Capitaine des VailTeaux de la Com- 
pagnie des Indes, né vers Tan 1721. 
3. Denis - Pierre Prévoir, Ecuyer, S r . de Prelïigny, CommilTaire de la 
Marine, né vers Tan 1725 ; il fut mis, ainfi que tous lés frères & fœurs, 
fous la tutelle de leur père, par Sentence du Chàtelet de Paris, ren- 
due le 28 Novembre 1730. 
3. Pierre-François Prévolt, Ecuyer, S r . de la Croix , CommilTaire delà 

Marine à S 1 Domingue, né vers Tan 1726. 
3. Denis - Robert - Joseph Prévolt, Chanoine de Bray fur Seine, né vers 

le mois de Février 1729. 
3. Marie-Joséphe Prévoit, née vers Tan 1719. 

& 
3. Charlotte Prévoir née vers le mois de Septembre 1730 & morte peu 
de temps après. 

III. DEGRÉ. 

Jaques Prévoir, Ecuyer, S r . delà Croix, Confeiller du Roi en fes Con- 
feils, Préfident au Conleil Supérieur de Louiibourg & CommilTaire Général- 
Ordonnateur de la Marine au Port de Rochefort , né à Brelr le 1 6 Mai 
171 5 , commença à fervir dans la Marine en qualité d'Élève le i er Janvier 
1729; fut fait Écrivain du Roi en 1732, Écrivain principal en 1735, & 
ayant été envoyé la même année dans le Canada, il y fit les Fonctions de Com- 
milTaires pour le Roi ; mais la difette étrant devenue confidérable dans cette 
Colonie, le S r . de S 1 . Ovide, Gouverneur alors, le renvoya en France, pour 
repréfenter au Minilrre les befoins de la Colonie, le Minilrre y pourvut 
& renvoya ledit S r . Prévoit avec le fecours nécelTaires. En 1739, il fut 
chargé du détail des Troupes & de l'Artillerie, & admis dans le Confeil Su- 
périeur, où il eut l'honneur enfuite de préfider comme le plus ancien des Mem- 
bres de ce Confeil. En 1745, il fut blelTé & fait Prifonnier de guerre au 
Sièges de Louiibourg où il perdit la plus grande partie de fes Effets & fut fait 
encore Prifonnier par les Anglois, dans le fameux Combat livré par le Mar- 
quis de la Jonquiére en 1747; le i er . Avril 1746, il avoit été nommé 
CommilTaire ordinaire de la Marine; le i cr Janvier 1749 il obtint des 
Provifions de Premier Confeiller au Confeil Supérieur de Louiibourg & une 
CommilTion de Subdélégué de l'Intendant de la Nouvelle - France , à fille 
Royale & Illes en dépendantes, & encore une autre CommilTion de Com- 
milTaire - Ordonnateur dans ce Pays , datée du même jour ; fut nommé 
CommilTaire des Guerres le I er . Mars 1755, lors de l'embarquement des 

Troupes 



9 3 7 



PREVOST. 



Troupes que le Roi fit paifer en Canada, fous les ordres du Baron de Dies- 
kau, Maréchal de Camp; obtint, en conlidération de fes Services, une gra- 
tification de 3ooo liv. fur le Trélbr Royal en 1756; & enfin, après avoir 
éprouvé différens périls & deux naufrages, il eft parvenu le i er Novembre 
1757 au Grade de Commiflàire Général de la Marine, que lui ont mé- 
rité fes longs & importans Services. Il époufa par Contrat du 14 Février 
1745, Demoifelle Marguerite - Thérèfe Carrérot, fille de Pierre - André 
Carrérot, Conleiller au Confeil Supérieur de Louilbourg & de Dame Marie- 
Joléphe Chéron; De ce mariage qui fut célébré le même jour, il en a eu 
pour enfans, 

IV. DEGRÉ. 

1. Jaques - Marie - André Prévoft, Ecuyer , né le 28 Janvier 1749, 

8c nommé le i er . Avril 1760, Knfeigne d'Infanterie en pied dans les 
Troupes des Colonies, alors à Rochefort. 

2. Louis- Anne Prévoft, Ecuyer, né le 4 Mai 1750. 

3. Charles-Auguste Prévoft, Ecuyer, né le 19 Avril 1 75 t . 

4. Antoinette-Joséphe Prévoft, née le 24 Octobre 1747. 

5. Marguerite-Joséphe-Adélaïde Prévoft, née le 19 Mars 1752. 

& 

6. Renée-Victoire Prévoft, née le 3o Décembre 1753. 

Vu & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roi en fes Confeils , Juge d'Armes de France. 




Regijlre cinquième. 



C 



c c c c c 



9-^9 



le QUIEN-de la NEUFVILLE, 

Seigneurs delà Neuf ville , &c. 
a PARIS et a BORDEAUX. 




Ecartelé au i. & 4. de Sinople , à un Chien braque d'Or pajfant , ayant un 

Collier de Sable , furmonté d'une Palme d'argent en fa/ce ; au 1. & 3 , 

Bandé de Vair & de Gueules de 6. Pièces- 



LE S ditférens Auteurs qui ont traité du nom de le Quien , le l'ont re- 
monter dans des Siècles très-reculés; mais comme les Titres de cette 
Famille n'ont point été repréfentés au Juge d'Armes de France , ayant été 
anéantis dans la deftruction de la Ville de Lifbonne où Jaques le Quien-de 
la Neufville , qui y mourut dans un âge très-avancé , les avoit tranfportés , pour 
la preuve qu'il fut obligé de faire , afin d'être reçu Chevalier de l'Ordre de 
Portugal de la première ClalTe, où il fut admis fans aucune difpenfe, on le 
renferme dans la juftification des filiations établies par ceux que l'on a pu re- 
couvrer, ainfi qu'elles font ici déduites. 

PREMIER DEGRÉ. 

Pierre le Quien-de la Neufville, Seigneur de la Neufville , fut Capitaine 
de Cavallerie (a) & ne quitta le Service que lorfque les bleffures dont il étoit 
couvert l'eurent mis hors d'état de porter les Armes (b); il mourut en 1675, 
& de fon mariage avec Demoifelle Claude Maldamé, il eut pour fils, 

//. DEGRÉ. 

Jaques le Quien-de la Neufville, qualifié Ecuyer , Seigneur de la Neuf- 
ville, de Frémicourt, &c. , qui dans l'Hiftoire Littéraire du Régne de Louis 
XIV. (c) où il efl mis au rang des Hommes lllulfres de Ion Siècle, eft dit 
ijju d'une Noble & ancienne Famille du Boullenois. Il fut baptifé dans PEglife 
de S 1 . Sulpice à Paris le 21 Mars 1644, 8c entra dès l'âge de i5 ans en qua- 
lité de Cadet dans le Régiment des Gardes-Françoifes; mais la délicatelTe de 
Ion tempérament lui ayant permis à peine de faire une feule Campagne , il tut 

{a)(b) (c) Hiftoire Littéraire du Régne de Louis XIV., par M. Lambert, imprimée à Paris en iy5i, 
Tome 1. fol. 5y5. 



C c c c c c ij 



le QUIEN-de la NEUFVILLE. 



940 



oblige de renoncer à la Proiellion des Aimes & revint à Paris, dans le deilein 
de prendre le parti de la Robe. 11 fit pour cet effet un Cours de Droit & trai- 
ta de l'Office d'Avocat Général en la Cour des Monnoyes, dont il étoit prêt 
d'obtenir les Provisions, lorSqu'une Banqueroute considérable faite à lbn père, 
l'obligea de tourner les vues ailleurs ; il s'attacha à l'Evèque de Cologne & le 
qualifioit Sur - Intendant de ce Prince le premier Juin 1680; comme il avoit 
auffi un goût décidé pour la Littérature , il commença l'étude des Langues Ef- 
pagnole & Portugaise , pour pouvoir entreprendre avec plus de facilité l'Hil- 
toire générale de Portugal qu'il fit paroître en 1700. Cette Hiltoire eut une 
approbation générale & lui mérita une place à l'Académie Royale des Inscrip- 
tions & Belles-Lettres, où il fut reçu en qualité d'AfTocié en 1706. Cette dis- 
tinction ayant excité Sa reconnoiffance, il entreprit l'Hiftoire de l'établiffe- 
ment des Portes chez les anciens & la conduifit jufqu'en 1708 qu'il fit paroî- 
tre cet Ouvrage. Pour le rendre plus intérefTant , il y inféra tous les Régle- 
mens faits au Sujet des Portes depuis le Régne de Louis XI, qui en fut le ref- 
taurateur en France; il compoSa encore en 1710 8: 1711,- l'Hiftoire des Dau- 
phins de Viennois, d'Auvergne & de France, qui fut mile au jour en 1760, 
par Charles- Arnoul le Quien-de la Neufville fon petit-fils, Capitaine au Ré- 
giment Etranger Cavallerie de Mg r . le Dauphin. Il obtint peu de tems après 
des Lettres d'Académicien vétéran, & fut deftiné en 171 3 à accompagner 
l'Abbé de Mornay en Portugal , où il venoit d'être nommé AmbalTadeur ; il 
fut reçu dans cette Cour avec les plus grandes marques de distinction , & le 
Roi de Portugal qui lui avoit fait l'honneur de le confulter fur l'établissement 
d'une Académie d'Hiitoire, qu'il avoit deffein de Sonder à LiSbonne , le nom- 
ma Chevalier de Son Ordre de Chrirt, par Lettres du 22 Juillet 171 6 & lui 
accorda en même tems 12000 Reis de penfion. Il fit alors Ses preuves de No- 
blelSe qui Surent trouvées bonnes & valables (a), & en conSéquence il fut 
reçu dans cet Ordre fans aucune Difpenfe le 26 Juillet 1718; une diftinc- 
tion aulïi Signalée , qu'il n'accepta , ainfi que la penlion , que par une per- 
mission du feu Louis XIV. du 6 Mai 1715, l'engagea à travailler à la con- 
tinuation de fon Histoire de Portugal; mais fa trop grande application lui 
avança la fin de Ses jours, & il mourut à LiSbonne le 20 Mai 1728, étant 
rerté veuS à l'âge de 3q ans & père de neuS enfans qu'il eut de Son mariage 
avec DemoiSelle Marie Brocard : De ces neuf enfans on ne connoît par Ti- 
tres que les deux qui Suivent. 

(<z) Prouvé par un Certificat du i5 May iy5o, donné par le Comte de la Cerda, Envoyé extraordinaire du 
Roi de Portugal à la Cour de France, portant que » Monfieur Jaques le Quien de la Neufville, qui avoit été 
» Chevalier de l'Ordre de Chrift étoit Noble, non-feulement parce qu'il étoit appelle Fidalgo, mais parce que 
» fe failant informer en Portugal par le Secrétaire du Tribunal de Confcience où fe trouvoient les preuves de tous 
» les Chevaliers, il lui avoit fait réponfe datée du 7 Avril précédent, par laquelle il lui mandoit, qu'ayant exa- 
» miné les Preuves de Jaques le Quien-de la Neufville, faites dans le mois de Juin 1718, il avoit été jugé No- 
» ble & fans avoir belbin d'aucune Difpenfe. « 

Prouvé aufli par un autre Certificat donné à Lifbonne le 20 Juin 17.V2. par le Conful Général de la Nation 
Françoife en Portugal, portant que » les Preuves de NoblefTe faites au mois de Juin 1718 au Tribunal de con- 
" fcience établi à Lisbonne, pour l'admiffion & réception à l'Ordre de Chrift, de Meffire Jaques le Quien-de 
•• la Neufville. de l'Académie des Infcriptions & Belles-Lettres de Paris, lui avoient été confiées par un des 
» principaux Miniftrcs dudit Tribunal, que les ayant lues & examinées avec attention, il avoit trouvé que ledit 
» Jaques le Quien-de la Neufville étoit Noble, attendu les Titres qu'il avoit produits, & qu'indépendemment 
" d'iceux ledit Tribunal avoit entendu onze Témoins, lefquels avoient déclaré avoir connu la Famille & le père 
» dudit Jaques le Quien-de la Neufville, pour être de race Noble & vivre en conformité; qu'en conféquence 
» defdites Preuves, ledit Jaques le Quien-de la Neufville avoit été fait & reçu Chevalier de l'Ordre de Chrift, 
.. fans avoir eu befoin d'aucune Difpenfe ni Grâce; que les Preuves & Informations faites pardevant le Tribu- 
» nal de Confcience y reftoient fecrettes, & qu'il n'étoit pas d'ufage que les Miniltres dudit Tribunal en don- 
» nalTent des Copies ou Certificats. •• Ces deux Certificats produits en original. ï 



n 4 i 



le QUIEN-de la NEUFVILLE. 



3. Jaques le Quien-de la Neufville , qualifié E cuver , né à Paris le i3 Fé- 
vrier 1678 & baptifé à S 1 . Sulpice le 17 du même mois, entra dans le 
Service en i6g5 en qualité de Gendarme , Compagnie de Flandres, 
& fut fuccefïivement Cornette dans le Régiment de Marteville Caval- 
lerie en 1701, 8c Capitaine dans le Régiment d'Alzeau Cavallerie en 
171 1 ; depuis, ce Régiment ayant été réformé, il fut incorporé en 171 3 
dans le Régiment de Cavallerie Dauphin-Etranger; en 17 19 il fut créé 
Chevalier de l'Ordre Royal 8c Militaire de S'. Louis; en 1721 il fut fait 
Major dudit Régiment de Cavallerie Dauphin - Etranger , Emploi qu'il 
exerça pendant 23 ans ; & au Sacre du Roi , actuellement régnant , il 
fut l'un des 4. Gentilshommes qui eurent l'honneur de porter l'Etendard 
de la NoblelTe pour les Barons de la S te . Ampoule. Au commencement 
de la Guerre de 1733, il fut nommé Aide-Maréchal Général des Logis 
de la Cavallerie dans l'Armée d'Allemagne, 8c en 1735 il obtint un 
Brevet de Meftxe de Camp; en 1741 il exerça encore la Charge d'Aide- 
Maréchal Général des Logis de la Cavallerie dans les Armées de Veftpha- 
lie, de Bohême Sl d'Allemagne; en 1743 il obtint du Roi une penfion 
de 800 liv. fur l'Ordre de S 1 . Louis, 8c en 1744 il fut nommé Lieute- 
nant Colonel du Régiment de Cavallerie Dauphin - Etranger 8c Briga- 
dier des Armées de Sa Majefté. Ses infirmités l'ayant obligé de quitter le 
Service en 1747, le Roi lui accorda une penfion de retraite de 1000 liv. 
furie Tréfor Royal : il mourut en 1 739. 

3. Charles le Quien-de la Neufville continue la filiation. 



///. DEGRE. 

Charles le Quien-de la Neufville, qualifié Ecuyer, Seigneur de la Neuf- 
ville, de Frémicourt, 8cc, né à Paris le I er . Juin 1680 8c baptifé à S 1 . Sulpi- 
ce le 19 du même mois, fut nommé en 1724 Directeur Général des Poffes 
de Bordeaux 8c de Guyenne , après l'avoir été auparavant de la Flandre & de 
la Champagne, 8c époufa par Contrat du 11 Septembre 171 5, D Uc- Anne- 
Sibille de Wez, dont il eut fix enfans qui fui vent. 

4. Charles - Arnoul le Quien-de la Neufville, qualifié Ecuyer, baptifé à 
Lille en Flandres le 3 Mai 1720, entra dans le Service en 1736 en 
qualité de Volontaire dans le Régiment de Cavallerie Dauphin-Etran- 
ger 8c fut nommé fucceifivement Cornette dans ce Régiment en 1740, 
Lieutenant en 1743, 8c enfin Capitaine en 1747; il fut créé en 1758, 
Chevalier de l'Ordre Royal 8c Militaire de S 1 . Louis; obtint une pen- 
fion de 400 liv. fur cet Ordre le 21 Aouft 1761, 8c le Roi lui ayant 
permis de fe retirer du Service en 1762 à caufe de la délicateffe de fa 
fanté, lui a accordé de plus une penfion de retraite de 600 liv. fur le 
Tréfor Royal. 
4. Charles-Gabriel le Quien-de la Neufville va fuivre. 

4. Charles - Auguste le Quien-de la Neufville, Prêtre, Vicaire Général 
du Diocèfe d'Acqs , Sous - Doyen de l'Egliie Métropolitaine de Bor- 
deaux 8c Prieur Commandataire du Prieuré de S 1 . Etienne de Mortagne 
en Saintonge, naquit 8c fut baptifé à Bordeaux le 25 Juillet [726. 
4. Anne-Sibille le Quien-de la Neufville, baptifée à Lille en Flandres le 
29 Juin 17 i(>, époufa par Contrat du 6 Janvier 1749, René - Louis 



le QUIEN-de la NEUFVILLE, 



942 



Subtil, Ecuyer, Conieiller du Roi, CommiiTaire Provincial des Guer- 
res en la Généralité de Guyenne. 

4. Jeanne -Reyne- Elisabeth le Quien-de la Neufville, fut baptifée à Lille 
en Flandres le 19 Juillet 17 17. 

4. Marie - Madeléne - Charlotte - Léocadie le Quien - de la Neufville , 
baptifée auflî à Lille en Flandres le 9 Décembre 1718, fut mariée par 
Contrat du 6 Février 1744, avec Jofeph - Daniel Testas, Seigneur de 
Gafïïes. 

IV. DEGRÉ. 

Charles - Gabriel le Quien - de la Neufville - de Frémicourt, qualifié 
Ecuyer, Directeur Général des Polïes de Bordeaux & de Guyenne, né & bap- 
tifé à Sedan le i5 Novembre 1721, époufa par Contrat du 21 Septembre 1752, 
Dame Catherine Bizet, veuve de Michel - Pierre Barre, Conieiller - Secré- 
taire du Roi, Mailbn, Couronne de France, en la Chancellerie près la Cour 
des Aydes de Guyenne. (Ils n'ont point d'enfans de leur mariage. ) 

Vu & vérifié par Nous, Chevalier, Confeiller du Roy en [es Confeils , Juge d'Armes de France. 





943 



RAMEY, 



Seigneurs d'Arfeuilles, de Sugny & de Grénieux, 
PAYS DE FOREZ et CHAMPAGNE. 




D'Azur à une Bande d'Argent. 



PREMIER DEGRE. 

CL aude Ramey , Ecuyer , Seigneur d'Arfeuilles , qualifié ainfi dans un 
Certificat, que luy donna le 3 Avril (a) 1639, Guillaume de Simiane, 
Seigneur des Gordes, Capitaine des Gardes du Corps du Roy, fous la charge 
duquel il fervoit depuis le 5 Janvier (b) précèdent, qu'il avoit été pourvu de 
l'Etat & Charge de l'un des Exempts des dits Gardes du Corps, obtint le 23 
Décembre (c) 1661 des Lettres, par lefquelles le Roy lui permit d'exercer 
conjointement l'Office de fon Conléiller en la Sénéchauffée & Siège Préfidial 
de Montbrifon , avec la Charge d'Exempt des Gardes, fur ce qu'il luy avoit fait 
remontrer , qu'étant chargé de onze Enfans , il avoit été obligé de traiter de la 
dite Charge de Confeiller , afin d'en pourvoir par la fuitte un de fes Enfans , 
pour y rendre fervice à Sa Majefté ; Le 28 Juillet (d) 1664 le Roy lui accorda 
des Lettres de Vétéran , pour jouir luy & fa Veuve des Privilèges attribuez aux 
Officiers Commençaux de fa Maifon ; il obtint le 4 Octobre (e) de la même an- 
née de nouvelles Lettres de retenue, en l'Etat & Charge d'Exempt des Gar- 
des Ecoffoifes du Corps du Roy, & prêta ferment le lendemain entre les mains 
du Duc de Noailles , Capitaine de cette Compagnie ; fut maintenu en cette qua- 
lité dans les Privilèges de la Nobleffe, par Arrêt du Confeil d'Etat du Roy ren- 
du le 28 Avril (/*) - 1671 , & Sa Majefté defirant luy témoigner la fatisfaction 
qu'Elle avoit des bons & agréables fervices qu'il lui avoit rendus, tant en l'exer- 
cice de la Charge de fon Confeiller au Bailliage de Forez à Montbrifon , en la- 
quelle il avoit été reçu dez le 6 Octobre 1646, depuis lequel temps il l'avoit 
exercé continuellement jufqu'au mois de Décembre 1673 qu'il en avoit fait 
fa réfignation, qu'en plufieurs autres occalions , & luy en laiffer quelques mar- 
ques d'honeur , telles que méritoient fon intégrité &. fon affection à fon fervi- 
ce, & auffi pour ne pas fruftrer le public de l'avantage qu'il pouvoit recevoir de 
fon expérience & fuffifance, lui accorda des Lettres de fon Confeiller honoraire 
au dit Bailliage de Montbrifon, le 29 May (g) 1674; il mourut en 167S & fut 
enterré (h) le 18 Avril de cette année en la Paroiffe de S 1 . Jufl en Chevalet; 

(a) Original, (b) Cette datte eft énoncée dans l'Arrêt du Confeil qu'il obtint en 1G71. 

(*)(?) if) (g) Original. 
(h) Extrait mortuaire délivré en forme. 



2 RAMEY. 



944 



il eut de fon mariage avez D Ue . Antoinette Chassain, onze Enfans, dont cinq 
morts en bas âge, les autres furent, 

2. Jean Ramey qui continue la defcendance. 
2. Antoine Ramey, Prêtre de l'Oratoire. 
2. Vital-Marie Ramey, Prêtre de l'Oratoire. 
2. Jfan-Baptiste Ramey, Curé de Francheville en Lionois. 
2. Claude Ramey, Bénédiêtin de la Congrégation de S. Maur. 
& 

2. François Ramey, Chanoine de la Collégiale de Montbrifon. 

//. DEGRÉ. 

Noble Jean Ramey, Seigneur d'Arfeuilles, de la BrolTe & de Montloup, né 
le 5 Juillet (a) 1644, 8c tenu fur les Fonts de Batème le 19 du même mois, par 
Vénérable Mejfire Jean Ramey, Prêtre & Curé de S 1 . Bonat, lez S te . Croix en 
Breffe , & par D lle . Catherine Giraud, femme de Noble Claude Chaflain, Sei- 
gneur de Marcilly, Confeiller du Roy, Châtelain de Montbrifon, fe qualifioit 
Confeiller du Roy au Bailliage & SénéchaufTée de Forez, lorfquil époufa par 
Contrat du 2 Octobre (b) 1674 D lle . Madelene Chaslon, fille de Jean Chaf- 
lon, Bourgeois de Montbrifon, & de D Ue . Jeanne Chasnel. Il mourut le 20 
Janvier (c) 1707, ayant eu de ion mariage les Enfans ci-après. 

3. Claude Ramey va fuivre. 

3. Antoine Ramey , Lieutenant d'Infanterie & Major d'un Bataillon de 
Milice. 

3. Jean - Baptiste Ramey , Sg r . de Grénieux, commença de fervir le i5 
Mars 1707 en qualité de Sous-Lieutenant dans le Régiment de Labour 
Infanterie ; fut nommé en 1709 Sous - Lieutenant de Grenadiers & en 
171 1 Lieutenant. Ce Régiment ayant été réformé en 1714, il fut en- 
tretenu en qualité de Lieutenant réformé dans celui d'Orléans Infanterie; 
fut employé en la même qualité dans un Bataillon de Milice en 1719; 
nommé le 1 e1 '. Mars (c) 1727 Lieutenant dans le Bataillon de Milice de 
Chavanes que le Roy faifoit mettre fur pied dans la Généralité de Lyon; 
en 1733 Lieutenant dans le Régiment Meftre - de - Camp Général des 
Dragons; le i5 Septembre (d) 1741 Chevalier de l'Ordre Royal 8: Mili- 
taire de S 1 . Louis; & le 2 Avril (e) 1742 Aide-Major dudit Régiment; 
obtint le 3i Octobre (/) 1743 une Commiffion, pour en cette qualité 
prendre rang de Capitaine en ce Régiment & fut bleffé en 1746 d'un 
coup de bayonette à la jambe gauche dans un Détachement, fous les or- 
dres de M. du Pleffis, Brigadier des Armées du Roy & Mettre - de - Camp 
de Dragons. 
3. François Ramey - de Sugny , Lieutenant dans le Régiment de Chalma- 

zel , Infanterie, mort en 1724. 
3. Jean - Claude Ramey - de Molière, né le 14 Novembre (g) 1691 , com- 
mença de fervir le i5 Mars 1708 en qualité de Cadet dans le Régiment 
de Labour; étoit Sous- Lieutenant d'une Compagnie de ce Régiment, 

lorfqu'il 

(a) Extrait baptiftére délivré en 1673. (b) Original. 

(c) Extrait mortuaire délivré en forme. 
d (e) (/) Original, (g) Extrait baptiltére délivré en forme. 



94 5 RAME Y. 



lorfquil fut fait le 28 Juillet (a) 171 1 Sous - Lieutenant de Grenadiers; 
fut nommé le i er Octobre (b) 1 7 1 4 , Lieutenant réformé à la fuite du 
Régiment d'Orléans Infanterie; le n Juin (c) 17 18 Lieutenant en pied; 
le 8 Septembre (d) 1734, Capitaine; & Chevalier de l'Ordre Royal & 
Militaire de S 1 . Louis le 10 Décembre (e) 1740; il a étébleiïé en différen- 
tes occations & entr'autres à la Bataille de Guaftalla & à celle de Raucoux. 
5. Vital-Marie Ramey, mort a Lyon, Prêtre de L'Oratoire. 
& 

3. E manuel Ramey, mort en 1746, Gardien des Cordeliers à Montbrifon. 

III. DEGRÉ. 

Noble Claude Ramey , Seigneur d'Arfeuilles , le qualifioit Conléiller du 
Roy au Bailliage & SénéchauïTée de Forez, lorfquil époufa par Contrat du 14 
Septembre (/) 1714, D lle . Antoinette de Chastre , fille de M e . Jean de 
Chaftre , S r . des Chavanes, Avocat en Parlement & de D Ue . Antoinette Ra- 
mey : Son Teftament du 3i Décembre (g-) 1726 porte, que s'il mouroit à 
Montbrifon il vouloit être enterré dans le Vas & Tombeau de les PrédécefTeurs, 
en TEglife de S 1 . André, & s'il mouroit à S 1 . Juft en Chevalet, dans le Tom- 
beau de fa famille. 11 avoit eu de fon premier mariage avec D lle . Jeanne-Marie 
Girard. 

4. Etienne Ramey, mort en bas âge. 

& 
4. Jeanne - Marie - Madelene Ramey, femme de Jean - Batifte du Roure, 
Ecuyer Viguier de la Ville d'Arles. 

Second Lit. 

4. François-Vital-Marie Ramey va fuivre. 

4. Jean - Claude Ramey, né le g Février (h) 171 8, eft premier Lieute- 
nant dans le Régiment du Meftre-de-Camp Général Dragons. 
4. Madelene Ramey, mourut en bas âge. 

4. Marie-Philiberte Ramey, Religieuié Urluline à Montbrifon. 
4. Antoinette Ramey, mourut en 1758, Religieufe au même Couvent. 

IV. DEGRÉ. 

François-Vital-Marie Ramey, Ecuyer, Seigneur d'Arfeuilles & de Su- 
gny, né le i5 Aouft 1714, fut pourvu le 2 Avril 1744 d'an Office de Confeil- 
ler au Parlement de Metz & Commiffaire aux Requeftes du Palais , & époufa 
par Contrat du 23 Aouft 1743, D lle . Rofe - Angélique de Vaurillon - de 
Lestang, fille de Jean-Gabriel de Vaurillon, Ecuyer & de Antoinette -Rofe 
de Brienne. 

Leurs Enfans au nombre de cinq, font 

V. DEGRÉ. 
1. Marie-Jean- Baptiste -Antoine Ramey, Ecuyer, né le 17 Oct. 1746. 

(a)(b)(c)(d)(e)(f)(g) Original. 
(h) Extrait Baptiftere délivré en forme. 



Regiftre cinquième. F> <l «I d <l d 



4 



RAMEY. 



94 6 



2. Marie-Pierre Ramey, Ecuyer, né le 6 Juillet 1752. 

3. Jean-Marie-Vital Ramey, Ecuyer, né le 4 Juin 1753. 

4. Marie-Jeanne-Claudine Ramey, née le 20 Novembre 1747. 

& 

5. Marie-Antoinette Ramey, née le 22 May 1749. 



T'zi & vérifié par Nous, Chevalier, Confeiller du Roi en (es Confeils, Juge d'Armes de la Nobleffe 

de France. 





947 



de REDON, 

Seigneurs des FoJJes , de Maufomnlle , des Maifons Nobles de la 
Chapelle & de FouJJeries , de Montplaifir & de Las CaJJ'agnes. 

en CONDOMOIS et en AGÉNOIS. 




D'Azur à deux Tours d'Argent, pofées l'une à côté de l'autre. 



CETTE Famille qui fe prétend iffuë d"un Amalric de Redon, qui étoit 
Sénéchal du Duché d'Aquitaine le i3 Octobre (a) \32\ , a été main- 
tenue dans ion ancienne NoblefTe, par Ordonnance du CommifTaire Subdé- 
légué de M. Pellot , Intendant de Guyenne du 3 Aouft 1666, & de M. le 
Pelletier de la HoulTaye , Intendant de Montauban du 5 Juillet 1698, fur des 
Titres qui juftifient les filiations fuivantes. 

PREMIER DEGRÉ. 

Noble Robert de Redon, Ecuyer, Seigneur du Limport , rendit Hom- 
mage au Comte d'Armagnac le i er May (b) i52i, & fît fon Teftament le der- 
nier Juin (c) i5o9, P ar lequel il déclara avoir eu pour enfans de fon mariage 
avec Marie de Brucelles , 

2. Noble Pierre de Redon (ci-après) qu'il inftitua fon héritier univerfel. 
& 

2. Noble Jean de Redon. 

//. DEGRÉ. 

Noble Pierre de Redon, Ecuyer, Seigneur du Limport, fut pourvu par 
le Roy François I er . de l'Office de Lieutenant Principal en la Sénéchauffée 
d'Agénois le 20 Septembre (d) 1542; fit une Donation le 2S Avril 1569 
à Florimond de Redon fon fils de toutes les Rentes 8c Devoirs Seigneuriaux , 
qui lui apartenoient & étoient échus par la mort de Jean de Brucelles, & dé- 
clara par Acte du 21 Janvier (c) 1570, devant deux Confeillers & le Subfti- 

(a) Copie collationnée fur l'Original en 1733. (b) (c) Original. 

(d) Cet Aéte , ainfi que les deux précédens, qui furent produits à M. Pellot, Intendant de Guyenne en 
1666, & à M. le Pelletier de la Houflaye, Intendant de Montauban en [698, font vifés dans l'Ordonnance 
de maintenue de Noblclfc, que ces deux Intendans rendirent en faveur de cette Famille. 

(e) Original. 



I) tl il d d <1 ij 



de REDON. 948 



tut du Procureur du Roi au Siège d'Agen , que volant conferver et garder fes 
Tiltres pour la confervation de fa Maifon, 8c les mettre à l'abri du pillage des 
Huguenots ennemis du Roi, il avoit fait foncer une barrique où il avoit fait 
mettre les Papiers 8c Titres qui lui appartenoient , mais les eaux ayant percé 
ladite barrique, tous fes Papiers s'étoient trouvés pourris 8c gâtés, ce qui fut 
reconnu par les CommilTaires nommés pour procéder à cette vérification. Il 
eft nommé dans le Procès-verbal de la convocation du Ban 8c Arriére-ban 
tenu à Agen Tan 1 5 57 (a), 8c fit fon Teftament le 8 Mars (b) i5ji , par le- 
quel il voulut être enterré dans TEglilè de S 1 . Etienne de la Ville d'Agen e\ 
Thumbes de fes Prédécejfeurs, dans la Chapelle appellée des F argues, 8c fit men- 
tion de tous les enfans dans Tordre qui va fuivre. Il ne vivoit plus le 18 No- 
vembre (c) 1372, 8c avoit été marié par Contrat du 26 Février (d) 1 5 4 3 , 
avec Demoifelle Jeanne de Ram, fille de M r . M e . Dominique de Ram, Con- 
ieiller du Roi en fa Cour de Parlement de Bordeaux, 8c de Demoifelle Mar- 
guerite de Gassies fa femme ; ladite Demoifelle de Ram fit fon Teftament 
le 21 Octobre (e) 1598, par lequel elle voulut être enterrée dans TEglife de 
S 1 . Etienne d'Agen es Tombeaux de fes Prédécejfeurs , dans la Chapelle Notre- 
Dame des Fargues où étoit la Sépulture de fon mari , 8c mourut le lendemain 
22 Octobre. 

3. Pierre de Redon, Seigneur du Limport (/) , d'abord Avocat du Roi 
au Siège d'Agen , fuivant le Teftament de fon père, qui lui céda la Terre 
du Limport, eft qualifié Confellier du Roy en la Cour de Parlement de 
Tholo^e , dans un Acte du 18 Novembre (g) 1572. 
3. Florimond de Redon continue la defcendance. 
3. Charles de Redon a formé la cinquième Branche. 
3. Nicolas de Redon, auquel fon père légua par fon Teftament tout le 

bien qu'il avoit en la JurifdicYion de Sérignac 8c de Montefquieu. 
3. Robert de Redon, ] 

3. Jean de Redon, dont on ignore la delhnée. 

3. Thomas de Redon, ] 

3. Françoise de Redon époufa par Contrat du 28 Avril (h) 1 566, No- 
ble M r . M e . Louis de Goudail, Seigneur de Fontiron 8c de Sauva- 
bére, Confeiller du Roi en la Cour Préfidiale d'Agen, 8c mourut avant 
le 20 Juillet (' i) 1 588 . 
3. Jeanne de Redon, à laquelle fon père légua la fomme de 4000 liv., 

ainfi qu'à chacune de fes fœurs. 
3. Sérene de Redon époufa Noble Jean de Raymond, Ecuyer, dont la 
ligne eft énoncée, ainfi que celle de Serene de Redon fa femme, dans 
le Procès - verbal de Malthe de Noble Bernard d'Aftorg, petit-fils de 
Marguerite de Raymond leur arriére-petite fille, en date du i5 Septem- 
bre 1728. 



3. Louise de Redon, 

3. Charlotte de Redon 



dont on ignore la deftinée. 



(a) Expédition délivrée en 1 656. (b) Original. (c) Prouvé par un Acte original du même 

jour. (d) Copie collationnée vers l'an 1660 fur une Expédition délivrée en ibj-z. 

( e ) Copie collationnée fur l'Original en i6o5. (/) Cette terre paiïa enfuite dans la Maifon 

d'Efparbès, par le mariage que Sérene de Redon contracta avec Annibal d'Eiparbès-de Luflan, coufin germain 
du Maréchal de France de ce nom. (#-) Original. (h) Cette date eft énoncée dans le Contrat de 

mariage de Noble Marie de Goudail fa fille , accordé le 20 Juillet 1 588 avec Noble Arnaud du Chaftanier, 
Seigneur de Ste. Foy, &c. ij Prouvé par un Acte Original du même jour. 



949 



de REDON. 3 



III. DEGRE. 

Noble Florimond de Redon, Seigneur du Château Noble des FolTes , 
Confeiller du Roi, Lieutenant Principal en la Sénéchauffée d'Agénois, nom- 
mé le i5 May (a) 1 571 , & reçu le 19 Juin (b) fuivant, devint Chef du Con- 
feil de la Reine Marguerite de Valois, femme du Roi Henry IV., fuivant 
deux Lettres qu'elle écrivit le 19 Décembre (c) i5go à fEvèque d'Agen , 
& au Principal des Jéluites de Guyenne. Il fut charge de la Procuration de 
cette Princeffe le n Septembre (d) i5gi , pour fonder le Collège des Jélui- 
tes d'Agen , & fit fon Teftament le 3 May (e) 1 6 1 g , par lequel il voulut être 
inhumé aux Tombes de [es Prédécejj'eurs à S 1 . Etienne d'Agen. Il avoit époufé 
par Contrat du 12 Avril (/) i583, Demoifelle Técle de Cieutat, (qui eut 
en dot la fomme de [0000 liv. ), fille de Noble Jean de Cieutat, Seigneur 
de Villebeau , & de Demoifelle Marie de Séguret : De ce mariage naquirent 
les enfans ci-après, que Ton mettra ici dans Tordre où ils font nommés dans 
le Teftament de leur père. 

4. Thomas de Redon continue la defcendance. 

4. Jean de Redon eft auteur de la 2 de- Branche. 

4. Laurent de Redon a formé la 3 e . Branche. 

4. Jean de Redon fit fes preuves de Nobleffe au Grand Prieuré de Tou- 
loufe au mois de Juillet (g) 161 2, pour être reçu Chevalier de Mal- 
the , qualité qu'on lui trouve dans un Cahier de Reconnoiffances faites 
à Florimond de Redon fon père, es années {h) 161 7, 161 8 & 1G19. 

4. Charles de Redon-de Montplaifir eft auteur de la 4 e . Branche. 

4. Anne de Redon fut mariée par Contrat du 18 May (i) 1622 à Noble 
Jean-François du Cause , Ecuyer. 

4. Marie de Redon , j étoient mariées lors du Teftament de leur père : 

4. Jeanne de Redon , Tune des deux Marie époufa Noble Pierre de 

4. Marie de Redon, ) Molere, S r . de Gueyffe. 

IV. DEGRÉ. 

Noble Thomas de Redon, Ecuyer, Seigneur des Foïfes, fut inftitué hé- 
ritier univerfel par le Teftament de fon père, d'où Ton conclut que vraifem- 
blablement il devoit être faîne de les frères. Il rendit Hommage au Roi le 
23 Juillet (k) 161 1 de la Maifon Noble des FofTes, qui étoit dans la mou- 
vance de Sa Majefté à caufe de fa Vicomte de Brullois; fut nommé le 18 May 

(a) (b) (c) Cette date eft énoncée dans l'Ordonnance de maintenue de Nobleilé rendue le 3 Août 1666 en 
faveur d'Adrien & Julien de Redon, fes petits-fils, & dans celle du 5 Juillet 1698, rendue auffi en faveur de 
cette Famille, par M. le Pelletier de la Houlfaye, Intendant de Montauban. 

(d) Expédition délivrée fur l'Original en ib<j3, par le Syndic du Collège des Jéfuites. (e) Original. 

(/) Copie collationnée fur l'Original en 1Ô12. 

(g) Prouvé par un Extrait des preuves de la Nobleilé de Jaques de Pichon faites le 14 Juillet un:, par 
Frère Jean de Rodulph , Chevalier de l'Ordre de St. Jean de Jérufalem, & Receveur dudit Ordre au Grand 
Prieuré de Touloufe, lequel déclare qu'il venoit de parachever les Preuves & Enquête de la Nobleffe dudit Jean 
de Redon. Cet Extrait délivré le premier Septembre 1G88, par Frère Bernard Eftival, Prêtre Religieux du- 
dit Ordre, Secrétaire & Garde des Archives au Grand Prieuré de Touloufe, qui dans une Lettre du 14 May 
i6q3, attelle n'avoir pu trouver les Preuves dudit S', de Redon , quelque recherche qu'il en ait pu faire , les Pa- 
piers du S r . Barrière, Secrétaire dudit Prieuré, lorlque lefdites Preuves avoient été faites, ayant été la plûparl 
pillés & vendus. 

(h) Ce Cahier a été produit en original & contient environ 200 Reconnoiffances, dans la plupart defquelles 
ledit Jean de Redon flipule, comme Procureur dudit florimond de Redon fon père. 1 k Origm.il. 



4 de REDON. 9 5o 

(a) i6i5, Confeiller du Roi, Lieutenant Principal en la Sénéchauffée d'Agé- 
nois, Charge dans laquelle il fut reçu le i3 Décembre (d) fuivant, & époula 
par Contrat du i5 Février (c) 1616, Demoifelle Iiabeau de Cambefort, 
Dame de Blanval , laquelle fonda le 2 Avril (d) 1642 le Monaftére de la 
Vifitation de S te> Marie de la Ville d'Agen : elle étoit fille de Noble Guilhen 
alias Julien de Cambefort, Ecuyer, S r . de Serves, & de Demoifelle Margue- 
rite le Beau ou du Beau. Il reçut une Lettre de M. de Fimarcon le 20 
Juillet (e) 1639, par laquelle ce Seigneur l'exhorta de lé trouver à la convo- 
cation du Ban, 8c ne vivoit plus lors du mariage d'Adrien de Redon fon fé- 
cond fils. 

5. Noble Florimond de Redon, Seigneur des Foffes , fit fon Teftament 
le 3o Octobre (f) 1640 & mourut fans avoir été marié. 

5. Adrien de Redon continue la defcendance. 

5. Noble Julien de Redon, Ecuyer, Seigneur de Blanval, fut maintenu, 

ainfi qu'Adrien de Redon fon frère, par Ordonnance de M. du Puy, 
Commiffaire Subdélégué de M. Pellot , Intendant de Guyenne, rendue 
le 3 Aouft (g) 1666, dans la poffeffion de leur Nobleffe qu'ils avoient 
juftifiée par Titres depuis fan 1D09. Il mourut auffi fans alliance. 

V. DEGRÉ. 

Noble Adrien de Redon, Ecuyer, Seigneur des Foffes, de Blanval, &c. 
fit une TranfacYion le i3 Aouft (h) 1 656 avec les Religieulés de la Vifitation 
de S le- Marie d'Agen, au fujet de la Fondation de ce Monaltére qu'avoit faite 
Ifabeau de Cambefort fa mère ; & dans le nombre de ces Religieulés font nom- 
mées , Jeanne-Charlotte & Mavie-Elifabeth de Redon. 11 reçut une Lettre du 
Seigneur de Durfort-de Boilfiére le 6 Avril (i) 1669, par laquelle ce Seigneur 
l'exhorta de fe trouver à la convocation de la Nobleffe, où en effet il fervit, 
fuivant un Certificat du Maréchal d'Albret du 7 Juillet (k) 1674. Il fit fon Tefta- 
ment le 27 Septembre (/) 1680, par lequel il voulut être enterré dans l'Eglife 
des Carmes d'Agen au Tombeau de fes feus père & mère : De fon mariage qui 
avoit été accordé par Contrat du 3o Janvier (m) 1646, avec Demoifelle 
Marie - Brandelife de Boyssonnade, fille de M r . M e . Antoine de Boyffon- 
nade , Confeiller du Roi en fes Confeils d'Etat 6c Privé, Premier Préfident 
& Juge-Mage en la Cour de la Sénéchauffée 8c Siège Prélidial d'Agénois , 8c 
de Dame Françoife Dorty fon époufe, naquirent, 

6. Sébastien de Redon ci-après. 
6. Noble Pierre de Redon, 
6. Noble Antoine de Redon, 

■ 8c 
6. Marguerite de Redon, mariée par Contrat du 22 Novembre (n) 1694, 
avec Noble Auguftin de Vesin , Ecuyer, Seigneur de Maufonville, paf- 
fé en préfence de Nobles Sarran de Redon, Seigneur de Las Calfagnes, 
Jean 8c Martin de Redon, Capitaines au Régiment de la Marine, fes 
coufins. 

(a) (b) Cette date eit énoncée, tant dans l'Ordonnance de maintenue de Nobleffe du 3 Aouft 1666, ren- 
due en faveur d'Adrien & Julien de Redon fes fils, que dans celle du 5 Juillet 1698, aulli rendue en faveur de 
cette Famille. 

(c) Original. {d) Prouvé par un Acte Original du i3 Aouft 1 656. 

(e) Original. (/j Prouvé par le Contrat de mariage d'Adrien de Redon fon frère. 

{g) ( h ) (0 COCO ("0(«) Original. 



morts fans avoir été mariés. 



g5i 



de REDON. 5 



VI. DEGRE. 

Noble Sébastien de Redon, Ecuyer , Seigneur des FofTes & de Blâmai, 
épouia par Contrat du 12 Février (a) 1679, dans lequel il le dit affilié de 
Noble Charles de Redon, Ecuyer, Seigneur de Saint Jean & de Jaques de 
Redon, Ecuyer, fes coufins germains, Demoifelle Efther d'Anglade, fille de 
M r . M e . Jean d'Anglade , S r . d'Auriolle , Avocat au Parlement, & de D lle . 
Marie Cisteris , & reçut un Ordre le 10 Mai (b) 1689 du Marquis de Boif- 
fiére , Gouverneur & Sénéchal d'Agénois, pour fervir dans le Ban & Arriére- 
ban. Il fut maintenu dans fon ancienne Nobleffe , par Ordonnance de M. le 
Pelletier de la Houffaie , Intendant de Montauban , du 5 Juillet (c) 1698; fit 
fon Teftament à Agen le 6 Novembre ( d ) 1740, par lequel il voulut être 
enterré dans le Tombeau de fa Famille en TEglife de Notre-Dame-du Bourg, 
Chapelle de Notre-Dame, & mourut le 8 Avril (e) 1741. Il avoit fait une 
Donation de la fomme de 100 liv. le 25 Mai (f ) 1 7 1 5 au Monaftére de la 
Vilitation S te . Marie d'Agen , fondé par Ifabeau de Cambefort fon ayeule , vou- 
lant, fuivre , dit-il, les pieu/es intentions de fes Ayeux , pour contribuer aux frais 
de la conflruction de TEglife que Ton bàtiflbit alors , & dans cet Acre eft 
nommée au nombre des Religieufes de ce Monaltére , Sœur F rançoife -Cathe- 
rine de Redon : De fon mariage naquirent , 

7. Adrien de Redon ci-après. 

7. Marie de Redon , Religieufe au Couvent de Notre-Dame d'Agen. 

7. Marguerite de Redon, Religieufe. 

7. Anne de Redon, Religieufe au Couvent de TAnnonciade d'Agen. 
8: 

7. Thérèse de Redon-des Foffes , morte fans avoir été mariée. 

VII. DEGRÉ. 

Noble Adrien de Redon, Ecuyer, Seigneur des Foffes & de Blanval, 
fut marié par Contrat du i er . Février (g) 171 1, dans lequel il eft affilié de 
Noble François de Redon , Prêtre , Docteur en Théologie & Chanoine de 
la Ville d'Agen, fon coufin , avec Demoifelle Marie-Rofe Gtjeymus, fille de 
M r . M e . Jean Gueymus , Avocat, en la Cour, & de D lle . Catherine Modéry. 
Il embraffa l'Etat EccléfiafHque après la mort de fa femme , 8c étoit Prêtre le 
22 Avril (h) \j33. Il mourut quelques jours avant le 6 Novembre fi) 1740, 
ayant eu de fon mariage les enfans ci-après. 

8. Sébastien de Redon continue la defcendance. 

8. Noble Joseph-Florimond de Redon-des Folles, Ecuyer, Seigneur d'Au- 

riolle, ci-devant Lieutenant au Rég 1 . de Beauvoifis, Infanterie, fut marié 
par Contrat du i3 Juin (k) 174D, avec D" c . Marguerite Mourlan, 
fille de Jaques Mourlan, Confeiller, Avocat du Roi de la Ville de Nérac , 
8: de Demoifelle Elifabeth Bourgade; Et de ce mariage font iffus, 

9. Jaques de Redon, Ecuyer, né le 11 Octobre (/) 1746. 
9. Pierre de Redon , Ecuyer, né le 29 Octobre (m) 1747. 
9. Marie de Redon, née le i3 Janvier {n) 1 749. 

(a) (b) (c) (d) Original. (e) Prouve par l'Aéte d'ouverture de fon Teftament du 29 Mai 1 74 1 . 

(f)(g)[h)i)(k; Original. 

(/) (m) (n) Extraits Baptiftéres délivrés en forme. 



de REDON. 



Cp2 



9. Anne de Redon, née le 27 Avril Ça) 1 75 1 . 

9. Félicité de Redon, née le 14 Octobre (b) 1752, & tenue fur 
les Fonts de Baptême par le Duc & la Ducheffe d'Aiguillon. 
& 
9. Anne de Redon, née le 8 Avril Çc) 1754. 

8. Noble Laurent de Redon, Ecuyer, Moufquetaire du Roi de la féconde 
Compagnie, fut tué au Combat d"Ettingen en 1743. 

8. Noble François - Chrisostome de Redon - des Foffes, Ecuyer, Lieu- 
tenant au Régiment de Noailles , 8c depuis Exempt des Gardes de S. A. 
S. Mg r . le Prince de Conty, mourut en 1759. 

VIII. DEGRÉ. 

Noble Sébastien de Redon, Ecuyer, Seigneur des Foffes & de Mau- 
fonville, a fervi dans la féconde Compagnie des Moufquetaires du Roi, depuis 
le i er . Mars 1734 jufqu'au i cr . Janvier 1737 Çd). Il époufa par Contrat du 20 
Novembre Ce) 1738, Demoifelle Elifabeth du Long, fille de M r . Antoine du 
Long, 8c de Demoifelle Jeanne Baissiépe ; 8c de ce mariage font iffus, 

1 . Sébastien - Marc - Antoine de Redon - des Foffes, Ecuyer, Cornette 

dans le Régiment de Flamarens, Dragons, né le 19 Juillet Çf) 1742. 

2. Gratien -Félix de Redon - des Foffes, Ecuyer, né le 27 Aouft Çg) 

3. Joseph-Adrien de Redon, Ecuyer, né le 3o Oclobre Çh) 1749. 

4. Sébastien de Redon, Ecuyer, né le 28 Janvier Ci) 1759. 

5. Jeanne de Redon -des Foffes, Religieufe de la Vifitation d'Agen , née 

le 29 Octobre Çk) 1739. 

6. Marthe -Marguerite de Redon - des Foffes, auffi Religieufe de la Vifi- 

tation d'Agen, née le 29 Juillet / 1741. 

7. Thérèse - Foy- Angélique de Redon - des Foffes, née le 25 Janvier Cm) 

1 743 , & morte en 1 7 : : : . 

8. Jeanne- Annc de Redon-des Foffes, née le 16 Mars Çn) 1744. 



SECONDE BRANCHE. 

IV. DEGRÉ. 

Noble Jean de Redon, Ecuyer, Seigneur de Laval, Vice-Sénéchal d'Agé- 
nois 8c de Condomois, (fécond fils de Florimond de Redon, 8c de Técle 
de Cieutat), époufa par Contrat du 7 Mai (0) 16 14, D" e . Jeanne de Laval, 
8c fit deux Teftamens, le premier du 9 Janvier (p) i63i, 8c le fécond du 18 
Avril Çq) 1660, par lequel il déclara avoir eu les enfans ci-après. Il ne vivoit 
plus le 22 Février Çr) 1661.. 

5. 

(a)(b) (c) Extraits Baptiftéres délivrés en forme. 

(d) Prouvé par un Certificat du 3i Mai 17J7, produit en Original. (e) Original. 

(f) (g) W (0 (k) (/)(m) (n) Extraits Baptiftéres délivrés en forme. 

(0) Cette date eft énoncée dans l'Ordonnance de M. le Pelletier de la Houffaye, Intendant de Montauban 
du 5 Juillet [698. p Cette date eft énoncée dans le Contrat de mariage de Jean de Redon fon neveu du 

22 Février [661. (q) Voyez la notte o de cette page. (r) Prouvé par un Acle Original du même jour. 



9 53 de REDON. 7 

5. Jean de Redon va fuivre. 

5. Noble Charles de Redon-de Laval fut Capitaine au Régiment d'Infan- 
terie des VaifTeaux , par Commiiïion des 5 Juillet (a) i663, & 20 
Aouft (b) 1671. 

5. Noble François de Redon-de Laval. 

V. DEGRÉ. 

Noble Jean de Redon, S r . de Laval, fut déchargé par Ordonnance du 21 
Juillet (c) 1666 de l'Aflignation qui lui avoit été donnée pour juffifier fa 
NoblefTe , 8: de ion mariage accordé par Contrat du 3 Mars (d) i658, avec 
Demoifelle Françoife de Verdier; il eut pour fils, 

VI. DEGRÉ. 

Noble Géraud de Redon, S r . de Laval, marié par Contrat du 9 Février 
(e) 1689, avec Demoifelle Marguerite de Craissac, & maintenu dans fa 
NoblefTe, ainfi que Charles & François de Redon-de Laval les Oncles, par 
Ordonnance de M. le Pelletier de la Houffaye , Intendant de Montauban du 
5 Juillet (/) 1698 : Cette Branche efr encore fubfiilante. 



TROISIEME BRANCHE. 

IV. DEGRÉ. 

Noble Laurent de Redon, Confeiller, Procureur du Roi en la Cour 
Préfidiale & Sénéchauffée d'Agénois, (troifiéme fils de Florimond de Redon, 
& de Técle de Cieutat), époufa par Contrat du i er . Mai {g) 161 9, D ,le . 
Marguerite Giral, fille de M r . M e . Jean Giral, Avocat en ladite Cour, & 
de Demoifelle Marguerite de Chémillac fa veuve ; Et de ce mariage naquirent , 
5. Jean de Redon ci- après. 

& 
5. Noble Jean-Charles de Redon, Seigneur de S 1 . Jean, qui de l'alliance 
qu'il contracta avec Demoifelle Marguerite du May, eut un fils nommé, 
6. Jean de Redon-de S 1 . Jean, né le i3j Octobre (h) 1682, & nom- 
mé fuccefïivement Lieutenant dans le Régiment d'Humiéres , Infan- 
terie le 6 Juin (/) 1701 , Capitaine dans le Régiment d'Infanterie 
de Charoft le 22 Décembre (k) 1706, Chevalier de l'Ordre Royal 
& Militaire de S 1 . Louis, le i cr . Octobre 171 8, Sergent Major du Rég\ 
d'Infanterie de Saillans, le 14 Janvier (/) 1721, étant alors Capitai- 
ne d'une Compagnie dans ce Rég 1 . , & enfin Chevalier de Juffice des 
Ordres Royaux, Militaires & Hofpitaliers de Notre D. du Montcar- 
mel , & de S 1 . Lazare de Jérufalem , Dignité dans laquelle il fut reçu 
le 28 Avril (m) 1725, en conféquence des Preuves de fa NoblefTe. 

(a) (b) Voyez la notte o de la page précédente. (c) Prouvé par l'Ordonnance de maintenue de No- 

blefie du 3 Aouft [666, déjà citée plufieurs fois dans cet article. (d) (e) Voyez la notte o de la page 

précédente. (/) (£-) Original. 

(h) Extrait Baptiftére délivré en forme. ( i) (A) (/) Original. 

(m) Prouvé par les Provifions de Chevalier de Jullice des mêmes Ordres, qu'il obtint le 3o Mai fuivant. 



Regiflre cinquième. !'• v e e e e 



8 de REDON. 



9 5 4 



Il obtint encore une Commiflion du Roi le 20 Juillet (a) 1742, 
pour, en qualité de Sergent Major du Régiment d'Infanterie de 
Noailles , tenir rang de Lieutenant Colonel dans ce Régiment , & 
dans les Troupes d'Infanterie de Sa Majefté, & fut fait Lieutenant 
Colonel de ce Régiment le 16 Novembre (b) fuivant, Lieutenant 
pour le Roi au Gouvernement de la Ville de Perpignan le 5 Octobre 
(c) 1743, & eft actuellement Commandant pour Sa Majefté à la Ci- 
tadelle de cette Ville, depuis le 11 Novembre (d) 1748, date de la 
Commilïion qu'il en a obtenue. 

V. DEGRÉ. 

Noble Jean de Redon, Ecuyer, Confeiller, Procureur du Roi en la Cour 
Prélidiale & Sénéchauflée d'Agénois , fut marié avec Demoifelle Gabrielle de 
Roche, fille d'Antoine de Roche, Ecuyer, S r . de Pontous, & de Demoifelle 
Marguerite de la Chese , par Contrat du 22 Février (e) 1661 , en faveur du- 
quel mariage les père 8c mère lui cédèrent , entr'autres choies, l'ufufruit de la 
Maifon Noble de S 1 . Jean : De cette alliance naquirent , 
6. Laurent de Redon ci-après. 

6. Charles de Redon , Ecuyer , lequel étoit lors du Contrat de mariage 
de Laurent de Redon Ion frère , Capitaine au Régiment de Charoft , 
dont il commandoit le fécond Bataillon, lorfqu'il fut fait Sergent Ma- 
jor de ce Régiment, par Brevet du 5 Mai (/) 1708, dans lequel il eft 
dit , que dans toutes les occafions qui s'étoient préfentées , il avoit 
donné des preuves de fa valeur & expérience. 
& 

6. Jean de Redon, Ecuyer, mort fans enfans. 

VI. DEGRÉ. 

Laurent de Redon, Ecuyer, Confeiller, Procureur du Roi en la Cour 
Prélidiale & Sénéchauffée d'Agénois , eut de l'alliance qu'il contracta le 20 
Avril (g) 1705, avec D lle . Marie-Madeléne Despans-de S te . Colombe, fille de 
M r . Louis Defpans-de S tL '. Colombe, 8c de D lle . Madeléne de Boyssonnade, 

7. Jean de Redon qui continue la filiation. 

7. Noble Charles de Redon, Chevalier de l'Ordre Royal & Militaire de 
S 1 . Louis, & Capitaine-Commandant d'un Bataillon dans le Régiment 
de Guftine Infanterie, aujourd'hui S 1 . Chamon, mort âgé d'environ 40. 
ans le 19 Juin (h) 1749. 

7. François de Redon, Capitaine au Régiment de Noailles Infanterie, 
par Commiffion du 25 Août (/) 1737. 

7. Joseph de Redon, Lieutenant dans le même Régiment de Noailles, 
frère jumeau de François. 

7. Laurent de Redon, dit le Chevalier de Redon, nommé le 16 Janvier 
(h) 1735, Lieutenant dans le Régiment du Perche Infanterie. 

7. Gratien-Félix de Redon, Prêtre, Docteur en Théologie, Chanoine 

(a)(b(cUd)(e)(f)(g) Original. 

(h) Extrait mortuaire délivré en la même année. 

(1) (A) Original. 



9 55 DE REDON. 



Honoraire en fEglife Cathédrale de S 1 Etienne d'Agen. 

7. Marguerite de Redon, femme de Frix de Basignau , Ecuyer, Che- 
valier-Commandeur des Ordres Royaux, Militaires & Hofpitaliers de 
Notre-Dame du Montcarmel & de S 1 Lazare de Jérufalem. 

VIL DEGRÉ. 

Jean de Redon, Ecuyer, Conseiller du Roi, Lieutenant Général & Juge- 
Mage en la Sénéchauffée & Siège Préfidial d'Agen, né le 2 Février (a) 1706, 
fut marié par Contrat du 3o Novembre (b) 1742, avec Noble Demoifelle 
Jeanne du Goût, fille de Jean du Goût, qualifié Chevalier, Seigneur de Fouf- 
feries, Cofeigneur de Daubèze en Condomois, &c. & de Dame Jeanne de 
Rizou : De fon mariage il a eu trois enfans qui fuivent. 

1. Charles de Redon, Ecuyer, Lieutenant au Régiment de SoifTonnois, 
naquit le 3 Mars (c) 1745. 

2; Marie de Redon, naquit le 21 Novembre (d) 1743. 

3. Anne-Marie de Redon, naquit le 8 Janvier (e) 1747. 



QUATRIEME BRANCHE. 

IV. DEGRÉ. 

Noble Charles de Redon, S r . de Montplailir, (cinquième fils de Flori- 
mond de Redon & de Técle de Cieutat ) , fut marié deux fois, la première, 
par Contrat du 5 Novembre (f) 1629, avec Demoifelle Germaine d'Anglade, 
( petite-fille du Capitaine Barthélémy d'Anglade ) , fille de Hugues d'Anglade , 
delà Ville du Port S te . Marie, & de Demoifelle Jeanne Sépéde, & la fécon- 
de, avec Demoifelle Anne-Claire de Lescout, qui en étoit veuve le 9 Juin 
(g) 1666. Du premier lit naquirent, 
5. Laurent de Redon, ci-après. 

5. Noble Marc - Antoine de Redon, Ecuyer, S r . de Montplailir, lequel 
partagea avec Laurent de Redon fon frère le 9 Juin (h) 1666, la fuc- 
cefîion de leurs père & mère; il étoit encore alors en minorité, & épou- 
fa par Contrat du 10 Septembre (/) 1679, D" e . Charlotte d'Esparbkn- 
de Lussan, fille d'Annibal d'Efparbès-de Luffan, Seigneur du Limport, 
8: de Dame Sérene de Redon; De ce mariage naquirent, 
6. Marc -Antoine de Redon - de Montplaifir, lequel fervoit en 1707 
dans la féconde Compagnie des Moufquetaires du Roi, & époufa en 
1723, Demoifelle Marie Davach, fuivant un Certificat du Curé & 
du Juge Royal de Caudecofle du 2 Septembre (k) 1761. 
& 
6. Louise de Redon-de Montplaifir, mariée à François de Noé, dit 
le Comte de Noé. 



(a) Extrait Baptiftére délivre en forme. ( b) Original, 

(c) (d) (e) Extraits Baptiftéres délivrés en forme. (/) Original. 

(g) (h) Expédition délivrée en i y55. (i) (k) Original 



E c c c c c 11 



IO DE REDON. 9 56 

5. Marie de Redon, Religieufe au Couvent de la Vilitation de la Ville 
d'Agen . 
& 
5. Anne de Redon, morte fans avoir été mariée. 

Second Lit. 

5. Dominique de Redon, mourut fans enfans de fon mariage avec le S r . 

du Pin. 

V. DEGRÉ. 

Noble Laurent de Redon, Ecuyer, S r . de Montplaifir, fut déchargé, ainfi 
que Pierre & Antoine de Redon, de l'Alïignation qui leur avoit été donnée 
pour jullifier de leur NoblefTe, par Ordonnance du 21 Juillet (a) 1666, & de 
fon mariage accordé par Contrat du 16 Octobre (b) 1659, avec Demoifelle 
Marie de Métau, fille de M r . M e . Bertrand de Métau, Lieutenant Particu- 
lier au Siège d'Aiguillon, & de Demoifelle Marie de Parailhoux, naqui- 
rent les enfans ci-après, que Ton n'a pu mettre dans Tordre de leur naiffan- 
ce, faute de Titres qui ayent pu le julfifier 

6. Bertrand de Redon mourut à Menin , étant Enfei- \ ~ , . 

, . „ . . 11TT ., On a produit un 

gne dans le Régiment d Humieres. /->_*.•£* j 

,-xt,,t , ^ . t- oj^t Certificat donne 

6. Noble Laurent de Redon, Lcuyer , S r de Mont- , , . , . 

. ._ r c le 24 Juin ( c ) 

plailir mourut lans enfans. 1 r . \. J 

• i~c jt^j t- t- j .Tï-I i(d 74; P ar le Ma- 

b. Charles de Redon, Lcuyer, Lieutenant dans le Re-I - i7 1 .1 A] . 

giment de Champagne, fut tué à la Bataille de Stéen-I ~ 

? , r ° I Gouverneur de 

,- xt , . \ j r^ 1 t- j ** 1 -r ' Guyenne aux S rs ' 

b. Noble Louis de Redon , Lcuyer, S r . de Montplailir, ) , J M . .„ . 

Lieutenant dans le Régiment de Beauce, fut blelTé 
à Cafal, 8c mourut de fes bleffures le i5 Mars 1705. 
b. Noble Joseph de Redon, Ecuyer, S r . de Montplai- 
fir, a eu pottérité ; mais comme les Titres de fa Bran- 
che n'ont point été produits , on n'en fera point men- f* 

, . , ' f I » la convocation 

tion dans cet article. 

b. François de Redon va fuivre. 
b. Françoise de Redon fut mariée par articles du 17 Octobre (d) 1688, 
avec Jean-Jofeph de Montméjan, Ecuyer, S r . de Laguetis. 

VI. DEGRÉ. 

Noble François de Redon, Ecuyer, S r . de Montplaifir, Penlionaire 
du Roi, d'abord Lieutenant au Régiment de Beauce avant le i3 Juin (e) ibg8, 
& enfuite Capitaine d'une Compagnie de ce Régiment , par Commilïion du 
25 Juin (f) 1704, avoit été maintenu dans fa NoblefTe, ainli que Laurent, 
Jofeph & Louis de Redon-de Montplaifir, fes frères, par Ordonnance de M. 
Bazin-de Bézons, Intendant de Bordeaux, du 10 Décembre (g) ^98, &. 
fut marié par articles fous feings privés du 3o Janvier (h) 1716, avec D lle . 



Redon, frères, por- 
tant » qu'ils fer- 
» voient alors au- 
» près de lui , dans 



» c 



de la NoblefTe. 



(a) Prouvé par l'Ordonnance de maintenue de NoblefTe, rendue le 3 Aouft 1666 en faveur d'Adrien & 
de Julien de Redon frères. 

(b) Cette date eft énoncée dans l'Ordonnance de M. Bazin-de Bézons du 10 Décembre 1698. 

(c) {d) Original. (e) Voyez la Notte b de cette page. (f) (g) (h) Original. 



9 5 7 de REDON. ii 

Marie Tardieu, (qu'il époufa en face cVEglife le 4 Février (a) fuivant ) , fille 
de Jofeph Tardieu , & de Demoifelle Marguerite Clavieres : De cette allian- 
ce naquit le fils qui fuit. 

VII. DEGRÉ. 

Noble Jean-Joseph de Redon, Ecuyer, S r . de Montplaifir, fut admis le 
3i Juillet (b) 1733 dans les Cadets Gentilshommes de Metz, & nommé Lieu- 
tenant dans le Régiment de la Marine le i er . Janvier (c) 1734; il obtint un 
Arrêt de la Cour des Aydes de Guyenne le 19 Juillet (d) 1755 , qui ordonna 
qu'il feroit mis dans la colomne des Nobles de la Ville du Port S te . Marie, & 
époufa par Contrat du 20 Février, (e) 1756, Demoifelle Jeanne de Bap-de 
Pélambert, fille de Jean-Baptiffe de Bap , Seigneur de Pélambert, & de Dame 
Jeanne du Pleix; De ce mariage il a eu trois enfans qui fuivent. 

1. Marc - Antoine - Laurent de Redon - de Montplaifir, Ecuyer, naquit 

le 7 Août (/) 1758. 

2. Pierre-François de Redon - de Montplaifir, Ecuyer, naquit le 4 Oc- 
• tobreCg-) 1759. 

3. Marie de Redon-de Montplaifir, naquit le i3 Février (h) 17ÔJ. 



CINQUIEME BRANCHE 

III. DEGRÉ. 

Noble Charles de Redon, Ecuyer, Seigneur de Tort, fun des Con- 
fuls de la Ville d'Agen , ( troifiéme fils de Pierre de Redon & de Jeanne de 
Ram ) , fut donné en otage au Marquis de Villars , par les Confiais & Habi- 
tans d'Agen, fuivant un Acte du 8 Juillet (i) 1594, & tranfigea le 28 Jan- 
vier (k) 1597, avec Noble Jean - François de Narbonne, Seigneur & Baron 
de Talleiran : Il eut de fon mariage, 

4. Pierre de Redon ci-après. » 

& 

4. Jeanne de Redon, à laquelle Jeanne de Ram l'on ayeulle, légua la 
fomme de 100 écus, payable lorfqifelle fe marieroit. 

IV. DEGRÉ. 

Noble Pierre de Redon, Ecuyer, Seigneur de Las Caffagnes, fervit en 
qualité de Capitaine au Régiment de S te . Croix , fuivant un Certificat du der- 
nier Février (/) 1657, & avoit époufé par Contrat du 11 Janvier (m) 1626, 
Demoifelle Marguerite de Fignat, mère de 

a) Cette date eft énoncée dans l'Arrêt de la Cour des Aydes de Guyenne, qu'obtint fon fils le 19 Juillet 
1755. (b) (c) (d) (e) Original. (/) (#) (h) Extraits Baptiftéres délivrés en forme. 

(i ) (k) Original. (/)(m)Cette date eit énoncée dans l'Ordonnance de maintenue de Noblellé du 5 

Juillet 1698, citée dans le Préliminaire. 

Nota. On trouve une Marguerite de Redon, femme d'Antoine de Gouyon. Confeiller du Roy. Magiftrat- 
Préfidial au Siège de la Ville de Condom , dont la fille nommée Noble Sérene de Gouyon, époufa Noble Fran- 
çois de LhTalde, par Contrat du 28 Décembre 1671 , dans lequel elle e(l affiliée de Noble Charles de Redon. 
On n'a pu jufqu'à prélent découvrir leur jonélion avec ceux de cette Famille, dont on donne ici la Généalogie, 
ainli que d'une Anne de Redon , qui époufa Noble Jean de Mélet, Ecuyer, Seigneur de Fondelin, &c. 



i2 de REDON. 



9 58 



V. DEGRE. 

Noble Sarran de Redon, Ecuyer, Seigneur de Las Calfagnes , qui épou- 
fa aulïi par Contrat du 2 Juillet (a) i65i, étant alors Capitaine dans le Ré- 
giment de Candale, Demoilélle Marie Calbiac; il préfenta Requête le 3 
Juillet (b) 1666 à M. de Rabaftens, Intendant de Guyenne, portant, qu'étant 
alïîgné pour juftifler de fa Nobleffe, & étant fils d'un Cadet de la Mai/on de Re- 
don, il ne pouvoit en produire les Titres, qui étoient en la poffeiïion du S r . 
des Fottes,fil{ de ïayné de la même Mai f on de Redon; & qu'en conféquen- 
ce il lui plût ordonner, que ledit S r . des Folles repréfentât les Originaux, 
pour par lui en être pris les Extraits néceffaires pour fa production : ce qui 
fut accordé par ledit S r . des Folles, en conféquence d'un ordre de cet Inten- 
dant , qui après en avoir eu communication , le déchargea de l'Affignation qui lui 
avoit été donnée, par Ordonnance du 21 Juillet (c) fuivant. Il obtint du Ma- 
réchal d'Albret le 23 Juin ( d) 1674 une Commiffion pour Commander les 
Milices de fon Gouvernement en qualité de Colonel. Il avoit quatre enfans 
au Service, fuivant un Certificat qu'on lui donna le 16 Avril (e) 1697, & 
fut maintenu dans fon ancienne Nobleffe le 5 Juillet (/) 1698, par Ordon- 
nance de M. le Pelletier-de la Houffaye, Intendant de Montauban. Des qua- 
tre enfans qu'il eut de fon mariage, il y en eut un nommé, 

VI. DEGRÉ. 

Noble Je an - Jo seph de Redon - de Las Caflagnes, Lieutenant Colonel 
du Régiment de Beauvoifis, & Chevalier de l'Ordre Royal & Militaire de S 1 . 
Louis, mort âgé d'environ 76. ans le 17 Juillet (g) 1745, étant Brigadier 
des Armées du Roi, depuis le i er . Mars 1738. De cette Branche des Seigneurs 
de Las Calfagnes , il ne relie plus qu'un enfant mâle , marié en Artois. 

(a) Voyez la Notte / de la page précédente. (b) Original. 

(c) Prouvé par l'Ordonnance de maintenue de Nobleffe, rendue le 3 Août 1666 en faveur d'Adrien & de 
Julien de Redon, frères. (d) (e) Voyez la Notte / de la page précédente. (/) Original. 

(g) Extrait Mortuaire délivré en forme. 

Vit & vérifié par Nous Chevalier , Confeiller du Roy en f es Confeils, Juge d'Armes de France. 




9>9 



RÉMOND, 

Seigneurs de Thoires , d'EJîrochey , de Montmort , de la Renouilliére 

& de Bréviande, &c. 

En BOURGOGNE, en CHAMPAGNE et a PARIS. 




De Gueules, à trois Rofes d'Argent, pofées deux & une {a). 

CEtte Famille divifée en plufieurs Branches a été maintenue dans fa 
Noblefle d'Extradion. i°. Par Arrêt du Confeil d'État du Roy, rendu 
le 3i May 1672 en faveur de Jaques Rémond, Confeiller, Avocat de Sa 
Majetré au Bailliage & Siège Préfidial de Troyes. 2 . Par Lettres-patentes du 
29 Décembre 1676, accordées à Claude Rémond, Confeiller du Roy, Lieu- 
tenant Général-Criminel au Bailliage de la Montagne, & à Henry Rémond 
fon coufin , lefdites Lettres régiftrées au Parlement de Dijon le 12 Mars 1677 
& en la Cour des Comptes de Bourgogne & de BrefTe le 22 du même mois. 
3°. Par Arrêt de la Chambre des Enqueftes du Parlement de Dijon, rendu le 
14 Aouft 1691 en faveur de Marie d'Origny, veuve de Pierre Rémond, 
Ecuyer, Seigneur de Sancey. 4 . Par Ordondance de M r . Larcher, Intendant 
de Champagne, qu'obtint le 22 Aouft 1698, Nicolas Rémond, Ecuyer, Sei- 
gneur des Cours. 5°. Par Ordonnance de M r . Ferrand, Intendant de Bourgo- 
gne & de BrefTe, rendue le 7 Septembre 1699 en faveur de Jofeph-François 
Rémond, Ecuyer, Seigneur de Thoires, Daniel & Bonaventure Rémond fes 
coufins. 6°. Par Arrêt des Commiffaires Généraux du Confeil , accordé le i er . 
Avril 1700 à Jaques Rémond, Ecuyer, Seigneur de la Renouilliére. 7 . Par 
Ordonnance de M r . de Pommereu , Intendant de Champagne, qu'obtint le 
20 Décembre 1700, Catherine-Urfulle Tétel, veuve de Jaques-Guichard 
Rémond, Ecuyer, Confeiller du Roy au Bailliage & Siège Préfidial de Troyes. 
8°. Par Arrêt des Commiffaires Généraux du Confeil rendu le i3 Janvier 
1707 en faveur de Claude Rémond, Ecuyer, Seigneur de Tierceville. 9 . Par 
Jugement des mêmes Commiffaires Généraux du Confeil, auifi rendu le 22 
Mars 1708 en faveur de Marguerite Rallu , veuve de François Rémond, Ecuyer, 
Fermier Général & de Nicolas-François, Pierre & Touffaint Rémond fes en- 
fans. 10". Par une Sentence de la Chambre du Confeil de l'Election de Ton- 
nerre & dAuxerrois, qu'obtint le 9 Avril 171 1 Pierre Rémond, Ecuyer, 

(a) La Devife de cette Famille ell Florete & date odorea. Son Cimier, une Licorne d'Argent à demi corps 
& les Supports deux Licornes d'Argent. 



2 RÉMOND. 9 6o 

Seigneur de Sancey. n°. Par Arrêt de la Cour des Aydes de Paris, qu'obtint 
Jean Rémond le 22 Juillet 171 1. 12 . Par Arrêt de la Cour de Parlement de 
Bourgogne, rendu le 8 Aouft 1712 en faveur de Charlotte & d'Anne Ré- 
mond-de Sancey. i3°. Par Ordonnance de M r . Bignon, Intendant de Paris, 
qu'obtinrent le i5 Octobre 1718, Pierre Rémond, Ecuyer & Demoifelle Ni- 
cole de Goifelle fa femme. Et enfin, par Arrêt du Confeil d'Etat du Roy, 
rendu le 17 Avril 1735 en faveur de Nicolas Rémond, Ecuyer, ancien Con- 
feiller au Bailliage & Siège Préfidial de Troyes. 

C'elf d'après l'énoncé de ces Jugemens Souverains & d'après les Titres qui 
ont été produits, que l'on a établi les filiations de cette Famille. On obferve 
encore que l'on a eu recours pour les quatre premiers Degrés , pour certains 
faits & pour les diverfes alliances de cette Famille, à une Généalogie dreffée 
en 1698, par Pierre Palliot Hiftoriographe du Roy, qui la fait remonter à un 

PREMIER DEGRÉ. 

» Jacob Rémond, demeurant à Ampilly lez Chàtillon fur Seine, auquel 
» Eudes IV. Duc de Bourgogne, donna plufieurs fommes à prendre fur Guyot 
« de Grey fon Châtelain d'Aifay-le Duc, en confidération des fervices uti- 
» les qu'il lui avoit rendus & de ce qu'il l'avoit fuivi avec dift inction , lorf- 
» qu'il fut avec mille Lances à la convocation générale que fit le Roy Philip- 
» pes l'an 1 345 , pour arrêter les progrès que faifoit en Gafcogne le Comte 
» d'Erby, lefquelles fommes lui ayant été refufées par ledit Guyot de Grey, 
» ii obtint du Duc le 23 Novembre 1347 un Mandement pour en recevoir 
» le payement. « Cet Auteur dit qu'il eut pour defcendant , 

//. DEGRÉ. 

» Antoine Rémond, Châtelain de Beaune & de Pomard, lequel rendit 
» compte à la Chambre des Comptes de Dijon de fa recepte de l'année 1370 
» des revenus & Redevances dues au Duc , à caufe defdites Châtellenies & 
» des dépenfes par lui faites, &c. « Le même Auteur le fait père de 

///. DEGRÉ. 

» Guillaume Rémond, lequel cautionna à la Chambre des Comptes 
» Jean Pucelle, qui avoit été retenu par Philippe le Bon, Duc de Bourgo- 
» gne, par les Lettres du 22 Décembre 1421, pour être fon receveur des 
» Bailliages d'Autun & de Montcenis, lequel fut reçu & fit ferment pour 
» l'exercice de fon Office, le dernier Janvier fuivant, fur le Certificat de Jean 
» de Clervaux, Lieutenant du Bailly de la Montagne, de la folvabilité de fa 
» caution, qui étoit ledit Guillaume Rémond connu pour être riche, « & qui 
eut pour fils , 

IV. DEGRÉ. 

» Jean Rémond, Valet de Chambre de la DuchefTe de Bourgogne, le- 
» quel reçut le i3 Juillet 1441, la fomme de 270 liv. qui lui étoit due, tant 
» de fes gages qu'autrement & fut père de 

Jean 



9 6i RÉMOND. 



V. DEGRE. 

Jean Rémond qui rendit une Sentence le 4 Septembre 1470, en qualité 
de Licencié es Loix , Con cr . de Charles, Duc de Bourgogne & Lieutenant du 
Bailly de la Montagne; ce même Jean Rémond étoit le 7 Janvier 1478, Cons er . 
du Roy & Lieutenant Général du Gouverneur de la Chancellerie au Siège de Châ- 
tillon fur Seine; & fuivant f Auteur nommé ci-deffus, il eut deux enfans, favoir, 

6. Jean Rémond qui fuit. 
& 

6. Jean Rémond le jeune, S r . de Bréviande. 

VI. DEGRÉ. 

Noble Homme & fage Maître Jean Rémond étoit Licencié es Loix, Con- 
feiller du Roy 8c fon Avocat au Bailliage de la Montagne le 19 Décembre 
i5o3 '& mourut avant le 19 Septembre 1504, datte d'une Donation que D lle . 
Jeanne le Goux fa veuve, encore vivante le 27 May 1509, fit à Guillaume 
Rémond, fun des 5 enfans qu'elle eut de fon mariage. 

7. Guillaume Rémond continue la defeendance. 
7. Simon Rémond, Ecuyer. 

7. Jean Rémond eft auteur de la cinquième Branche. 
7. Vautherinne Rémond époufa Nicolas Blin. 

7. Marguerite Rémond fut mariée avec Guillaume Bouvot. 

VII. DEGRÉ. 

Noble Homme & fage Maître Guillaume Rémond, Licencié es Loix, 
Bailly, Juge & Gouverneur de la Juftice de Ville d'Arc en Barrois, fut 
nommé Confeiller au Parlement de Dijon, par Provifions du 10 Avril 1540 
avant Pâques & fut reçu dans cette Charge le 2 May t 541 . Il mourut en 1 545 
ayant été marié deux fois, la première avec Demoifelle Marguerite de Hors, 
dont il eut les enfans que Ton va citer, & la féconde avec D" c . Françoife 
Aigneau ou Aignel, veuve de Nicolas Bégat, Avocat du Roy au Bailliage 
de la Montagne, morte fans pofrérité. 

8. Etienne Rémond va fuivre. 

8. Edme Rémond, Ecuyer, mourut fans alliance. 

8. Jean Rémond, Secrétaire du Pape, étoit Curé de Poinffon & de Lar- 
rey le 3 Mars 1546; il fit fon Teftament le 20 May 1589, par lequel 
il voulut être inhumé dans le Sépulcre qu'il avoit fait faire en la Cha- 
pelle de S 1 . Jean l'Evangelifte, dans l'Eglife de S 1 . Louis à Rome, & 
mourut en cette Ville. 

8. Guillaume Rémond, Seigneur en partie de Bréviande, Docteur en 
Droits, Confeiller au Parlement de Bourgogne, par Provifions du 16 
Avril i554, fut reçu en cette Charge le 5 Juin fuivant. 11 avoit épou- 
fé par Contrat du 20 Juillet 1549, dans lequel il eft qualifié, Noble 
Homme & fage Maiflre , Demoifelle Michelle Saumaize, fille de Noble 
Homme M e . François Saumaize, Confeiller du Roy, Maître ordinaire 
en fa Chambre des Comptes à Dijon , Seigneur de Chafans & de Cham- 
beuf en partie, & de Demoifelle Etiennette Jacqueron, 8c il mourut 



Régi (Ire cinquième. v f l ' '' '' ' 



4 RÉMOND. 9 6 2 

le 2 Juillet i56q, ayant été pourvu peu de temps avant fa mort dune 
Charge de Préfident à Mortier au même Parlement de Dijon; fa veu- 
ve fut nommée par Acre du 21 Aouit 1570, Tutrice de les fix enfans; 
elle fit 2. Teftamens, l'un le 5 7 brc . i588, & l'autre le 12 May i5go. 

9. Bénigne Rémond fut Secrétaire du Pape, Maitre des Requeftes & 
Chambrier de Sa Sainteté. 

9. Claude Rémond mourut fous la Tutelle de fa mère. 

9. François Rémond, en faveur duquel Jean Rémond, fon oncle, laiffa 
par fon Teitament 100 Écus d'or à la Compagnie de Jéfus, à caule 
qu'il s'y étoit voué & rendu depuis quelque temps. Il s'eft diftingué 
par plufieurs Ouvrages. 

9. Marie Rémond, Dame de Bréviande , époufa , i°. par Contrat du 
i er . Juin 1 58 1 Gérard de Gand, Ecuyer, Seigneur de Maifey-le 
Duc , Capitaine d'une Compagnie d'Arquebufiers , à condition de 
porter le nom & Armes de Rémond. Son petit-fils Charles-Fran- 
çois de Gand, fit fes preuves de Nobleffe paternelle & maternelle le 
i er . May i656, pour être reçu Chevalier de Malthe & Page du 
Grand-Maître ; elle fut mariée en fécondes noces avec Etienne de 
Vienne, Ecuyer, Homme d'Armes de la Compagnie d'Ordonnan- 
ce du Seigneur de Dinte ville. 

9. Guillemette Rémond, mourut peu de temps après fon père. 
9. Marguerite Rémond. 

8. Anne Rémond mourut avant le 3 Mars i5q6; elle avoit époufé Jean 

Fichot Y aîné, S r . de Maifey-le Duc. 
8. Marie Rémond fut mariée avec Nicolas Arson. 

8. Huguette Rémond. 

VIII. DEGRÉ. 

Noble & fage Maître Etienne Rémond , Ecuyer, Seigneur de Fontenotte 
& du Pré-Fauveau, Docteur en Droits, étoit Confeiller & Avocat du Roy au 
Bailliage de la Montagne le 3 Mars 1 546 , datte du partage qu'il fit avec fes 
frères & fœurs des biens de leur père; & avoit époufé par Contrat du 10 Jan- 
vier i53i, D lle . Edmonde Bégat, fille de Nicolas Bégat, Avocat de Sa Ma- 
jefté audit Bailliage & de Dame Françoife Aignel fa veuve; elle étoit fœur de 
Jean Bégat, Préfident à Mortier au Parlement de Bourgogne & de Claude Bé- 
gat, Lieutenant pour le Roy à Langres; il acquit le dernier Juin 1 58 1 le Do- 
maine & Seigneurie de Fontenotte, & eut pour enfans de fon mariage, 

9. Edme Rémond ci-après. 

9. Girard Rémond, Ecuyer, Seigneur de Fontenotte, Terre que fon père 

lui donna le 20 Juillet i58i. 
9. Joseph Rémond, Ecuyer, Greffier en chef du Bailliage de la Montagne, 

lequel eut de fon mariage accordé par Contrat du i3 Janvier 1570, 

avec Demoilèlle Anne le Grand, fille de Noble & fage M e . Jaques 

le Grand, Confeiller du Roy, Lieutenant Général au Bailliage de la 

Montagne & de Demoifelle Catherine Brocard, 

10. Philibert Rémond, 

10. Antoine Rémond. 



9 63 RÉMOND. 



io. Catherine Rémond , mariée le 23 Novembre i5g2, avec Jean 
de Nogent, Ecuyer, Seigneur d'Aubetére, Cornette d'une Com- 
pagnie de Chevaux-Légers. 
10. Marie Rémond, femme de N . . . de la Baulme , & remariée à 
Prudent Michault, Ecuyer ordinaire du Roy, Lieutenant en la 
Citadelle de Caén & Premier Gentilhomme du Duc de Vendôme , 
fils naturel d'Henry IV. 
& 
io. Edmonde Rémond, femme de Claude Boulenger, mère de Jo- 
feph Boulenger, Confeiller d'Etat. 
& 
9. Marie Rémond, mariée par Contrat du 17 Octobre i568, avec No- 
ble & fage M e . Claude Régnier, Ecuyer, Seigneur de Béneuvre & de 
Latrecey, Docteur en Droits & Lieutenant Général en la Chancellerie 
du Bailliage de la Montagne. Dans ce Contrat il eft dit, que les père 
& mère de ladite Demoifelle Rémond promettoient de rhabiller félon 
la Maifon qu'elle ejloit ijjue. 



IX. DEGRE. 

Noble & fage Maître Edme Rémond, Ecuyer, Seigneur de Béneuvre, 
de la Maladiére, du Fauxbourg S 1 . Léger lez Chàtillon & de Thoires, Doc- 
teur en Droits, fut pourvu le i3 Novembre 1572 de la Charge de Confeil- 
ler du Roy, Lieutenant Général au Bailliage de la Montagne, dans laquelle 
il fut reçu le 5 Février i5j3; il avoit affifté au mois de Février 1570 à 
TAffemblée Générale des États de Bourgogne , tenus pour la Réformation de 
la Coutume de cette Province. On ne croit pas qu'il ait jamais été pourvu 
de l'Office d'Avocat du Roy de ce Bailliage , que fon père promit de lui réfi- 
gner en faveur de lbn mariage accordé par Contrat du 2 Aouft i5Ô2, avec 
D llc Marie Fichot, fille de Jean Fichot , Seigneur de Maifey, de Vilotte 
& de Brion, & de Dame Marie Pamponne. Henry III. ayant créé par Edit 
du mois de Décembre i58i, l'Office de Lieutenant Criminel au Bailliage de 
la Montagne, Edme Rémond en obtint les Provifions le 9 Mars 1587, avec 
permiffion de l'exercer conjointement avec celle de Lieutenant Général Ci- 
vil, & il fut reçu au Parlement le i3 Avril de la même année. L'année fui- 
vante à la convocation des Etats Généraux en la Ville de Blois, les Gens du 
Tiers-Etat dudit Bailliage l'éleurent pour leur Député. 11 eut de fon mariage les 
enfans qui fuivent, 

10. Jean Rémond continue la Branche aînée. 

10. Nicolas Rémond, Ecuyer, Licencié es Loix & Avocat au Parlement 
de Bourgogne, eut de l'alliance qu'il contracta avec D" c Etiennettc 
Logerot, fille de François Logerot, Seigneur de Brion & de D" c 
Claire Rémond, 

n. Marie Rémond, femme de Jean Velvot, Ecuyer, Seigneur de 
Cufancy & de Ronceaux. 
10. Bonaventure Rémond a formé la troifiéme Branche. 

10. Etienne Rémond, Ecuyer, Seigneur du Pré-Fauveau , époufa D lle 
Etiennette Parisot, fille de Guillaume Parifot, Ecuyer, Gentilhomme 
de la Fauconnerie du Roy & de Demoilelle Marie Logerot, & n'eut 

v 1 r r 1 1 ij 



RÉMOND. 9 6 4 



que des filles mortes en bas âge. 

10. Claude Rémond eft auteur de la quatrième Branche. 

10. Marie Rémond, époufa par Contrat du 25 Avril 1 5g5 , Gautier 
Andrieu, Confeiller du Roy, Maître des Ports & Partages des Pro- 
vinces de Champagne & de Brie. 

10. Anne Rémond fut mariée avec Noble Jean Duneau, Commiffaire 
ordinaire pour le Roy en la Marine du Ponant dont elle étoit veuve 
avant le 18 Avril 1641 ; elle fit un Codicille le 3 Janvier 164g & ne 
vivoit plus lors du Teftament d'Henry Rémond fon neveu. 

10. Elizabeth Rémond époufa Antoine de Gissey, Avocat au Parle- 

ment de Bourgogne. 

X. DEGRÉ. 

Jean Rémond, Ecuyer, Seigneur de Brion, Confeiller au Bailliage de la 
Montagne, & pourvu de l'Office de Confeiller du Roy, Lieutenant Général- 
Criminel de ce Bailliage, par Provifions du dernier Décembre i5g6, fut reçu 
dans cette Charge le 28 Mars 1608, & époufa par Contrat du 20 Mars de ladite 
année i5g6, D" e Odette Logerot, fille de François Logerot, Seigneur de 
Brion & de D lle Claire Rémond. Cette première femme étant morte en 
1610, après avoir fait fon Teftament le 20 Octobre de la même année, il fe 
maria en fécondes Noces, par Contrat du 6 Décembre 161 3, avec Demoi- 
felle Madeléne de Grand, qui mourut le 23 Juillet 1621, fille de François 
de Grand, -Ecuyer, Seigneur de Briaucourt, &c. Lieutenant Criminel au Bail- 
liage & Siège Préfidial de Chaumont, & de Demoifelle Louife de Hault. 
Jean Rémond mourut en 1634; il avoit été élu par Acte du 26 Juillet 1621 
Tuteur de fes cinq enfans du fécond Lit; & eut de fon premier mariage, 

n. Claude Rémond qui va fuivre. 

n. Nicolas Rémond auteur de la féconde Branche. 

11. Marie Rémond morte dans la vingtième année de fon âge. 

11. Claire Rémond, femme de Nicolas Lambert, Confeiller du Roy, 
Lieutenant Particulier, Affeffeur Criminel au Bailliage de la Montagne. 

Second Lit. 

1 1 . Joseph Rémond , Ecuyer, Seigneur de Tierceville , Confeiller du Roy, 
Auditeur en fa Chambre des Comptes de Bourgogne & de Breffe, par 
Provifions du i3 Novembre 1645, fut reçu dans cette Charge le 3 
Janvier 1646; fit fon Teftament le 2 Septembre 1688 & ne vivoit plus 
lors du mariage de Claude Rémond fon fils. De celui qu'il contracta 
le 24 Juillet 1644, avec Demoifelle Marie Soirot, morte le 25 
Octobre 1668, fille de Claude Soirot & de D Ile Renée de Gissey, 
il eut pour enfans, 
12. Jean Rémond mort âgé d'un an. 

12. Claude Rémond, Ecuyer, Seigneur de Tierceville, maintenu 
dans les qualités de Noble & à'Ecuyer, par Arrêt des Commif- 
faires Généraux du Confeil du i3 Janvier 1707, & marié par 
Contrat du 12 May 1698, avec Demoifelle Jeanne Collinot. 
12. Antoine Rémond mort en bas âge. 



9 65 RÉMOND. 7 

12. Edmée Rémond, Religieufe du Refuge à Dijon. 

12. Marie Rémond, mariée avec Etienne Moreau, Confeiller du 
Roy, Avocat Général de la Chambre des Comptes de Bourgogne 
& de Breffe , par Contrat du 9 Avril 1673. 
12. Catherine - Françoise Rémond, j Religieuiés Bénédictines en 
12. Marguerite, Rémond, j l'Abbaye du Puy d'Orbe. 

12. Marie-Joséphe Rémond, morte au mois de Novembre 1G86, 
femme de Pierre Daguier, Confeiller du Roy, Secrétaire du Par- 
lement. 
& 
12. Marie-Bernarde Rémond. 
11. Anne-François Rémond mourut à l'Armée dès fa première Campagne. 
1 1. Edmonde Rémond, fut Religieufe Urfuline à Chàtillon. 

11. Marie Rémond, ) , 

n , . moururent en bas âge. 

11. Marie Rémond, ) 



XI. DEGRE. 

Claude Rémond, Ecuyer, Elu du Tiers-État aux Etats du Duché de 
Bourgogne, & pourvu le 9 Septembre i63o de la Charge de Confeiller du 
Roy, Lieutenant Général-Criminel au Bailliage & Chancellerie de la Mon- 
tagne, dans laquelle il fut reçu le 7 Décembre fuivant, fut aufïi Maire de la 
Ville de Chàtillon, qualité qu'on lui trouve dans le Contrat de mariage d'Henry 
Rémond fon coufin, & Maître des Requefïes de la Reine, par Provifions du 
i er . May 1661; il obtint des Lettres du Roy le 29 Décembre 1676, véri- 
fiées au Parlement le 12 & à la Chambre des Comptes de Dijon le 22 Mars 
1677, par lefquelles, lui & Henry Rémond, fon coufin, furent maintenus 
dans leur Nobleffe ; il avoit été nommé le 16 Septembre i63q Tuteur de 
Jofeph & d'Anne-François Rémond fes frères du fécond Lit, & il mourut le 
16 Aouft 1684. De fon mariage accordé par Contrat du 8 ou 28 Avril 1627, 
avec Demoifelle Jeanne Morel, il eut 
12. Joseph-François Rémond qui fuit. 

12. François Rémond, Ecuyer, Seigneur d'Ormoy, l'un des Chevaux- 
Légers de la Garde du Roy, marié avec Demoifelle Elifabeth Héliot. 
12. Nicolas Rémond, Sg r . de Rompre, au Bailliage de la Montagne, terre 
qu'il acquît le 19 May 1688; il obtint le 20 du même mois un Cer- 
tificat des Commilfaires Députés par la Nobleffe de la Province de Bour- 
gogne, pour l'examen & la vérification des Titres des Gentilshommes 
qui fe préfentent pour entrer aux Etats de cette Province, portant 
qu'ils avoient reconnu qu'il étoit bon Gentilhomme, de la qualité ré- 
quife pour avoir entrée & voix délibérative en la Chambre de la No- 
bleffe auxdits Etats, attendu qu'il faifoit profellion des Armes & qu'il 
poffédoit la Terre de Rompre en toute Juftice. 
12. Marie Rémond, mariée par Contrat du 20 Janvier 1660, avec Simon 
Nicaise, Confeiller du Roy en fes Confeils, Procureur Général en fa 
Chambre des Comptes de Bourgogne & de Breffe. 
12. Elisabeth Rémond, femme f|d'Aléxandre le Grand, Seigneur de S te . 
Colombe, de Malmont 8c de Rompre, fils de Mellire Alexandre le 
Grand, Chevalier, Seigneur de S tc . Colombe, Chevalier de l'Ordre 



8 RÉMOND. 



9 66 



du Roy, Maître d'Hôtel ordinaire de Sa Majefté , Premier Préfident des 
Tréforiers de France en Bourgogne , & de Dame Jaqueline d'Escamin , 
Nièce du Cardinal de Marquemont, Archevêque de Lyon. 
& 
12. Jeanne Rémond, laquelle époufa Charles le Grand, Ecuyer, Sei- 
gneur de Rochepoife, de Brémur, &c. frère d'Alexandre le Grand, 
mari d'Elifabeth Rémond. 

XII. DEGRÉ. 

Joseph - François Rémond, Ecuyer, Seigneur de Thoires , Confeiller du 
Roy, Lieutenant Général au Bailliage de la Montagne, par Provifions du 25 
Avril 1672, fut reçu dans cette Charge le 3o Juillet fuivant; il fut mainte- 
nu dans fa NoblefTe, ainli que Daniel & Bonaventure Rémond, fes coufins, 
par Jugement de M r . Ferrand , Intendant de Bourgogne & de Breflfe, rendu 
le 7 Septembre 1699; & de ion mariage accorde dès le 28 Janvier 1670, avec 
Demoifelle Marguerite Trémisot, fœur de Pierre Trémifot, Confeiller du 
Roy, Auditeur ordinaire en fa Chambre des Comptes de Bourgogne, il eut 
pour enfans , 

i3. Claude Rémond. 

i3. Henry Rémond, Ecuyer, Seigneur de Thoires, Confeiller du Roy, 
Lieutenant Général au Bailliage de la Montagne. 

i3. Joseph Rémond. 

i3. François Rémond. 

i3. Marguerite Rémond. 
& 

i3. Elisabeth Rémond. 



SECONDE BRANCHE. 

XI. DEGRÉ. 

Nicolas Rémond, Ecuyer, Capitaine d'Infanterie au Régiment de Mon- 
dejeux, (fécond fils de Jean Rémond, Sg r . de Brion & d'Odette Logerot,) 
fervit avec diftinction dans les Guerres de fon temps, & époufa avec Difpen- 
fe, par Contrat du 21 Avril 1 6 5 6 , Demoifelle Elifabeth Boulenger, fa 
coufine germaine, fille de Claude Boulenger & de D lle Edmonde Rémond; 
il eut de ce mariage , 

12. Joseph Rémond qui fuit. 

12. François Rémond tué au Combat du Prince de Ligne en 1667, auprès de 
Charleroy, étant Volontaire dans le Régiment de Cavallerie de Marin. 
& 
12. Marie-Edmée Rémond, mariée à Jofeph- François du Val, Seigneur 
d'Effertaines & de Muffart. 

XII. DEGRÉ. 

Joseph Rémond, Ecuyer, Seigneur de la Colombiére & de Muffuot, 



9 6 7 RÉMOND. 



après avoir fervi pendant 5. Campagnes dans la première Compagnie des 
Moufquetaires du Roy, époufa D Ue . Françoife Milletot, fille de François 
Milletot, Seigneur de Champrenault & de Bornay, Lieutenant Civil au Bail- 
liage d'Auxonne & de Demoifelle Julienne Morel; & de ce mariage font iffus, 
i . Joseph Rémond. 

2. Jaques Rémond. 

3. Jean Rémond. 

4. Nicolas Rémond. 

5. François Rémond. 

6. Julien Rémond. 

7. Pierre Rémond. 

8. Elisabeth Rémond. 

9. Jeanne Rémond. 

& 
10. Anne Rémond. 



TROISIEME BRANCHE. 

X. DEGRÉ. 

Noble Bonaventure Rémond , Ecuyer , Seigneur de Vauxfontaine , 
(3 e . fils d'Edme Rémond, Seigneur de Béneuvre & de Marie Fichot , ) fut 
nommé l'un des cent Gentilshommes de l'ancienne Bande de la Maifon du 
Roy, par Provifions du dernier Juillet 161 1, & prêta Serment pour cette 
Charge le 10 Aouft fuivant. Il avoit époufé par Contrat du 11 Septembre 1607 
D lle . Claudine Chasot, fille de Noble M c Pierre Chafot, Confeiller du Roy, 
Maître ordinaire en fa Chambre des Comptes de Dijon & de Demoifelle Marie 
Duneau ; & en faveur de ce mariage , les père & mère lui firent plufieurs 
Donations, & entr'autres de fes Armes, Chevaux & Equipage, enfemble des frais 
qu'il avoit pu ci-devant faire, portant les Armes, dont il faifoit ProfeJJion; les 
enfans qu'il eut de fon mariage, furent, 

n. Henry Rémond qui fuit. 

11. Philippes Rémond, Prêtre, Prévoit & Chanoine de FEglife Collégia- 
le de S 1 . Pierre de Tonnerre, 

1 1 . Pierre Rémond , Religieux de S 1 . Bernard de la Congrégation des 
Feuillans. 

11. Jeanne Rémond, morte fans alliance. 
& 

11. Thérèse Rémond, Religieufe Urfuline au Monaftére de Chàtillon. 

XL DEGRÉ. 

Henry Rémond, Ecuyer, paroît être le même Henry Rémond qui reçut 
une Lettre du Roy le 3o Juin 1679, pour le trouver aux Etats de la Provin- 
ce de Bourgogne, à moins que ce ne foit Henry Rémond fon coulin, Ecuyer, 
Seigneur de Thoires : il fit l'on Tefiament le 4 Septembre 1703, étant dans 
la 87 e . année de fon âge, par lequel il voulut être enterré dans TEglife de S 1 . 
Nicolas de Chàtillon, auprès de les père & mère & de feue D llc . Elifabeth 



io RÉMOND- 9 68 

de Ganay, fa femme, morte le 12 Février ... & qu'il avoit époufée par Con- 
trat du 18 Avril 1641, dans lequel elle eft dite veuve de Charles Thierry, 
Chef de la Panneterie du Roy & fille de Noble M e . Maclou de Ganay, Con- 
feiller du Roy, Lieutenant Général des Eaux & Forefts du Bailliage de la 
Montagne & de Demoifelle Anne Jacquinot fa veuve. De ce mariage na- 
quirent, 
12. Bon aventure Rémond ci-après. 

12. Charles Rémond, Prêtre, Chanoine en TEgliie Collégiale de S 1 . 
Etienne de Dijon, ainfi qualifié dans le Contrat de mariage de Daniel 
Rémond lbn frère, & vivant encore lors de celui de Claude - Henry 
Rémond fon neveu. 
12. Daniel Rémond, Ecuyer, Seigneur d'Eftrochey & du Fief de Beau- 
regard , qui eut de Ion mariage accordé par Contrat du 25 Janvier 
i683, avec Demoifelle Huguette Joly, fille de Noble Jean Joly , 
Confeiller du Roy , Lieutenant Particulier es Bailliage & Chancelle- 
rie de la Montagne & de Demoifelle Claire le Chat fa veuve, deux 
fils morts en bas âge & trois filles, fçavoir, 
i3. Claire-Henriette Rémond. 
i3. Claudine Rémond. 

& 
i3. Françoise Rémond, Religieufe Bénédictine en l'Abbaye du Puy 
d'Orfbe. 
12. Anne-Marie Rémond, Dame de Praflay, mariée par Contrat du mois 
de Juin 1667, avec Marc - Antoine le Foul, Confeiller du Roy en 
fes Confeils, Lieutenant Général au Bailliage de la Montagne, mort 
en 1672. 
12. Thérèse Rémond, Religieufe au Monaftére des Urfulines de Muffy- 
TEvèque. 
8c 
12. Marie Rémond. 

XII. DEGRÉ. 

Bonaventure Rémond , Ecuyer , Seigneur de Verneuil , de Chauvirey 
8c de Réveillon, né le 10 & baptifé le 12 Septembre 1642, obtint le 16 
Juillet 1673 des Provifions de l'Office de Confeiller du Roy, Maître ordi- 
naire en fa Chambre des Comptes de Dijon, dans lequel il fut reçu le 12 
Février 1674, & fit fon Teftament le 26 Mars 1687, ainfi que Demoifelle 
Claude Grillot fa femme, qu'il avoit époufée par Contrat du 25 Avril 1672, 
dans lequel elle eft dite fille de Noble Gabriel Grillot, Confeiller - Procureur 
du Roy au Bailliage d'Arnay-le Duc & de Demoifelle Marie Chartraire ; il 
mourut le 3i Octobre 1702, ayant eu de fon mariage, 
i3. Henry-Aléxandre Rémond, mort au Berceau. 
i3. Claude-Henry Rémond ci-après. 

& 
i3. Anne -Louise Rémond, femme de Jean - Baptifte Bauyn, Sei- 
gneur du Pont de Pennyn, écrit aujji du Pontepanis & de S te . Marie, 
Confeiller du Roy en fa Cour de Parlement de Bourgogne. 

XIII. DEGRÉ. 



9 6 9 RÉMOND. ii 

XIII. DEGRÉ. 

Claude -Henry Rémond , Ecuyer, Baron de Couchey né 8: baptilé 
le ii Février 1674, fut pourvu le 7 Janvier 1703 de l'Office de Confeiller 
du Roy, Maître ordinaire en fa Chambre des Comptes de Dijon, & de fon 
mariage accordé par Contrat du i3 Septembre 171 7, avec D llc . Françoife- 
Joféphe Languft, fille de Jacques Languet , Ecuyer, Seigneur de Couchey, 
de Rolle , de Sémeiange , de Poifot , de Quémigny & de Ternan en partie , & 
de Dame Françoife-Bénigne Garnier font iffus , 

XIV. DEGRÉ. 

1. Jaques Rémond, Ecuyer, Seigneur d'Eftrochey , né & baptifé le i5 

May 1721. 
& 

2. Eti en nette Rémond, mariée par Contrat du 17 Avril 1738, avec 

Charles-Marie Févret, Seigneur de Fontette , Confeiller du Roy en fa 
Cour de Parlement de Bourgogne. 



QUATRIEME BRANCHE. 

X. DEGRÉ. 

Claude Rémond, Ecuyer, Seigneur Haut - Jutlicier du Fauxbourg de la 
Maladerie de Chàtillon , (5 e . fils d'Edme Rémond, Seigneur de Béneuvre & 
de Marie Fichot , ) s'établit à Langres, où il époufa par Contrat du i5 Juin 
.161 1 & en face d'Eglife le 29 du même mois Demoifelle Guillemette Dacier, 
fille de Noble Edme Dacier , Confeiller du Roy , Elu pour fa Majefté en 
l'Election de Langres, & de Demoifelle Marguerite de Sancey , alors fem- 
me de Pierre Peschard , Ecuyer, demeurant à Langres. Il ne vivoit plus lors 
du Contrat poli-nuptial de Pierre Rémond fon fécond fils, qu'il eut du fufdit 
mariage, ainli que les autres enfans qui fuivent. 

11. Mathieu Rémond, Ecuyer, Lieutenant au Régiment de Choifeul , 
mourut fans enfans de fon mariage avec Demoifelle Guillemette 
Petit, fille de Jean Petit, Ecuyer, Confeiller du Roy, Élu en l'Elec- 
tion de Langres, & de Demoifelle Sirette le Febvre; fa veuve fe re- 
maria à Claude-Martin de Chosey, Seigneur d'Avault. 
11. Pierre Rémond continue la filiation. 
11. Etienne Rémond fut Chanoine de l'Eglife Cathédrale de S 1 . Mamets 

de Langres. 
11. Anselme Rémond, Ecuyer, Seigneur de Petit Maigny , Lieutenant de 
Cavallerie au Régiment de Choifeul , eut les deux enfans qui fuivent , 
du mariage qu'il contracta avec Demoifelle Nicolle du Maigny - de 
S T . Simon fille d'Antoine du Maigny, Ecuyer, Seigneur du Petit 
Maigny & de Chaumény. 

12. Claude Rémond, Ecuyer, Seigneur du Petit Maigny, de Chau- 
mény & de Blumery, Aide de Camp du Comte de Choifeul, 
époufa Demoifelle Elifabeth Paillet, fille de Louis Paillet, 
Ecuyer, Seigneur de Blumery 8c d'Humberrin , Capitaine de 



Regiftre cinquième. (; 



i2 RÉMOND. 



97° 



Dragons au Régiment de Liftenay , & de Demoifelle Simonne 

Becquet. Il eut de ce mariage, 

i3. Louise Rémond, ) , , , tl - , 

_ -, _ , ' , dont on ignore la deltinee. 

iô. Marguerite Remond. ) 

12. Mathieu Rémond, Ecuyer, Seigneur du Petit Maigny , de Chau- 

mény 8c d'Humberrin . eut de l'alliance qu'il contracta avec D lle . 

Edmée Paillet, fœur d'Elilabeth, femme de Claude lbn frère, 

i3. Louise Rémond, \ 

8c /dont on ignore pareillement la deftinée. 

i3. Simone Rémond, ; 

m. Marie Rémond fut Religieufe au Monaftére des Urfulines de la Ville 

de Montbart. 

XL DEGRÉ. 

Pierre Rémond, Ecuyer, Seigneur de Sancey, fervit avec afïîduité dans 
les Pays de Flandres 8c de Catalogne, depuis 1646 jufqu'en 1649; étoit 
dans cette dernière année Cornette dans le Régiment de M. le Prince; en 
i65o il fut nommé Gentilhomme fervant du Roy & en i655, Capitaine au 
Régiment de Bourgogne , dans lequel il avoit pareillement fervi plufieurs 
années ; étant pafTé enfuite aux Indes occidentales, il s'y comporta avec tant 
de prudence, qu'il fut établi Gouverneur de Fille de S'. Domingue, fuivant 
qu'il réfulte des Lettres qui lui furent données à cet effet le 19 Avril 1668. 
Il avoit été marié en face d'Eglife le 4 Juin 1 6 5 6 , fuivant ion Contrat poft-nup- 
tial du i3 Septembre 1637, avec Demoifelle Marguerite d'Origny, fille de 
Noble Edme d'Origny, Ecuyer, Capitaine entretenu en l'Infanterie de France, 
Ecuyer de la Grande Écurie du Roy, & de Demoifelle Charlotte Séguin; & il 
mourut avant le 14 Aouft 1691, jour auquel le Parlement de Dijon rendit un Ar- 
rêt, par lequel il condamna les Habitans du Village de Tanlay à l'amende, pour 
avoir mis fa veuve à la Taille. Les enfans qu'elle eut de fon mariage, furent, 
12. François Rémond, Ecuyer, Lieutenant d'Infanterie au Régiment de 

Beaujollois, mort des Bleifures qu'il reçut dans une affaire. 
12. Louis Rémond, Ecuyer, Lieutenant d'une Compagnie de Gentilshom- 
mes Cadets. 
12. Pierre Rémond, Ecuyer, Seigneur de Sancey, né vers l'an 1670, bap- 
tifé dans l'Eglife Paroilîiale de S 1 . Silveitre de Tanlay, & marié par Con- 
trat du 22 Avril 1709, avec D lle . Nicole de Goyzel ou de Goiselle. Il 
obtint le 9 Avril 171 1 une Sentence de la Chambre du Confeil de 
l'Election de Tonnerre 8c d'Auxerrois , qui le maintint dans les Privilè- 
ges, Immunités 8c Exemptions accordés à la Nobleffe 8c fut déchargé 
du payement des Francs-fiefs, par Ordonnance de M. Bignon , Inten- 
dant de Paris, du i5 Octobre 17 18. 
12. François Rémond. 

lefquelles ayant été taxées par les Habi- 

jtans de Tanlay, obtinrent le 8 Août 171 2 
12. Anne Rémond-de Sancey, | un Arrét Ju Parlement de Dijon? par le _ 

>quel ceux-ci furent condamnés à leur 
12. Charlotte Rémond-de Sancey , [rendre ce qu'ils avoient exigés d'elles, 

jen conféquence des preuves qu'elles 
/avoient données de leur NoblefTe. 



97 i 



RÉMOND. i3 



12. Antoinette Rémond. 

12. Marie Rémond, Religieufe aux filles S 1 Thomas à Paris. 

12. Geneviève Rémond. 



CINQUIEME BRANCHE. 

VII. DEGRÉ. 

Jean Rémond, Ecuyer, Seigneur en partie de Bréviande, Homme d'Ar- 
mes de la Compagnie du Seigneur de Lautrec , ( troifiéme fils de Jean Rémond 
8c de Jeanne le Goux, ) époufa par Contrat du 5 Janvier i52i , D" e - Edmonde 
le Chat, (remariée depuis à Jaques Fiot, iffu d'une Famille qui a donné 
plufieurs Confeillers au Parlement de Bourgogne , ) fille de Noble Perfonne 
Bonaventure le Chat, S 1 ', de Maifey & de D Ue- Edmonde David fa veuve, & 
par cet Aèïe, Jeanne le Goux fa mère, déclara qu'il lui appartenoit, à caufe 
de la fucceffion de fon père , la moitié de la Terre de Bréviande : il mourut 
en la Ville de Metz le dernier jour de Juin 1 552 , pendant ce fameux Siège 
du Duc de Guife, contre les Troupes Impériales, ayant eu de fon mariage les 
enfans ci-après. 

8. Pierre Rémond continue la defcendance. 

8. Jean Rémond étoit âgé de 18 mois lors du décez de fon père en i552 & 

ne vivoit plus le 19 Octobre de cette année. 
8. Françoise Rémond, née vers l'an 1 541 , époufa par Contrat du 25 

Aouft i553 Antoine Thomelin. 
8. Anne Rémond, née vers l'an i5q3, fut mariée, r. avec Jean le 
Coussin, Confeiller du Roy, Lieutenant du Bailly de Dijon au Siège 
de la Ville d'Auxonne, & en fécondes Noces avec Jean de la Croix, 
Seigneur de Villers les Pots & de l'Habergement, 8cc. 
8. Claire Rémond, née vers l'an 1546, époufa François Logerot, Sei- 
gneur de Brion. 

VIII. DEGRÉ. 

Pierre Rémond, Ecuyer, Seigneur des Bruyères & de la Catfine , fe 
diflingua dans le temps des Guerres de la Ligue , par fon attachement au Ser- 
vice de fon Prince légitime & ayant agi & parlé peu conformément aux In- 
térêts du Duc de Mayenne, ce Chef de parti irrité de fentir un Particulier 
décrier fes deffeins, le fit enfermer dans le Château de Dijon, d'où étant forti 
quelques tems après, il revint à Chàtillon 8c trouvant tout le Peuple enyvré 
de la Ligue, animé contre lui, après avoir vu fa Maifon deux ou trois fois 
pillée 8c lui tous les jours en danger de périr fous l'effort de l'artifice de les 
ennemis, qui étoient ceux de tout l'Etat, il fe retira à Bafle, où il refla juf- 
qu'au temps que le calme commença de s'établir. 

De fon mariage accordé par Contrat du 7 Octobre 1 558, avec Demoifelle 
Gabrielle Brocard, fille de Gaultier Brocard, Confeiller du Roy, Correc- 
teur ordinaire en fa Chambre des Comptes de Dijon 8c de D lle " Edmonde 
David, il eut fix enfans dont on va parler. Pierre Rémond mourut en [6i3, 



i4 RÉMOND. 



97: 



âgé de 77 ans & fut enterré dans l'Eglife de Chaource; fa femme ne vivoit 
plus le 8 Janvier 1619, & fut enterrée auprès de lbn mari. 

9. Antoine Rémond continue la defcendance. 

9. Jean Rémond, Ecuyer, Seigneur de la CafTine , mort au Siège d'Amiens, 
fervoit en qualité d'Homme d'Armes de la Compagnie du Seigneur de 
Praflain, lorfqu'il époufa par Contrat du 16 Juin 1591, Demoifelle 
Anne Petitpied, fille de Jean Petitpied, Ecuyer, Seigneur de Brille- 
court 8c de Demoifelle Jeanne de Villemor. ( Denis Petitpied , S r . 
des Effarts , Capitaine dans le Régiment de Grancey, étoit de cette 
Famille , il mourut fans enfans d'Antoinette-Thérèfe d'Hozier fa fem- 
me , fille de Louis-Roger d'Hozier, Chevalier de l'Ordre du Roy, 
Gentilhomme ordinaire de fa Chambre & Juge d'Armes de la Nobleffe 
de France ; & fa fucceflion fut recueillie par la Préfidente d'Eaubonne 
fa Nièce. ) Jean Rémond vécut très-peu de temps après ce mariage, 
car fa veuve te remaria par autre Contrat, du 22 Octobre de l'année 
fuivante, avec Joachim du Chassy, Ecuyer, Seigneur de Brillecourt, 
Gendarme de la Compagnie de M. de Praflain. 

9. Georges Rémond a formé la VI e . Branche. 

9. Claire Rémond époufa Martin le Borgnat, Ecuyer , S r . de la Routte 
Prévolt de Vendeuvre & Archer des Gardes du Corps du Roy , dont 
elle étoit veuve le 20 Février 161 3. 

9. Françoise Rémond fut mariée avec Daniel Brenot ou Brevot, Ecuyer, 
Seigneur de Bragelonne , auffi Archer des Gardes du Corps du Roy , 
dont elle étoit autïï veuve ledit jour 20 Février 161 3. 

9. Diane Rémond, étoit mariée pour lors avec Noble Homme Manatfes 

Guillaumot , Confeiller du Roy , Lieutenant en l'Election de Bar fur 
Seine, lequel etoit de la Religion prétendue Réformée. 

IX. DEGRÉ. 

Antoine Rémond, Ecuyer, Seigneur des Bruyères, Homme d'Armes 
de la Compagnie du Seigneur de Praflain , Bailly de Chaource & Garde des 
Sceaux aux Contrats de ce Bailliage, époufa par Contrat du 27 Octobre 1 588, 
Demoifelle Anne Hennequin, fille de Noble Homme Guillaume Hennequin, 
Capitaine & Major de la Ville de Troyes 8c de Demoifelle Elifabeth Cany, 
& fut enterré à S 1 . Gervais à Paris le 23 May 1624; fa veuve fit fon Tefta- 
ment le 17 Juillet 1627 8c mourut dans le même mois, mère des trois en- 
fans ci-après. 

10. Jean-Baptiste Rémond fuit. 

10. Gabrielle Rémond baptifée le 3i Aouft 160D, époufa par Contrat 
du 19 Février 1626, Noble Homme Jaques le Boucherat, Ecuyer, 
Seigneur de la Rocatelle, Confeiller du Roy, Elu en l'Election de 
Troyes. Le Chancellier le Boucherat étoit de cette Famille. 

10. Françoise Rémond fut mariée au fil par Contrat du 2 Janvier 1628, 
avec François de Conigan, Ecuyer, Seigneur d'Avirey le Bois. 

X. DEGRÉ. 

Jean - Baptiste Rémond, Ecuyer, Seigneur de Bréviande, baptifé le 



9?3 



RÉMOND. i5 



9 Février 1607, partagea avec fes fœurs la fucceiïion de leur mère le i5 Oc- 
tobre 1627; fut aflafliné fur le grand Chemin de Troyes au mois d'Octobre 
163g, & fut enterré le 10 de ce mois dans ÏEglife de S 1 . Florentin, Diocèfe 
de Sens. De ion mariage accordé par Contrat du 9 Janvier 1634 & célébré 
le lendemain avec Demoifelle Elifabeth Payen , fille de Noble Homme M e . 
Charles Payen , Confeiller du Roy , Receveur des Tailles en l'Election de S 1 . 
Florentin, Secrétaire de la Chambre de Sa Majeflé & de Demoifelle Marie 
d'Asnieres , il eut 

11. François Rémond ci-après. 

& 
11. Claude Rémond, lequel fut mis fous la Tutelle de François de Co- 
nigan , Seigneur d'Avirey le Bois, le 23 Janvier 1640, ainfi que Fran- 
çois Rémond fon frère. 



XI. DEGRE. 

François Rémond, (dit le Diable par la vivacité de fon efprit,) 
Ecuyer, Seigneur de Bréviande, Confeiller-Sécrétaire du Roy, fut baptifé le 
i5 Mars 1637; il époufa par Contrat du 17 Mars 1666, Demoifelle Margue- 
rite Rallu ; mourut fubitement & fut enterré le 14 Aoult 1699 à S 1 . Jean en 
Grève. Il exerça depuis Tan 1681 ou environ Tune des Places de Fermiers 
Généraux du Roy. Sa veuve morte le i3 Janvier 1721, avoit été mainte- 
nue par Arrêt des Commiïïaires Généraux du Confeil du 22 Mars 1708, dans 
le droit de le qualifier veuve d'Ecuyer & dans les Privilèges , Honneurs & 
Exemptions attribuées aux Veuves des Gentilshommes; elle eut de fon maria- 
ge les cinq enfans qui fuivent. 

12. Nicolas -François (a) Rémond, Ecuyer, né le 12 Juillet 1676, fut 
pourvu le 24 Janvier 1697 de la Charge de Confeiller-Avocat du Roy 
au Chàtelet & Siège Préfidial de Paris; obtint le 8 Avril fuivant, une 
penfion de 1000 livres; fut reçu Confeiller au Parlement de Paris le 9 
Décembre 1699, & nommé Premier Confeiller au Confeil de Phiiip- 
pes, Duc d'Orléans, le u Décembre 1705. Il fut encore pourvu de 
la Charge de Conducteur, (c'eft-à-dire), Introducteur des Ambaffa- 
deurs, le 18 Juin 17 19, pour laquelle il prêta Serment le 21 du 
même mois; partagea avec Touffaint Rémond fon frère, fes deux 
fœurs & la veuve de Pierre Rémond fon autre frère, le 28 Aouft 1721, 

la fucceiïion de leur mère, & fut marie avec N Senaut; il a 

compolé plulieurs Ouvrages. 
12. Pierre Rémond continue la defeendance. 

12. Toussaint Rémond, d'abord Chanoine de TEglife de Nôtre - Dame de 
Paris, puis Baron de S 1 . Mard, baptifé le 18 Mars i683, fut mainte- 
nu , ainfi que les deux frères, dans les qualités de Nobles & ÛEciiyers, par 
Arrêt des Commiïïaires Généraux du Confeil du 22 Mars 1708 & mou- 
rut à Paris le 29 Octobre 1757. Il eft Auteur des Dialogues des Morts 
& de plufieurs autres Ouvrages qui font diftingué dans la Littérature. 

(à) Feu M. d'Hozier, fon contemporain, en parle ainfi dans fes Mémoires : » C'eft une choie finguli re 
>• f dit-il), que ces trois frères (Nicolas-François. Pierre & Touffaint Rémond , nés chacun avec un ca- 
» ractére d'efprit fublime dans leur genre, fe font fignalés diverfement par les efpéces différentes de eoûï .\ 

» d'études auxquelles ils fe font appliqués avec fuccès pour leur mémoire dans l'avenir. « 



16 RÉMOND. 



974 



12. Charlotte - Marguerite Rémond époufa au mois de Janvier 1701 
Blaile - Claude Méliand , Confeiller du Rov en fes Confeils , Maître 
des Requêtes ordinaire de fon Hôtel. 

12. Angélique - Françoise Rémond fut mariée le 3 Avril 1702 , avec 
François - Henry d'Estampes, Comte de Vallençay , Marquis de Fien- 
nes , Baron de Bellebrune, &c. Exempt des Gardes du Corps du Roy 
8c depuis Colonel d'un Régiment de Dragons. 

XII. DEGRÉ. 

Pierre Rémond, Ecuyer , Seigneur de Montmort , de Lucy , de la Corre 
8c de Bréviande , naquit le 27 8c fut baptifé le 29 Octobre 1678. Il fut d'a- 
bord Chanoine de l'Eglife de Nôtre-Dame de Paris , par la réfignation de 
Touiïaint Rémond fon frère cadet 8c le maria enluite par Contrat du 7 Juin 
1706, avec Demoilelle Françoife - Madeléne Apoil, fille d'Euftache Apoil, 
Ecuyer, S r . de Romicourt 8c de Dame Marie de Piquet-de Sautour 8c Nièce 
8c filleule de Marie - Françoife de Nargonne, DuchefTe d'Angoulème, morte 
âgée de 92 ans, (144 ans après le Roy Charles IX. fon beaupére,) le 10 Aouft 
171 3 à Montmort en Champagne, où elle demeuroit avec lefdits S r . 8c Dame 
de Montmort. Il fut même l'Exécuteur teftamentaire de cette PrincefTe 8c il 
mourut de la petite Vérole à Paris, le 17 Octobre 1719 à fon retour d'An- 
gleterre, où il avoit été fait Membre de la Société Royale à Londres (a). Il 
avoit eu de fon mariage deux enfans, favoir, 

i3. François Rémond ci-après 
& 

i3. Françoise - Bénigne Rémond, mariée avec Robert Fauvel , Seigneur 
8c Patron d'Hacqueville, 8cc. Confeiller au Parlement de Normandie. 

XIII. DEGRÉ. 

François Rémond, Chevalier, Seigneur de Montmort, Baron de S 1 . 
Mard , 8cc. né le i er . May 1707, fut nommé Lieutenant réformé à la fuite 
du Régiment des Dragons de Rochepierre le 21 Novembre 1721 ; Capitaine 
dans celui des Dragons d'Epinay, le i3 Février 1723, 8c Maréchal Général 
des Logis de la Cavallerie le 22 Avril 1734. Il obtint le 26 Novembre 1735 
une Commifiion, pour en cette qualité prendre rang de Meflre de Camp de 
Cavallerie ; fut nommé Chevalier de l'Ordre Royal & Militaire de S 1 . Louis 
le 29 Décembre 1738, Enfeigne des Gardes du Corps, Compagnie de Vil- 
leroy le 6 May 1742 8c Brigadier des Armées du Roy le 2 May 1744. Il ob- 
tint le 11 Octobre 1746 une Penfion de 1000 liv. fur l'Ordre de S 1 . Louis; 
fut fait Lieutenant des Gardes du Corps le 22 Septembre 1747, Maréchal de 
Camp le i er . Janvier 1748, Major de 4. Compagnies des Gardes du Corps le i er . 
Février 1758, Lieutenant Général des Armées du Roy le I er . May fuivant 8c 
enfin Commandeur de TOrdre de S 1 . Louis le 8 May de la même année. 

a) Feu M. d'Hozier, fon contemporain, en fait l'éloge fuivant dans fes Mémoires. » Il a été, (dit-il), un 
>> des plus grands Algébriftes & Géomètres du Siècle & a vécu avec les qualités d'un très-honnête Homme 
» & très-I Iomme de bien en toutes manières du côté de la Religion & du Monde. « 

Voyez fon Eloge par M. de Fontenelle de l'Académie Françoife, parmi ceux des Célèbres Académiciens de 
l'Académie Royale des Sciences. 



975 



RÉMOND. 



7 



Tous ces Grades de diftinétion auxquels il eft parvenu, font l'éloge de fes 
Services. Il a époufé par Contrat du 12 Mars 1736 , D Ue . Marie-Géneviéve- 
Mathurine Vidaud - du Dognon , fille de Jean Vidaild (a), Comte du Do- 
gnon, Baron d'Uris & de Murât, Chevalier de TOrdre Royal 8c Militaire de 
S 1 . Louis, Chambellan du Duc de Berry, Brigadier des Armées du Roy, Lieu- 
tenant pour Sa Majeflé en Limoufin , Lieutenant Général d'Épée de la Séné- 
chaufTée de Limoges, Commandant des Ville & Château de Breft 8c Pays cir- 
convoifins 8c de Dame Marie Chauvet. Ledit S r . de Montmort s'eft trouvé 
à tous les Sièges dans les précédentes Guerres ; il commanda à Ettinghen un 
Efcadron, dont la manœuvre fut très-aplaudie , 8c dans cette Action qui fut 
des plus meurtrières, il eut un Cheval tué fous lui; de plus, dans la vigou- 
reufe réfiftance qu'il fit à l'Ennemi, il perdit de fa Brigade 39. Gardes du 
Corps ou Brigadiers 8c 3-]. Chevaux. Il commanda un gros corps de Grena- 
diers à la Bataille d'Aftembêck, où il fçut mériter la confiance 8c Teflime 
des Généraux, 8c eut auffi un Cheval tué fous lui à la Bataille de Fontenoy , 
où Sa Majeflé commandoit en Perfonne; M. de Montmort a eu de fon mariage 
les enfans qui fuivent. 

1. Amand Rémond , Ecuyer, naquit le 23 Novembre 1747. 

2. Louis-Jean Rémond, Ecuyer, naquit le 28 Novembre 1749. 

• 3. Armand Rémond, Ecuyer, naquit le 10 Mars 1755, ainfî que 
4. Victoire Rémond fa fœur, laquelle mourut le 7 Juin 1760. 



SIXIEME BRANCHE. 

IX. DEGRÉ. 

Georges Rémond, Ecuyer, Seigneur de Mallalîife, Licencié es Loix, 
Bailly de Chaource , Lieutenant Civil 8c Criminel en la Prévofté de Troyes, 
( 3 e . fils de Pierre Rémond, Seigneur des Bruyères 8c de Gabrielle Brocard, ) 
époufa par Contrat du 7 Avril i6o3, Demoifelle Jaquette Guichard, (veuve 
de François Gaspard , Ecuyer , Confeiller au Bailliage 8c Siège Préfidial de 
Troyes, ) fille de Nobles Perfonnes M e . Nicolas Guichard, Confeiller du Roy, 
Lieutenant Civil 8c Affetfeur Criminel en la Prévofté de ladite Ville , 8c de 
Demoifelle Nicolle Largentier, 8c il mourut âgé de 78 ans, ayant eu de ce 
mariage 

10. Pierre Rémond ci-après. 
8c 

10. Jaques Rémond, auteur de la feptiéme Branche. 



X. DEGRE. 

Pierre Rémond, Ecuyer, Seigneur de Château - Chinon , Confeiller du 

(a) C'eft lui qui défendit pendant trente-fept jours le Tcnaillon de Lille, lors du Siège de cette Ville ("ait 
en 1708; la Famille conferve des Lettres du Prince Eugène & de Milord Marlborough, qui marquent tout le 
cas qu'ils faifoient de lui, & qu'il avoit fait la plus belle Action d'Infanterie qui ait jamais été; ce qui a fait 
donner fon nom au Baftion qu'il a défendu & que l'on a toujours appelle depuis le Baftion du Dognon; M. 
le Maréchal de Roufflers qui commandoit à Lille, ayant été fait Duc & Pair de France après le Siège, fe 
rendit au Parlement pour s'y faire recevoir; ayant aperçu M. du Dognon qui s'y étoit auffi rendu pour voir la 
cérémonie , il fendit la foule , le prit par la main (S. dit en le montrant à l'Allémblee : MeJJieurs, je meriterois peu 
l'honneur que vous nie faites aujourd'hui, Ji je ne vous montrois celui à qui je le dois. 



8 RÉMOND. 



97 6 



Roy, Elu en l'Election de Troyes & Confeiller de l'Hôtel de Ville, parta- 
gea avec Ton frère le 22 Aouit r 653 la fucceiïion de leur père; étoit encore 
vivant le i3 Juillet 1 655 8c mourut avant le 17 Octobre 1664; il avoit époufé 
par Contrat du 23 Avril 1626, Demoifelle Nicolle Collinet, dont il eut 
les enfans qui fui vent. 

11. Georges Rémond, Ecuyer, Seigneur de Château - Chinon, fut Con- 
feiller du Roy au Bailliage & Siège Prèfidial de Troyes, & mourut 
avant le 4 Février 1677; il avoit époufé Anne Michelin, dont il eut 
12. Joseph Rémond, Ecuyer. 
12. Nicolle Rémond. 

12. Jeanne Rémond. 
11. Joseph Rémond, Ecuyer, Confeiller du Roy, Elu en l'Election de 

Troyes, eut de fon mariage avec D lle . Jeanne alias Marie Babelin, 

12. Jean Rémond déclaré Noble & iffu de Noble race & lignée , par 
Arreft de la Cour des Aydes de Paris du 22 Juillet 171 1. 
n. Jaques-Guichard Rémond continue la defeendance. 

1 1 . Claude Rémond , | Religieufes Bénédictines au xWonaftére de 

11. Marguerite Rémond, j Nôtre-Dame de Troyes. 

11. Marie Rémond, Religieufe Bénédictine à S le . Scholaftique lès Troyes. 
11. Anne Rémond époufa Noble Homme Nicolas Michelin, Confeiller 

en la Chambre de l'Echevinage de ladite Ville de Troyes. 

XL DEGRÉ. 

Jaques-Guichard Rémond, Ecuyer, Seigneur de Château - Chinon, 
Confeiller du Roy au Bailliage 8c Siège Prèfidial de Troyes, baptifé le 23 
Juin 1649, époufa par Contrat du 2 Février 1682, D lle . Catherine - Urfulle 
Tétel, fiile de Noble Homme M e . Pierre Tétel, Avocat au Parlement 8c 
de Demoifelle Anne Michelin : le 20 Décembre 1700, M. de Pommereu , 
Intendant de Champagne, rendit une Ordonnance en faveur de fa veuve , par 
laquelle fur les preuves qu'elle avoit fournies, que fon mari étoit Noble 8c 
iffu de Noble race, elle fut déchargée de l'Atlignation qui lui avoit été don- 
née à cet effet. Elle avoit été nommée par Acte du 8 Février 1691, Tutrice 
de fes deux enfans qui fuivent. 

1 . Nicolas Rémond , Ecuyer, Confeiller du Roy au Bailliage & Siège 

Prèfidial de Troyes, baptifé le 6 Mars i685, obtint le 17 Avril 1735 
un Arrêt du Confeil qui déclara commun avec lui l'Arrêt de main- 
tenue, rendu le 3i May 1672 en faveur de Jaques Rémond, frère de 
Pierre Rémond fon ayeul, 8c le maintint en outre dans fon ancienne 
Nobleïïe. 

2. Pierre Rémond, Prêtre, Chanoine de S 1 . Urbain de Troyes, étoit 

âgé de 7. ans lors d'une Sentence rendue au Bailliage de Troyes le 8 
Février 1691, par laquelle il fut mis, ainfi que fon frère, fous la Tu- 
telle de leur mère ; leur Curatelle fut donnée par le même Acre à Jofeph 
Rémond, Prêtre, Chanoine de l'Eglife de S 1 . Urbain de Troyes. 



977 



RÉMOND. 



SEPTIEME BRJNCHE {a 

X. DEGRÉ. 

Jaques Rémond , Ecuyer, Seigneur de la Renouilliére, des Cours, & de 
Rercenay, Confeiller-Avocat du Roy au Bailliage & Siège Préfidial de Troyes, 
( fécond fils de Georges Rémond , Seigneur de Mallaïîife & de Jaquette Gui- 
chard, ) époufa par Contrat du 7 Février i638, Demoifelle Anne Baillot, 
morte en 1654, fille de Nicolas Baillot, Seigneur des Minots, Bailly & Ca- 
pitaine d'Ervy & de Demoifelle Radégonde Jacquinot ; il fut maintenu dans 
les qualités de Noble & dC Ecuyer, & dans les Privilèges, Honneurs & Exemp- 
tions dont jouiffent les Gentilshommes du Royaume, par Arrêt du Confeil 
du 3i May 1672 & mourut le 7 Décembre 1673, ayant eu pour enfans de 
fon mariage les fept qui fuivent. 
11. Nicolas Rémond, Ecuyer, Seigneur des Cours, de la Renouilliére & 
de Croncets, fervit dans les Armées du Roy en qualité de Volontaire 
& fut toujours élu & choifi pour l'un des Officiers dans les Arriérebans 
généraux de Champagne. Il fut maintenu dans la poffeffion de fa No- 
bleffe & de fa qualité à 1 Ecuyer, par Ordonnance de M. Larcher, Inten- 
dant de Champagne du 22 Aouft 1698 & mourut en fon Château des 
Cours le 16 Mars 171 6, âgé de 77 ans; il a compofé plufieurs Ou- 
vrages. 
11. Georges Rémond, Ecuyer, Seigneur de Bréviande , étoit Lieutenant 
dans le Régiment du Roi, lors du partage qu'il fit avec Nicolas & Ja- 
ques Rémond fes frères, des biens de leurs père & mère le 24 Mars 
1674, & avoit été mis, ainfi que Nicolas, Jaques, Radégonde, Anne 
& Marguerite Rémond, fes frères 8c fœurs, fous la Tutelle de leur 
père, par Sentence rendue au Bailliage de Troyes le 10 Novembre 
1660. Il fut enfuite Capitaine dans le même Régiment du Roy In- 
fanterie, Major de celui de Beaujolois, Lieutenant Colonel du Régi- 
ment d'Infanterie de Labour, & enfin Colonel de ce Régiment. 
11. Jaques Rémond continue la defcendance. 
11. Radégonde Rémond, Religieufe Bernardine en l'Abbaye Royale des 

Ifles à Auxerre. 
11. Anne Rémond, Religieufe Carmelitte au grand Couvent du Faux- 
bourg de Troyes. 
11. Marie Rémond mourut en bas âge. 
11. Marguerite Rémond fut aufïi Religieufe Carmélite à Troyes. 

XL DEGRÉ. 

Jaques Rémond , Ecuyer , Seigneur de la Renouilliére & de Périers , 
Fermier Général du Roi , fervit dans la première Compagnie des Moufque- 
taires du Roi, depuis le 5 Décembre 1673 jufqifau 29 Octobre 1677, pen- 
dant les Campagnes de Franchecomté & de Valenciennes & en qualité d'Aide 
de Camp du Maréchal de Luxembourg au Siège d'Ypres & à la Bataille de S 1 . 
Denis. Il fut maintenu dans la qualité de Noble & d' Ecuyer , par Arrêt des 
Commiffaires Généraux du Confeil du I er . Avril 1700, dans lequel eft citée 

(a) Il y a eu dans cette Branche un Maître d'1 fôtel du Rov. 



Regiflre cinquième. " h u h ■' ' 






20 



REMOND. 



97 8 



la date de fon Contrat de mariage accordé le 14 Aoull 1694, avec Demoi- 
felle Marie Fouquet, fille de Mathurin Fouquet, Ecuyer, Seigneur de la 
Sagerie, de Périers, de Jumeaux, tkc. Confeiller du Roi, Préfident - Tréfo- 
rier Général de France & Grand Voyer en la Généralité de Tours & de Dame 
Madeléne Pallu, Nièce de TEvèque d'Héliopolis; de ce mariage il eut trois 
enfans, favoir , 

XII. DEGRÉ. 

1. Jaques-François-Nicolas Rémond , Ecuyer, baptifé le 17 Septembre 

i6g5. 

2. Georges - Bertrand - Alexis Rémond, Ecuyer, baptifé le 28 Juillet 

1697. 
8: 

3. Pierre Rémond, Ecuyer, baptifé le 8 Aoufl 1698. 



}'û & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roy en/es Confeils , Juge d'Armes de France. 




cap 







0. 



. j ïu 



II 



KJil 



r 






979 



de RÉVILLIASC, 

Cofeigneurs de Révilliajc, d'Afpres , de Chabejlan & de Veynes, Seigneurs de 

Montbrand , de Poligny &c. 

En DAUPHINÉ. 




D'Argent , au Lyon rampant de Gueules. 



TABLE GÉNÉALOGIQUE. 

MANFRED de Révilliafc, Cofeigneur de Révilliafc, qualifié Noble Seigneur, vivoit en 1378. 

A 



i. Perron ou Pierre de Révilliafc, qualifié Noble, Cofeigneur de Révilliafc & Châtelain de Laufet, 
connu par plufieurs Titres des années 1402, 141 7 &c. Telia en 1430, femme Catherine. 



Gabriel de Révilliafc, qualifié Noble, Cofeigneur d'Afpres & de Révilliafc, vivoit le 20 Décembre 1441. On ignore 
le nom de fa femme. 



r ■ ■ ; ; n 

Jacques de Révilliafc, qualifié Noble, Cofeigneur d'Afpres & de Révilliafc, vivant en 1473, époufa noble Cheyrine, 
furnommée en Latin de Rarbianis. 



1 "i 

Claude de Révilliafc, qualifié Noble, Cofeigneur d'Afpres & de Chabeltan, étoit le 1 5 Janvier 1 504, fur le point d'épou- 
fer noble Jacobine ou Jacquemine, furnommée en Latin Paffavadi ou de Paffavadis, ilïuè des Seigneurs de Révilliafc. 



._^ 



5. Jean de Révilliafc, Ecuyer, Cofeigneur de Chabeftan, époufa en i53i, noble Jeanne BERGER. 

t ~~ " A " " > 

6. Guy de Révilliafc, Ecuyer, Seigneur d'Afpres & de Chabeftan, époufa en 1576, Demoifelle Laurence de RICOZ. 

> : K : — — ^ 

7. François de Révilliafc, 1". du nom, Ecuyer, Seigneur de Montbrand & de Chabeltan, Coleigneur d'Alpres, de- 

Saint Andeol ik de Veynes, Capitaine d'une Compagnie de cent hommes de pied en Savoye, & Mettre de Camp 
d'un Régiment d'Infanterie, époufa en i6i3, Demoifelle Diane de PONAT. 



S. 



François de Révilliafc, 11°. du nom, Ecuyer, Seigneur d'Afpres, de Montbrand, Cofeigneur de Veynes &c. Capi- 
taine de Chevaux-legers, époufa en 1 ' > 5 -7 , Demoifelle Lucrèce de BÉRARD. 



y. Joseph de Révilliafc, Ecuyer, Sieur d'Afpres, Seigneur de Montbrand & Cofeigneur de Veynes, époufa en t6q3, 
Demoifelle Lucrèce de RÉVILLIASC. 

r * ■ , 

10. Charles de Révilliafc, Ecuyer, Seigneur de Montbrand, de Montgard in, de Poligny, de la Fare, de Tréminy, Cofeigneur 

de Veynes & d'Afpres, époufa en 1735, Demoifelle Marie de ROUX-de Bellâfaire. 

, ■ * , 

11. Joseph-Pierre de Révilliafc, Ecuyer, né en 1736, fut reçu Page du Roi dans fa Grande Ecurie en 17.-12. 



CEtte Famille , originairement établie dans le Picdmont , ne remonte pas 
moins haut que le commencement du XIII e . fiéele; & elle tire l'on nom 
de celui de la Terre de Révilliafc au Diocèfe de Turin. L'Empereur Frédéric 11. 



Il li li h li h ij 



de RÉVILLIASC. 980 



donna aux Seigneurs de cette Terre Tan (a) 1228, la Seigneurie du lieu de 
Selles , dont l'Empereur Henry de Luxembourg leur confirma la poffeffion 
par Lettres du 5 des Kalendes de Décembre (b) i3io. Mais dès lors cette 
famille s'étoit déjà multipliée au point, que les différentes Branches qui la 
compolbient le crurent obligées, pour fe diftinguer les unes des autres , de 
prendre auffi différens furnoms, comme de Parpaliis , de Rayneriis , de Paffanis 
&c. pendant que quelques - unes d'entr'elles retenoient peut - être le lurnom 
primitif (c) de Reviliafco ou de Revigliafco. Cependant elles convinrent toutes 
le 22 Janvier (d) i3y8, de prendre la qualité de Cofeigneurs de Révilliafc ; 
& toutes en effet conservèrent leurs droits fur cette Seigneurie, comme leur 
appartenant en commun. 

Le Juge d'Armes n'avance rien ici que fur une Tranfaction paffée entr'eux 
à Révilliafc même le 22 Janvier (e) 1378, dont voici les propres termes : 
Noverint univerji. . . . quod nobiles Domini Manfredus & Perrinus ejus Jîlius , 

Henricus Jîlius quondam Domini Avareti &c fcientes & cognofcentes fefe 

defcendijjeex unocefpite, & ex duobus fratribus & confanguineis & uterinis, ex le- 
gitimomatrimonioprocreatis, quorum patercognominabatur DominusRuviGLiASCE, 

& de Ruvigliasco ; ex quibus fratribus. . . . nati finit predicli condomini 

Ruvigliafci, & eorum predeceffores defcenderunt , & in tanta multitudine , quorum 
aliqui cognominantur, & cognominabantur tempore quo erant in humanis , diverjis 

cognominibus Et quia propter dictas diverfitates dictum hofpiciumdiclo- 

rum Dominorum quottidie diminuebatur , & erat in periculum tendendi ad nichi- 
lum. . . ideo predicli condomini de communi confenfu. . . . fecerunt , inter fefe infra 
fcriptas conventiones . . . . Et primo, quia aliqui prediclorum Dominorum cognomina- 
bantur de Parpaglis, aliqui de Rayneriis, & aliqui de Passanys , obmiffo 
cognomine primi eorum antecefjoris , a quo omnes predicli Domini defcenderunt, quod 
cognomen erat de Ruvigliasco , ad invicem convenerunt , videlicet quod prediclo 
nomine , fcilicet de Ruvigliasco, quilibct prediclorum Dominorum, & ab eifdem 
defcendentium, cognominantur, velquod addatur dictis cognominibus dictum cogno- 
men de Ruvigliasco, ad hoc ut fciatur fcmper quod omnes predicli Domini, & ab 
eifdem defcendentes, funt de uno & eodem hofpicio, & de uno fanguine nati. 

On voit que le furnom de Révilliafc prouve que ceux qui le portoient vers 
la fin du quatorzième fiécle , defcendoient tous des anciens Seigneurs de Ré- 
villiafc dans le Piedmont; & c'elt déjà un grand préjugé en faveur de la fa- 
mille de Révilliafc, établie dès le commencement du XV e . au plûtard dans 
le Dauphiné. Auffi verra -t -on bientôt que Jacques de Révilliafc, Auteur 
du III e Degré de cette famille, & Catherine de Révilliafc, fa fille, fe glori- 
fioientde cette defcendance. 

La Tranfaclion continue ainfi : Preterea ad invicem convenerunt quia ali- 
qui de prediclis Dominis habent in redditibus & provent ibus ad diclum Cajlrum 

pertinentibus , diverfas partes, aliqui plus, aliqui minus voluerunt predicli 

Domini quod deinceps nullus diclorumDominorumpoffit dicere fealiquam partent ha- 
bere per fefpecificatamfub nomine quote fedpredicle omnes partes diclorum Do- 
minorum fuit confufe & communes inter diclos Dominos ; ita quod aliquis ex diclis 

(a) (b) Expédition délivrée en la Chambre des Comptes de Dauphiné en i636, fur une copie qui 
y avott été enregiitrée la même année, & qui avoit été vidimée en i55o, fur une autre copie vidimée lur l'ori- 
ginal en i'3_|>i. 

[c On lit quelquefois de Ruvigliafco, quelquefois auffi de Rovigliafco; mais plus fouvent & prefque tou- 
jours de Revigliafco, ou de Reviliafco. 

(d) e Copie vidimée en i 55a. 



9 s. de RÉVILLIASC. 



Dominis nonpoffit dicere fe habere in dictis redditibus, proventibus, & obventionibus, 

majorem partent alio; ita quod predidi redditus & proventus cédant in commu- 

nem utilitatem diâorum Dominorum. 

Ceci prouve deux chofes : i°. Que perlonne de la famille ne pouvoit fe 
qualifier Seigneur tout court , mais feulement Seigneur en commun , Seigneur par- 
indivis , ou Cofeigneur de Révilliafc; & c'eft en effet ce dernier Titre que pre- 
noient Perron , Gabriel & Jacques de Révilliafc, Auteurs des trois premiers 
Degrés de la famille de Révilliafc établie en Dauphiné. 2°. Que ceux du nom 
de Révilliafc, qui par fucceilion de tems le font vus Propriétaires de Fiefs, 
ou ont confervé des Fiefs à Révilliafc , defcendoient inconteftablement des 
anciens Piedmontois , Seigneurs de cette Terre. Or on verra que Gabriel de 
Révilliafc, Auteur du II e . Degré de la Famille de Révilliafc, établie en Dau- 
phiné, poffedoit des Fiefs à Révilliafc : on verra pareillement que Claude de 
Révilliafc, Auteur du IV e . Degré, & Géraud de Révilliafc ion fils, ont aufiï 
eu des biens ( fans doute (a) Seigneuriaux ) à Révilliafc : on verra de plus 
que le même Gabriel de Révilliafc avoit du bien Seigneurial à Selles, dont 
la Seigneurie avoit été donnée par l'Empereur en 1228, à la famille de Ré- 
villialc du Piedmont : il doit donc paffer pour confiant que celle du même 
nom, établie en Dauphiné, eft un véritable rejeton de celle de Piedmont. 

La Tranfaclion ajoute : Quilibet ex predicîi s Dominis, qui portant eorum Arma, 
feu infignia, ad Leonem rubeum rampantem fub campo albo &c. Nouvelle preuve 
que les Seigneurs de Révilliafc du Piedmont font les vrais Auteurs des Sei- 
gneurs de Révilliafc du Dauphiné ; car ceux - ci portent pour Armes de tems 
immémorial d'Argent , au Lion rampant de Gueules. 

On lit encore dans la Tranfaction ces mots qu'il ne faut point négliger : 
L'xceptis illis qui non Juntnati ex légitime) matrimonio, qui nullomodo poJJ'unt fe ap- 
pellare ex Dominis Ruvigliasci, fed folum modo de Hospicio Dominorum 
predictorum de Ruvigliasco. Il s'enfuit de là en effet , que les Sieurs de 
Révilliafc du Dauphiné, qui n'ont jamais été appelles de Hofpicio Dominorum 
Revigliafci , mais qui fe font toujours conftamment nommés ex Dominis ou 
Condomini Revigliafci , doivent être regardés comme une Branche très-légitime 
de la Famille de Révilliafc du Piedmont. 

Enfin, il fut réglé par la même Tranfaction, qu'aucun des Cofeigneurs de 
Révilliafc ne pouvoit jamais vendre ou aliéner fa part de cette Seigneurie 
qu'en faveur de quelqu'un des autres Cofeigneurs du même lieu : Promittentes 

dicli Domini non vendere , neque alienare alicui perfone extranee. . . . in 

totum velin partemmerum & mixtum imperium , & omnimodam jurifdiâionem. . . . 

ac etiam bona immobilia, & res exifl entes in dictis Caflro, Villa & fi- 

nibus Ruvigliafci. Et fi.... aliqua jufla caufa intercéder et, propter quam oporteret 
de neceffitate aliquem diâorum Dominorum vendere.. . . voluerunt predicîi Domini. . . . 

quod diclus talis Dominus . . . . teneatur & debeat vendere fibi proximiori agnato, 

Ji emere voluerit ; alias Ji. . . . emere noluerit vendere teneatur & debeat 

alii proximiori agnato & fie fubfequenter gradatim ufque ad ultimum diâorum 

Dominorum. On remarque ceci comme une fingularité Amplement , parce qu'ab- 
folument parlant cette ftipulation ne paroît militer ni pour ni contre les Sei- 
gneurs de Révilliafc du Dauphiné. Si néanmoins il fe préfentoit quelque Ti- 
tre, d'où il réfultàt clairement que l'un de ceux - ci ait vendu ou cédé fa part 



(aj Voyez l'Article de Jean de Révilliafc, Auteur du Y ,; Degré. 



4 de RÉVILLIASC. 



9 8: 



de la Seigneurie de Révilliafc à quelqu'un des autres Cofeigneurs, ce furcroit 
de preuve formeroit la démonftration complette , que foit en Dauphiné , foit 
en Piedmont, ceux qui ont porté 8c qui portent encore aujourd'hui le furnom 
de Révilliaic , font tous de la même famille. 

La Généalogie de ceux du Dauphiné a déjà été traitée par Guy (a) Allard 
dans lbn Hiftoire Généalogique des Familles nobles de cette Province; mais 
on ne dira rien de trop en aiïûrant qu'il étoit néceffaire de la recommencer 
en lui donnant 8c plus d'exaclitude & plus d'étendue. Cependant on ne s'ar- 
rêtera gueres ici que fur la Branche aînée, parce que c'eft la feule dont les 
Titres ayent été produits devant le Juge d'Armes de France. 

Et pour entrer en matière , on obferve d'abord qu'un Raynier de Révil- 
liafc , obtint vers le commencement du XV e . fiécle (b)\e Prieuré d'Afpres 
au Diocèfe de Gap , Monaftere dépendant de l'Abbaye d'Aurillac , au Diocèfe 
de Saint Flour. C'eft vraifemblablement ce Raynier qui attira dans le Dau- 
phiné ou un frère qu'il avoit , nommé tantôt Perron, tantôt Pierre de Ré- 
villiafc, ou du moins les Enfans de ce même Pierre; car on voit que ceux-ci 
avoient du bien à Afpres , 8c que même l'un d'entr'eux en fut fait Prieur après 
lbn oncle. Il eft prouvé que c'eft de ce même Perron ou Pierre de Révilliaic 
que defcendent tous ceux du même furnom qui ont pris un établilfement en 
Dauphiné. On a vu au commencement de ce Préliminaire que dès l'an i3y8, 
vivoient un Manfred de Révilliafc, Cofeigneur de Révilliaic, 8c un Perrin 
de Révilliafc fon fils. Ce Perrin eft-il le même que Perron ou Pierre de Ré- 
villiaic, frère de Raynier de Révilliafc, Prieur d'Afpres? La chofe paroît très- 
probable ; cependant comme le Juge d'Armes n'en a pas la preuve complette, 
il le voit obligé de laiffer Manfred dans le doute, 8c de ne commencer les 
Degrés de filiation de cette Famille qu'à Perron, prouvé frère de Raynier. 

PREMIER DEGRÉ. 

Perron, dit aulli Pierre de Révilliafc, qualifié Noble, 8c Cofeigneur de 
Révilliafc, étoit fils d'un père noble, comme il fera prouvé dans l'Article de 
Gabriel de Révilliafc fon fils ; 8c Ton vient d'obferver que très vraifembla- 
blement ce père n'étoit autre que Manfred qui tranfigea le 22 Janvier 1378, 
avec les autres Cofeigneurs de Révilliafc. Il eft certain de plus que dans le 
Contrat de mariage de Catherine de Révilliafc, fille de Jacques de Révilliafc, 
Auteur du III e . Degré, on remarque expreffément que ce Jacques defeen- 
doit ( c) des anciens Seigneurs de Révilliafc en Piedmont , Diocèfe de Turin , 
Perron ou Pierre , ayeul de ce même Jacques , fut fait en conjîdération de [es 
fervices Châtelain de la Chàtellenie de Laufet( de Laufeto) par Lettres d'Amédée, 
Comte de Savoye , en date du 25 Mars (d) 1402, 8c tranfigea le 21 Février (e) 
1417, avec Pierre Berton , qui lui céda la moitié d'une Terre qu'il poffedoit 
au lieu dit les Gaurets dane le Territoire de Laufet. Il fit fon Teltament le 
8 Avril (/) 1430, par lequel, après avoir ordonné la fépulture dana le Ci- 
metière de l'Eglife de Saint Laurent de Laufet, en attendant que l'on pût trans- 

<? Guy Allard écrit toujours Réviliafc. Sur les Titres de la famille on lit quelquefois Rovilliajc, ou Ro- 
vilhafc, quelquefois auffi Révigliafc ou Révilliafc. Mais la manière la plus uniforme & la plus confiante eft 
Révilliafc ; & on s'y conformera dans toute la fuite de cet Article. 
(b) Voyez l'article de Perron ou Pierre de Révilliafc, Auteur du premier Degré. 

c Prouvé par un Acle du 18 Décembre 1497, produit par expédition délivrée vers l'an i52o, & dans 
lequel on rapporte la teneur de ce Contrat. (d) Original. (e) Original. (/) Original. 



Q 83 de RÉVILLIASC 



porter fon corps , 8c celui de feue Noble Catherine la femme , dont le furnom 
eft ignoré, dans l'Eglife des Frères Prêcheurs de Barcelonnette; il fit divers 
legs, tant à fes enfans , qu'à Noble Valarin de Révilliafc, fon coufin ou fon 
parent, (confangitineum fuum) 8c Noble Violent de Révilliafc , fœur de Vala- 
rin. Et comme il ne laifToit que des enfans mineurs, il leur nomma pour Tuteur 
Raynier de Révilliafc fon frère, Prieur 8c Seigneur d'Afpres. Il en avoit eu 
cinq, qui fuivent. 

2. Gabriel de Révilliafc continue la defcendance. 

2. Noble François de Révilliafc, Prieur 8c Seigneur d'Afpres, de Mont- 
brand 8c de Sigottier, au Diocèfe de Gap, reçut le 3o Avril (a) 1467, 
le ferment de fidélité de Noble Gabriel de Révilliafc fon frère, pour tous 
les biens dont celui-ci jouiffoit , relevans du Prieuré d'Afpres, 8c lui fit en 
même tems donation de plufieurs droits & prérogatives , en reconnoif- 
fance des fervices importans qu'il avoit rendus , 8c qu'il ne ceffoit de rendre 
à ce Monaltére. Il vivoit encore le g Février (b) 1473. 

2. Noble Antoine de Révilliafc vivoit le 6 Mars (c) 1455. 

2. Jeanne de Révilliafc, mourut avant le 8 Avril (d) 1430. 

2. Marguerite de Révilliafc eft nommée dans le Teltament de fon père, 

qui lui fit un legs de 3oo florins payables lors de fon mariage. 

//. DEGRÉ. 

Noble Gabriel de Révilliafc , Cofeigneur d 1 Afpres 8c de Révilliafc , fut inf- 
titué héritier univerfel de fon père, conjointement avec les deux frères, par 
égales portions, 8c fit hommage lige le 20 Décembre (e) 1441 , tant en fon 
nom, qu'au nom de fon frère Antoine de Révilliafc, à Louis, Duc de Savoye, 
pour tous les biens qu'ils tenoient en Fief de ce Prince à Révilliafc, à Selles, 8c 
ailleurs, dont il venoit de recevoir rinveftiture. L'Acte porte infeudum ligium , 
nobile , antiquum , patemum & avitum , d'où il faut conclure, non feulement la 
noblelfe de fon père, mais encore celle de fon ayeul au moins. De plus, ces 
Fiefs de Selles font ici très remarquables , car on a vu dans le Préliminaire que 
l'Empereur Frédéric IL donna en 1228, la Seigneurie de Selles aux Seigneurs 
de Révilliafc du Piémont ; comment donc ceux du Dauphiné avoient-ils du 
bien Seigneurial au même lieu , fi ce 11 eft qu'ils tiroient en effet leur origine de 
ceux-là? Il fut mis au rang des Nobles du lieu d'Afpres, dans une révillon de 
feux faite en l'année (/) 1458; avoit acquis dès le 6 Mars (g) 1455, conjoin- 
tement avec le même Antoine de Révilliafc fon frère, une pièce de Terre la- 
bourable fituée au Territoire de Révilliafc , 8c vivoit encore le 18 Janvier (h) 
1473. Il eut de fa femme, dont on ignore le nom , trois enfans ci-après. 

3. Jaques de Révilliafc va fuivre. 

3. Noble Géraud de Révilliafc, Prieur 8c Seigneur d'Afpres 8c de Montbrand. 

3. Blanche de Révilliafc, époufa avant le premier Novembre (?) 1460, 
Noble Homme Claude Gaudellin, Damoifeau , Cofeigneur de Pilles, 
(de Pillis) & de Chàteauvieux fur Tallard , Diocèfe de Gap. 

(a) Copie collationnée fur L'original en 1747. ib 1 (c) (d Prouvé par un acie de ce jour, produit en original. 
e Original. /' Allard, Généalogie de Révilafc, page 9. (g) Original, h Prouvé par un aéle original 

du même jour, (i) Prouve par un acle du 8 Décembre 14(10, produit en original. 



6 de RÉVILLIASC. 



984 



///. DEGRE 



Noble Jaques de Révilliafc, Cofeigneur d'Afpres 8c de Révilliafc, époufa 
Noble Cheyrine , furnommée en Latin de Barbianis , de la Ville de Quiers, au 
Diocèfe de Turin , 8c mourut avant le 20 Avril (a) 1491. Sa veuve vivoit en- 
core le 11 Février (b) idii , 8c de leur mariage étoient nés fix enfans, favoir 

4. Claude de Révilliafc qui continue la defcendance. 

4. Noble Michel de Révilliafc, Prieur de Beuriéres. 

4. Noble Bernard de Révilliafc, Maître de la Monnoye de Montélimart , 
lequel fit fon telrament le 11 Février (c) i5ii, par lequel il voulut être 
enterré dans TEglife de Saint Géraud d'Afpres, au tombeau de les Pré- 
déceffeurs. 

4. Jamone ou Jacobée de Révilliafc, mariée par contrat du 20 Avril (d) 
1491 avec François dAgoult, Damoifeau, Cofeigneur de la Baume- 
des Arnauds , au Diocèfe de Gap. 

4. Catherine de Révilliafc, laquelle époufa avant le 18 Décembre (e) 
1497 Georges Fores, dit Copre , Damoifeau, Seigneur de Blacons, 
demeurant à Montbrifon, au Diocèfe de Die, 
8c 

4. Louise de Révilliafc, Religieufe du Monaflére de S 1 . André de Quiers de 

TOrdre de Citeaux. 

IV. DEGRÉ. 

Noble Claude de Révilliafc, Cofeigneur dAfpres 8c de Chabeftan, au Dio- 
cèfe de Gap, étoit le i5 Janvier (f) 1504, fur le point d'époufer Noble 
Jacobine ou Jaquemine , fœur de Noble Aymonet, furnommé en Latin (g) 
Pajfavadi ou de Pajfavadis , des Seigneurs de Révilliafc. La pefte fe faifant 
fentir à Afpres, où il demeurait, il fit fon Teftament le 26 Juin {h) xbiq , par 
lequel il ordonna fa fépulture dans TEglife de S\ Géraud du même lieu, 8c fit 
divers legs, tant à fa femme, qui vivoit encore le 19 Mai (i) 1 53 1 , qu'à fes 
enfans. Cependant il ne mourut qu'en 1 5 5 6 , entre le 26 (k) Février, 8c le 
24 (/) Novembre. De fon mariage étoient nés plufieurs enfans, dont on va 
parler. 

5. Jean de Révilliafc continue la defcendance. 

5. Géraud de Révilliafc, Ecuyer, tranfigea le 24 Novembre (m) i556, 
avec Jean 8c Michel de Révilliafc fes frères, au fujet de la luccefiîon de 
leurs père 8c mère , 8c il eut pour fa part tous les biens que ceux-ci avoient 
poffédés à Révilliafc , 8c ailleurs dans le Piémont. 

5. Michel de Révilliafc, Ecuyer, Cofeigneur de Chabeftan, époufa 
i°. avant le 26 Février (n) i556, datte de fon contrat poimuptial, 
D lle . Marguerite de Pierre, fille de Gafpard de Pierre, Sg r . de Pierre, 

8: 

a Prouvé par un acte du même jour, produit par expédition délivrée en i63c). /> Prouvé par un acte 

original du même jour. c Original. (d) Expédition délivrée en 1639. ( e ) Prouvé par un acte 

du même jour, produit par Expédition délivrée vers l'an 1 5-20. (/") Prouvé par un acte original du même 

jour. g Guy Allard dans fa Généalogie de Rérilafc, page 10, traduit ce nom en François par celui de 

Pajfeval. (h) Copie écrite vers le milieu du fiécle dernier, & non fignée. (7) Prouvé par un acte ori- 

ginal du même jour. {k) Prouvé par un acte du même jour produit par Copie collationnée fur l'original en 1 y5 1, 
& légalilée. /, Voyez la notte b de cette page, (m Original, n) Copie collationnée fur l'original en i"5i, & 
légalifée. 



9 85 de RÉVILLIASC. 7 

& après la mort de cette première femme , arrivée avant le 24 No- 
vembre {a) de la même année , il prit une féconde alliance le 5 Juin 
(b) 1558, avec D lle . Catherine de la Tour, fille de Noble Hugues 
de la Tour, Seigneur de Darnes, & de D lle . Catherine Martin fa femme. 
Il avoit tranfigé ledit jour 24 Novembre (c) 1 556 , avec Nobles Jean c\: 
Géraud de Révilliafc fes frères , au fujet de la fucceffion de leurs père 
& mère, 8c par cette tranfacrion, il avoit eu pour fa part, entr'autres 
biens, la moitié de la Cofeigneurie & Jurifdiction des Colfes ou droit 
des Cofles de Veynes, & vivoit encore le 16 Janvier (d) \5-jb : il eft 
Auteur de la féconde Branche de cette Famille, dont on ne donnera 
point ici le détail, ceux qui la reprefentent aujourd'hui, n'ayant point 
produit leurs Titres. 

5. Noble Antoine de Révilliafc, Prieur & Seigneur d'Afpres & de Mont- 
brand. 

5. Noble Gaspard de Révilliafc, Prieur de la Roche des Arnauds, & Sa- 
criftain d'Afpres. 

5. Noble Pierre de Révilliafc, Prieur & Seigneur d'Afpres. 

5. Noble Claude de Révilliafc, Sacriftain d'Afpres, & Prieur d'Hupaix. 

5. Noble Jean-Claude de Révilliafc , Prieur d'Hupaix. 

5. Louise de Révilliafc, j Légataires par le teftament de leur père, de 

5. Catherine de Révilliafc, j la fomme de 1000 florins, payable à cha- 

5. Agnes de Révilliafc, / cune lorfqu'elles fe marieroient. 

Bâtarde. 

5. Mysone de Révilliafc, à laquelle Bernard de Révilliafc fon Oncle fit 

un legs de 10 florins pour la marier. 

V. DEGRÉ. 

Jean de Révilliafc , Ecuyer , Cofeigneur de Chabeftan , fut inftitué héritier 
univerfel par le teftament de fon père , qui lui avoit déjà donné d'avance , par 
acle du 14 Avril (e) 1626, tous les biens dont il jouiffoit, tant en Fiefs, qu'en 
roture dans le Lieu & Territoire de Révilliafc. Il époufa par contrat du 19 Mai 
(/) 1 53 1 , Noble Jeanne Berger, fille de Noble Pierre Berger, Cofeigneur 
de Chabeftan, & de Noble Catherine de Pierre fa femme, lefquels cédèrent en 
même tems à la future leur fille, toute leur part de la Seigneurie de Chabeftan, 
en cas qu'ils mouruffent fans enfans mâles; tranfigea le 24 Novembre (g) 1 556, 
avec Géraud & Michel de Révilliafc fes frères, au fujet de la fucceffion de leurs 
père & mère; & par cette tranfaciion, il fut réglé entr'autres chofes, que la Co- 
feigneurie , Terre , Place & Jurifdidion de Chabeftan , lui demeureroit avec 
la moitié de la part de la Cofeigneurie 8c Jurifdicîion des Coffes , ou droit des 
Coffes de Veynes, & fit fon teftament le 3 Février (h) 1574, par lequel il fit 
divers legs à fa femme 8c à fes enfans, 8c voulut être enterré au Cimetière de 
Saint Géraud d' Afpres , dans le tombeau de fon père ; il vivoit encore le 1 1 
Février (i) i5j6, Si de fon mariage, il eut cinq enfans, favoir 

6. Guy de Révilliafc qui continue la filiation. 

6. Jean-François de Révilliafc, dont on ignore la deftinée. 

6. Jeanne de Révilliafc, ) mariées l'une 8c l'autre , mais dont on ignore 

6. Claude de Révilliafc, j les alliances. 

(a) Prouve par un acte original du même jour. (b) Guy Allard , dans fon Hiitoiredes familles nobles du 

Dauphiné, Art. de Révilafc, page 12. c Original. (d) Prouvé par un acle original du même jour. 

( e ) (/) {g) {h) Original. (»') Prouvé par un aCle original du même jour. 



Regiftre cinquième. 



1 1 1 1 1 



8 de RÉVILLIASC. 



9 86 



8c 

6. Catherine de Révilliafc, laquelle époufa le 17 Mai (a) 1 538 ^ Noble 

François du Pilhon. 

i 

VI. DEGRÉ. 

Guy de Révilliafc, Ecuyer, Seigneur d'Afpres & de Chabeftan , déclaré 
héritier univerlél par le teftament de l'on père, époufa par contrat du 29 Janvier 
(b) Ô76, Demoifelle Laurence de Ricpz, fille de Noble Claude de Ricoz , 
Cofeigneur de Touchane, & de Demoifelle Madeléne de Brianson, fœur de 
Meflire Jean-Antoine de Brianfon , Chevalier, Seigneur de Varcé & de Saint 
Heufébe, qualifié dans ce contrat du titre de Monseigneur, 8c fit fon teftament 
le 9 Octobre ( c) 1608; mais il vivoit encore avec fa femme le 4 Septembre 
(d) 1 6 1 3 . De leur mariage étoient nés huit enfans, qui fuivent. 

7. François de Révilliafc a continué la defcendance. 

7. Jean-François de Révilliafc, dont on ignore la deftinée. 

7. Noble Gabriel de Révilliafc, paroît être celui, qui fous le nom du Sieur 
d'Afpres, étoit Cornette (e) d'une Compagnie de Chevaux-légers, 8c 
qui fut fait le 6 Mai (/) i63o, Capitaine d'une Compagnie de Gens de 
guerre à pied François dans le Régiment du Comte de Sault , à moins que 
tout ceci ne regarde plutôt François de Révilliafc , Auteur du VIII e degré, 
fon neveu, qui cependant en i63o ne pouvoit être âgé que de 16 ou 17 
ans au plus. 

7. Catherine de Révilliafc, époufa avant le 9 Octobre (g) 1608, Noble 
Antoine de Garcin. 

7. Madeléne de Révilliafc , étoit aufïi mariée pour lors avec Noble André 
Chaix. 

7. Louise de Révilliafc, dont on ignore la deftinée. 

7. Laurence de Révilliafc époufa avant le 10 Juillet (h) i6i3, Noble 
Gafpard Flotte, Sieur de la Gardette, & vivoit encore le 5 Oc- 
tobre (z) 1641 , étant alors veuve depuis plufieurs années. 

7. Anne de Révilliafc, dont on ignore la deftinée. 

VII. DEGRÉ. 

François de Révilliafc, Ecuyer, Seigneur de Montbrand 8c de Chabeftan, 
Cofeigneur d'Afpres, de S 1 . Andéol 8c de Veynes, déclaré héritier uni- 
verfel par le teftament de fon père, obtint le 6 Septembre (k) 1610, de 
Charles - Emmanuel , Duc de Savoye , fous le nom du Sieur de S 1 . Andéol, 
une Commiflion pour la levée d'une Compagnie de Cent Hommes de pied dans 
le Régiment de nouvelle levée du Comte de la Roche, Général de l'Infanterie 
de ce Prince. Ce doit être encore lui fous le nom du Sieur d'Afpres, qui reçut 
ordre avant le 8 Avril (/) 1628, du Maréchal de Créquy, Duc de Lefdiguié- 
res, de lever cinq Compagnies au fervice du Roi, pour s'oppofer aux levées 

\a, Allard, Généalogie de Révilafc , page 10; & Généalogie du Pilhon, page 10. (b) Original. Guy 

Allard, dans fa Généalogie de Révilafc. page 10, datte mal à propos ce Contrat de l'an i58o. (c) Expé- 

dition délivrée en iG58. {d) Prouvé par l'acte d'infinuation du contrat de mariage de François de Révilliafc 
leur fils, lequel eft à la fin de ce contrat. (e) Prouvé par une Requête du z3 Avril i63o, produite en original. 
/' Original. (g) Prouvé par le teftament de fon père. (A) Prouvé par un acte otiginal 

du même jour. (i) (k) Original. (I) Voyez la notte/2 de cette page. 



9 s 7 de RÉVILLIASC. 



des ennemis de Sa Majefté , & on voit en effet, que le dernier jour du même 
(a) mois, il étoit Mettre de Camp d'un Régiment de cinq Compagnies dans 
l'Armée du Roi en Dauphiné. Il avoit époufé par contrat du 10 Juillet (b) i6i3, 
D" e . Diane de Ponat, fille de Noble Jean-Baptifte de Ponat, Confeiller au Par- 
lement de Grenoble, & de Demoifelle Louife de Garcin fa femme; Diane de 
Ponat fit fon teftament le 5 Oétobre (c) 1641, par lequel elle choifit fa fépul- 
ture dans l'Eglife de Saint Jean d'Afpres , où fon mari avoit aufli deftiné la fienne. 
Celui-ci qui en étoit veuf le 3 Mars (d) 1637, laiffa de fon mariage neuf enfans , 
qui fui vent. 

8. François de Révilliafc a continué la defcendance. 

8. Noble Guillaume de Révilliafc, Sieur de Combeféve , Seigneur & Prieur 

d'Afpres & de Romette. 
8. Noël de Révilliafc, dont on ignore la deflinée. 

8. Noble Jean-Louis de Révilliafc, Seigneur d'Afpres, doit être celui 
qu'on nommoit le Chevalier d'Afpres , & qui depuis plufieurs années étoit 
Lieutenant dans le Régiment de Sault, lorfquil obtint le 5 Mai (e) 1666 
un Brevet de Capitaine appointé en l'Infanterie, à la fuite du même Ré- 
giment. Il fit fon teftament le 7 Juin (/) 1675, par lequel il inftitua fon 
héritier Renaud de Révilliafc fon frère, lui fubftituant Guillaume de Ré- 
villiafc fon autre frère, & à celui-ci, Jofeph de Révilliafc fon neveu, 
Auteur du IX e degré, & mourut avant le 16 Juillet (g) 1686. 
8. Noble Renaud de Révilliafc, Prieur & Seigneur de Romette & de Saint 
Laurent, fut maintenu dans fon ancienne Nobleffe , par Ordonnance de 
MM. de la Guette & de Sève, Intendans du Dauphiné, rendue le 24 Avril 
(h) 1641 ; fit fon teftament le 6 Novembre (j) i683, par lequel il nomma 
pour fon héritier Guillaume de Révilliafc, fon autre frère, à la charge de 
remettre cette hérédité à Jofeph de Révilliafc leur neveu, & mourut 
avant le 9 Novembre (k) i6g3. 
8. Jeanne de Révilliafc, Supérieure des Urfulines de Gap. 

Q A/r , , ~ , .,,. r \ furent mariées toutes les trois avant le 5 

o. Madelene de Revilhalc , rt _ , .. , . XT . ., 

Octobre (/) 1(341; la première a Noble 



8. Marguerite de Révilliafc, J Charles du Roulx, S r . de Champfleury, la 

1 2 e . à Noble Etienne Martin, & la 3 e . avec 
8. Louise de Révilliafc, / Noble François Chaix. 

VIII. DEGRÉ. 

François de Révilliafc, Ecuyer, Seigneur d'Afpres & de Montbrand, Co- 
feigneur de Veynes , &c. dont on a déjà parlé à l'Article de Gabriel de Révil- 
liafc fon oncle, obtint le 6 Mai (m) i655 , une Commiflion de Capitaine d'une 
Compagnie de Chevaux-légers, & fut maintenu dans fa Nobleffe le 21 Juillet 
(n) 1667; il avoit époufé par contrat du 3 Mars(o) 1657, Demoifelle Lucrèce 
de Bérard , fille de Noble Antoine de Bérard , Confeiller du Roi , & Lieutenant 
en l'Election des Montagnes, & de Demoifelle Anne Davin fa femme, 8c lit 
fon teftament le 6 Décembre (p) 1670, par lequel il voulut être enterré au 

(a) Prouve par un acle original du même jour. ( b (c 1 Original, (d Yo\ ez la notte a de cette page. 
(<?) Original. (/) (g) Prouvé par le contrat de mariage de Jofeph de Révilliafc fon neveu. h Original. 
(/) Prouvé par l'acte du 9 Novembre que l'on va citer. (k) Prouvé par le contrat de mariage de fon neveu. 
(/) Prouvé par un acle original du même jour. (m) (h) {o ; j?) Original. 



io DE RÉVILLIASC. gss 

tombeau de les Prédécefleurs ; fa veuve qui vivoit encore le 9 Novembre (a) 
1693, le qualifioit alors Dame de Poligny. De leur mariage étoient fortis cinq 
enfans, qui fui vent. 

9. Joseph de Révilliafc va continuer la defeendance. 

9. Justine de Révilliafc. 

9. Ursule de Révilliafc. 

9. Louise de Révilliafc, fut mariée avant ledit jour 9 Novembre (b) 1693, 
avec Noble Antoine d'Abon, Sieur de Montfort. 

9. Marie-Anne de Révilliafc. 

IX. DEGRÉ. 

Joseph de Révilliafc, Ecuyer, Seigneur de Montbrand, Cofeigneur de Veynes 
8c d'Afpres, époufa par contrat du 9 Novembre (c) 1693, Demoilélle Lu- 
crèce de Révilliasc fa parente, fille de Noble Charles de Révilliafc, Sieur 
d'Oriol, & Cofeigneur de Veynes, & de Demoifelle Françoife de Bremond 
fa femme, & de ce mariage font fortis cinq enfans, fa voir 

10. Guillaume de Révilliafc, Prieur & Seigneur d'Afpres. 
10. Charles de Révilliafc qui continue la defeendance. 
10. François de Révilliafc, Ecuyer. 

10. Antoine de Révilliafc, Prieur d'Afpremont. 

& 
10. Angélique de Révilliafc, mariée par contrat du i5 Avril (d) 1720, 

avec Noble Jofeph-Pompée de la Villette, Seigneur de Furmeyer, & 

Cofeigneur de Veynes. 

X. DEGRÉ. 

Charles de Révilliafc, Ec cr . Sg r . de Montbrand, de Montgardin, de Poli- 
gny, de la Fare & de Tréminy, Cofeigneur de Veynes &. d'Afpres, époufa par 
contrat du 10 Avril (e) ij35, D" e . Marie de Roux, fille de Pierre de Roux, Sg r . 
de Bellafaire, de Gigors, de Rémolon & de Theys, Baron dOzé & de S 1 . Auban, 
8c de D" e . Louife d'Hugues, feeur de Y Archevêque de Vienne, & de ce mariage 
eft ilfu 

XI. DEGRÉ. 

Joseph-Pierre de Révilliafc, Ecuyer, né le 22 Février (/) 1736, reçu 
Page du Roi dans fa grande Ecurie le 26 Mai 1752, fur les preuves de fa Nobleffe, 
certifiées à Sa M aj elfe par le Juge d'Armes de France, 8. nommé Enfeigne au 
Régiment des Gardes Françoifes en 1756. 

(a) (b) Prouvé par l'allé fuivant. (c) Copie collationnée fur l'original en 1748. (d) Original. 

(e) Expédition délivrée en 1 y 3> 1 , & légalifée. (/) Extrait baptiftére délivré en forme. 

Vu & vérifié par Nous Chevalier, Cunfeiller du Roi en fes Con/eils, Juge d'Armes de France. 




9 8 9 



de REYNAUD-de MONTS, 

Barons de S 1 Pal, Seigneurs du Grippel, de Monts, &c, 
en AUVERGNE. 




D'Azur à un Lyon d'Argent langue & ongle de Gueules. 



IL eft bien peu de Maifons, quelque anciennes qu'elles foient, dont la filiation 
puiffe percer l'obfcurité de ces fiécles fi éloignés; les Seigneurs de Monts, 
du furnom de Reynaud, font dans le cas de celles qui ont eu le malheur par 
les différents événements qui ont troublé les fiécles précédens , de perdre les 
témoignages de leur ancienneté; les différens Emplois qu'ils ont eus, & qu'ils 
ont exercés avec autant de probité que de zélé; les alliances qu'ils ont con- 
tractées, & les Terres & Fiefs nobles qu'ils ont poffédés; tout concourt à faire 
croire que leur nom eft digne de la confédération due à une origine ancienne. 

L'on va rapporter ici le témoignage de l'Abbé le Laboureur, fur cette Famille 
du nom de Reynaud, en parlant de Jean Reynaud dans fes Mafures de rifle- 
Barbe. 

» Jean Reynaud, Moine de fille-Barbe en i5oo. Il fe trouve tant de Maifons 
» nobles de ce nom dans toutes les Provinces du Royaume , qu'il eft impoffi- 
» ble fans Titres de deviner d'où celluy-cy nous étoit venu. Il y en a une dans 
» l'Auvergne qui a donné des Chanoines à l'Eglife de Brioude qui pourroit bien 
» être fortie de Guillaume Reynaud, Ecuyer, lequel ayant contraint le Comte 
» de Sommerfet (a) Anglois , de lui rendre fon épée à la prife de Jargeau 
» (1420;, il le fit Chevalier fur le Pont de cette Ville, afin qu'il ne fût pas dit 
» qu'il eût été prifonnier d'un fimple Ecuyer « (b). 

Et encore celui du Père Guillaume de S 1 Laurent, Religieux Feuillant, fa- 
meux Archivifte , que les Duc & Cardinal de Bouillon avoient envoyé en Au- 
vergne pour y faire des recherches fur leur Maifon , qui écrivant à Antoine de 
Reynaud-de Pons, Seigneur du Grippel, le 19 Septembre (c) 1697, lui 
marqua 

» Jai vu une Hiftoire manuferipte dans la Bibliothèque de feu M r Colbert qui 
» dit... que lors de la prife de Gergeau, le Comte de Suffort (Suffolck) fe rendit à 
» un Gentilhomme d'Auvergne nommé Guillaume Régnault que le dit Comte fit 

(a) L'Abbé le Laboureur fe trompe ici ; il auroit dû dire le Comte de Suffolck. 

(b) Alain Chartier dans fon Hiftoire du Régne de Charles VII. cite ainii ce trait hiftorique. 

(c) Original. 



^ de REYNAUD-de MONTS, 



990 



» Chevalier; voftre nom enciennement étant Régnault, fans du Gripel , je ne 
» doute aucunement que celuy cy ne fuft de voflre maifon. « 

Le Diclionaire de Moréri, Edition de 1725, Tome VI. fait aufli mention 
d'un Guillaume Rainaud, d'Auvergne, en ces termes. 

» Guillaume Rainaud, d'Auvergne, étoit Prieur de Valbonne , lorfqu'il fut 
» élu Général des Chartreux l'an i36j, il ne voulut point accepter le Chapeau 
» de Cardinal qu'Urbain V. lui offrit, 8c fut jugé digne du Pontificat après la 
» mort de ce Pape , car de vingt-fix Cardinaux aflemblés pour lui nommer un 
» fuccelïèur, onze donnèrent leurs voix à Rainaud ; il refufa aufli le Titre 
» d'Abbé, 8; la permiflion que ce Pontife lui avoit voulu donner de manger 
» de la viande pendant fes maladies; de ion temps la Chartreufe ayant été brù- 
» lée, il répara cette perte avec un foin extrême. Ce Saint Religieux... fit 
» de nouveaux Statuts, & mourut le 5 Juin de fan 1402. 

Les filiations de cette Famille, telles qu'elles ont été jufrifiées devant le Juge 
d'Armes de France, remontent à 

PREMIER DEGRÉ. 

Germain Reynaud (*), lequel eut de fon mariage dont on n'a pu avoir con- • 
noiffance, deux enfans, lavoir 
2. Reynal Reynaud qui fuit. 

2. Noble Jean Reynaud Damoifeau, nommé avec ces qualités dans l'acte 
de Ratification du mariage de Reynal Reynaud fon frère. 

//. DEGRÉ. 

Noble Reynal Reynaud , eft ainfi qualifié dans la Ratification de fon mariage 
faite le 16 Octobre (f ) 1447 P ar Noble Jean Reynaud Damoifeau fon frère : 
plusieurs Mémoires de la Famille lui donnent un fils nommé, 

III. DEGRÉ. 

Guerinot Reynaud, Ecuyer (*f"f*), lequel fut père (f*f) de deux enfans, 
favoir 

4. Antoine Reynaud-de Defge, qui continue la pollérité. 

& 
4. Jean Reynaud, dont on ignore la deffinée. 

IV. DEGRÉ. 

Noble Antoine Reynaud-de Defge, elt ainli nommé dans l'hommage que 
lui rendit le 26 Novembre (f) 1474 Noble Antoine Pons, Seigneur de la Vol- 
piliére , pour raifon de quelques héritages qu'il tenoit de lui, & fut pére(ff ) de 

* L'Ortographe de ce nom a beaucoup varié : l'on trouve indifféremment Régnault, Renault. Reynauld. 
Reignauld, Régnauld, Raynault, Raynaut , Raynauld, Reignault, Raignauld, Rainaud, Renaud, Régnaud, 
Raynalt, des Reynauds, Rcnaut, Raynaud, Reynault : mais dans la Famille on écrit plus communément de 
Reynaud, & Ton fe conformera conféquemment dans tout cet Article à cette dernière manière de l'écrire. 

V Tontes les dattes défignées dans cet Article par une croix, font énoncées dans l'Ordonnance de M. de 
Fortia, rendue le 14 Avril 1667 en faveur d'Antoine de Reynaud-de Pons, auteur du IX Degré de la Branche 
aînée, & de Claude de Reynaud-de Pons-du Grippel , auteur du VIII Degré de la féconde Branche. 

ft) Et tous les faits Généalogiques qui y font défignés par deux croix, font rapportés dans une Généalogie 
qui fut dreifée dans la même année 1667. 



99i 



de REYNAUD-de MONTS. 



5. Germain Reynaud-de Defge, ci-après. 
& de 

5. Reynal Reynaud, connu par fon teftament du 19 Janvier (a) 149 1, 
( 1492), dans lequel il eft qualifié Noble Homme, & dont il nomma fes 
exécuteurs Nobles Hommes Germain Reynaud - de Defge fon frère , & 
Raimond de Comblât ayant dit-il grande confiance en leur noblejje & 
équité, & par cet acle il déclara que Noble Catherine ta femme étoit pour- 
lors enceinte, & qu'il en avoit déjà un fils nommé 
6. Louis Reynaud qu'il inftitua fon héritier univerfel. 

V. DEGRÉ. 

Germain Reynaud - de Defge, qualifié Noble Homme dans le teftament de 
fon frère, dont il fut nommé ( comme on vient de le dire ) l'un des exécuteurs, 
eut (*}"}*) de fon mariage dont Ton n'a pu avoir connoiffance, un fils nommé 

VI. DEGRÉ. 

Pierre Reynaud-de Defge, Ecuyer, Seigneur du Grippel & de la Rolfilhe, 
natif du Lieu de Defge, Diocèfe de S 1 Flour, & qualifié Archer des Ordonnances 
du Roy, fous la Charge du Maréchal de S 1 André, dans le contrat de fon ma- 
riage accordé le i5 Octobre (b) i55o avec Demoifelle Anne Pons, fille de 
Pierre Pons, Ecuyer, Seigneur du Grippel, & de Demoifelle Gabrielle de 
Fontanet fa veuve, & paffé en préfence de Puiffans Seigneurs Aullremoyne 
de Coubret , Seigneur de Montreddes, Claude Ligualles, Seigneur de S 1 Mar- 
cel d'Urphé, François de Verthollet, Seigneur de la Maroye, & Jean Démery, 
Seigneur de Foraffe, de Nobles Hommes Jaques & Gilbert Reynaud , Ecuyers , 
& aufli du confentement de plufieurs Grands , Nobles & Notables Perfonnages 
qui déclarèrent ce mariage convenable » tant pour le Reguard du perfonnaghe 
» homme de noblejje , vertu, faighe, prudent, bien noury et appoindé , que pour 
» eftre honnefiement riche et ayfé » ; il fut ftipulé par ce contrat, que l'un des 
enfans mâles qui naîtroit de ce mariage, feroit obligé de porter le nom & les 
Armes de la Maifon du Grippel ; les Guerres du temps l'ayant mis à même de 
fignaler fa valeur, il en donna des preuves en différentes occafions, fous le Régne 
d'Henry II. & ce Monarque, pour le récompenfer de fes bons & agréables fervi- 
ces, lui fit don en (c) 1548 de quelques biens confifqués; après la mort de ce 
Prince, il continua fes fervices aux Rois François II , Charles IX & Henry III, 
& fit fon teftament le 3 Octobre (d) i5j5 , par lequel il voulut être enterré 
dans l'Eglife de Marac au Tombeau de fes prédéceffeurs, Seigneurs du Lieu du 
Grippel, & ordonna qu'après la mort de fa femme, leur fils aîné porteroit le nom 
& les Armes du Grippel, & jouiroit ainli qu'il avoit fait, du Lieu noble & Maifon 
du Grippel : ladite Demoifelle Anne Pons étoit veuve avant le i er Novembre 
(e) i58o, & ne vivoit plus le 3i Janvier (/) 1399 : elle eut de fon mariage les 
enfans qui fuivent. 

7. Louis Reynaud-du Grippel, continue la defcendance. 

7. Noble Jean Reynaud, mourut avant le dernier Janvier (g) 1599. 

7. Claude Reynaud-du Grippel, Ec r , Sg r des Ages, de Taiilechaufle, &c. 

« 

(a) (b) Original. (c) Cet acle eit énoncé dans un Inventaire dreffé en 1054. 

(d) Collationnée fur l'original dans le temps même. 
(e)(f)(g) Prouvé par un aéte original du même jour. 



4 de REYNAUD-de MONTS. 



99 2 



partagea avec fes frère 8c fœurs le 3i Janvier (a) i5gg, la fuccelïion de 
leurs père & mère, 8: celle de Jean Reynaud leur frère; rendit hom- 
mage au Roy le 8 Avril (b) 1610 au nom de Françoife Pons - de la 
Grange fa belle - fœur, alors veuve de Louis Reynaud fon frère, des 
Seigneuries du Grippel, du Tillet & de la Royre, fituèes en la Paroiffe 
de Marac, relevantes du Fief de la Baronie d'Oliergues & en Arriére- 
Fief de S. M. & fit fon teftament le 8 Août (c) IÔ23, par lequel il or- 
donna que s'il mouroit à Brioude, on portât fon corps dans fa Chapelle 
fituée au Cloître de la grande Eglife de cette Ville, & fit fon héritière 
univerfelle, D elle Jeanne le Loup-de Beauvoir fa femme , à la charge 
de remettre cette fuccelïion à Léonard de Reynaud-de Pons fon neveu. 

7. Gabrielle Reynaud, époufa Noble Charles Grandon avant le i er 9 bre 
(d) i58o. 

7. Gilberte Reynaud, étoit aulli mariée pourlors avec Noble Antoine 
Grandon, l'un & l'autre fils de Noble Charles Grandon, Seigneur des 
Efcures. 

7. Aymar e Reynaud. 

VIL DEGRÉ. 

Louis Reynaud, Ecuyer, Seigneur du Grippel, de la Royre & du Tillet, 
fervit avec honneur fous les Régnes d'Henry III & d'Henry IV, & fut chargé 
en différentes occafions de plulieurs Commillions de confiance ; celle que lui 
donna le Duc de Mayenne le 8 Juillet (e) 1 585, avoit pour objet de faire 
retirer le Régiment du Sieur de Chévriéres, compofé de vingt Compagnies qui 
avoient été licentiées pour le foulagement du Peuple , & de tenir la main à ce que 
les Capitaines & Soldats qui étoient fous fa charge , paiïaffent fans faire aucuns ra- 
vages, & ce Prince y dit en propres termes que cette entreprife ne Je pouvoit faire 
que par un g perfonnaige d'honneur qui les fit diligenter de Je retirer et contenir 
en leur debvoir, et que perfonne ne pouvoit mieux s'en acquitter que luy , con- 
noijjant fon affection au bien et foulagement du Peuple; il étoit Guidon de la 
Compagnie du Seigneur Chateaucloux le 21 Odobre (/) 1597, & de fon 
mariage qui avoit été accordé par contrat du 19 Juin (g - ) i58o, paffé en préfence 
de Haut & Puiffant Seigneur M re Charles de Brézons , Chevalier de l'Ordre du 
Roy, & de Noble Claude Reynaud, Seigneur de Combellade, &c. avec Demoi- 
felle Françoife Pons -de la Grange (h), fille de Noble Homme Gilbert Pons, 
Ecuyer, Seigneur de la Grange, de Tallande & du Rocquet, Capitaine & Châ- 
telain pour le Roy des Château, Terre & Seigneurie de Nonette, & de Demoi- 
felle Catherine de Brézons fa femme, il eut cinq enfans dont on va parler. 

Cette alliance de Pons-de la Grange, procure à MM. de Reynaud, l'avan- 
tage d'appartenir à plufieurs grandes & illulfres Maifons, & entr'autres à celles 
de la Rochefoucault, d'Amboife & d'Aubuflbn. 

8. Léonard de Reynaud-de Pons, continue la filiation. 

8. Gilbert de Reynaud - de Pons - du Grippel, fut Chanoine & Comte de 

l'Eglife 

(a)(b)(c) Original. (d) Prouvé pa»iun acle original du même jour. (e) Original. 

(f) Prouvé par un acle original du même jour {g) Original. 

{h) Elle étoit arriére-petite-fille de Charles, Vicomte de Joyeufe, dont le frère nommé Jean, auffi Vicomte 
de Joyeufe, fut l'ayeul du Célèbre Anne, Duc de Joyeufe, Pair & Amiral de France, qui époufa en i58i 
Marguerite de Lorraine, fœur de Louife de Lorraine, femme du Roy Henry III. 



99 3 de REYNAUD-de MONTS. 5 

FEglife de S 1 Julien de Brioude , à laquelle dignité, Baltazar de Reynaud 
ion frère fuccéda après fa mort. 

8. Baltazar de Reynaud - de Pons - du Grippel, nommé par la mort de 
fon frère, Chanoine & Comte de l'Eglife de S 1 Julien de Brioude le 
io Novembre (a) i6o5, fur fes preuves de Nobleffe paternelle & ma- 
ternelle, eft qualifié Prieur de Champeix dans le teftament qu'il fit le 1 1 
May (b) i652 ; il mourut entre le 2 8c le i3 Novembre (c) 1654. 

8. Claude de Reynaud - de Pons- du Grippel, eft auteur de la 2 de Branche. 

8. Antoinette de Reynaud - de Pons, étoit mariée dès le 4 Août (d) 1624 

avec Daniel de Combettes, Ecuyer, Sieur de Combettes. 

VIII. DEGRÉ. 

Léonard de Reynaud - de Pons, Ecuyer, Seigneur du Grippel, du Tillet 
& des Ages, &c. Capitaine & Gouverneur d'Olliergues , prit poffeffion de ce 
Gouvernement le 25 Octobre ( J ç) 1604; étoit Lieutenant d'un Compagnie 
d'Infanterie de la Garnifon de Sedan le 27 Août (f ) i635, & fervoit le 8 
Septembre Ç-f ) de l'année fuivante, en qualité d'Homme d'Armes de la Com- 
pagnie d'Ordonnance du Duc de Bouillon : il fit fon teftament le 8 Septembre 
(e) 1644, & mourut avant le 11 May (/) i652, père de trois enfans qu'il avoit 
eus de fon mariage accordé dès le 5 Octobre (g) i63i ( f ) avec Demoifelle 
Marguerite du Buisson , fille de Noble Baltazar du BuilTon, & de Demoifelle 
Marie de Foudras. 

9. Jean-Joseph de Reynaud-de Pons, Ecuyer, Seigneur du Grippel, fe noya 

en fe baignant dans la Seine à Paris. 
9. Antoine de Reynaud-de Pons continue la defcendance. 
9. Yolant-Anne de Reynaud-de Pons, fut mariée ( fuivant un Mémoire de 

Famille ) à N.... de Ligonnet ou de Ligonnois, Ecuyer, Seigneur 



& Patron de Ligonnet. 



IX. DEGRE. 



Antoine de Reynaud-de Pons, Ecuyer, Seigneur du Grippel, du Tillet 
& des Ages, &c. né le 6 Mars (h ) 1641, fe deftina d'abord à l'état Eccléfiafti- 
que ; reçut la Tonfure des mains de l'Evèque de Clermont le 27 Juin (/) 1 653 ; 
fit fes preuves de Nobleffe paternelle & maternelle le i3 Novembre (k) de 
l'année fuivante, pour être admis dans le Chapitre de Saint Julien de Brioude, 
en qualité de Chanoine & Comte ; avoit été nommé à cette dignité le 9 du 
même (/) mois, & en prit pofïeflion le 1 5 (m); mais s'étant depuis démis de 
ce Bénéfice, il époufa par contrat du 25 Avril (n) 1661 Demoifelle Michelle- 
Marie de Sommiévre, fille de François de Sommiévre, Seigneur de Parenti- 
gnac & de la Fayettevieille , & de D ellc Louife Chalvet - de Rochemonteix 
fa veuve , Famille alliée aux Maifons de Foudras & de la Tour d'Auvergne ; 8v 
fut maintenu dans fon ancienne Nobleffe par Ordonnance de M. de Fortia , 
Maître des Requêtes & Commiffaire député par le Roy pour la vérification des 

(a) (b) Original. (c) Prouvé par un acle original du même jour. (rf) Prouvé par un acle 

du même jour, produit par Expédition délivrée vers l'an iG5o. (<?) Cet adc eft énoncé dans un Inventaire 

drcfle en 1654. (/) Prouvé par un acle original du même jour. g Ce contrat eft énonce dans 

le Procès-verbal des preuves de la Nobleffe d'Antoine de Reynaud-de Pons, fait le i3 Novembre 1G34 pour fa 
réception dans le Chapitre de Brioude en qualité de Chanoine & Comte. 

(h) Extrait baptiftere délivré en 1 655. (0 (A:) (/) (m) (h) Original. 



Régi ftre cinquième. K k k k k k 



6 de REYNAUD-de MONTS. 



994 



titres de Nobleffe en la Généralité de Riom , rendue le 14 Avril (a) 16(57 : 
les enfans qui naquirent de fon mariage furent 

X. DEGRÉ. 

1. Joseph de Reynaud-de Pons-du Grippel, mort jeune au Service du Roy, 

étant Cornette dans le Régiment de Villequier-Cavallerie. 

2. Léonard de Reynaud-de Pons-du Grippel, tonfuré le 16 Octobre (b) 

1682, & nommé Chanoine-Comte de l'Eglife de S 1 Julien de Brioude 
le 17 (c) du même mois , fur les preuves de Nobleffe paternelle & mater- 
nelle faites pourlors : il fut tué d'un coup de pied de cheval peu de temps 
après. 

3. Marie de Reynaud-de Pons, femme de Jofeph de la Salle-de S 1 Poncis, 

Ecuyer. 

4. Marguerite de Reynaud-du Tillet, morte fille. 

5. Fleurette de Reynaud, Religieufe de la Vifitation à Brioude. 

6. Marguerite de Reynaud-du Grippel , morte fans alliance. 

& 

7. Louise-Marie de Reynaud, femme de François de Teraules, Ecuyer, 

Sieur de Murât. 

SECONDE BRANCHE. 

VIII. DEGRÉ. 

Claude de Reynaud-de Pons-du Grippel, Ecuyer, Seigneur de Monts, 
( 4 e fils de Louis Reynaud, auteur du VII e Degré de la première Branche, & 
de Françoife Pons- de la Grange ), baptifé le 2 Janvier (d) 1600, fervit d'a- 
bord dans les Guerres d'Hollande, puis, dans celles d'Italie, fuivant un Paffe- 
port que lui donna le Duc de Savoye pour venir en France fous les Ordres du 
Marquis de Canillac le 27 Avril (e) 1625 ; la même année il fut Cornette dans 
le Régiment de ce Seigneur, & étant retourné en Italie, il fe trouva en i63o 
au Siège de Pignerol & au Secours de Cafal, & s'y diftingua par fa valeur; il 
fervoit le 22 Juin (f) de la même année en qualité d'Homme d'Armes de la 
Compagnie d'Ordonnance du Seigneur d'Halincourt, & eft qualifié Enfeigne 
de la Compagnie du Sieur de Chavagnac au Régiment de M. de Turenne, en- 
tretenue pour le Service du Roy en la Garnifon de Sedan , dans un Congé que 
lui donna le 10 Juillet (g) 1640 le Sieur de Comte, i er Capitaine de ce Ré- 
giment, & Gouverneur des Souverainetés de Sedan & de Raucourt, pour aller 
vaquer à fes Affaires pendant trois mois; il avoit été nommé dès l'an (h) i63o, 
Lieutenant au Régiment d'Urfé dans la Compagnie de M. Pons-de la Grange 
fon coufin; reçut le i5 Juillet (/) i635 une Lettre du Seigneur de Polignac 
pour fe tenir prêt pour fervir le Roy dans le Ban & Arriére-Ban de la Province 
d'Auvergne, & obtint en (k) 1641 une Commiffion pour lever une Compa- 
gnie d'Infanterie ; il fut maintenu dans fon ancienne Nobleffe ainfi que Léonard 
fon fils aîné, par Ordonnance de M. de Fortia, Commilfaire Député par le 
Roy pour la vérification des Titres de Nobleffe en la Généralité de Riom, ren- 

(a) Original. (b [c) Cette datte eft énoncée dans un Inventaire de titres fait en 1682, & produit en 

original. d. Extrait baptiftere délivré en iG52. (e) Original. 

(/) Prouvé par une permiflion qu'il obtint le même jour du Lieutenant de cette Compagnie, pour aller vaquer 
à les affaires. (g) Original. ( h ) Mémoires de la Famille. i Original. 

( k j Voyez la notte h de cette page. 



99 s de REYNAUD-de MONTS. 7 

due le 4 Avril (a) 1667, & avoit été marié dès Tan 1624 par contrat (b) 
du 4 Août , avec Demoifelle Yolande de Beaune , qui comptoit pour fon 
onzième ayeul Louis de Savoye , Baron de Vaud, 3 e fils de Thomas, Comte de 
Maurienne, de Flandres, de Hainault & de Piémont, & de Béatrix de Fiefque 
fa ieconde femme; elle étoit fille de Noble Guillaume de Beaune, Ecuyer, 
Seigneur de Monts, d'Iffards & d'Iffandolanges, & de Demoifelle Claude de 
Rochebaron; il fut ftipulé par le contrat que le Futur feroit fa réfidence con- 
tinuelle au Château de Monts, & qu'il y tiendroit lieu de fils mâle : depuis 
cette alliance qui donne encore à la Famille de MM. de Monts, l'avantage d'être 
alliée aux Maifons de Montaigu-Bouzols, de Clermont, de Poitiers, de Seiffel , 
de Saffenage, de Bérenger, de Montauhan , de Baux, de Montchenu, de Maubec 
& autres, les defcendans de Claude de Reynaud ont toujours joint le nom de 
Monts à celui de Reynaud : les enfans qui naquirent de fon mariage avec ladite 
Demoifelle de Beaune, furent 

9. Léonard de Reynaud-de Pons-du Grippel-de Monts qui fuit. 
9. Guillaume de Reynaud-de Monts, appelle le Sieur de Beaune , & qualifié 
Alpher, (c'eiLà-dire) Enfeigne au Régiment de Perfan, & Prifonnier 
de Guerre à Bruges, dans la permifïion que lui donna le 8 Août (c ) 1649 
le Comte de Fuenfaldana, Gouverneur Général des Armées du Roy d'Ef- 
pagne es Pays bas, pour retourner en France en échange du S r d'Erville , 
Alpher au Régiment du Baron de Wanghen : un Mémoire de Famille porte 
qu' » il fut tué à la Chaffe d'un coup de fufil qui partit de lui-même en 
» i656 «. 
9. Jeanne de Reynaud-de Monts, mariée à N.... Bon, S r de la Frédiére. 
9. Catherine de Reynaud-de Monts, Religieufe au Monaftere de S 1 Jofeph 
de Brioude. 
& 
9. Antoinette de Reynaud - de Monts, Religieufe Urfuline au Couvent 
d'Arlam. 

IX. DEGRÉ. 

Léonard de Reynaud-de Pons-du Grippel-de Monts, Ec r , Seig r de Monts, 
d'Iffards 8c d'Iffandolanges , fervit en qualité d'Officier dans le Régiment d'Enghien, 
& donna des preuves de valeur au Siège de Dunkerque, & à la Bataille des Dunes 
en 1 658 ; il rendit hommage au Roy le 10 Juillet (d) 1669 de fa Terre noble 
de Monts, mouvante de la Baronie d'Arlam, & relevante en Arriére-Fief du 
Roy, à caufe de fon Duché d'Auvergne, & en donna le même jour fon dénom- 
brement; il fit fon teftament le 2 May (e) 1673, par lequel il voulut être en- 
terré en l'Eglife Paroitïiale de S 1 Pierre d'Arlam en fa Chapelle appellée de 
S* Antoine au Tombeau & Vas de fes Prédécef feurs ; reçut le 22 Août (/) de 
l'année fuivante, une Lettre d'invitation du Seigneur d'Alégre, Grand Sénéchal 
d'Auvergne, pour fervir dans le Corps de la Nobleffe de cette Province; ob- 
tint du Duc de Bouillon le 29 (g) du même mois, une Exemption de ce Ser- 
vice, & mourut en 1682, âgé de 56 ans, étant né en 1626. 

De fon mariage qui avoit été accordé par contrat du 11 Novembre (h) i658, 
avec Demoifelle Marie - Madeléne du Lac, (Famille diftinguée par un grand 
nombre d'Officiers de la plus haute diihnction), fille de Pierre du Lac, Ecuyer, 
Seigneur du Lac & du Puydenat, & de Demoifelle Jeanne de Térâules fa 
femme, il eut pour enfans 

{a) Original. (b) Expédition délivrée vers l'an i65o. (c) (d) Original. 

(e) Expédition délivrée en 168] . (/") {g) (II) Original. 

K. k k k k k 11 



8 de REYNAUD-de MONTS. 



Qq6 



io. Jaques de Reynaud-de Pons-du Grippel-de Monts qui fuit. 

10. Claude de Reynaud-de Pons-du Grippel-de Monts, dit le Chevalier de 
Monts, Capitaine dans le Régiment de Navarre, & enfuite dans celui 
de Forets, né en 1664, & qui fut tué à la Bataille de Luzara le i5 Août (a) 
1702. 

10. Joseph de Reynaud-de Pons-du Grippel-de Monts, Religieux Bénédic- 
tin à la Chaiie-Dieu. 

10. Jeanne-Madelene de Reynaud- 
de Pons-du Grippel-de Monts, I n ,• r TT c ,. ~ 

tt Religieuies Urlulines au Couvent 

,_ , _ . ( de la Ville d'Arlam. 

10. Marie-Madelene de Reynaud- 

de Pons-du Grippel-de Monts, 

X. DEGRÉ. 

Jaques de Reynaud-de Pons-du Grippel-de Monts, Ecuyer, Seigneur de 
Monts, dlffards & d'Ifîandolanges , né le 25 Juin (b) 1661, obtint une Com- 
mifïion de Lieutenant d'Infanterie dans le Régiment de Turenne le 6 Mars (c) 
1682; fut nommé Capitaine dans ce Régiment le 21 Juillet (d) de Tannée 
fuivante, & incorporé dans celui de Saintonge le 14 Août (e) i685; fer- 
vit avec honneur dans les Guerres de fon temps; fut maintenu dans fa Nobleffe 
le 6 Mars (/) 1706 par Ordonnance de M. le Blanc, Intendant en Auvergne, 
8c mourut le 7 Février 1734. 

De fon mariage qui avoit été accordé par contrat du 24 Août (g) 1690 avec 
Demoifelle Marguerite de Besse-de la Richardie , (dont le trifayeul nommé 
Jean de Breffe, Seigneur de la Richardie, fut Chevalier de l'Ordre du Roy, & 
Capitaine de cent Hommes d'Armes de fes Ordonnances) , fille de Gilbert de 
Beffe-de la Richardie, Seigneur d'Auliac, & de Dame Jeanne d'Ossandon fa 
femme, il eut les enfans qui fuivent : cette alliance procure à MM. de Monts l'a- 
vantage d'appartenir aux Maifons d'Ailly-de Rochefort & de Méalet-de Fargues. 

11. Jean-Claude de Reynaud-de Pons-du Grippel-de Monts continue la 

defcendance. 
1 1 . Jeanne de Reynaud-de Pons-du \ 

Grippel-de Monts, I Religieufes Urfulines de la Ville 

11. Michelle-Amable de Reynaud- d'Arlam. 

de Pons-du Grippel-de Monts, ; 

XI. DEGRÉ. 

Jean-Claude de Reynaud-de Pons-du Grippel-de Monts, Baron de Saint 
Pal, Seigneur de Monts, d'iffards, d'ïffandolanges , de Layre, de Terreneyre, 
du Pohat, &c. né le 27 May (h) 1692, obtint une Commifïion de Cornette 
dans le Régiment de Bouzols au mois de Juillet (;') 171 1; rendit hommage au 
Roy le 16 Juin (k) 1723 de fa Terre noble de Monts mouvante en Arriére-Fief 
de S. M. à caufe de fon Duché d'Auvergne, & acheta le 7 Février (/) 175 1 
moyénant la fomme de 1 00000 liv. la Terre, Seigneurie, Ville 8c Baronie de 
S 1 Pal en Chalançonois , Pays de Forêts, d'Aléxandre-Louis Peirenc-de S 1 Prieft , 
Comte de Clinchamp & de Riols, Baron d'Arlam, Confeiller du Roy en fa Cour 

(a) Prouvé par un Certificat figné du Colonel du Régiment de Forêts. (b) Extrait baptiftere 

délivré en forme. (c) (d) (e) (/) (g) Original, (h) Extrait baptilîere délivré en forme. 

(1 )(*)(/) Original. 



997 



de REYNAUD-de MONTS. 9 



de Parlement, & Commiffaire aux Requêtes du Palais à Paris : De fon mariage ac- 
cordé par contrat du 23 Avril (a) 1720 avec D" c Charlotte Chappuis-de la 
Goutte, fille d'Aymard Chappuis-de la Goutte, Sg r de Liutra, (d'une Famille 
alliée aux Maifons de Villars et dApchon), & de D lle Jeanne Girard-de Vau- 
girard fa veuve, il a eu les enfans ci-après. 
12. Jean-Gaspard de Reynaud-de Pons-du Grippel-de Monts fuit. 
12. Marc -Antoine de Reynaud-de Pons-du Grippel-de Monts, né le 9 
Juillet 1730, fit fes preuves de Nohlefle le 21 Novembre (b) 1746 pour 
être reçu Chevalier de l'Ordre de S 1 Jean de Jérufalem. 
12. Gaspard - Evariste de Reynaud-de Pons-du Grippel-de Monts, dit 
Y Abbé de Monts, Diacre & Bachelier en Théologie, naquit le 26 
Otfobre 1733. 
12. Marc- Antoine - Sérapion de Reynaud-de Pons-du Grippel-de Monts, 
dit le Chevalier de Reynand , né le 3o Octobre 1738, fut reçu Page de 
Madame la Dauphine, fur fes preuves de Nobleffe certifiées au Roy par le 
Juge d'Armes de France le 4 Avril 1754, & eft actuellement Premier 
Page de cette Princeffe. 
12. Isabelle -Marguerite de Reynaud-de Pons-du Grippel-de Monts, 

Religieufe Urfuline au Couvent de la Ville d'Arlam, naquit en 1726. 
12. Marguerite - Théreze de Reynaud-de Pons du Grippel-de Monts, 
Dame Bénédictine Chanoineffe en l'Abbaye de Croupière, naquit le i5 
Octobre 1 73 1 . 

XII. DEGRÉ. 

Jean-Gaspard de Reynaud-de Pons-du Grippel-de Monts, Baron de S 1 Pal, 
S° r de Monts, d'Iffards, d'Iffandolanges, de Layre & de Terreneyre, né le 8 Mars 
1724, a fervi dans les Moufquetaires Noirs pendant 7 ans, & s'eft trouvé aux Ba- 
tailles d'Ettinghen, de Fontenoy, de Raucoux, &c. il rendit hommage au Roy le 
26 Avril (c) 1752 pour la Terre, Seigneurie & Baronie de S 1 Pal, relevant de 
S. M. à caufe de fon Comté de Forêts, & de fon mariage accordé par contrat du 1 1 
Juin (d) de Tannée précédente avec D Ue Madeléne de Montorcier, fille de 
Jofeph de Montorcier, E cr & de Dame Anne Rollet fa veuve, il a 5 enfans qui 
fuivent. 

1 . Jean - Claude - Anne - François de Reynaud - de Pons - du Grippel - de 

Monts, Ecuyer, naquit le 4 Octobre 1752. 

2. Antoine -Joseph de Reynaud-de Pons-du Grippel-de Monts, Ecuyer, 

naquit le 19 Septembre 1754. 

3. Gaspard-Evariste de Reynaud-de Pons-du Grippel-de Monts, Ecuyer, 

naquit le i5 Février 1756. 

4. Jeanne-Pauline de Reynaud-de Pons-du Grippel-de Monts, naquit le 

3i Août 1753. 

5. Madeléne-Jeanne de Reynaud-de Pons-du Grippel-de Monts, naquit le 

27 Avril 1757. 

(a)(b) (c)(d) Original. 
Vu & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roy en fes Confeils, Juge d'Armes de France. 




— — ~ 



999 



de RIDOUET 

Seigneurs de Sancé &c. 
en ANJOU. 




De Sable à trois demi-Losanges d'Or en fafce & trois Molettes d'Eperon, 
de même, pofées i en chef & i en pointe. 



QUelques recherches que cette Famille ait faites fur l'ancienneté de 
fa noblefîe , & quelque fondées que foient les prétentions à cet égard , 
il ne lui a pas été poffible de remonter fes filiations au-delà du quatorzième 
fiécle, temps auquel vivoit 

PREMIER DEGRÉ CONNU. 
Jean Ridoùet (a) Seigneur de Sancé qui eut pour fils 

II. DEGRÉ. 

Antoine Ridoûet Ecuyer, Seigneur de Sancé, lequel étoit marié avec 
Demoifelle Jeanne le Maire le 11 Décembre 1420 ou 1429 jour auquel il 
partagea avec Demoifelle Ifabeau le Maire , les biens qui leur étoient échus par 
le décès de Huet le Maire & de Pierre le Maire fon fils; on connoît audit 
Seigneur de Sancé les trois enfans qui fuivent. 

3. Jean Ridoùet fut marié deux fois; la première par contrat du i er Fé- 
vrier 1449(1450) avec N... dont on n'a pu avoir connoiïlance ; & la 
féconde par autre contrat du 23 Octobre 1461 avec Demoifelle Jeanne 
Cresson fille de Noble Homme Jean Creffon Seigneur de Bellefons : 
on ignore fa poftérité. 
3. Guillaume Ridoûet continue la defcendance. 

3. Catherine Ridoùet fut mariée par contrat du 3i Octobre 1479 avec 
Antoine de Lancrau Ecuyer, Seigneur de la Saudraye, & mourut avant 
le 14 May 1 538. 

///. DEGRÉ. 

Guillaume Ridoùet Ecuyer, Seigneur de Sancé dont il lit homage 

(a) Ce nom eft écrit quelquefois dans les titres Ridoit, de Ridoit , de Ridoite, du Ridoite , de Ridoitte, du Ri- 
doiiet , Ridoueyt , de Ridoy, & Rydoiïet. 



2 de RIDOUET. 



1000 



le 22 Juin 1476, reçut l'aveu de M e Jean Richommc S r de la Gouberye 
le 6 Juin 1482 pour des héritages qu'il tenoit de lui, & dont ledit S r de la 
Gouberye lui fit une déclaration le 5 May 1483; il avoit été préfent au contrat 
de mariage de Catherine Ridoûet fa fœur en 1479, & eut de celui qu'il contracta 
8c dont on n'a pu avoir connoiffance 

IV. DEGRÉ. 

Noble Homme Guyon Ridoûet Ecuyer, Seigneur de Sancé & de la Girau- 
diere qui fut marié par contrat du 20 Octobre 1 5 1 7 avec Demoifelle Fran- 
çoife le Gay fille & unique héritière de Noble Homme Jean le Gay Seigneur 
de la Monpelliere, & de Demoifelle Jeanne Merqueron : ledit Seigneur de 
Sancé fervit dans l'arriére -ban de fa Province fuivant un acte du 5 Septembre 
ID23, & mourut avant le 14 May 1 538 ainli que fa femme dont il eut les 
enfans ci-après. 

5. Jaques Ridoûet va fuivre. 

5. Olive Ridoûet époufa noble Perfonne François Begeon Ecuyer, Sei- 
gneur de la Rochefroiffart qui par acte du 14 May 1 538 fut chargé de la 
tutelle de Jaques Ridoûet fon beau-frere. 

5. Jeanne Ridoûet. j étoient âgées de plus de quatorze ans aux 

5. Antoinette Ridoûet, j termes de l'acte de tutelle dont on vient de 

5. Alizon Ridoûet, ) parler : on ignore leur deftinée. 

V. DEGRÉ. 

Noble Homme Jaques Ridoûet Ecuyer, Seigneur de Sancé, de la Girau- 
diere & du Mortiergrain , 8: des Fiefs de Vielleplanche & de Toucherouge, étoit 
âgé d'environ quinze ans lorfqu'il fut mis fous la tutelle du Seigneur de la 
Rochefroiffart fon beau-frere par acte du 14 May 1 538 ; il mourut en i585, &: 
de fon mariage qui avoit été accordé par contrat du 23 Juin 1544 avec Demoi- 
felle Claude (à) Quatrebarbes-de la Rongere (morte le 21 Octobre 1 58 1 ) 
fille de Noble Homme François Quatrebarbes Seigneur de la Rongere, de 
la Volûe &c, & de Demoifelle Olive de Brée - de Fouilloux fa femme, 
naquirent les enfans dont on va parler. 

6. Jaques de Ridoûet continué la filiation. 

6. Noble François Ridoûet vivoit le 21 Octobre i58i : on ignore fa 
deftinée. 

6. Françoise Ridoûet fut mariée par contrat du 8 Avril 073 avec Noble 
Homme Louis de la Joyere S r de la Joyere, & en étoit veuve le i5 
Décembre 1799 jour auquel elle fit une tranfaction en forme de partage 
noble, de la fucceiïion de fes père & mère, conjointement avec Jaques 
de Ridoûet fon frère, fils aîné & principal héritier. 

(5. Françoise Ridoûet, 1 étoient encore vivantes en 1 585 & moururent 

6. Charlotte Ridoûet, j fans alliance avant le i5 Décembre 1599. 

VI. DEGRÉ. 

(a) Elle étoit fœur de Guillaume Quatrebarbes Seigneur de Si Denis-du Maine, de la Volue, de la Ron- 
gere & de Chafnay, trifayeul d'Hiacinthe Quatrebarbes Chevalier, Marquis de la Rongere, Comte de S 1 
Denis-du Maine, Chevalier d'Honneur de Madame la Duchefle d'Orléans &. Chevalier des Ordres du Roy à la 
promotion du 3i Décembre 1688, mort à Paris le 22 Décembre 17OJ. 



IOOI 



de RIDOUET. 



VI. DEGRE. 

Jaques de Ridoûet Chevalier, Seigneur de Sancé, de Mortiergrain, de la 
Giraudiere & de Villaine , Gentilhomme ordinaire de la Chambre du Prince de 
Conty, eut la terre de la Giraudiere en faveur de fon mariage accordé le 21 
Octobre i58i avec Demoifelle Jaqueline le Clerc-de Juigné ( fœur de René 
le Clerc Chevalier , Seigneur de Juigné , de Verdelles & de la Châtellenie 
de Champagne , Gentilhomme ordinaire de la Chambre du Roy ) fille de 
Médire Jean le Clerc Chevalier, Seigneur de Verdelles, & de Dame Madeléne 
Affagart Dame de Courteilles fa veuve, alors femme de Noble Antoine de 
Lenfernat Seigneur de Villiers & de Fretigne; il avoit embraffé dès fa jeuneffe 
la profeffion des armes aux termes d'un acre du 23 Septembre i586; obtint 
du Prince de Conty Gouverneur d'Anjou le 23 Janvier i5g2 une commiffion 
pour faire relever les foffés & battions de la maifon de Sancé, fur la reprefenta- 
tion que lui avoit faite ledit S r de Sancé que les ennemis faifoient journellement 
des courfes aux environs de Baugé & leur retraite dans les bois de Sancé auprès 
defquels étoit fituée & affife la maifon de Sancé qu'ils tâchoient de jour à 
autre de furprendre; & il fut fait l'un des Gentilshommes ordinaires de la Chambre 
de ce Prince le i er Janvier i5q3 : ledit Seigneur de Sancé ayant produit aux 
Elus de Baugé les titres juftificatifs de fa nobleffe depuis fan 1429, en obtint 
une Sentence le 2 Janvier 1608, par laquelle il fut déclaré en conféquence 
exempt de la contribution aux tailles : il mourut avant le 23 Décembre 1620 
date d'un acie où il eft qualifié Mejfire Jaques de Ridoûet Chevalier , qualité 
qu'on lui trouve encore dans deux autres actes du lendemain 24 Décembre 
& du 27 Octobre 1621, & dans le contrat de mariage d'Antoine de Ridoûet 
fon fils aine du 4 Février 1622; il eut de ladite Demoifelle le Clerc-de Juigné 
fa femme 

7. Antoine de Ridoûet qui fuit. 

7. Urbain de Ridoûet Chevalier, Seigneur de Buron qualifié ainfi dans 
un acte du 11 Octobre 1629; il avoit été marié par contrat du 18 Sep- 
tembre 16 12 avec Demoifelle Marthe de Soucelles (veuve de Charles 
de la Roûaudiere Ecuyer, S r de Tefnieres ) fille de feu Meffire Marc de 
Soucelles Chevalier, Seigneur de Soucelles, & de Dame Françoife du 
Buort; & eft auteur de la branche des Seigneurs de Sancé qui fubfifte 
encore en Anjou, & dont on ne donnera point ici le détail, les titres 
n'en n'ayant pas été produits. 

7. Jaqueline de Ridoûet. \ , r ,, r . , ,0 r\A~ a .~,Ur. a i( ;oa 

' _, , ._. , lelquelles tranfigerent le 23 Décembre 1020 

7. Madeléne de Ridoûet, , c i«„ w f„ Q( . QC s T „;, m ; ûnt 

' } avec leur mère & leurs tieres, 61 vivoient 

, encore fans alliance le 8 Décembre 1 633. 



7. Judith de Ridoûet, 



VII. DEGRE. 



Antoine de Ridoûet Chevalier, Seigneur de Sancé, de la Deniliere, du 
Mortiergrain, delà Giraudiere, de Villaine & des petits Chevelu/., Chevalier de 
l'Ordre du Roy & Gentilhomme de la Chambre du Roy d'Angleterre, époufa par 
contrat du 4 Février 1G22 Demoifelle Marie le Vasseur fille aînée de Meffire 
Joachim le Valfeur Chevalier, Seigneur d'Ailliers, de Gratefac 8c de Contres, 
& de Dame Elifabeth d'Argenson ; & il eft dit dans cet acte que ce mariage 



Regijlre cinquième. 



\. 1 I I I I 



4 de RIDOUET. 



1002 



feroit célébré en fa/ce de l'Eglife reformée au Royaume de France ; il obtint le 28 
Juin 1634 une Sentence de l'Election de Bauge, par laquelle, en conlequence 
des titres qu'ils avoit produits pour juftifier fa nobleife , il fut ordonné qu'il 
jouiroit des privilèges , exemptions 8c immunités attribués aux nobles du 
Royaume , tant 8c II longuement qu'il vivroit noblement , 8c ne feroit acte 
dérogeant à nobleïTe, 8c qu'il feroit employé en conféquence au rang des 
nobles au rôle des tailles de la Paroiffe où il demeuroit ; 8c ayant été encore 
affigné en i635 ainfi qu'Urbain de Ridoùet fon frère pour juftifier de leur 
noblefle, ils produifirent de nouveau leurs titres à MM. d'Eftampes 8c de 
Bragelongne Commiffaires députés par le Roy pour le règlement des tailles 
en la Généralité de Touraine, qui par acte du 16 May de ladite année i635 
leur donnèrent acte de la reprefentation qu'ils en avoient faite, 8c ordonnèrent 
qu'eux 8c leurs enfans nés 8c à naître en loyal mariage jouiroient des immu- 
nités 8c privilèges attribues aux autre nobles du Royaume comme nobles et 
exlrai£t\ de noble race et lignée , tant 8c fi longuement qu'ils vivroient noble- 
ment 8c ne feroient acte dérogeant à nobleffe : le 3o Août 1 636 il fut déclaré 
exempt de la contribution au ban 8c arriére-ban du Bailliage de Vendômois , 
pour raifon des terres 8c feigneuries des petits Cheveluz 8c de la Denifiere 
à lui appartenantes en la Paroiffe de Couftures, attendu le fervice qu'Alexandre du 
Boux Ecuyer , S r des Janieres avait fait pour lui au ban 8c arriere-ban du Duché 
d'Anjou, 8c dont il avoit obtenu un certificat le i3 Novembre précédent du 
Marquis du Bellay , portant que ledit S r de Janieres avoit bien 8c fidèlement fervi 
le Roy en fes armées, tant pour lui que pour ledit S r de Sancé : il avoit été nom- 
mé Chevalier de l'Ordre de S 1 Michel par le Roy Louis XIII , 8c l'étoit déjà 
dès le 12 Mars i63i; il vivoit encore le 22 Mars 1646 jour auquel on l'en 
trouve qualifié fous le titre de Chevalier de r Ordre du Roy, 8c mourut avant le 10 
Juin 1649 : De fon mariage avec ladite Demoifelle le Vaffeur naquirent les 
deux enfans ci-après. 

8. Georges de Ridoùet Chevalier, Seigneur de Sancé, de la Denifiere 8c 
de la Giraudiere, fut marié par contrat du 22 Mars 1646 avec D Ue 
Madeléne le Breton fille de Meffire Hénoc le Breton Chevalier, Sei- 
gneur de Chanceaux 8c de Dame Madeléne Bazin fa veuve , 8c mou- 
rut avant le i3 Mars 1664 jour auquel fa veuve qui vivoit encore le 
26 Juin 1 683 étoit tutrice de les enfans, 8c entr'autres de 
g. Marie Madeléne de Ridoùet dont on ignore la deftinée. 
8. Louis de Ridoùet continue la defeendance. 



VIII. DEGRÉ. 

Louis de Ridoùet - de Sancé Chevalier, Seigneur de la Denifiere 8c de 
Grelillon dans le Mayne , Brigadier des Armées du Roy , Lieutenant Général 
d'Artillerie , la Commandant au département de Nancy , 8c Chevalier de l'Or- 
dre Royal 8c Militaire de S 1 Louis, partagea le 17 Avril 1654 avec Meffire 
Georges de Ridoùet fon frère, Chevalier, Seigneur de Sancé, la fucceffion de 
leur père 8c mère 8c de leur tante paternelle , 8: par cet acte il fut con- 
venu entr'eux que ledit Georges comme aîné auroit le fief, terre 8c fei- 
gneurie de la Denifiere , 8c ledit Louis , la terre 8c feigneurie de Grefillon : 
il fervoit en Portugal le 23 Aouft 1670 en qualité de Mettre de Camp du 
Régiment de Bragance ; étoit Commandant d'Artillerie pour le fervice du Roy 



ioo3 



de RIDOUET. 



en la Ville de Thionville le 14 Décembre 1686 jour auquel il vendit à Mef- 
fire Jaques -René de Brifay Chevalier, Seigneur -Marquis de Dénonville , 
d'AveTnes &c, fous-Gouverneur des enfans de France & Maréchal des Camps 
8c Armées du Roy, la portion qu'il avoit dans la terre, fief & feigneurie 
d'Avefhes, comme héritier en partie de Meflire Gabriel de Montgommery 
•lbn coulin iffu de germain, Chevalier, Seigneur-Marquis d'Avefnes, de Mé- 
heury, de Bellaviller &c, mort fans enfans le 7 Mars 1660; fit fon teffament le 3 
May 1712; mourut à Nancy le lendemain âgé de plus de 80 ans & fut enterré 
en la ParroifTe de Nôtre-Dame de cette Ville. Du mariage dudit Seigneur de 
la Denifiere avec Dame Élifabeth de Bronne laquelle fut inhumée le 21 Juin 
1725 en TEglife ParroifTiale de Coufture au Diocèfe du Mans, naquirent les 
enfans ci-après tous nommés dans le teffament de leur père. 

9. Louis de Ridoùet-de Sancé Chevalier, Seigneur de Sancé & de la De- 
nifiere, CommifTaire Provincial de l'Artillerie, étoit CommifTaire ordi- 
naire de l'Artillerie à la Citadelle de Metz le 16 Août 1706, & la Com- 
mandoit dans Tille deRhé le 16 Décembre 1716 : il fut marié & mou- 
rut fans poflérité. 

9. Jaques-Antoine de Ridoùet-de Sancé continue la defcendance. 

9. Thérèse de Ridoùet-de Sancé fut marraine de Jaques- Antoine de Ri- 
doùet fon frère le 16 Août 1706 : elle eft encore vivante au mois de 
Décembre 1764, & n'eft point mariée. 

9. Antoinette de Ridoùet-de Sancé mourut quelques années avant le ma- 
riage de Jaques-Antoine de Ridoûet fon frère & fans avoir été mariée. 

9. Anne-Elisabeth de Ridoùet-de Sancé eft encore vivante au mois de 
Décembre 1764 & n'eft point mariée. 

IX. DEGRÉ. 

Jaques -Antoine de Ridoùet-de Sancé Chevalier, Colonel du Corps 
Royal de l'Artillerie & du Génie, Directeur en chef pour l'Artillerie à Verdun, 
Chevalier de l'Ordre Royal & Militaire de S 1 Louis, né à Nancy le 16 Août 
1706, entra au fervice au mois de Septembre 1720 en qualité de Volontaire 
dans le Corps de l'Artillerie à l'Ecole de Stralbourg; obtint le premier Décem- 
bre fuivant la commiffion d'Aide du Parc; fut fait le 3 Septembre 1728 
CommifTaire extraordinaire, & fervit en cette qualité à ladite Ecole jufqu'en 
1730 qu'il fut en réfidence à la Citadelle de cette Place; fe trouva en 1733 
au fiége de Kell fur le Rhin ; fut nommé CommifTaire ordinaire le 6 Février 
1734, & fe trouva au fiége de Philifbourg; fit la campagne de 1735 fur le Rhin 
après laquelle il fut envoyé en réfidence au Château de Lichtemberg où il fer- 
vit un an, de-là au Fort Louis du Rhin, enfuite à Landau, puis à Lauter- 
bourg jufqu'au 3 Février 1741 qu'il fut fait CommifTaire Provincial; dans la 
même année il fervit en Bavière , en Autriche , de là à Prague ; fur la fin du 
mois de Mars 1742 il marcha avec 12 pièces de canon pour faire le fiége d'Egra : 
dès que cette Place fut rendue, il en partit avec 6 pièces de canon pour fe ren- 
dre à l'Armée de Broglie qu'il joignit à Protiwin ; il fit Tarriere-garde avec fa 
divifion de canon, tous les Grenadiers de T Armée & les Carabiniers, & rentra 

L 1 1 1 1 1 ij 



de RIDOUET. 



1004 



dans cet ordre à Prague : peu de temps après cette Place fut invertie & affiégée; 
il y fit une batterie fur le flanc gauche du baftion de S u ' Marguerite, laquelle tira 
fans ceffe jufqu'à la levée du fiége : lorfque le Maréchal de Belle-Ifle fe retira 
avec l'Armée, il laiffa une foible garnifon à Prague avec les malades de l'Armée & 
en donna le commandement à M. de Chevert, le S r de Sancé refta à fes ordres 
pour commander l'Artillerie : cette Place fe rendit peu de temps après au Prince 
de Lobcowitz : le S r de Sancé après avoir fait l'inventaire de l'Artillerie qu'on y 
lailfoit, revint en France joindre à Metz au printemps 1743 l'Equipage d'Artil- 
lerie qui s'y affembloit; il en partit de fuite pour fervir à l'Armée de Noailles 
fur le Rhin, 8c fe trouva à la bataille de Dettingen où il tira à la tète de la Brigade 
des Gardes, en moins d'une heure & demie, 800 coups de canon; à la fin de cette 
campagne il fut décoré de la Croix de S 1 Louis; il fervit la campagne de 1744 fur 
le Rhin, 8c fe trouva au forcement des lignes de Weiffembourg, à l'attaque du 
retranchement de Suffeltzheim 8c au fiége de Fribourg où fa batterie tira avec 
fuccès jufqu'à la reddition de la Place, après quoi il y fut détaché pour en faire 
l'évacuation; au mois de Mars 1743 il fut choifi pour commander un Equipage 
d'Artillerie qui paffa en Bavière, aux ordres de M. de Ségur, 8c qui après la paix 
de l'Electeur de Bavière vint rejoindre fur le Rhin l'Armée de Conty ; en 1746 
il fervit comme Major de l'Equipage d'Artillerie commandé par M. de la Roche- 
aimon , 8c fit en cette qualité les fiéges de Mons 8c de Charleroy , 8c fe trouva 
à la bataille de Raucoux où il eut fon cheval tué fous lui; à la fin de cette cam- 
pagne il fut nommé Commandant en troifiéme de l'Ecole d'Artillerie de Straf- 
bourg; en 1748 il fervit en qualité de Commiffaire Provincial dans l'Equipage 
d'Artillerie commandé par M. Daboville; fut détaché au commencement de 
cette campagne avec fix pièces de canon, aux ordres de M. le Comte de S 1 Ger- 
main, rejoignit l'Armée de Saxe fous Maffrick, 8: fit au fiége de cette Place 
une batterie à ricochets qui tira avec le plus grand fuccès; il fut nommé le i5 
Septembre 1749 Commandant en fécond de l'Ecole de Metz; le 26 Octobre 
de l'année fuivante il fut fait Lieutenant d'Artillerie , 8c au commencement de 
1757 Colonel du Corps Royal de l'Artillerie 8c du Génie, 8c fervit de fuite en 
cette qualité à l'Armée d'Eftrées dans l'équipage d'Artillerie commandé par 
M. le Chevalier de Fonteney, jufqu'à fa mort arrivée à Caiïel le 23 Juillet de la 
même année, après avoir fervi 37 ans avec le plus grand zèle : il époufa par contrat 
du 3i Janvier 1747 D e,le Jeanne-Marthe-Madelene Faultrier (morte à Metz 
le 19 Juin 1756) fille de M re Joachim-Michel-Eufébe Faultrier Chevalier, 
Seigneur Baron de Corvol d'Ambernard 8cc, 8c de feue Dame Madeléne de la 
Porte fon époufe ; 8c en faveur de ce mariage le père de ladite Demoifelle Faul- 
trier lui conftitua en dot les Terres 8c Baronie de Corvol d'Ambernard, de Che- 
vanne, de la Noue, de S 1 Martin des Vaux, 8c de Vaujuif fituées Parroiiïe dudit 
Corvol , de Chevanne 8c Parroiffes circonvoifines : De cette alliance il a eu cinq 
enfans, favoir 

X. DEGRÉ. 

1. Augustin- Jean -Jaques de Ridoûet-de Sancé né à Strafbourg 8c 

baptifé le 6 Novembre 1747 : il fut reçu Elevé de l'Ecole Royale Mili- 
taire le 14 Août 1756, en conféquence des preuves de fa nobleffe. 

2. Jean -Louis- Alexandre - Gédéon de Ridoûet-de Sancé né à Metz le 18 

Mars 1755 : il a été reçu Elevé du Collège Royal de la Flèche le 26 Octobre 
1764, auffi en conféquence des preuves de fa nobleffe. 



ioo5 



de RIDOUET. 



7 



3. Anne-Marthe-Catherine de Ridoùet-de 

Sancé née à Strafbourg le 18 Avril 1749. 

4. Adélaïde-Marie-Félicité de Ridoùet-de 

Sancé née à Metz le 16 Août 1 75 1 . 
& 

5. Barbe-Madeléne-Erménégilde de Ridoùet-de Sancé née à Metz le i3 

Avril 1753, & reçue dans la Mailbn Royale de S 1 Louis à S 1 Cyr en confé- 
quence des preuves de fa noblefle faites le 3 Juillet 1761. 



Ces deux D" es font en pen- 
fion aux Urfulines à Metz : el- 
les jouiffent chacune de 100* 
par an de gratification du Roi. 



Vu & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roy en fes Confeils, Juge d'Armes de France. 




Ai A*^fe 



OJaJ 



mm^ 




1007 



de RIENCOURT, 



Seigneurs de Riencoitrt , d' Drivai, de Parfondru, de Dronay , de 
Tilloloy , de Villers , d'Andechy , de Ligniéres , de Boisgeoffroy Ce. 

en PICARDIE et en NORMANDIE. 





IHUlHil 
MlIMllïM 






Sam 


m ^K l AS 






i— 





D'Argent à trois Fa/ces de Gueules frettées d'Or 



vt 



LE Nom de Riencourt peut prétendre fans contredit un rang diftingué 
parmi la plus ancienne NoblefTe de Picardie; auffi, la Morliére, Auteur des 
antiquités d'Amiens imprimées en 1642, l'a-t-il compris dans fon Recueil 
des Maifons illuftres de cette Province : Outre l'avantage qu'elle a d'avoir eu 
une Terre de fon nom qui paroît avec vraifemhlance avoir donné le nom à fon 
premier poffefTeur , on y découvre , non feulement des alliances avec la NoblefTe 
la plus marquée , mais encore un grand nombre de fervices militaires : on rap- 
porte ici par ordre chronologique quelques Seigneurs de ce nom que Ton n'a 
pu joindre par filiation à la Généalogie fuivie. 

Amand de Riencourt ( Amandus de Riencurt , ) eft nommé parmy les Chevaliers 
qui affilièrent à l'acte par lequel Odon, Seigneur de Hames & de Saufy, con- 
firma du confentement de Ricuine fa femme & de fes enfans Eude , Hellin h 
Gautier, \a donation du lieu de Margelles, faite par Odon fon père, à l'Eglife 
d'Aroûaife près d'Arras , & qui furent préfens à la dédicace de cette Eglife 
faite le 9 des Kalendes d'Octobre 1166. 

Robert de Riencourt, & Raagunde fa femme, firent avec leurs enfans une 
donation en 1146 aux Religieux de l'Abbaye de Saint Pierre de Sélincourt , 
& on peut regarder ce Robert comme étant le même Robert de Riencourt 
cité dans les Privilèges de cette Abbaye en 11 66, comme fieffé de Gérard, 
Sire de Péquigny. 

Guarin de Riencourt fut préfent avec le même Gérard, Sire de Péquigny, 
Vidame d'Amiens, à une Charte de l'an ii52, & eft encore nommé dans 
une autre Charte de Théodore, Evèque d'Amiens, dattée de l'an 11 54 : on 
le préfume le même Guarin de Riencourt qui fut témoin à un acte paffé en 
1189 par Raoul de Burnes, en faveur de l'Abbaye de Saint Acheiiil. 

Pierre de Riencourt donna fon confentement à une donation de deux 
muids de Bled faite en 1195 à l'Abbaye du Gard, par Guarin & Hugues de 
Belloy ; fut prêtent l'année fuivante avec le même Guarin de Bellov à l'acte 



de RIENCOURT. 



1008 



de la fondation de la Chapelle de la Chauffée , & paroît avec la qualité de 
Chevalier dans un autre acre du mois de Juin 1197 où il fut témoin avec 
Gilles de Gary 8c Bernard fon fils. 

Thomas de Riencourt Chanoine de Péquigny , donna en 1202, du con- 
fentement d'Alix fa mère & de Guarin fon frère, un muid de bled & d'avoine 
fur la dixme de Bacoûel, à l'Abbaye du Gard. 

Dreux de Riencourt donna fon confentement avec ManaJJés , Gauthier & 
Robert fes frères, Beatrix & Alix fes fœurs, à une donation que fit au mois de 
Mars i2o3 à l'Abbaye du Gard, Gauthier Tirel, fils de Hugues. 

Rainaud fils d'Ursion de Riencourt Chevalier ( Rainaldus filins quondam 
Urjionis militis de Riencourt) paroît dans un acte de fan 1206. 

Robert de Riencourt Chevalier époufa avant fan 1270 Ifabelle de Croy 
fille d'Enguerrand, Sire de Croy, Chevalier, & dAlix ou ALlis fa femme. 

Agnès de Riencourt fut mariée avec Albéric de Bafoches Chevalier, 
Seigneur de Vifigneul, vivant fan 1296 : L'auteur de l'Hiftoire de Cambray 
& du Cambrefis, dit que cette Agnès de Riencourt étoit fœur de Jean, Sire 
de Riencourt en Picardie, vraifemblablement le même qui forme le quatrième 
Degré prouvé de cette Généalogie. 

Robert de Riencourt Ecuyer , paroît comme homme lige du Seigneur de 
Péquigny , avec Jean de Péquigny Sire de Fluy, & Jean de Saiffeval Sire de 
Saiffeval dans un acte du 8 Mai i35o où pend fon Sceau repréfentant trois fa/ces 
frettées avec un Lion en chef, & autour duquel eft cette infeription, S. Roberti 
de Riencourt. 

Jean de Riencourt Ecuyer eft nommé parmi les Gendarmes qui avoient 
fervi dans les Pays de Limoufin & de Périgord, fous Arnoul, Sire d'Audené- 
han, Maréchal de France, dans un compte de Jean Chauvel Tréforier des 
Guerres commençant au 24 Novembre 1 35 2 & finiffant au premier Février 
i353 ; on le préfume le même qu'un Jean de Riencourt Chevalier qui fer- 
voit le Roi à Poitiers avec deux Ecuyers & les Gendarmes de fa Compagnie 
en i356, fuivant fa quittance du payement de fes gages du 8 Janvier & du 12 
Octobre de la même année, à laquelle pend un Sceau chargé de trois fa/ces 
frettées & un Lion pajjdnt en chef. 

Robert de Riencourt fut préfent à une vente faite le 11 Juillet i353, 8c 
à cet acte pend fon Sceau repréfentant trois fa/ces frettées & une molette en chef, 
& encore autour cette infeription S. Roberti de Riencourt. 

Jean de Riencourt ell nommé dans un Arrêt du Parlement de Paris rendu 
le 4 Juillet i3y3, par lequel il lui fut ordonné ainfi qu'à Raulquin de Rai- 
neval Chevalier, Raoul de Vé, Gérard Boutine , Gilles des Repaires & Jean 
Bérard, de comparaître aux jours du Bailliage de Vermandois , quoiqu'ils 
euffent fait propofer à cette Cour qu'ils avoient été & étoient encore alors au 
fervice du Roi en Guyenne , dans le Régiment du Duc de Berry tenant garni- 
fon dans le Château de Lulignan pour la défenlè du Royaume. 

Robert de Riencourt Chevalier paroît dans un acte du 2 Janvier 1 3 9 7 
avec Jaques, Sire de Saiffeval Chevalier. 

Marie de Riencourt étoit mariée avec Jean de Mauvoifin Ecuyer, Sei- 
gneur de Croquoifon le 26 Juin \5^5. 

Antoinette de Riencourt fut mariée avant le 7 Juin i588 avec Jean de 
Boulard Ecuyer, Seigneur d'Harmencourt & du Taillis. 

Barbe 



I00( 



de RIENCOURT. 



Barbe de Riencourt fut Abbeffe de Notre-Dame de Bertaucourt en Pi- 
cardie. 

PREMIER DEGRÉ CONNU. 

Amaury, Sire de Riencourt, fut bienfaiteur des Abbayes d'Honnecourt, 
de Vaucelles, du Mont Saint Martin & d'Àroûaife , & eut un fils nommé 

//. DEGRÉ. 

Roger, Sire de Riencourt, lequel donna à l'Abbaye d'Yaucourt douze 
Mencaudées de terres à Miraumont, du contentement de fa femme Alette 
de Ribemont, & de fes enfans au nombre de trois qui fuivent. 

3. Robert ou Robeau de Riencourt eft vraifemblablement le même Ro- 
bert de Riencourt Chevalier, nommé avec Hugues de Saiffeval dans 
une cefllon qu'ils firent en n 9 3 à Thibaut, Evèque d'Amiens & à fes 
fucceïfeurs de ce qu'ils avoient tant en terres qu'en fiefs aux lieux de 
Ham & de Mouftiéres; & qui foufcrivit avec Guarin de Fluy & Gilles 
de Clary à une Charte de l'an 1197, par laquelle Enguerrand, Vidame 
d'Amiens, confirma quelques fondations qui avoient été faites au Cha- 
pitre d'Amiens, par Jean de Péquigny fon oncle, Prévôt de cette Eglife. 

3. Guy de Riencourt fut Doyen des Chanoines de S 1 Géry à Cambray. 

3. Thomas de Riencourt va fuivre. 

III. DEGRÉ. 

Thomas, Seigneur de Riencourt, Chevalier, foufcrivit en 1206 à la dona- 
tion de plufieurs biens faite par Enguerrand de Péquigny à l'Eglife de Sainte 
Marie de Mohens , Prieuré dépendant de l'Abbaye de S 1 Fufcien : La Mor- 
hére, & l'Auteur de l'Hiftoire de la Nobleffe du Cambrefis ne s'accordent point 
fur l'alliance que fit ce Thomas de Riencourt; le premier, en parlant de Jean 
de Riencourt qu'il dit être fon fils, fait mention d'un acte de l'an 1223, par le- 
quel ce Jean céda aux Religieux de l'Abbaye du Gard, quelques droits qu'il 
tenoit d'Amille de Bovelles (a) fon ayeul, ce qui fuppofe donc que Thomas 
fon père avoit époufé une de Bovelles; & le fécond, en parlant de ce même 
Thomas, énonce qu'il fut marié avec Ermengarde de Robersart, qu'il dit 
avoir été mère de Hugues de Riencourt; il fe peut effectivement que Tho- 
mas ait été marié deux fois; que de fon premier mariage il ait eu Jean de 
Riencourt , & que de l'on fécond il ait eu Hugues de Riencourt ; ceci même 
paraît aifez vraifemblable, attendu que ces deux auteurs font d'accord fur le 
même Thomas, & le font l'un des afcendans de Raoul, père de Draconet de 
Riencourt. Il faut donc néceffairement , faute de Titres qui fervent à mettre 
ces difïérens fentimens dans un plus grand jour , s'en rapporter au témoignage 
de ces deux auteurs. 

Premier Lit. 



4. Jean de Riencourt va fuivre. 



Hugues, S r . de Riencourt. 



Second Lit. 



(a) Un afte du mois de Février 1286 produit par M. M. de Monffures fait mention d'un Amille ou Milles 
de Bovelles qui etoit marié P „ur lors avec Béatrix d'Ernencourt , dont il avoit un fils nomme Jean. 



Regijlre cinquième. 



IM m m m m m 



de RIENCOURT. 



IOIO 



IV. DEGRE. 

Jean, Seigneur de Riencourt Chevalier, donna ion confentement en 1216 
à la vente faite au Chapitre d'Amiens, par Guy, Mayeur de Revelles, du Bois de 
Guifonville qui étoit dans fa mouvance; lit un accord en 1223 avec les Re- 
ligieux de l'Abbaye du Gard, par lequel il leur céda quelques droits qu'il avoit 
fur les Ma rets de Croy, 8c qui lui étoient échus de la fucceflion d'Amille de 
Bovelles fon ayeul ; par un acte de Tan i23i, il approuva l'aumône laite par 
Gilles de Croy, du confentement d'Enguerrand de Croy fon fils aîné, de 
toute la part de la dixme qu'il avoit à Foliés; cet acte fcellé de fon Sceau 
reprefentant trois fafces frettées avec un lambel en chef de trois pendans ; 8c il 
étoit encore vivant au mois de Novembre 1249, date d'une lettre que le 
Pape Innocent IV. écrivit à l'Evêque d'Amiens, par laquelle ce Pontife lui 
enjoignit d'accorder à ce Jean de Riencourt & à Hugues fon fils , pour les 
fecours qu'ils olfroient de lui donner, les mêmes indulgences que s'ils avoient 
croifé pour la Terre Sainte : Cette lettre eft ainfi conçue : Cum dilectus films 
Joannes de Riencourt miles, et Hugo filius ejus, tue diocefis, {elo fidei et devotionis 
accenfi parati J'unt , ut affermit contra aquenfes in fubjïdium univerfalis ecclejie 
proficifei , mandamus , quatenus cifdem facientibus quod offerunt , etiis quosfecum 
ad hoc idoncos bellatores adduxerint congruo, ipjis fecundum tuam providentiam 
temporis [patio moraturis , illa concédas aucloitate nojfra veniam peccatorum 
que dari euntibus in terre fanâte fubjïdium confuevit : Datum Lugduni XVI. Kal. 
Novembris anno fexto (a). 

On n'a eu aucune connoiffance de l'alliance qu'il lit ; mais il eft prouvé 
qu'il en eut un fils & une fille dont on va parler. 

5. Hugues de Riencourt continué la defeendance. 

5. Clémence de Riencourt fut mariée à Jaques d'Auxy Seigneur de Saucy 
8c de Mirvault. 

V. DEGRÉ. 

Hugues, Seigneur de Riencourt, de Franqueville, de S 1 Léger, de Dreùil , 
d'Orival, de Bergicourt, de Tilloloy 8c de Vaux, elt ainli qualifié de même que 
du titre de Haut & Puijfant & Redouté Seigneur Meffire , dans le dénombrement 
de les terres de Riencourt 8c de S 1 Léger qu'il donna en i25g à Jean, Baron 
de Péquigny, Vidame d'Amiens; il eut pour fils 

VI. DEGRÉ. 

Raoul, Seigneur de Riencourt, de Franqueville, de S 1 Léger, de Dreûil, 
d'Orival, de Bergicourt, de Tilloloy, de Boucainville 8c de Palael en partie, 
lequel céda en 127g à Jean, Vidame d'Amiens 8c à fes hoirs, l'hommage entier 
des héritages que Floris de Sommereux. tenoit de lui à S' Léger -lès- Oiffy, 8c 
eft encore nommé dans une charte de l'Abbaye du Verger de l'an 1280 : De fa 
femme nommée Clémence, il eut un fils nommé 

VII. DEGRÉ. 
Dracon ou Draconet, Seigneur de Riencourt, de Franqueville, de S 1 

(a) L'année fixiéme du Pontificat d'Innocent IV. au mois de Novembre étoit l'an 1249, puifque ce Pontife 
fut élu Pape en 1243. 



101 I 



de RIENCOURT. 



Léger, de Dreiïil, cTOrival, de Bergicourt , de Tilloloy, de Boucainville 8c 
de Palael en partie, lequel donna en i33y au Baron de Péquigny, fon dénom- 
brement de la terre de Riencourt, & fut marié avec D llc Huette de Héricourt 
dont il eut deux enfans qui fuivent. 

8. Enguerrand de Riencourt continué la defcendance. 

8. César de Riencourt Chevalier de l'Ordre de S 1 Jean de Jérulalem, vivoit 

le 18 Avril 1417 date d'une tranfacrion qu'il fit avec fon frère aîné, 
par laquelle celui-ci lui fit don d'une penfion de 4000 livres pour terminer 
les différends qu'ils avoient au fujet de leurs intérêts communs. 

VIII. DEGRÉ. 

Enguerrand, Seigneur de Riencourt, Gouverneur de Calais, rendit 
hommage au Baron de Péquigny au mois de Janvier 1882, pour les biens qu'il 
poffédoit dans fa mouvance : il fut père de deux enfans dont on va parler. 

g. Antoine de Riencourt va fuivre. 

9. Andrieu de Riencourt eft auteur d'une féconde branche. 

IX. DEGRÉ. 

Antoine, Seigneur de Riencourt & de Franqueville , Baron de S 1 Léger, 
vivant en 1430, eft qualifié Puijjfant Seigneur & MeJJire dans le contrat de ma- 
riage de Thomas dit Flament de Riencourt fon neveu auquel il fut préfent;il 
fut père de 

X. DEGRÉ. 
Jean , Seigneur de Riencourt , qui eut pour fils 

XL DEGRÉ. 

Antoine, Seigneur de Riencourt lequel eut de fon mariage avec D" e 
Marie d'Amiens, d'une ancienne Maifon de Picardie, un fils nommé 

XII. DEGRÉ. 

Jean, Seigneur de Riencourt, de S 1 Léger, de Bergicourt & de Franque- 
ville, Chevalier, mort avant le i3 Septembre i5o8, 8c qui de l'illufire alliance 
qu'il contracta avec Demoifelle Marie de Montmorency fille de Hugues de 
Montmorency Chevalier, Seigneur de Bours , de Couriéres 8cc. & de Dame 
Marguerite d'Ongnies, eut deux enfans qui fuivent. 
i3. Hugues de Riencourt continué la filiation. 

i3. Catherine de Riencourt fut mariée par contrat du i3 Septembre i5o8 
avec Noble & Puiffant Seigneur Flour alias Floris de Bournel, Che- 
valier, Sg r de Namps-au-Mont, d'Efriembeque 8c de Lambercourt. 

XIII. DEGRÉ. 

Hugues, Seigneur de Riencourt 8. de Franqueville, Premier Maître d'Hô- 
tel d'Antoine de Bourbon , Roy de Navarre , fut marié avec Demoifelle Marie 
de Lameth fille de Jaques de Lameth Seigneur de Hénencourt 8c de S 1 Martin. 



M m 111 111 m m ij 



6 de RIENCOURT. 



IOI2 



Gouverneur de Corbie , 8c de Dame Marguerite de Flandres; & en eut 5 
enfans qui fuivent. 

14. Gabriel de Riencourt, 1 

14. Jaques de Riencourt, moururent fans alliance. 

14. Jean de Riencourt, 1 

14. Jaqueline de Riencourt Dame de Riencourt, de Franqueville, de 
Maulgrey & de Wittrenes époufa Noble Seigneur Georges de Quieret 
Chevalier, Seigneur d'Ifeux & de Vitry en SoifTonnois, Gentilhomme 
ordinaire de la Chambre du Roy, & CommifTaire ordinaire de ion Artil- 
lerie, mort avant le 21 May 1 583 : elle donna fon dénombrement à 
l'Evéque de Boulogne le 20 Novembre i5g2 de fa terre & feigneurie 
de Maulgrey. 

14. Marguerite de Riencourt devenue héritière de cette branche par la 
mort de fa fœur fans enfans , fut mariée avec Melïire Jean d Audenfort 
Chevalier, Sg r de Grandvilliers, Chevalier de l'Ordre du Roy, dont elle 
étoit veuve le 21 May 1 583 : Jean d 1 Audenfort ayant eu de fon ma- 
riage Marguerite d'Audenfort, celle - ci porta la terre de Riencourt à 
Charles Tiercelin Chevalier, Seigneur de Saveufes & de Sarcus, Che- 
valier de l'Ordre du Roy & Gouverneur de Dourlens, par l'alliance 
qu'elle contracta avec lui le 21 May 1 583. 



SECONDE BRANCHE. 

IX. DEGRÉ. 

And ri eu de Riencourt Seigneur d'Orival, de Bergicourt, du Quefnel , 
de Linceft & de Tilloloy ( fécond fils d'Enguerrand Seigneur de Riencourt 
auteur du 8 e . Degré de la première branche ) eft compris dans un rôle du 
ban & arriére-ban du Comté d'Aumale , fait le 3i Décembre 1470 & jours 
fuivans, au nombre de ceux dont les fiefs & revenus avoient été confifqués 
au profit du Roy , pour ne s'être pas trouvés à la montre des nobles ; il époufa 
Demoifelle Marguerite de Bergicourt, & mourut ainfi qu'elle, peu de tems 
avant le 25 Septembre 1477 jour du partage de leurs biens fait entre fes deux 
fils qui fuivent. 

10. Raoul de Riencourt continue la filiation de cette 2 de branche. 

10. Thomas de Riencourt dit Flament, eft auteur d'une quatrième branche. 

10. Marie de Riencourt étoit le 25 7 bre 1477 Abbeffe de Nôtre - Dame 
de Bertaucourt en Picardie, & conferva cette dignité jufqu'en i486. 

X. DEGRÉ. 

Raoul de Riencourt Ecuyer, Seigneur d'Orival, de Bergicourt, du 
Quefnel & de Linceft, fut marié le 10 Mars 1477 avec Demoifelle Jeanne 
d'Orgeau, alias d'Argeau, fille de Jaques d'Orgeau Seigneur d'Orgeau , de 
Bafelle & d'Hauteville, & de Dame Jaqueline de Mouy; ils moururent tous 
les deux avant le 25 Novembre i5o3 père 8c mère de plulieurs enfans ci-après. 

11. Antoine de Riencourt continué la filiation. 



.ois de RIENCOURT. 7 

ii. François de Riencourt Ecuyer, Seigneur du Queihel en Santers & 
de Tailly, fervoit en qualité d'Homme d'Armes des Ordonnances du 
Roy fous la charge du Seigneur de la Gruthuze le 25 Novembre i5o3, 
& époufa Demoifelle Marie de S t Ernoul qui étoit remariée avant le 
10 Décembre 1546 avec Nicolas de Wault Chevalier, Seigneur de Mon- 
chaulx , Capitaine pour le Roy d'Auxonne : des Mémoires de Famille 
la dilent fille de Charles de S 1 Ernoul Chevalier, & de Jeanne de S T Remy. 
De ce mariage on lui connoit quatre enfans qui fuivent. 
12. Charles de Riencourt Ecuyer , Seigneur du Quefnel , de Hangeif 
& de Maiziéres, Capitaine de 3oo hommes de pied, fut marié en 

1545 avec Demoifelle Antoinette de Sénicourt, & vivoit encore 
en 1348. 

12. Marguerite de Riencourt fut mariée par contrat du 10 Décembre 

1546 à Pierre Formé Ecuyer, Seigneur de Framicourt & de Mon- 
tiers en partie. 

12. Antoinette de Riencourt époufa aufTi par contrat du 28 Février 
1548 Nicolas de Monthomer Ecuyer , Seigneur d'Ercle, de la 
Loge, de Candore, du Ploiche & d'Incoffer. 

12. Marie de Riencourt Religieufe de l'Abbaye de S 1 Benoift: & Mo- 
nafrére de Nôtre-Dame de Bertaucourt, eft qualifiée ainfi dans un 
acte du 5 Février i528, par lequel fon père lui fit don d'une penfion 
viagère de 12 livres. 

1 1. Jaques de Riencourt a formé une troifiéme branche. 

11. Marguerite de Riencourt époufa par contrat du 20 Novembre 

i5o3, Guillaume de Monssures Ecuyer, Seigneur de Monffures en 
partie, d'Ormefnil & d'Auvilliers. 

XI. DEGRÉ. 

Antoine de Riencourt Ecuyer, Seigneur d'Orival & de Bergicourt, fut 
marié le 20 Novembre i5i3 avec Demoifelle Marie de Sacquespée fœur de 
Pierre de Sacquefpée Seigneur de Becquincourt, & fille de Raoul de Sacquef- 
pée, & de Dame Marie le Gris; ils fondèrent l'un & l'autre en 1549 leurs 
obits aux Auguflins d'Amiens où ils firent conlfruire une Chapelle dans la 
muraille, à côté droit du Chœur où ils furent enterrés; & de leur mariage 
naquirent 3 enfans cy-après , 

12. Adrien de Riencourt continue la defcendance. 

12. Florimond de Riencourt Ecuyer , fut Seigneur de Lalonne. 
12. Marie de Riencourt fut mariée par contrat du 25 May 1 55 1 à 
Charles de Runes Ecuyer, Seigneur du Tailly. 

XII. DEGRÉ. 

Adrien de Riencourt Ecuyer, Seigneur d'Orival, de Bergicourt &c , 
qualifié Noble Seigneur dans plufieurs actes qui le concernent, fut marié le 2 
Septembre 1547 avec Demoifelle Charlotte de la Motte fille de Charles de 
la Motte Sg' de Ville, de Montigny, de la Cour de Fieffé, du Quefnoy, de 
la Forêt de Vinacourt, de Poulainville &c. & de Dame Jeanne d'Abbeville; 
il eut de cette alliance les enfans qui fuivent. 



8 de RIENCOURT. 



1014 



i3. François de Riencourt continue la defcendance. 

[3. Ferdinand de Riencourt Seigneur des Authieux, mourut fans alliance. 

i3. Charlotte de Riencourt fut mariée par contrat du 19 Juin i5j5 

avec Jean de la Rue Ecuyer, Seigneur de la Motte. 
i3. Marie de Riencourt époufa Jean le Comte Seigneur de Hamelet , 

aufîi par contrat du 3o Décembre 1 586. 

XIII. DEGRÉ. 

François de Riencourt Ecuyer, Seigneur d'Orival , de Bergicourt , de 
Morvilliers , de Gra ville, de Beaucamp, de Rambures & de Bignacourt , 
Gentilhomme ordinaire de la Chambre du Duc d'Anjou frère du Roy Henry 
111, fut marié par contrat du 24 Mars i5q5 avec D lle Diane de Mailloc fille 
de Haut 8c Puiflant Seigneur Meffire Nicolas , Baron de Mailloc, Chevalier , 
Seigneur du Val-d'Orbec , de S 1 . Martin , de S 1 . Denis & des Baillieres , & 
de Dame Charlotte de Monchy l'une des Dames de la Reine Catherine de 
Médicis ; & de ce mariage naquit 

XI V. DEGRÉ. 

François de Riencourt qualifié Chevalier , Seigneur d'Orival , de Ber- 
gicourt, de Morvilliers, de Graville, de Beaucamp & de Rambures, lequel 
époufa en i res . noces D lle Catherine de Sévemond fille de Jean de Sévemond 
Sg r de Monffures & d'Orges en Picardie, & de Dame Gabrielle Tiercelin - de 
Brosses; & fut marié en 2 des noces avec D llc Marie de Moreuil fille de Meffire 
Arthus de Moreuil Chevalier, Sg r de Caumefnil, de Raincheval , de Brucamp, 
de Tanques, de Journy , &c. Chevalier de l'Ordre du Roy, Gentilhomme 
ordinaire de fa Chambre, Capitaine d'une Compagnie de Chevaux - Légers , 
Gouverneur de Rue, & de Dame Charlotte de Halwin; du i cr lit naquit 

1 5. Jean de Riencourt Seigneur d'Orival & de Bergicourt, mort en 
i632. 

Second lit. 

i5. Alexandre de Riencourt Aide des Camps 8c Armées du Roy, fut 

tué au Siège de Lille en 1667. 
i5. Jean-Augustin de Riencourt va fuivre. 
i5. Jaques de Riencourt Colonel du Régiment de Condé , Cavalerie, 

mourut fans alliance en 1681. 
[5. Alphonse-Nicolas de Riencourt embraifa l'Etat Eccléfiaftique. 
i5. Yolande de Riencourt fut Religieufe aux Urfulines d'Amiens. 
i5. Charlotte de Riencourt époufa par contrat du 12 Mars 1666 

François de Venois Ecuyer, Seigneur 8c Patron d'Hatenville , d'Ha- 

tentot 8c d'Ipreville. 
i5. Madeléne-Françoise de Riencourt fut mariée auffi par contrat du 2 

May 1677 avec Charles du Blaisel Ecuyer, Seigneur de Florin- 

quethun 8c de Saint Aubin , Capitaine dans le Régiment de la Reine. 
i5. Françoise de Riencourt dont on ignore la deftinée. 
i5. Catherine de Riencourt fut Religieufe. 



— — — . .-— . 



«ois de RIENCOURT. 9 

XV. DEGRÉ. 

Jean-Augustin de Riencourt Ecuyer, Seigneur d'Orival , de Ber- 
gicourt, d'Argies &c. fut marié le 4 Janvier 168 3 avec Demoifelle Marie - 
Anne des Friches fille de Charles des Friches Seigneur de Braffeufe, Gen- 
tilhomme ordinaire de la Maifon de Gatton , Duc d'Orléans , & de Dame 
Anne des Estangs - d'Escrennes; & ils eurent de leur mariage les enfans 
cy-après. 

16. Charles-François de Riencourt continue la defcendance. 
16. Alphonse - Théodore de Riencourt - d'Orival Chevalier de l'Ordre 
Royal & Militaire de S 1 Louis , Capitaine d'une Compagnie dans le 
Régiment des Gardes Françoifes nommé le i er . Mars 1729, entra dans 
ce Régiment en iyo5; parvint fucceiïivement aux grades d'Enfeigne, 
de Sous - Lieutenant & de Lieutenant en 1708, & fut fait Brigadier 
des Armées du Roy le i5 Mars 1740. 
16. Abdon - Victor de Riencourt - d'Orival Commandeur de Villedieu 
près de Meaux, fut reçu Chevalier de l'Ordre de S 1 Jean de Jérufalem 
le 27 Septembre 1698. 
16. Ambroise - Nicolas de Riencourt Chevalier de Malthe, mourut en 

bas âge. 
16. Marie de Riencourt Religieufe à la Préfentation de Senlis. 
16. Hélène de Riencourt Religieufe à Sainte Perrine de la Villette. 
16. Marie - Anne de Riencourt Religieufe à l'Abbaye de Moncel près 

de Pont Sainte Maxance. 
16. Angélique - Edilburge de Riencourt Religieufe de l'Abbaye d'Ori- 
gny , Ordre de Saint Benoift. 

XVI. DEGRÉ. 

Charles -François de Riencourt dit le Marquis d'Orival, Seigneur d'Ori- 
val & de Bergicourt, Chevalier de l'Ordre Royal & Militaire de S 1 Louis, ci- 
devant Mettre de Camp du Régiment de la Reine Dragons, & Brigadier des 
Armées du Roy à la promotion du premier Février 17 19, époufa D llc Marie 
d'Angennes fille de Charles - François d'Angennes Marquis de Maintenon , 
Gouverneur de l'Ifle de Marie-Galante, & de Dame Catherine Giraud; & 
de ce mariage il a eu un fils & deux filles qui moururent en bas âge, & une 
autre fille nommée 

17. Marie - Adélaïde de Riencourt mariée le 2 Janvier 1742 à Pierre - 
Céfar de S T Georges Marquis de Couhé-Vérac, Lieutenant Général 
de la Province de Poitou, fils de Metfire Céfar de S 1 Georges aultt 
Marquis de Couhé-Vérac , Chevalier des Ordres du Roy , Lieutenant 
Général de les Armées & de la Province de Poitou , & de Dame Ca- 
therine-Marguerite Pioger. 



TROISIEME BRANCHE. 

XI. DEGRÉ. 

Jaques de Riencourt Seigneur de Parfondru, Lieutenant Général de la 



io de RIENCOURT. 



1016 



Compagnie d'Ordonnance des Gendarmes du Roy (3 e fils de Raoul de Rien- 
court auteur du x e degré de la 2 de branche, & de Jeanne d'Orgeau) époufa 
i° par contrat du 17 May i5i2 D lle Françoife d'Ambly, & après la mort 
de cette première femme, il fe maria en fécondes noces le 25 Janvier 1 533 
avec Dame Françoife Mouet veuve de Lancelot de Blois Seigneur de Cour- 
tricy, Tréforier Général de Champagne : Il eut du premier lit 
12. Henry de Riencourt qui continué la defcendance. 

Second Lit. 

12. Jaqueline de Riencourt fut mariée (fuivant des mémoires de Famille) 
avec Anne de Certulas Ecuyer, Seigneur de Maucreux. 

12. Françoise de Riencourt époufa (fuivant les mêmes mémoires) Chrif- 
tophe d'Yyory Ecuyer, Seigneur d'Efcordal en partie, Maréchal des 
Logis de la Compagnie d'Ordonnance du Duc de Lorraine. 

12. Marguerite de Riencourt fut mariée (fuivant les mêmes mémoires) 
avec Denis de Sarpe Ecuyer, Seigneur de Lugny, Homme d'Armes 
des Ordonnances du Roy. 

XII. DEGRÉ. 

Henry de Riencourt Seigneur de Parfondru , époufa i°. D llc Antoinette 
de Blois fille de Lancelot de Blois, & de Dame Françoife Mouet fa helle-mere, 
& en 2 des noces le 25 Février 1548 avec Demoifelle Ifabelle de Mandres 
Dame de Ployart : Il vivoit encore ainli que fa 2 de femme le 24 Août 1 554; 8c 
de fon i er mariage naquit 

i3. Jaques de Riencourt qui continué la defcendance. 

Second Lit. 

i3. Robert de Riencourt Seigneur de Ployart, Lieutenant de la Compagnie 

d'Ordonnance du Duc de Nevers, mourut fans alliance. 
i3. Charlotte de Riencourt paroît être la même Charlotte de Riencourt 

qui étoit mariée en 1 582 avec Nicolas de Bezannes Ecuyer, Seigneur 

de Prouvais & du Frefnois. 
i3. Françoise de Riencourt époufa Jean de S t Remy Ecuyer, S r de la 

Motte. 

XIII. DEGRÉ. 

Jaques de Riencourt Ecuyer, Seigneur de Parfondru & de Dronay, 
Capitaine dans le Régiment de Champagne, qualifié Honoré Seigneur dans plufieurs 
titres qui le concernent, époufa par contrat du i3 May 1 566 Demoifelle Claude 
de Crespy fille de Jaques de Crefpy Seigneur de Dronay, 8c de Dame Marguerite 
de Luxembourg; & fut marié en 2 des noces le 21 Septembre 1602 avec 
D' le Françoife de Carpeau fille d'Antoine de Carpeau Seigneur de la Maifonbaffe 
& de Parfondru, Homme d'Armes des Ordonnances du Roy, Si Maréchal des 
Logis de la Compagnie du Duc de Mayenne , & de Dame Marie de Beaufort 
fa femme; il étoit encore vivant lors du mariage de Marie de Riencourt fa fille : 
Du premier lit on lui connoît deux enfans qui fuivent. 

14. Pierre de Riencourt continué la defcendance. 

14. 



1017 



de RIENCOURT. ii 



14. Marie de Riencourt époufa par contrat du 21 Juillet 1607 Honoré 
Seigneur Anne de Guislain Ecuyer , Seigneur de Rémigny. 

Second Lit. 

14. Antoine de Riencourt, I t r ... 

_, , _.. moururent lans alliance. 

14. h rançois de Riencourt, ) 

14. Adrienne de Riencourt fut mariée par contrat du premier Juin i5gg 
avec Honoré Seigneur Guillaume des Fossés Ecuyer, Seigneur de Ri- 
chemont &c. 

14. Jaqueline de Riencourt mourut fans alliance. 

XIV. DEGRÉ. 

Pierre de Riencourt Seigneur de Parfondru & de Dronay, qualifié Honoré 
Seigneur dans le contrat de mariage de Marie de Riencourt fa fœur, fut 
marié avec Demoifelle Ifahelle de Sons dont il eut 

i5. François de Riencourt dont on va parler. 

i5. Jaques de Riencourt mort fans alliance. 

i5. Charles de Riencourt qualifié Chevalier, Seigneur de Dronay & de 
la Croix en partie dans un acte du 24 Juin 1640, où il paroît avec Dame 
Anne de Sons fa femme, fille de Melïire François de Sons Chevalier, 
Seigneur de Monfauxel, de Barify &c. & de Dame Elifabeth de Mailly. 

i5. Claude de Riencourt mort fans alliance. 

i5. Marguerite de Riencourt femme d'Honoré Seigneur Claude Bellenger 
Ecuyer, Seigneur de Blacy en partie &c. 

i5. Jeanne de Riencourt, 

i5. Guillemette de Riencourt , 

i5. Catherine de Riencourt, dont on ignore la deftinée. 

& 

i5. Judith de Riencourt, 

XV. DEGRÉ. 

François (a) de Riencourt Seigneur de Parfondru & de Dronay fut 
marié en i63g avec Demoifelle Judith - Anne de Joyeuse, tante de Jean- 
Armand de Joyeufe Maréchal de France, & fille de Robert de Joyeufe Baron 
de Verpel & de Montgobert , & de Dame Judith Hennequin fa femme. 



QUATRIEME BRANCHE. 

X. DEGRÉ. 

Thomas de Riencourt dit Flament , Chevalier, Seigneur de Tilloloy , de 

(a) Cette Branche fubiîfte encore près de Réthel en Champagne : Demoifelle Gabrielle-Marguerite de Rien- 
court iffue de cette branche, fut mariée par contrat du 28 Septembre 1739 avec Antoine-Albert- Anne , Baron 
du Blaifel, Chevalier, Seigneur de la Neuville, de Luzy &c. Chevalier de l'Ordre Royal & Militaire des Saints 
Maurice & Lazare de Sardaignc , Gouverneur pour le Roy du Château d'Ardefieau, Chevalier de l'Ordre 
Royal & Militaire de St Louis, & Capitaine au Régiment de Picardie; ce contrat paire en préfence de Fran- 
çois de Riencourt Seigneur de Châtillonfur Bar &c, & de Pierre-Gabriel de Riencourt Seigneur de TaiUyJcs on- 
cles; de Dame Marguerite le Prévoft-de Longpréfa mère, veuve de Louis de Riencourt Seigneur de Dronay, de 
Saint Pierremont, d'Oches, de Fontenqy, de la Croix, de Livrj; de Grimanfart &c. Lieutenant des Maréchaux 
de France; & de Pierre -Louis-Gabriel de Riencourt Seigneur de la Croix, de Livry &c, Lieutenant au Régi- 
ment de Poitou , fon frère. 



Regijîre cinquième. N n " " n " 



i2 de RIENCOURT. 10l8 

Vaux , d'Arleux , de S 1 Severin & d'Oifemont ( 2 d fils d'Andrieu de Riencourt 
auteur de la 2 a ° branche & de Marguerite de Bergicourt) eft compris dans un 
rôle du ban 8c arriere-ban du Comté d'Aumale fait le 3i Décembre 1470 & 
jours fuivans, au nombre de ceux qui avoient été exempts de comparoitre à la 
montre des nobles, parce qu'ils étoient en l'Ordonnance du Roy Joub\ Monfeigneur 
le Connejiable; il fut marié en i crcs noces par contrat du 2 Septembre 1493 avec 
D l,e Agathe Rouault fille de Meffire Joachim Rouault Chevalier, Seigneur de 
Gamaches, de Boisménart, de Châtillon & de Fronfac, Chevalier de l'Ordre 
du Roy, Maréchal de France, Gouverneur de Paris, Sénéchal de Poitou & de 
Beaucaire , Premier Ecuyer du Corps du Roy Louis XI , Coniéiller & Chambel- 
lan de ce Prince, 8: de Dame Françoilé de Volvire-de Ruffec; cette i re fem- 
me étant morte vraisemblablement peu de tems après ce mariage, ledit Sg r de 
Tilloloy contracta une féconde alliance avec D" e Marie d'Yaucourt-de Vaux 
fille du Seigneur d'Yaucourt qui en étoit veuve le 18 May 1499 date d'un aveu 
que lui donna le nommé Riquet Ringard, pour quelques héritages qu'il poffé- 
doit dans la mouvance de la Seigneurie de Tilloloy; cet acte porte qu'elle 
étoit alors tutrice d'Hugues de Riencourt fon fils qui fuit. 



XI. DEGRE. 

Hugues de Riencourt Ecuyer, Seigneur de Tilloloy & de Vaux, qualifié 
Noble Seigneur dans le contrat de mariage de Chriftophe de Riencourt fon 2 d 
fils, & dans une donation qu'il avoit faite de fa terre de Tilloloy à Jean de 
Riencourt fon fils aîné le 2 Juillet i55o, fut déclaré noble d'ancienne extrac- 
tion dans une enquête faite le 25 Août 1 563 à l'occafion de la réception de 
Jean de Forceville fon petit fils dans l'Ordre de Malthe ; les témoins qui y font 
nommés, & qui furent touschoifis dans l'ordre de la nobleffe, dépoferent mot pour 
mot qu»'il étoit gentilhomme de nom et d'armes, et extrait de noble et ancienne 
» lignée «;qu»7/ étoit mort fort ancien, et avoit toujours vécu noblement, por- 
» tant les armes en l'état d'homme d'armes « , & que » fa femme s'appelloit De- 
» moifelle Hélène de Caix fœur d'Antoine, Sg r de Caix au Pays de Santerre, 
» homme noble et d'ancienne lignée , et fille d'Antoine de Caix Ecuyer, Seigneur 
» de Caix « &c; il étoit déjà marié avec elle le 19 Juillet 1527 date d'un 
hommage qu'il fit à Noble Seigneur Michel de Barbançon Ecuyer, Seigneur 
de Cany & de Varennes, à caufe d'un fief afîïs au lieu d'Omiécourt, mouvant 
de la feigneurie de Cany, & provenant dudit Seigneur de Caix fon beaupere : 
cette première femme étant morte avant le 25 Juin i532, il époufa en 
2 des noces Demoifelle Catherine de Cochet - de Jalage fille d'Henry de 
Cochet- de Jalage; donna le 6 Juillet i55i à Meffire Philippes de Ronche- 
rolles Chevalier, Baron d'Heuqueville, de Marigny , de Longchamp , & delà 
Ferté-lès S 1 Riquier , fon dénombrement de fa terre & feigneurie de Vaux- 
les Oifemont , tenue noblement & en pairie de la Chàtellenie dudit lieu de la 
Ferté-lès S 1 Riquier en Ponthieu, & le 3o Novembre 1 552 il eut commiffion 
du Duc de Vendôme Gouverneur de Picardie, pour faire les montres & revues 
des nobles de l'arriére - ban du Bailliage d'Amiens , parce que félon l'Edit du 
Roy fur le fait des arriére-bans du Royaume, il » étoit requis de choifir quelque 
» fage et avifé gentilhomme de vertu, nobleffe et bonne expérience « ; il mourut 
avant le n Juin i557, & Catherine de Cochet fa féconde femme étoit encore 
vivante le 27 Octobre 1599. De fon premier mariage on lui connoît 2 enfans. 



IOIQ 



de RIENCOURT. i3 



12. Jean Riencourt Ecuyer, Sg r de Tilloloy, de Caix , de S 1 Severin , 
& de Vaux, fit hommage de fa terre de Tilloloy mouvante de la Chàtellenie 
de Bailleul à Louis Rouffel Ecuyer, Seigneur de Miannay & de Monceaux, 
Bailly de cette Chàtellenie le 11 Juin 1 557 ? étoit Gentilhomme ordinaire 
de la Chambre du Roy le 22 Octobre 1 563 date d'un aveu d'héritages 
mouvant de fa feigneurie de Vaux qu'on lui rendit, 8c dans lequel il eft de 
plus qualifié Noble & Très- Honoré Seigneur; paroît encore avec la qualité 
de Noble Seigneur dans le contrat de mariage de Chriftophe de Riencourt 
fon frère, &. mourut peu de tems avant le i3 Janvier 1 565 : l'Inventaire 
de fes biens fut fait le 14 Septembre {a) fuivant. Il avoit époufé le 17 
Février 1527 N . . . d'Oignies Dame d'Aumont vivante encore le 
6 Mars 1590, & dont il n'eut point de poftérité. 

12. Marie de Riencourt étoit fous la tutelle de fon père le 25 Janvier i532 : 
elle fut mariée avant le 6 Janvier 1 538 avec Noble Homme Jean de 
Forceville Ecuyer, Seigneur de Forceville, de Fontaines & de Werel. 

Second Lit. 

12. Christophe de Riencourt continue la filiation. 

12. Claude de Riencourt Ecuyer lé maria dans les environs de Compiegne 
fuivant un acte du 6 Mars 1590, & mourut fans enfans. 

XII. DEGRÉ. 

Christophe de Riencourt Ecuyer , Seigneur de Riencourt , de Tilloloy , 
de Vaux, d'Arleux, de S 1 Severin, de Marcq & de Caulieres, fut marié i° par 
contrat du 11 Août i56i avec Demoifelle Claude le Hochart (veuve de 
Jean Ballen ou Balleu Ecuyer, S r du Tiltre ou du Tilte ) fille de Benoilt le 
Hochart Ecuyer, Seigneur de l'Efpinay , ou de TEfpinoy, & de Demoifelle 
Guillemette Bournel fa femme. Claude le Hochart étant morte le jour de S 1 
Thomas de l'an 1578, il époufa en 2 des noces aufïl par contrat du 3i Mars i58o, 
Demoifelle Charlotte de Caulieres fille aînée d'Antoine de Caulieres 
Ecuyer , Seigneur de Caulieres , de Marcq & de Beaufrefne ; il avoit fait hom- 
mage dès le i3 Janvier 1 565 à Monfeigneur Antoine d'Imbleval Ecuyer, Sg r de 
Nellette & de Douvrendel , du fief de S 1 Severin qui lui étoit échu par la mort 
de Jean de Riencourt fon frère, & qui étoit dans la mouvance de la feigneurie 
de Nellette en Ponthieu : on le trouve qualifié Très - Honnoré Seigneur dans un 
acte du 10 Septembre i58o, & il mourut entre le 9 Avril 1 58g & le 6 Mars 
i5go; de fon premier mariage naquirent plufieurs enfans & entr'autres 

i3. Nicolas de Riencourt qui continue la defcendance 
& 

i3. Antoinette de Riencourt dont on ignore la deflinée. 

Second Lit. 

i3. Georges de Riencourt Ecuyer, Seigneur de Vaux, mourut avant le 3 

Août 16 10. 
i3. Jeanne de Riencourt étoit, ainli que Georges de Riencourt fon frère, 

fous la tutelle de leur mère le 6 Mars 1590. 



N 



n n 11 n n 



i4 de RIENCOURT. 



1020 



XIII. DEGRE. 

Nicolas de Riencourt qualifié Chevalier, Seigneur de Riencourt , de 
Tilloloy, de S' Severin, de Vaux & d'Arleux, paroît aufll avec la qualité de Noble 
Seigneur dans les acles qui le concernent ; il fut déchargé par le Bailly d'Amiens 
le 12 Septembre 1597 de la contribution au ban 8c arriere-ban de ce Bailliage, 
en conféquence du fervice perfonnel qu'il faifoit dans l'Armée de Sa Majefté ; 
fit hommage le 18 Janvier 1602 à Haute & PuifTante Dame Anne d'Aimeries 
Dame de Caumont & de Bailleul, du dimage de Tilloloy mouvant de la Châ- 
tellenie du dit lieu de Bailleul ; fit Ion teitament le 24 Juillet 16 17 par lequel 
il voulut être enterré dans l'Eglife de Vaux en Vimeu avec fes prédéceffeurs, 
8c mourut avant le 26 Juin 1618; fa veuve nommée Demoilélle Anne d'Ailly 
qu'il avoit époufée par contrat du 9 Avril 1589, étant alors veuve de Géraud de 
Cancer Ecuyer, Seigneur de Pignan, Baron de Vedas 8c d'Olivet-S 1 Georges, 
8c qui étoit fille de Noble Seigneur Meflire Claude d'Ailly qualifié dans un grand 
nombre d'actes Haut & PuiJJ'ant Seigneur, Chevalier, Seigneur de Montgéroult, 
de Launoy, de Clerlen 8cc. Gentilhomme d'honneur de la Reine, Chevalier de 
l'Ordre du Roy 8c Gentilhomme ordinaire de fa Maifon, & de Dame Catherine 
de Graveron , vivoit encore pour lors , 8c avoit eu dudit Seigneur de Tilloloy 
les enfans qui fuivent. 

14. François de Riencourt continue la filiation de cette branche. 

14. Claude de Riencourt eft auteur de la feptiéme Branche. 

14. Anne de Riencourt fut mariée par contrat du i3 Janvier 16 14 à 
François de Saisseval Ecuyer, Seigneur de Blérencourt. 

14. Renée de Riencourt mourut fans alliance. 

14. Jeanne de Riencourt mourut auiïi fans avoir été mariée. 

14. Diane de Riencourt vivante encore fans alliance lors du teftament de 
fon père, fut mariée depuis à Charles de la Rue Ecuyer, Sg r de Belleloup. 

14. Charlotte de Riencourt mourut fans avoir été mariée. 

XIV. DEGRÉ. 

François de Riencourt qualifié Chevalier , Seigneur de Tilloloy, de 
Vaux, d'Interville , de Jonval, de Montelon , d'Arleux 8c de Rambures , fit 
hommage de ces trois dernières terres mouvantes de la Chàtellenie de Bailleul 
le 17 Août 1618 à Guillaume de Melun Prince d'Epinoy 8c Seigneur dudit 
lieu de Bailleul; obtint le premier Octobre i635 du Maréchal de Chaulnes 
Gouverneur 8c Lieutenant Général pour le Roy dans la Province 8c Armée de 
Picardie, un certificat portant qu' » il avoit fervy en équipage convenable dans 
» cette Armée à caufe de la convocation du ban « , 8c mourut avant le 28 Juin 
1639; fa veuve nommée Demoilélle Marguerite de la Fontaine qu'il avoit 
époufée par contrat du 26 Juin 161 8, 8c qui étoit fille de Louis de la Fontaine 
qualifié Chevalier, Seigneur de Candore 8c d'Andechy, 8c de Demoilélle 
Elifabeth de Lan fa femme, vivoit encore le 12 Mars i685, 8c avoit obtenu dès 
le 22 Novembre 1666 de M. Colbert Intendant d'Amiens, une Ordonnance 
par laquelle cet Intendant lui donna acte , en qualité de veuve de François de 
Riencourt, de la reprefentation qu'elle lui avoit faite des titres jufuficatifs de 
fa nobleiTe : elle eut de fon mariage avec ledit Sg r de Tilloloy les enfans ci- 
après. 



1021 



de RIENCOURT. i 



i5. Louis de Riencourt continue la defcendance. 

i5. François de Riencourt qualifié Chevalier, Seigneur de Vaux &c, né 

vers l'an 1623, fut marié le 24 Janvier 1657 avec Demoifelle Charlotte 

Lardé dont il eut les deux enfans qui fuivent , & vivoit encore le 7 

Janvier 1667. 

16. Joseph de Riencourt né vers fan 1659, mourut étant Prieur des 
Prémontrés de la Croix rouge à Paris. 

16. Charlotte de Riencourt mourut étant Religieufe dans la Mailbn 
Royale de S 1 Louis à S 1 Cyr. 
i5. Henry de Riencourt elt auteur de la cinquième branche. 
i5. Philippes de Riencourt qualifié Chevalier, Seigneur d'Interville , fut 

marié avant le 3 May 1644 avec D lle Catherine de Huppy fille de Noble 

Homme Mathieu de Huppy Confeiller , Médecin ordinaire du Roy, & 

vivoit encore ainfi qu'elle le 3i Mars 1672. 
i5. Léonor-René de Riencourt a formé la iixiéme branche. 
i5. Pierre - Paul de Riencourt qualifié Chevalier, Seigneur d'Arleux , 

Lieutenant d'Infanterie au Régiment de Bretagne avant le 27 Juillet 1666, 

vivoit encore le 2 May i6g5, & mourut fans enfans de Demoifelle Marie 

Bernard fa femme, fille de N.. Bernard Seigneur de Lefquipée , & de 

Dame Marguerite Manessier. 
i5. Marguerite de Riencourt fit fon teftament le 3o Janvier 1673, & 

mourut avant le 9 Juin 1 683. 
i5. Hippolite de Riencourt , j 
i5. Marie de Riencourt, dont on ignore la deftinée. 



i5. Catherine de Riencourt, 



XV. DEGRE. 



Louis de Riencourt qualifié Chevalier, Seigneur de Tilloloy, de Vaux, de 
Jonval, d'Arleux & de S 1 Severin né vers fan 1622, étoit encore fous la tutelle 
de fa mère le 28 Juin 1639; il fut marié par articles accordés fous feings privés 
le 28 Février 1645 & par contrat du 4 Avril fuivant, avec Demoifelle Marguerite 
Fortier fille de Noble Homme Charles Fortier Seigneur de Folié , d'Eftour- 
nelles, & Mairie de Breuillefecq , Premier Prefident de l'Election de Clermont 
en Beauvaifis, & de D Ue Marguerite le Mercier fa femme; fit hommage de la 
feigneurie de Vaux le 9 Avril 1647 à Dame Françoife de Lamet veuve de 
Meffire Charles de Roncherolles Chevalier, Seigneur & Baron du Pont S f Pierre, 
d'Ecouys & de Pleffis, & Châtelain de la Ferté-lès S* Riquier dont ladite terre 
de Vaux étoit mouvante; obtint du Bailli d'Amiens le 4 May 1673 une 
exemption du fervice au ban & arriere-ban ; & dans la déclaration qu'il avoit 
faite dès le 27 Juillet 1666 au Greffe de l'Intendance de la Généralité d'Amiens 
en vertu de laquelle il obtint une Ordonnance de M. Colbert le 22 Novembre 
fuivant, par laquelle cet Intendant lui donna acte de la représentation qu'il lui 
avoit faite de fes titres de nobleffe, il elt dit qu'il avoit eu de fon mariage 
avec ladite Demoifelle Fortier lix enfans outre quatre filles dont on va parler. 
Il avoit encore ainfi que fa femme le 27 Octobre 1690. 

16. François de Riencourt naquit vers l'an 1 656. 

16. Ferdinand-Laurent de Riencourt va fuivre. 



16' de RIENCOURT. 



1022 



16. Joseph de Riencourt, | étoient encore en bas âge ainfi qu'A- 

i6. Louis de Riencourt, / léxandre de Riencourt leur frère en 



16. Jean-Baptiste de Riencourt, ) 1666 : on ignore leur deftinée. 

16. Alexandre de Riencourt Religieux Bénédictin de 1' Abbaye de Blangy 

en Artois fuivant un acte du 2 Décembre 1687, mourut Prieur de cette 

Abbaye. 
16. Hippolite de Riencourt vivoit encore à ce qu'il paroît fans alliance le 4 

Décembre 1684. 
16. Marguerite de Riencourt fut mariée avant le 28 Mars 1707 avec 

François Bail Ecuyer, Seigneur de Vaucourt , de Fretemeule & de 

la Mouche-Buleux, Lieutenant Colonel du Régiment de Rivery. 
16. Antoinette de Riencourt vivoit encore à ce qu'il paroît fans alliance 

le 4 Décembre 1684. 
16. Marie de Riencourt époufa par contrat du 7 Janvier 1667 MefTire 

François de Forceville qualifié Chevalier , Seigneur de Forceville & de 

Fontaines. 

XVI. DEGRÉ. 



Ferdinand-Laurent de Riencourt qualifié Chevalier, Seigneur de Tilloloy, 
de Vaux, d'Aïeux & de S 1 Severin, né vers fan i658, fervoit en qualité de 
Lieutenant réformé dans le Régiment de Condé le 4 May 1675 date d'un acre 
qui le dit fils aîné de Louis de Riencourt, ce qui fuppofe que François de 
Riencourt fon frère aîné étoit mort pour lors ; il obtint une CommifQon de 
Capitaine d'une Compagnie Franche de Fufiliers le 6 Décembre 1677, « en 
» confidération des fervices qu'il avoit rendus au Roy dans toutes les occafions 
» qui s'étoient préfentées , & où il n'avoit ceffé de donner des preuves de fa 
« valeur, de fa bonne conduite & de fa fidélité «; fut maintenu dans fon 
ancienne nobleffe par Jugement de M. Bignon Intendant de Picardie, rendu 
le 28 Janvier 1701 , & mourut avant le 5 Avril 1725 : De fon mariage qui avoit 
été accordé par contrat du 4 Décembre 1684 avec Demoilélle Marie - Anne 
de Gaude fille de Meifire Jean de Gaude qualifié Chevalier, Seigneur de Martai- 
neville, & de Dame Marguerite de Croze fa femme, il eut les enfans qui fuivent. 
17. Louis-Ferdinand de Riencourt continue la defcendance. 
17. Jean-François de Riencourt Curé de Biville en Normandie, né vers 

l'an 1687, vivoit encore le 18 Août 1724. 
17. Léonor - Alexandre - René de Riencourt - de Tilloloy qualifié Cheva- 
lier, Capitaine de Cavalerie dans le Régiment du Commiffaire Général & 
Chevalier de fOrdre Royal & Militaire de S 1 Louis né le 29 Août 1690, 
époufa par contrat du 21 Décembre 1745 Dame Marie - Françoife - An- 
toinette de Ray- du - Tillœul veuve de MefTire Antoine Danzel qualifié 
Chevalier, Seigneur de Villebrun, Colonel d'Infanterie, fille de Jean de 
Ray Ecuyer, Seigneur de Tillœul , & de Dame Marie d'ANTHYE : & fut 
marié en face d'Eglife le lendemain 22 Décembre ; De cette alliance eft 
né le 2 Février 1748 

18. Jean - Roger - Alexandre de Riencourt Ecuyer, reçu Page de la 
Reine en conféquence des preuves de fon ancienne nobleife faites le 
23 d'Octobre 1761. 
17. Charles - Pierre - Paul de Riencourt qualifié Chevalier, Seigneur de 



io23 de RIENCOURT. 17 

Vaux, né le i3 Septembre 1691 , fut marié le 21 Juin 1721 avec Dame 
Marie-Jeanne Bonnet, veuve du S r de Varlon, 8: fille de Meffire 
Nicolas Bonnet qualifié Chevalier S r de S 1 Martin, Seigneur & Patron 
de la Belliere, & de Dame Hélène d'Abancourt. De ce mariage il eut 
une fille nommée 

18. Marie - Hélène de Riencourt née le 18 Août 1724 & reçue dans 
la Mailbn Royale de S 1 Louis à S 1 Cyr le 3o Juillet 1786 fur les 
preuves de fa nobleiîe. 

17. Louis - Christophe de Riencourt Chevalier de l'Ordre Royal & 
Militaire de S 1 Louis, Ingénieur en Chef & Lieutenant Colonel à la 
fuite du Régiment de Mailly, né vers le milieu de Tan 1697, mt tu ^ au 
fiége de Mons. 

17. François - Laurent de Riencourt Lieutenant de Cavalerie dans le 
Régiment Royal Piémont. 

17. Charles - Nicolas de Riencourt Prêtre & Curé d'Atainville en Nor- 
mandie. 

17. Marie - Anne de Riencourt - de Tilloloy née le 2 Décembre 1687, fut 
reçue dans la Mailbn Royale de S 1 Louis à S 1 Cyr fur les preuves de fa 
nobleffe faites le I er Décembre i6g5. 

17. Marguerite de Riencourt Religieufe à S 1 Vallery naquit vers fan 
1690. 

17. Madeléne de Riencourt née vers fan 1695, fut depuis Religieufe à 
Gomerfontaine. 

XVII. DEGRÉ. 

Louis - Ferdinand de Riencourt qualifié ' Chevalier, Seigneur de Tillo- 
loy, d'Arleux, de Vaux & de S 1 Severin , Lieutenant de Cavalerie dans le 
Régiment Royal Piémont, baptifé le 12 Mars i685, époufa par contrat du 5 
Avril 1725 Dame Marguerite de Ternisien Dame de Vallée , terre qu'elle 
avoit acquife par acre du 23 Août 1719 & qu'elle apporta en mariage, veuve 
de MeiTire Eugène de Sarcus qualifié Chevalier, Seigneur de Courcelles, & 
fille de Meffire Henry de Ternillen aulïi qualifié Chevalier , Seigneur de Fref- 
noy, d'Audainville 8c de Vallencourt; De ce mariage font iïfus 

1. Henry - Louis - Ferdinand de Riencourt qualifié Chevalier, Seigneur 

de Tilloloy, de Vaux, d'Arleux & de S 1 Severin Cornette dans le Ré- 
giment du Melfre de Camp Général. 

2. Jean de Riencourt Ecuyer aufîl Cornette de Cavalerie. 

3. Marguerite - Agnes - Angélique de Riencourt - de Tilloloy née le 7 

Janvier 1730 & admife dans la Maifon Royale de l'Enfant Jéfus-lès- 
Paris fur les preuves de fa nobleffe faites le 12 Décembre 1740. 
& 

4. Marie - Anne de Riencourt née le i3 May 1733, 8c reçue dans la 

Maifon Royale de S 1 Louis à S 1 Cyr le i3 Avril 1745 en conféquence 
des preuves de fa nobleiîe. 



i8 de RIENCOURT. 



1024 



CINQUIEME BRANCHE. 

XV. DEGRÉ. 

Henry de Riencourt qualifié Chevalier, Seigneur de Riencourt, d'Efco- 
quiéres^ de Ligniéres, de Tilloloy, de Vaux, d'Arleux 8c de S 1 Severin (3 e 
fils de François de Riencourt auteur du 14 e Degré de la 4 e branche & de 
Marguerite de la Fontaine) né vers Tan 1629, époufa par contrat du 21 Dé- 
cembre 165g Demoifelle Marguerite de Haussart fille de Jean de HaulTart 
Ecuyer, Seigneur d'Efcoquiéres, & de Demoifelle Charlotte de l'Estoille 
fa veuve; il reçut un aveu du fief noble de Villers mouvant de celui d'Efcoquié- 
res le 22 Décembre 1 683 de Jaques Vauquet héritier de Nicolas Vauquet 
fon père, & il elt qualifié dans cet acte Noble Seigneur & Chevalier ; il mourut 
avant le 14 May 1691 , & fa veuve fut maintenue dans la qualité de veuve de 
Gentilhomme par Ordonnance de M. Bignon Intendant de Picardie, rendue 
le 28 Janvier 1701 : elle mourut avant le 12 Janvier 17 12 ayant eu de fon 
mariage les enfans ci-après. 

16. Antoine de Riencourt Ecuyer, naquit le 6 Mars 1 663. 

16. Louis de Riencourt continué la poftérité. 

16. Henry de Riencourt Ecuyer, Major de la Citadelle de Marfeille , né le 
i5 Juin 1673, fut marié à Senlis avec N... de Corvisier dont il eut 
une fille qui s'établit à Marfeille. 

16. Marguerite de Riencourt fut baptifée le 3 Novembre 1660. 

16. Marie-Gertrude de Riencourt naquit le i5 Mars 1662. 

16. Susanne de Riencourt née le 6 Juin 1 665 , mourut jeune. 

16. Marie-Catherine de Riencourt naquit le 2 Octobre 1666. 

XVI. DEGRÉ. 

Louis de Riencourt qualifié Chevalier, Seigneur de Ligniéres, de Rien- 
court, de Villers, de Hauflart & d'Aumont, baptifé le I er Janvier 1668, 
fervoit avec l'un de fes frères dans la Compagnie des Cadets Gentilshommes 
de Charlemont avant le 7 Septembre 1687, date d'un certificat du Capitaine 
& Sous - Lieutenant de cette Compagnie, portant qu»'ils avoient fervi avec 
» beaucoup d'application jufqu'au jour qu'ils en étoient fortis pour palier en 
» celle de Metz «; il fut fait Lieutenant dans le Régiment Royal Infanterie, 
& paffa enfuite dans celui de Vermandois auffi Infanterie le 14 Février 1690; 
il obtint une Commiffion de Capitaine dans ce Régiment le 7 Février 
1 69 1 ; donna fon aveu des fiefs nobles de Hauffart & d'Aumont mouvans 
de la feigneurie de Ligniéres, à Mefiire Charles Danzel Seigneur dudit lieu 
le 12 Janvier 1712; fut marié en i eres noces le 8 Novembre 1695 avec 
Dame Marie du Maisniel veuve de Philippes du Gardin Ecuyer, Seigneur 
de Longpré, & n'en ayant point eu d'enfans, il le remaria en 2 des noces par 
contrat du 28 Mars 1707 avec Demoifelle Elifabeth d'Urre-de Marsy fille 
de Mefiire Claude d'Urre qualifié Chevalier, Seigneur de Clanleux, de Ber- 
tonval , de Maintenay &c, Colonel d'Infanterie & Envoyé pour le Roy vers 
le Prince de Tranlilvanie, & de Dame Madeléne le Comte fa première femme; 
& en 2" noces avec Demoifelle Madeléne - Angélique de Maurin ( morte 

fans 



102.1 



de RIENCOURT. 



fans enfans) fille de François Maurin qualifié Chevalier, Sg r de Pardaillan & 
d'Aunoy , & de Dame Madeléne de Maillefeu. Il vivoit encore le 5 Avril 1725 
& du 2 d lit naquirent les enfans dont on va parler. 
17. Louis-Claude de Riencourt va fuivre. 

17. Charles - Henry de Riencourt qualifie Chevalier, Seigneur de Villers, 
fut marié avec Demoifelle Catherine - Elifabeth de Cacheleu fille 
d'Antoine de Cacheleu Ecuyer, Seigneur de Maifoncelle , & de Demoi- 
felle Elifabeth Eude-de Tourville , & en eut fix enfans. 
17. Louis de Riencourt Prêtre, Chanoine de la Cathédrale d'Amiens. 
17. Elisabeth - Madeléne de Riencourt née le I er May 1708, fut reçue 
dans la Maifon Royale de S r Louis à S 1 Cyr le 9 Juillet 171 5 fur les 
preuves de fa noble ffe , & fut mariée à Henry de l'Estoille Ecuyer, 
Seigneur de Préville & de Rumigny. 

17. Marguerite - Françoise de Riencourt - de Villers née le g Décembre 

1713, fut mariée à Simon Langlois Chevalier de fOrdre Royal & 
Militaire de S 1 Louis, Capitaine à la fuite du Régiment de Champagne 
& Directeur des Fortifications du Soiffonnois. 

XVII. DEGRÉ. 

Louis -Claude de Riencourt qualifié Chevalier, Seigneur de Ligniéres , 
de Villers, d'Aumont, de Hauffart &c , fut marié par contrat du 4 Février 1738 
avec Demoifelle Marie-Anne-Catherine Gaillard-de Gapenne fille de Meffire 
Charles Gaillard qualifié Chevalier, Sg r de Gapenne, de la Hauterue , de Bra- 
cheux , de Courcelle , de Guébienfait 8c de Senonville , & de Dame Marie- 
Anne Sanson-de Hautmesnil fa veuve ; &. eut de cette alliance fix enfans 
dont entriautres les deux qui fui vent. 

18. Louis de Riencourt Ecuyer, né le 17 Novembre 1738, fut reçu Page 
de la Reine fur les preuves de fon ancienne nobleffe faites le 5 Juillet 
1753. 

18. Louis-Henry de Riencourt Ecuyer, né le 16 Juin 1743, fut reçu auffi 
Page de la Reine en conféquence des preuves de fa nobleffe faites le 5 
Juillet 1759. 



SIXIEME BRANCHE. 

XV. DEGRÉ. 

Lhonor - René de Riencourt qualifié Chevalier, Seigneur de Montelon , 
de Tilloloy , d'Andechy & des Grelets, (5 e fils de François de Riencourt 
auteur du 14 e degré de la 4 e branche, & de Marguerite de la Fontaine,) né 
vers fan i635, étoit Capitaine dans le Régiment de Schulemberg le 27 Juillet 
1666, & fervoit en la même qualité dans celui de Lyonnois Infanterie, lorfqifil 
époufa par contrat du 11 Septembre 1674 Demoifelle Catherine Vin et fille 
de M. Barthélémy Vinet , &. de Dame Marie de P liras; il fe qualifioit Com- 
mandant de ce Régiment le 9 Juin [683; fut maintenu dans fon ancienne 
nobleffe par Ordonnance de M. Bignon Intendant de Picardie, rendue le 28 

Regiflre cinquième. () ° 



20 de RIENCOURT. ^ 

Janvier 1701 , & fut le premier poffeffeur de la terre d'Andechy que lui donna 
François de la Fontaine fon oncle, Capitaine dans le Régiment de Rambures; 
il quitta le fervice avec une penlion de 800 livres , & eut de lbn mariage 

XVI. DEGRÉ. 

François - Simon de Riencourt qualifié Chevalier, Seigneur Vicomte 
d'Andechy, de la Neuville & des Grelets , né vers Tan 1678 : il fut marié deux 
fois; i°. par contrat du 2 May 1 69 5 avec D llc Jeanne - Julie Guérin - de 
Tarnault fille de M re Robert Guérin - de Bedeaux qualifié Chevalier, Sei- 
gneur de Tarnault , de Goyencourt , de la Baillie &c , Premier Capitaine au 
Régiment de Picardie, mort Brigadier des Armées du Roy, & de Dame Jeanne 
Huault-de Montmagny fa veuve ; & la féconde avant le 12 Novembre 1707 
avec Demoifelle Marie-Barbe Mouchet fille de Mefiire Daniel Mouchet Che- 
valier Sg r de Vauzelle, de S 1 Martin & de Lotinghen, Chevalier de fOrdre du 
Roy , Maréchal de fes Camps & Armées , Commandant du Fort de Monthulin 
en Boulenois , & de Dame Antoinette Gautier : Du 2 d lit il eut un enfant 
mort en bas âge , & de fon premier mariage naquirent ceux qui fuivent. 

17. François - Scipion de Riencourt Ecuyer, né le 22 Septembre 1697, 
mourut jeune étant Lieutenant dans le Régiment de la Couronne. 

17. René-Léonor de Riencourt continué la filiation. 

17. Jeanne-Julie de Riencourt Religieufe à S 1 Cyr, née le 3 Juillet 1696, 
fut reçue dans ladite Maifon Royale de S 1 Louis à S 1 Cyr le 10 Janvier 
1707 en conféquence des preuves de fa nobleffe. 

17. Anne - Françoise de Riencourt Dame de TOrdre de la Croix Etoilée 
à la Cour de l'Impératrice Reine de Hongrie, née le 27 Mars 1700, 
fut reçue auffi dans la Maifon Royale de S 1 Louis à S 1 Cyr au mois de 
Mars 1712 après avoir juffifié de fa nobleffe , & fut mariée le 5 May 
1728 à Pierre Guérin fon oncle maternel, dit le Marquis de Tarnault 
& qualifié Chevalier, Sg r de Tarnault , de Goyencourt & de la Baillie, 
Colonel d'un Régiment de fon nom, Maréchal Général des Logis des 
Camps & Armées de France , puis Lieutenant Général des Armées de 
l'Empereur & Gouverneur du grand Varadin en Hongrie. 

XVII. DEGRÉ. 

René- Léo nor de Riencourt qualifié Chevalier, Seigneur d'Andechy &c, 
né le 21 Août 1698, époufa par contrat du 23 Juin 1719 Demoifelle Jeanne 
de Forceville fille de Meiïire Charles - François de Forceville qualifié Che- 
valier, Sg r de Forceville, Capitaine de Cavalerie au Régiment de Bourbon, & 
de Dame Antoinette Mouchet fa femme; & de ce mariage il a eu fix 
enfans. 

18. Barbe-Simon de Riencourt fuit. 

18. Pierre-François de Riencourt Prêtre, naquit le 16 Janvier 1727. 

18. Louis - François - Marie de Riencourt Ecuyer, né le 11 Avril 1734, 
fut reçu Page de Madame la Dauphine en conféquence des preuves de 
fa nobleffe faites le 10 Décembre 1750, & a été nommé depuis Lieu- 
tenant dans le Régiment d'Archiac. 

18. Jeanne -Françoise - Clément de Riencourt Religieufe à S 1 Cyr née le 



1027 



de RIENCOURT. 21 



8 May 1724, fut reçue dans ladite Maifon Royale de S 1 Louis à S 1 
Cyr le 10 Octobre 1732 en conféquence des preuves de fa noblefTe. 

18. Julle-Renée de Riencourt Religieufe à S 1 Cyr, née le g Août 1739, 
fut auïïi reçue dans ladite Maifon Royale de S 1 Louis à S 1 Cyr le 2g 
Juillet 1750 après avoir pareillement juftifié de fa noblefTe. 

18. Antoinette - Renée de Riencourt aufTi Religieufe à S 1 Cyr, née le 
20 Juin 1741 fut reçue aufïï dans la même Maifon Royale de S 1 Louis 
à S 1 Cyr fur les preuves de fa noblefïe faites le 18 Juin 1753. 

XVIII. DEGRÉ. 

Barbe -Simon de Riencourt dit le Comte de Riencourt, né le 1 8 Sep- 
tembre 1721, fut fait Cornette dans le Régiment de S 1 Simon au mois de 
Juillet 1740, & nommé Capitaine de Cavalerie dans celui d'Archiac le i L ' r 
Août 1743. Il fut marié le 16 Mars 1756 avec Demoifelle Marie - Antoinette 
Tiercelin fille de Melïire Etienne Tiercelin - de BrofTes qualifié Chevalier , 
Seigneur de Beaucourt, de la Rue - Prévôt, de Donléger, dlgnaucourt en 
partie &c, & de Dame Marie-Auguftine-Aléxandrine de Créquy-Hémont. 



SEPTIEME BRJNCHE (a). 

XIV. DEGRÉ. 

Claude de Riencourt qualifié Chevalier, Seigneur d'Arleux, ( 2 d fils de 
Nicolas de Riencourt auteur du i3 e Degré de la quatrième branche, & d'Anne 
d'Ailly, fut marié deux fois; la première, par contrat du 10 Août 1620 
avec Demoifelle Renée de l'Espinay - de Grosse veuve de Jean d'Olivier 
Ecuyer, & fille de Jean de TEfpinay S r de Groffé, & de Dame Claude de 
Mailly; & la 2 dli avec Marie de Couvelaire ; il vivoit encore le 24 Avril 
1662, & mourut avant le 27 Juillet 1666, ayant eu de fon i er mariage 

i5. François de Riencourt qui continué la poitérité. 

Second Lit. 

i5. Nicolas de Riencourt Ecuyer, ) r ... 

c -,, , _,. „ J moururent fans alliance. 

id. Lesar de Riencourt Ecuyer , ) 

i5. Anne de Riencourt , j furent préfentes au contrat de ma- 

i5. Charlotte de Riencourt, j riage de leur fœur. 

i5. Catherine de Riencourt - de Lieuffen époufa par contrat du 3o Jan- 
vier 1662 Claude-François du Plessier Ecuyer, Seigneur d'Henneveux, 
de Ceizo &c. 

XV. DEGRÉ. 

François de Riencourt qualifié Chevalier, Seigneur d'Arleux , Premier 
Capitaine du Régiment de Créquy, demeuroit dans la Paroiffe de Boifgeolfroy, 

(a) Cette Branche qui pofféde la feigneurie de Boisgeoffroy fubfifte encore en Normandie. 

O o o o o o ij 



22 



de RIENCOURT. 



T02< 



Election d'Arqués, lorfque M. de la GallifTbnniere Intendant à Rouen, lui donna 
le ig Mars 1669 acte de la reprefentation qu'il lui a voit faite des titres juftificatifs 
de fa nobleffe. Il avoit époufé par contrat du 2 May 1664 Demoifelle Jeanne- 
Françoife Théri fille de Frédéric - François Théri S r de Paradis , du Bofquet 
& Je la Motte , Licentié en Loix , Avocat au Confeil d'Artois , & de Demoi- 
felle Jeanne des Auteux; & mourut avant le 12 Août 1700 laifïant fa femme 
veuve 6c mère des enfans qui fuivent. 

16. Charles-François de Riencourt continué la filiation. 
16. Hiacinthe de Riencourt Ecuyer vivoit le 12 Août 1700. 
16. Marie - Marguerite de Riencourt fut mariée par contrat du 10 May 
1686 avec Meffire François de S t Ouen qualifié Chevalier, Seigneur de 
Humefnil , avec lequel elle vivoit encore le 12 Août 1700 : elle mourut 
avant le 7 Août 171 3. 

16. Rose de Riencourt époufa avant le 17 Août 1700 Meffire François 
le Sénéchal qualifié Chevalier, Seigneur de l'Aumône. 

XVI. DEGRÉ. 

Charles - François de Riencourt qualifié Chevalier, Seigneur dArleux , 
fut marié par contrat du 12 Août 1700 avec Demoifelle Marie-Madeléne de 
Bezu fille unique de Meffire François de Bezu qualifié Chevalier, Seigneur 
& Baron de Frenelles & d'Ecotigny, & de Dame Marie de S T Ouen; & eut 
de cette alliance 

17. Marie - Elisabeth de Riencourt baptifée le 3o Mars 171 2, & reçue 
dans la Maifon Royale de S 1 Louis à S 1 Cyr le 19 Août 1720 en confé- 
quence des preuves de fa nobleffe. 

V11 & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roy en fes Confcils , Juge d'Armes de France. 




1029 



du RIEU, 



en R0 VERGUE , en LANG UEDOC et en AGÉNOIS. 




D'Argent à trois Fasces ondées d'Azur, & un Chefauffi d'Azur, chargé de trois Fleurs de Lys d'Or. 

LE Surnom du Rieu, de Rieu ou del Rieu , & en latin de Rivo , eft d'une 
ancienne Race du Pays de Roûergue, que les Mémoires domeitiques de 
cette Famille font remonter jufqu'au XII e Siècle ; mais comme la certitude de 
cette Defcendance n"eft établie par titres, que depuis Tan i383, on lé fixera à 
cette époque, & on ne commencera les filiations que depuis 

PREMIER DEGRÉ. 

Noble Déodat du Rieu, (& félonie dialecte du Pays) del Rieu, Seigneur 
de Caumont au Diocèfe de Rhodes, qualifié ainfi dans le teflament qu'il fit le 
8 Janvier (* ) 1 383, par lequel il voulut être enterré auprès de fes père & mère 
dans le Cimetière du Monalf ère de Bonnecombe ; par ce même acle , il fit un legs 
de 1200 livres à Aimais de la Roquette fa femme, inftitua fon héritier Pierre 
du Rieu fon fils (qui va fuivre) , lui fubftitua fuccefîivement Raymond-Thomas ck 
Gabriel du Rieu fes neveux,, enfans de Raymond du Rieu fon frère, & nomma 
M re Hugues d'Arpajon , l'un des Exécuteurs de fon teflament. 

//. DEGRÉ. 

Pierre du Rieu, Seigneur (*) de la Roquette, fut marié avec (*) Hélène 
de S 1 . Salvadour, 8c laiffa (*) entr'autres enfans 

II L DEGRÉ. 

Noble Baptiste du Rieu, Seigneur de S 1 . Salvadour, qualifié ainfi dans le 
teflament qu'il fit le 5 Juillet (*) 1453, dans lequel il nomme tous lès enfans, 
au nombre de quatre qui fuivent. Il avoit époufé (*) Jeanne Colombiere. 

4. Noble Homme Pierre du Rieu, Seigneur de S 1 . Salvadour, & Cofeigneur 
de Marmont , étoit marié avec Noble Aigline de Bar, lorfqu'il lit fon tef- 



(*) Toutes les dattes & citations défignées dans cet Article par une étoile, font énoncées dans un Procès 
verbal des preuves de la Nobleffe de Jean-Louis du Rieu, Comte du Mefnil, Capitaine-Lieutenant des Chevaux- 
légers de la Reine, Chevalier de l'Ordre Militaire de S. Louis, & Chambellan de S. A. R. Monfeiu 1 '. le Duc 
d'Orléans, certifié au mois de Février 1727 par feu Médire Charles d'IIozier, Juge d'Armes de France, comme 
étant conforme aux afles qui lui avoient été repréfentés. 



2 DU RIEU. io3o 

tament le 18 Novembre (*) 1474, par lequel il fit une fondation pour 
l'entretien de la Chapelle de Notre-Dame en l'Eglife de S 1 . Salvadour, où 
il défiroit d'être enterré auprès de fon père : il fut Auteur de la Branche des 
Seigneurs de S 1 Salvadour, qui finit en la perfonne d'Anne du Rieu , femme 
d'Antoine de Solages, Seigneur de Tholet. 

4. Jean du Rieu va fuivre. 

4. Beatrix du Rieu, femme d'Olivier de Lescure , Seigneur de Fenairols, 
fut fubftituée à les deux aînées par le teftament de fon père, à condition de 
porter le nom & les armes du Rieu. 

4. Jeanne du Rieu, fut mariée, fuivant cet acte , avec Noble Jean de 
Rabastens. 

IV. DEGRÉ. 

Noble Homme Jean du Rieu , le maria fous cette qualité, par Contrat du 
2 Juillet (*) 1462, avec Noble Sibille de Selgues, fille de Noble Barthelemi 
de Selgues , dont il eut 

V. DEGRÉ. 

Noble Antoine du Rieu, dénommé ainfi dans le Contrat de fon mariage, 
accordé le 3i Mai (a) i5oi avec Demoifelle Marguerite de Vergnes, & mort 
avant le 20 Juin (*) 1527, père de plufieurs enfans ilfus de ce mariage, dont 
entr'autres 

6. Noble Jean du Rieu qui a lahTé poftérité. 
& 



6. Antoine du Rieu ci-après. 



VI. DEGRE. 



Noble Antoine du Rieu, eft ainfi qualifié dans les articles de fon mariage 
accordés le n Juin (*) 027. avec Demoifelle Yfabeau Audouin, dont il eut 
entr'autres enfans 

7. Noble André du Rieu, vivant le 11 Décembre (*) 1 566 , avec Demoi- 
felle Baltazare de Turenne fa femme, dont il eut poltérité. 
& 
7. Jean du Rieu qui fuit. 

VIE DEGRÉ. 

Noble Jean du Rieu, Ecuyer , fut marié en fécondes noces avec Demoifelle 
Marie du Jas par Contrat du 3 Décembre (**) 1 58g, & fit fon teftament le 25 
Août (**) i5g4, dans lequel il nomme les huit enfans qu'il avoit eus de fon ma- 
riage. & entr'autres 

(a) Ce Contrat eft énoncé dans le Jugement de M. de Bézons, rendu le 12 Août 1G69, & par lequel fut main- 
tenu dans la polTeffion de fon ancienne Nobleffe, Jaques du Rieu, Sieur de Montméja & de la Barthe, arriere- 
petit-fils d'Antoine du Rieu, Auteur du Vl r degré de cet Article) & d'Yfabeau Audouin. 

) Tous les afles défignés dans cet Article par deux étoiles, font énoncés dans le Jugement de Nobleffe de 
M. de Bézons, Intendant de Bordeaux, rendu le 9 Mars 1699 en faveur de Jean & d'Henri du Rieu frères. 
Sieurs de la Chapelle & de Monrecour. 



io3i du RIEU. 3 

8. Pierre du Rieu qui continue la defcendance directe. 

& 
8. Martial du Rieu dont la Branche va être rapportée après la poftérité 
de fon frère. 

VIII. DEGRÉ. 

Pierre du Rieu, S r de Séverac & de Romaïl, Gentilhomme ordinaire de 
la Chambre du Roi, par Lettres du 14 Juillet (**) 1622, époufa par Contrat 
du 25 Septembre (**) 1629, Demoifelle Yfabeau Raineau, dont il eut pour fils 

IX. DEGRÉ. 

Noble Charles du Rieu, Ecuyer, S r de Séverac, qui de fon mariage accor- 
dé le 16 Juin (**) 164g avec Demoifelle Yfabeau de Percy-de Mondesir , 
laiffa deux enfans ci-après. 
10. Jean du Rieu va fuivre. 

10. Henry du Rieu, Ecuyer, S r de Monrecour, Capitaine dans le Régi- 
ment de Navarre, eft qualifié ainfi dans fon Contrat de mariage, accordé le 
7 Avril (**) 1694 avec D lle . Marie de Beauregard, & fut maintenu 
dans fa NoblefTe par une Ordonnance de M. de Bézons, Intendant de la 
Généralité de Bordeaux, rendue le 9 Mars (a) 1699. 

X. DEGRÉ. 

Jean du Rieu, Ecuyer, S r de la Chapelle, fut marié par Contrat du 17 Dé- 
cembre (**) 1686 avec Demoifelle Anne de Gripiere, & fut maintenu dans 
fa NoblefTe avec fon frère, par la même Ordonnance de M. de Bézons, rappor- 
tée ci-deffus. 

VIII. DEGRÉ. 

Noble Martial du Rieu, Ecuyer, S 1 ' de Maifonneuve (fils puîné de Jean du 
Rieu, Auteur du 7 e . degré de cette Généalogie, & de Demoifelle Marie du Jas) 
fut pourvu le 19 Juillet (b) i65o d'une place de l'un des cent Gentilshommes 
ordinaires de la Maifon du Roi; époufa par Contrat du 17 Février (c) i655, 
Demoifelle Jeanne de Belves; fervoit le 26 Août (d) 1671 en qualité de 
Cornette de la Compagnie du Colonel général des Dragons, & reçut le 12 
Avril (e) 1674 une Lettre d'invitation du Sieur de Boiffonnade, qui lui mar- 
quoit, qu 1 » ayant reçu ordre de Monfeigneur le Maréchal d'Albret, d'avertir tous 
» les Gentilshommes de la SénéchaulTée d'Agennois de fe tenir prêts au temps 
» qu'il avertiroit la NoblefTe pour aller défendre les Côtes de Saintonge & celles 
» de Guyenne, fur l'avis qu'il avoit reçu que les Ennemis de l'Etat dévoient faire 
» une defcente, il avoit grande confiance en fa valeur & courage, & qu'il efpé- 
» roit un grand fecours de fa part « : il mourut avant le 25 Janvier (/) 1696, 8c 
fut père de plufieurs enfans, fçavoir entr'autres, 

9. Jean du Rieu qui fuit. 
& 

9. Jean du Rieu , mort au fervice du Roi, avant ledit jour 25 Janvier (g - ) 1696. 

(a) Copie collationnée fur l'Original en iy58. (b) (c) (d) (e) Original. 

(/) (§) Prouvé par un acte du même jour, produit par Copie collationnée lur l'Original. 



4 du RIEU. io32 

IX. DEGRÉ. 

Noble Jean de Rieu, S r de Maifonneuve , né le 3i Juillet (a) i663, fervoit 
le 8 Septembre (b) 1690 en qualité de Soulieutenant des Galères du Roi, & fut 
marié le 29 Novembre (c) 1697 avec D Uc . Bonaventure de Martin, fœur de 
Noble Louis de Martin, Ecuyer, Seigneur de Maynadié, & il mourut avant le 
8 Septembre 1728, ayant eu pour enfans 
10. Louis-Ignace du Rieu qui fuit. 

10. Noble Louis-Hilaire du Rieu-de Maifonneuve, mort dans les Ifles de 
la Grenade en 1739. 
& 

10. Brigitte du Rieu-de Maifonneuve, mariée au Sieur Jean Bouyssy. 

X. DEGRÉ. 

Noble Louis-Ignace du Rieu-de Maifonneuve , Ecuyer, Seigneur de Mayna- 
dié, Lieutenant de Cavalerie dans le Régiment de la Reine -par Brevet du 4 Juil- 
let (d) 1720, époufa par Contrat du 8 Septembre (e) 1728, D lle . Marie Brunet, 
fille de Noble Pierre Brunet, Ecuyer, Sieur de Laubaréde, & de Demoifelle An- 
ne Tremblier, & fit hommage le 24 Novembre (/) 1752 à Jean-Louis de 
Gontaut , Duc de Biron , Abbé de Cadouin , à caufe des fiefs & biens nobles qu'il 
poffédoit dans f étendue de la Jurifdiction de Caftilhonés. De ion mariage, il eut 
pour enfans 

1 1 . Antoine du Rieu qui fuit. 
11. Louis du Rieu, Ecuyer. 

1 1 . Pierre du Rieu , faîne , Ecuyer. 

11. Pierre du Rieu-de Maifonneuve, né le 27 Janvier (g) 1 75 1 . 

1 1 . Marie du Rieu. 

11. Elisabeth du Rieu. 

& 
1 1 . Anne du Rieu. 

XI. DEGRÉ. 

Noble Antoine du Rieu, Ecuyer, Seigneur de Maynadié, Lieutenant dans 
le Régiment de Vermandois, naquit le 11 Février (h) 1734, 8c fut marié 
par Articles accordés fous feings privés le 7 Mars (1) 1754 avec Demoifelle 
Marie Jeudy-de Grisac, fille de Noble Marie-Guillaume Jeudy, Ecuyer, Sei- 
gneur de Grifac, Capitaine de Grenadiers dans le Régiment de Blézois, Infante- 
rie, Chevalier de fOrdre Militaire de S 1 Louis, & de Dame Marie de Souchet- 
de Ladourville : De ce mariage, il a pour fille 

XII. DEGRÉ. 

Marie du Rieu-de Maynadié, née le 14 Décembre (k) 1756. 

(a) Extrait baptiftére délivre en forme. yb ) Original. (c) Extrait de mariage délivré en forme. 

(d) Original. (e) Expédition délivrée en forme. (/) Original. 

g (h) Extrait baptiftére délivré en forme. (;') Original. (k) Extrait baptiftére délivré en forme. 

Vu & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roy en f es Confeils, Juge d'Armes de France. 




ro33 



de RIQUÉTY 



Marquis de Mirabeau, de Sauvebœuf & de Biran , Comtes 
de Beaumont , Barons de Pierrebuffiére , &c. 

en PROVENCE et a PARIS. 




D'Azur à une Bande d'Or accompagnée en chef d'une demie Fleur de lis fleuronnée 
de même , & en pointe de trois Rofes d'argent pofées en or le (a). 

AVant que d'entrer dans le détail de la généalogie du Marquis de Mirabeau, 
le Juge d'Armes a cru nécefTaire d'approfondir par des certitudes à l'a- 
bry de toute critique, la vérité d'un fait exprimé dans une enquête faite juridi- 
quement le 12 Novembre i58q fur l'ancienneté de la nobleïTe de Jean de 
Riquéty Ecuyer, Seigneur de Mirabeau, auteur du vin degré : cette enquête 
qui la conftate 8: par les dépositions 8c par les titres y énoncés, porte expreflé- 
ment que les auteurs étoient venus d'Italie & s'étoient réfugiés dans la ville de 
Seyne où ils avoient fait plufieurs fondations. On adopte d'ordinaire trop légè- 
rement des origines étrangères pour donner plus de luftre aux familles qui n'en 
ont que de très-communes dans leur propre berceau , et c'eft ce qui a déterminé 
le Juge d'Armes à faire faire des recherches à Florence pour ne point annoncer 
fans preuves ce que contient l'enquête que l'on vient de citer & dont on parlera 
ci-après plus amplement avec le langage des titres mêmes. 

On rapporte pour la preuve des premiers dégrés de l'article dont il eft queftion , 
trois acles revêtus de toutes les formalités juridiques 8c collationnés fur les origi- 
naux dépofés dans les archives publiques du palais de la ville de Florence, lefquels 
acles apprennent que le 4 des Kalendes d'Avril 1252, il fut fait un traité entre 
le Seigneur Ubert de Mandello Podeftat de ladite ville , les Seigneurs Rembot- 
tus de Rande & Ulivérius Chevaliers & autres habitans de Florence d'une part , 
& le Seigneur Bonavie de PafTignano Juge-Syndic de la Commune d'autre part, 
à l'occafion de certains dédommagemens qui auroient pu être répétés contre 
ledit Hubert en fa qualité de Podeftat; 8c dans le nombre de ceux qui caution- 
nèrent ce traité, eft nommé Ugolinus Jilius Domini Atfi; que l'an 1267 & 
le 12 Décembre 1268, il fut prononcé des décrets pour expulfer 8c bannir 
des états de Florence ceux qui étoient foupçonnés de tenir encore de la faction 
des Gibellins contre celle des Guelfes, 8c que dans l'état qui en fut drclfé, 
font compris le Seigneur A\\o Arrighetty, Lapus , Ghettus, Gianni & Ugolinus 

(a) Voyez fur l'ancienneté de ces armoiries les deux Enquêtes de l'an i58.f citées par extrait, pages 7 & 8 
de cet article. 



Regijire cinquième. 



,. v y p (> 



2 DE RIQUÉTY. io3 4 

frères, fes enfans, ainli que Gherdus & Ugolinus frères, enfans à" Arrighetty, 
J-yitccius filins Gherardi Arrighetty, Bdrtolus nepos Domini A^i , & tous ceux 
qui en étoient procréés, omnes mafculi defcéhdentes ex eis. 

De ces trois actes communiqués & vérifiés en outre fur les lieux par l'Abbé Oc- 
tavien de Buonaccorfi 8c par le Père Soldani Bénédictin de la Congrégation de 
S 1 Jean, ces deux favans hommes concluent qu'il n'y a aucun doute qi\A{{ticcius 
Arrighetty mort fur la fin du treizième fiécle , expulfé de fa patrie avec fa poftérité, 
ne foit le père de Pierre Arrighetty dit depuis Riquéty mort vers le milieu du 
quatorzième fiécle dans la ville de Seyne en Provence où il s'étoit réfugié. 

On commencera donc les dégrés de cet article depuis fayeul de ce Pierre 
Arrighetty dit depuis Riquéty établi fous ce nom en Provence. 

I er & II e . DEGRÉS. 

Azzuccius Arrighetty. fils de Ghérard Arrighetty, fut profcrit & banni 
de la ville de Florence pour avoir fuivi la faction des Gibellins, ainfi qu'il ert rap- 
porté dans les actes cités ci-deffus, & fuivant le fentiment dufieur Abbé de Buon- 
accorfi & du Père Soldani Bénédictin, dont on vient de parler, il fut père de 

3. Pierre Arrighetty dit depuis Riquéty qui fuit. 

III. DEGRÉ. 

Noble Pierre Riquéty (a) Premier Conful de la ville de Seyne en Pro- 
vence (b), qualifié dans plulieurs actes Nobilis et Dominus Petms Riqneti (c), 
ayant été forcé de quitter fa patrie ainti que fon père & ceux de fa famille, vint 
fe réfugier en Provence, & choifit pour fon domicile (d) la ville de Seyne où 
il fonda avant le I er Janvier (e) 1 353 un hôpital fous le titre du S 1 Efprit, 
& où il fut élu Conful avec Pierre Pellilfier & Bertrand Bernard le 26 Janvier 
(/) i3q6 : le Roi Robert Comte de Provence le fit (g) Capitaine & Châ- 
telain de ladite ville après lui avoir donné (h) auparavant divers autres em- 
plois, & il eft nommé dans le teifament que fit Antoine Riquéty fon fils le 

5 Mars (z) 141 1, par lequel entr'autres difpofitions celui-ci fit un legs de i5o 
florins audit hôpital fondé par fon père qu'il nomme nobilem Petrum Riqneti mi- 
litent , fuit m patrem . . . ville Sedene quondam prefectum. Pierre Riquéty que l'on 
trouve encore qualifié dans un acte du 25 Avril ( k) fuivant nobilis Pétri Riqneti 
militis , prefeâi turris Sedene , fut inhumé (/) dans l'églife de l'hôpital de la ville 
de Seyne qu'il avoit fondé; dans l'enquête de l'an 1584, déjà citée ci-devant ,, 
le Juge Royal de la ville de Seyne devant qui elle fe fit , dépofa avoir vu le por- 
trait dudit Pierre Riquéty habilité de habita fompteux de colleur aurange, tout 
droicl, tenent au-devant de luy une efpéela main droiclefur le pomeu et la gauche fur 
la pognée , ce qui fut attefié encore à peu près dans les mêmes termes par d'autres 
témoins nommés dans ladite enquête du 12 Novembre 1584, & dont on a cité à 
la page 7 de cet article quelques dépofitions qui ont paru les plus intéreffantes; & 
ledit Juge s'étant enquis de plufieurs de ces témoins quelle étoit la représentation 
de ladite effigie, ceux-ci attefterent unanimement avoir oui dire à leurs ancêtres 

6 de père & fils que ladicle figure ejl 'oit celle du d ici feu N. Pierre Riqttet lequel 
efloit y feu de N. race &c. 

(a) Ce nom fe trouve aufïï quelquefois écrit dans les titres Ricquet , Ricqueti , Riquet, Riqneti & Riquetty. 

(b) (c) (d) (e) (/) Prouvé par l'enquête du 12 Novembre 1584 citée par extrait à la page 7 de cet article. 
(g) (h) Etat de la Provence dans la nohlelTe par l'Abbé Robert, art. de Riquéty. 

(i) Voyez la note/ de la page fuivante. (k) Expédition délivrée fur l'original vers l'an 1660 par 

Antoine Martin notaire royal du lieu du Brufquet, comme propriétaire de partie des écritures de M e Jean 
Roche notaire royal de la ville de Digne qui avoit reçu l'acte. (/) Voyez la notte b de cette page. 



io35 DE RIQUÉTY. 



IV. DEGRÉ. 

Noble Antoine Riquéty Docteur en Droits, prit le parti de la robe où il 
ne réufïit pas avec moins de fuccès que fon père dans la profelïion des armes, 
& fut fuccefïivement Juge des Cours Royalles du Palais de la Ville de Marleil- 
le & des Villes de Tarafcon & de Digne ; il paroît fous la qualification latine 
de nobilis et circumfpeâti viri Domini Anthonii Riqueti Jurisperiti, Judicis Curiœ 
Regiœ Palacii Civitatis MdJJïliœ , dans une vente paffée devant lui en fa qua- 
lité de Juge le dernier Octobre (a) i3o6, 8c fit fon teftament le 21 Oc- 
tobre (b) i3g8; on le trouve encore qualifié nobili & circonfpedo viro Do- 
mino Anthonio Riqueti Jurifperito, Judice Curiœ Regiœ Tarafconis , &c. dans 
un acte du 7 Décembre (c) de la même année, par lequel il déclara avoir 
vu des lettres du Roy Robert Comte de Provence, datées du 23 Avril i320, 
fuivant lefquelles Magnifique & Puiffant Homme Bérenger de Pontevés 
Seigneur de Chàteaurenard, fut commis pour veiller à la conftruciion d'un 
paffage fur la Durance., qui réunit le territoire de la cité d'Avignon avec 
celui de Chàteaurenard, & dans un acte du 5 Février (d) 1410 pafle au 
nom de Magnifique & Puiffant Homme Peyret de Glandevés Seigneur d'Entre- 
vaux, il paroît fous les qualifications fuivantes : nobili et circumfpedo viro Domino 
Anthonio Riqueti Jurifperito, Judice Curiarum Regiarum Civitatis Digne &c; Il 
eft encore nommé nobilis Domini Anthonii Riqueti Juirisperiti, Judicis Curie Ré- 
gie Civitatis Dignenfis dans un autre acte du 26 Avril (e) 141 1, & par fon tef- 
tament dont il a déjà été parlé, il ordonna qu'après fa mort on portât fon corps 
dans l'églife de S te Marie de Riez. Il en fit un fécond le 5 Mars (/) 141 1 , 
par lequel il voulut être enterré dans féglife des frères mineurs de la Ville de 
Digne ; il paroît par ce teftament qu'il avoit alors pour femme Noble Margue- 
rite de BERRE à laquelle il donna l'ulùfruit de la baftide qu'il poffédoit au lieu 
de S 1 Vincent, dans le territoire de la Ville de Seyne : Catherine (g) fa i cre fem- 
me avoit fait fon teftament le 21 Octobre (h) i3g8 où elle eft ainfi nommée : 
Ego Catharina uxor nobilis viri Domini Anthonii Riqueti Jurifpcriti de Regio : 
par cet acte elle voulut être enterrée dans Féglife des frères mineurs de Riez : 
elle eut dudit Antoine Riquéty quatre enfans qui fuivent. 

5. Yvon Riquéty dont la poftérité (fuivant l'Abbé Robert en fon état de la 
noblefîe de Provence) fe termina en la perfonne de Béatrice Riquéty 
femme de Sparron de BRAS Seigneur de S 1 Julien d'Affe , duquel 
mariage naquit Dauphine de Bras Dame dudit lieu 8c en partie de Riez, 
mariée dans la Maifon de Fabry, d'où font iffus les Marquis de Rians. 
5. Jaques Riquéty continué la delcendance. 

5. Catherine Riquéty étoit morte lors du teftament de fes père 8c mère. 
5 Antoinette Riquéty eft nommée dans le teftament de fon père : on 
ignore fa deftinée. 

V. DEGRÉ. 

Noble Jaques Riquéty Cofeigneur de Riez en Provence, acquit par acte 

(a) Expédition délivrée vers Fan i65o par Jean Féris notaire royal héréditaire à Marfeillc, propriétaire 
des écritures de M c Guillaume Barbani notaire de cette \ ille qui avoit paffé l'aéle. (Z>) Cet acte eft rappor- 

té en latin dans un nobiliaire manufcrit de la Provence, confervé dans la bibliothèque du Juge d'Armes de France. 

(c) Copie collationnée vers l'an 1640 fur une autre copie qui avoil été vidimée fur l'original en 1 398. 

\d) (e) Original. (/) Expédition délivrée vers l'an [65o par Antoine Martin notaire royal du lieu 

du Brulquet, comme propriétaire en partie des écritures de feu M" Jean Roche notaire royal de la ville de Digne 
qui avoit paûe l'aétc. (g) Suivant l'Abbé Robert dans l'on état de la nobleffe de Provence, elle étoit de 

la Maifon de Cadenet. (h) Voyez la note b de cette page. 

P p p |. p p ij 



4 de RIQUÉTY. -36 

du i er Février (a) 141 2 de Noble, Magnifique 8c Puiffant Homme Bertrand 
de Vintimille Seigneur de S te Croix & de Turriez, la Coieigneurie de la Ville 
de Riez, & avoit été marié avant le 5 Mars (b) 141 1 avec Noble Anne de 
FORLIVIO laquelle fuivant un ancien mémoire de famille étoit fille de 
François de Forlivio Sg r des Dourbes : on lui connoît deux enfans qui fuivent. 
6. Antoine Riquéty continué la defcendance. 

6. Noble Bertrand Riquéty mourut avant le 19 Janvier (c) i5o8, & fut 
père de plufieurs enfans qui fuivent. 
7. Jaques Riquéty ne vivoit plus en i5o8. 

7. Noble Honoré Riquéty Cofeigneur des Siéyes, né vers fan (d) 1474, 
eft dit ilfu de noble race dans la 2 de enquête rapportée fur le degré 
de Jean Riquéty fon coufin ; il fit un échange le 5 y bre (e) i522 
avec Vénérable & Noble Lagier de Varadier Chanoine de f églife de 
Nôtre-Dame du Bourg de la Ville de Digne, & reçut le 27 Février (/) 
1529 fhommage d'Antoine Nicolai pour plufieurs héritages mouvans de 
fon Château de Siéyes; il fut nommé exécuteur du teifament d'Antoine 
Riquéty fon oncle, & partagea le 11 Février (g) i5o8 avec Giraud 
Riquéty fon frère les biens qui leur étoient échus par la mort de leur père ; 
Jeannette fa i ere femme, nommée ainfi dans cet acte fans furnom , ne 
vivoit plus alors, peu de temps après il époufa en 2''" noces Noble 
Philippe FARELLE avec laquelle il vivoit encore le 16 Avril (h) 
i53i, date de la réception de leur fils 

8. Noble Claude Riquéty (nobilis juvenis Claudius Riqueti) en qua- 
lité de Religieux dans le Monaliere de S 1 Victor de Marleille. 
7. Noble Giraud Riquéty Cofeigneur d'Aiglun (*), eft connu par la 
2 de enquête de fan 1584 dont on a déjà parlé ci-deffus, & dans la- 
quelle il eft dit qu'il étoit iffu de noble race. 
7. Catherine Riquéty mourut avant le 19 Janvier (z) i5o8. 
7. Damisiane Riquéty qualifiée noble, étoit alors veuve d'Antoine de 
LAURENT (Laurencii). 

VI. DEGRÉ. 

Noble Antoine Riquéty prenoit la qualité de Cofeigneur de la Ville de 
Rie^ lorfquil époufa par contrat du 17 Janvier (k) 145 1 Demoifelle Cathe- 
rine LAUTHOYN alias LANTHOYN, fille de Noble Pierre Lauthoyn 
Chevalier, Cofeigneur de Thoard, & de Noble DoJJblinc fa femme. Catherine 
Lauthoyn fit fon telrament le 18 Octobre (/) 1482, par lequel elle voulut 

(a) Copie collationnée vers l'an iySo par un notaire royal de la Comté de Beaumont en Provence fur une co- 
pie en forme dépotée dans les archives du marquifat de Mirabeau en Provence : cet acte eft énoncé de plus dans 
le Jugement de maintenue de nobleffe de M. de Bezons Intendant de Languedoc de l'an 1670, rendu en faveur 
de cette famille, (b) Prouvé parle fécond teftamentde fon père, (c) Prouvé par un acte original du même jour. 

(d) Dans un nobiliaire manuferit de la Provence, confervé dans le cabinet du Juge d'Armes, eft rapporté le 
procès- verbal des preuves de la noblelfe de François Safalin fils d'Antoine Safalin Seigneur de Vachères, fait 
l'an 1 5.S4 à l'occafion de fa réception dans l'ordre de Malthe, & dans lequel Honoré Riquéty , qui fut un des dé- 
pofans, le dit âgé de 80 ans : fuivant cette déclaration il devoit être né vers l'an 1474. (e) Expédition dé- 

livrée en 1577. (/; Expédition délivrée en 1676. (g) Original. (h) Expédition délivrée en 1676. 
i Prouvé par un acte original du même jour. 

k Expédition délivrée vers l'an i65o par un notaire royal de Digne, propriétaire des écritures de M<- Jean 
Filiol , notaire de cette ville, qui avoit paffé l'acte : cet acte eft encore énoncé dans le Jugement de maintenue de 
nobleffe de l'an 1670 cité à la note a de cette page. (/) Copie collationnée vers l'an 1640 fur une expédition : 
cet acte eft énoncé déplus dans l'ordonnance de maintenue de nobleffe de l'an 1070 cité à la note précédente. 

A peu près dans ce temps l'on trouve un NobleGilles deMeynier Sg>' d'Aiglim. qui de fon mariage avec No- 
ble Jeanne de Riquet, (du chef de laquelle il avoit eu vraifcmblablement cette terre eut une fille appellée D" c Ca- 
therine de Meynier laquelle fut mariée par contrat du 1 3 Sepbre x 567 avec Balta^ar de Roux-d' Alaric Sg r des Siéyes. 



io:>7 



de RIQUÉTY. 



être enterrée dans l'églife de Notre-Dame de Bethléem du lieu de Thoard, 
Diocèfe de Digne , auprès du tombeau de fon père , inftitua fes héritiers Honoré, 
Pierre, Jean & Reynier les enfans, & nomma pour fes exécuteurs teftamen- 
taires Noble Homme Jean Lauthoyn fon frère & Bertrand Riquéty lbn coufin; 
& ledit Antoine fon mari fit le lien le dernier jour de Juin {a) i5o8, auquel 
fut préfent Noble Hugon Nadal Cofeigneur de Beauvoir, & ordonna fa fépul- 
ture dans Téglife des frères mineurs de la Ville de Digne ; il en nomma exécu- 
teur Noble Honoré Riquéty, de Digne, fon neveu , & mourut ainli que fa fem- 
me avant le 14 Septemb. (b) 1 5 12 ayant eu de fon mariage les enfans qui fuivent. 
7. Honoré Riquéty continué la defcendance. 

7. Noble Pierre Riquéty eft connu par la 2 de enquête rapportée fur le degré 
de Jean de Riquéty fon neveu , dans laquelle il eft dit que lui & Jean Ri- 
quéty fon frère Cofeigneur des Siéyes étoient iffus de noble race. 
7. Noble Jean Riquéty Cofeigneur des Siéyes, époufa par contrat du 23 
Juin (c) 1498 Noble Louife ROUX fille de Noble * Circonfpetfe 
Perfonne Melïire Pierre Roux Jurifconfulte de la Ville de Mouffiers 
{nobilis et circumfpedi viri Domini Pétri Ruffi Jurifperiti Ville Mojîe- 
riarum &c.) h 6? Andrinette fa femme; dans cet aéle il eft nommé 
nobilis Johannes Riqueti , & il eft dit » fils de noble Antoine » filium 
nobilis Anthonii... Civitatis Digne. 
7. Noble Reynier Riquéty étant fur le point de faire un voyage fur mer 
pour vifiter les lieux faints, fit fon teftament le 10 Février (d) 1527 
par lequel il voulut être enterré dans l'églife des frères mineurs de la 
Ville de Digne , & déclara que de fon mariage avec Noble Marguerite 
ROUX, il avoit eu pour enfans Nobles Nicolas 8c Barthélémy Riquéty 
& Noble Douce Riquéty : Ce Reynier Riquéty qui eft nommé dans cet 
acle nobilis Reynerius Riqueti habitator Civitatis Digne, filins condam 
nobilis Anthonii Riqueti et Catherine Lanthoine conjugum , a formé la 
branche des Comtes de Caraman dont on ne rapportera point la filia- 
tion, les titres n'en ayant pas été produits. 
7. Françoise Riquéty fut mariée avant le dernier jour de Juin (e) 1D08 

avec Claude de BRIANSON demeurant à Digne. 
7. Jeanne Riquéty vivoit fans alliance lors du Teftament de fes père & 

mère. 
7. Urbaine Riquéty vivoit aufïi fans alliance lors du teftament de fa 
mère. 

VII. DEGRÉ. 

Noble Honoré Riquéty Cofeigneur de la Ville de Riez & des Siéyes, doit 
être celui de cette famille nommé dans fhiftoire de Marfeille par M. de Gaufridi, 
comme l'un de ceux qui fe diftinguerent le plus à la défenfede cette ville, lorfqu'elle 
fut alfiégée par le Connétable de Bourbon Tan 1524. Son teftament daté du 14 Sep- 
tembre (/) i5i2 porte qu'il vouloit être enterré dans l'églife des frères de l'ob- 
fervance de la Ville de Marfeille & dans le tombeau de feu fon fils; par cet acle il 
inftitua fon héritière en tous fes biens Catherine VENELLE fa femme. Il époufa en 

(a) Original. (b) Prouvé par le tellament d'Honoré Riquéty fon fils aîné. (c) Original. 

(d) Expédition délivrée fur l'original le i5 Février 1676 par Guillaume Rampai notaire royal héréditaire 1 
Marfeille, comme propriétaire de partie des écritures de M Gafpard de Citrani notaire royal de ladite ville qui 
avoit reçu l'acle : cet acle elt énoncé de plus dans un Jugement de maintenue de noblefie rendu en fa\ eur de cette 
famille le 20 Janvier 1670 par M. de Bezons Intendant de Languedoc, (e) Prouvé par le teftament de fon père. 

(/) Expédition délivrée vers l'an i65o par Mathieu Ponchin notaire royal de Marfeille, propriétaire des écri- 
tures de Guillaume Ollivari notaire de cette ville, qui avoit paffé l'acle. 



6 de RIQUÉTY. io38 

2 des noces par contrat du 4 Juillet (a) i5i5 Demoifelle Jeanne (b) TILHERE 
(c) veine de Difcret Homme Bertrand Perrel , & fille de Mefïire Pierre Tilhére 
Docteur 8c Citoyen de la Ville de Digne, & d' Automne fa femme; fit hommage 
au Rov François I er de la terre de Riez le 27 Octobre (d ) i5'23, & de la moitié 
de la feigneurie du lieu des Siéyes près de Digne le 27 Novembre (e) fuivant, 
^v mourut ainfi que la dernière femme avant le 23 Novembre (_/) i56q, après 
avoir fait un codicille le 12 Octobre 1541 8c un autre teftament le 20 Août 
(g) précédent, par lequel il ordonna qu'après fa mort on portât fon corps dans 
ladite églife des frères de l'obfervance de Marfeille, 8c en la même tombe de 
Catherine Venelle fa i erc femme dont il eut un fils ou une fille dont on ignore 
la deftinée; de lbn fécond mariage naquirent les 2 enfans qui fuivent. 

8. Jean de Riquéty Seigneur de Mirabeau continue la defcendance. 

8. Noble Louise de Riquéty eft nommée dans le teftament de fon père de fan 
1 541 , par lequel il lui fit don de 2000 florins, payables en partie le jour 
de fon mariage : on ignore quelle fut fa deftinée. 

VIII, DEGRÉ. 

Noble Jean de Riquéty Ecuyer, Seigneur de Mirabeau , de Beaumont 8c de 
Neigreaux, fut nommé par le Confeil de la Ville de Marfeille le 12 Octobre {h) 
1 553 pour en arrêter les comptes des Tréforiers, conjointement avec Blaile de 
Auria, Cofme de Monteaux, 8c Pierre Blanc » comme étant anciens gens de bien & 
» notables perfonnes « , 8c ayant été élu Premier Conful de ladite ville le 28 Octo- 
bre [i) 1 562 , dans un temps où ces places n'étoient données qu'à la nobleffe la 
plus diftinguée, il rendit en cette qualité des fervices fignalés à fa patrie 8c au 
Roy Charles IX. pendant les premiers troubles de la Religion, parla réliftance 
vigoureufe qu'il fit avec tout le zélé d'un bon citoyen aux entreprifes que les 
huguenots firent en ce temps-là fur cette même ville , ayant eu même à ce lujet 
avec le Grand Prieur d'Angoulème pour lors Gouverneur de Provence, diverfes 
conférences, ainfi que dans d'autres occaiions qui étoient encore d'une extrême 
conféquence au bien de l'état; les Religionaires ayant voulu furprendre Marfeille, 
Jean de Riquéty fit une vive fortie fur eux 8c les battit (k); il envoya (/) 
3oo hommes de pied au Comte de Sommerive qui marchoit contre ces héré- 
tiques, 8c le Capitaine Mauvans l'un des chefs de cette fecte, ayant voulu 
s'en venger, 8c s'étant trouvé pour lors à Seyne, fit ruiner (m) l'hôpital de 
cette ville , 8c mettre en pièces la figure de Pierre Riquéty fon quatrième ayeul 
que l'on voyoit encore fur fon tombeau , pour en abolir la mémoire ; il fe- 
courut encore la Ville de Marfeille de fes propres deniers pour la garantir de 
la famine dont elle étoit menacée (n), 8c donna en plulieurs autres occafions 
des marques de lbn attachement fincere à fa patrie, ainfi que le Roy le dit lui - 

a Expédition délivrée vers l'an i65o par Pierre Rampai notaire royal de Marfeille, propriétaire des écritures 
de feu M e Guillaume Ollivari notaire de cette ville, qui avoit palTé l'acte : cet acte eft encore énoncé dans le pro- 
cès-verbal de Malthe de noble Léon d'Albertas, arriére petit-fils dudit Honoré Riquéty auteur du VII. degré, en 
date du 20 Mai 1G17 : dans ce procès- verbal Jeanne Tilhere y eft nommée Jeanne de la Tellerie. (b) Dans le tef- 
tament d'Honoré Riquéty de l'an 1 54 1 , fa féconde femme eft toujours nommée Jeanne Ricquete ; mais c'eft du nom 
de fon mari, car elle s'appelloit Tilhére. (c ) Ce nom eft écrit dans plufieurs aétes Tilliére : l'Abbé Robert dans 
fon hiftoire de la nobleffe de Provence, fe trompe à l'occafion de cette alliance; il la nomme le Tellier, & dit 
qu'elle étoit fille de » noble Antoine le Tellier Seigneur de la Garde « : l'acte du 4 Juillet i5i5 rapporté fur le 
degré d'Honoré Riquéty, la dit expreffément << fille de Pierre Tilhére. » (d) Cet aéte eft énoncé dans le 

Jugement de maintenue de noblelfe rendu par M. de Bezons Intendant de Languedoc en 1670 en faveur de cette 
famille, (e) Cet acte eft énoncé dans le procès-verbal de Malthe du 20 Mai 161 7 cité à la note a de cette page. 

(/) Prouvé par un acte du même jour, produil par expédition délivrée en forme, (g) Original, {h) Expédition dé* 
li\ rée en 1 667. ( i ) Cette date elt énoncée dans l'acte de décharge du pavement des droits de b rancs-fiefs, qui lui fut ac- 
cordé en laveur de l'on ancienne nobleffe le 17 Décembre 1.S84. (k) (l) (m) (n) Etat de la Provence dans fa no- 
bleffe , article de Riquéty. 



,o3 9 de RIQUÉTY. 7 

même dans des Lettres du 8 Octobre (a) 1 5 7 1 ; il avoit acheté dès le 25 Avril 
(b) de Tannée précédente de Gafpard de Glandevés , Seigneur de Faulcon 
Chevalier de TOrdre du Roi, moyénant la fomme de 21000 écus valant 48 
fols pièce, la Terre & Seigneurie de Mirabeau en Provence, avec Jurifdiclion 
haute, moyenne 8c baffe, & par Lettres du g Juin (c) de la même année, le 
Roi Charles IX. lui avoit fait don de tous les droits qui lui appartenoient 
fur cette Seigneurie, pour raifon de cette acquifition ; il en rendit hommage 
à ce Prince le 14 Février (ci) 1572; elt qualifié Noble Jean Riquéty , Sieur de 
Mirabel, Capitaine, dans le contrat de mariage de Noble Pierre d'Holtager, 
Ecuyer, accordé le 24 Janvier (e) i5j4 avec Demoifelle Ifabeau Vento-des 
Pennes; & s'étant trouvé depuis dans la nécefïité de juftifier fon ancienne 
Nobleffe, il fit faire deux Enquêtes, Tune du 12 Novembre (f) 1584 devant 
Antoine Silve, Licentié en Droits & Juge Royal de la Ville de Seyne, & l'au- 
tre du 16 du même mois (g) devant Guillaume de Faulcon, Sieur de Sainte 
Marguerite, Docteur en Droits, Conleiller du Roi, Lieutenant en chef pour 
Sa Majefté aux Appellations, Première Infiance Si SubmifTions, Juge Royal 
de la Ville de Digne & Commiffaire député par les Commiffaires délégués au 
fait des Francs-Fiefs & nouveaux Acquêts du Pays de Provence : on va donner, 
en faveur de leur ancienneté, un extrait de la dépofition de plufieurs témoins, 
& Ton ne changera rien au ftile. 

PREMIÈRE ENQUESTE. 

» Noble A MBROISE Laugier, Premier Conful de la Ville de Seyne, é âgé de quarante fix ans, pojfédant en 
» biens., deux mil ef eus., a diâ avoir ouy dire fouvant aux antiens de cejle Ville., que de perfonnes appellées Ri- 
<> quet) venus de Itellie ont habité en cejle Ville., a veu et leu certains aâes entre lesdocumensde la Ville de Seyne 
" auxquels un certain Pierre Kiquet ejl appelle en me/me terme en Latin Nobilis et Dominus Petrus Riqueti.. a 
» diâ que le comun bruit., ejl en cejle Ville. . que un Pierre Riquet a fondé ÏHoJpital de la préfent Ville., et mef- 
« mes... avoir veu à la porte du diâ Hofpital certaines Armoiries rellevées en plajlre au dejfus de la dite Porte.. 
» le/quelles eftoient en un Efcujfony ayant une barre que le traverjjbit obliquement, au de/fus de laquelle y avoit 
» une demye fleur de lis de laquelle fortoit certaine autre fleur, et au dejfoubj de la diâe barre y avoit trois petites 
» bojjes aiant apparance d'eftre trois roçes, le/quelles Armoiries on difoit que efloientdu diâ feu N. Pierre Riquet.. 
» le/quelles., l'an feptante quatrey efloient enquores... a diâ que durant la guerre des trobles.A'anfeptante qua- 
» tre.. environ le mois de Aoujl furent brullés quelques vieux aâes.. que eftoient.. dans la mai/on du diâ Hofpi- 
» tal.. et environ le diâ temps furent auffi abatues les Armoiries que efloient au dejfus la porte du diâ Hofpital.. &c. 

» AI e Pierre Tyrani (*) Notaire Royal de la Ville de Seyne, éagé de cinquante neuf ans pojjédant en biens 
» le valhanl de mil efeus, I dépoia à peu près comme le témoin précédent; il ajoute feulement que ) » les Àr- 
» moiries eftoient en un Efcujjonfaiâ de plajlre tenues par un Ange. .. &c. 

» M e Léon Garcin , Marchant de la préfent Ville de Seyne, éagé de cinquante cinq ans, pojfédant en biens 
» le valhant de mil ejeus. . . a diâ javoir que en lapréjente Ville de Seyne ont quelquesfois habité de perjonna- 
» ges. .furnommés Piquet, , et entre autres un nommé Petrus Riqueti, lequel a efté Premier Conful. . . a diâ 
» que le diâ Pierre Riquet a fondé. . . l 'Hofpital de la préfente Ville. . . que. . . au devant du diâ Hofpital a 
» l'entrée du cimentiére joignant le Tample ,y a unfépulcre rellevé. . . où le diâ Pierre Riquet... a eftéemfep- 
» velli , comme il a ouy dire à fou feu père. . . i\c. 

» Mejjire Jean Barles, Prebtrc du diâ Seyne, éagé de huiâante cinq ans , po[]édant en biens le valhant de 
» mil ejeus... a diâ javoir que certaine race de gens furnommé-; Riquet^, vindrent de Itellye habiter en la pré- 
» faute Ville de Seyne , et que ilj eftoient Nobles et pour tel- tenus . et que depuis ilj allèrent habiter à Digne et 
« qu'ils tenoientlaSeignoriedesSiéyes,cequ'ildiâ favoir pour l'avoir ainft ouy dire à beaucoup de gens antiens... !kc. 

» François Maiéne... de lapréjente Ville, éagé de cinquante ans, pojfédant eu biens cent ejeus. . . a diâ 
» avoir veu entre les deux portes de l'Hojpital de lapréjente Ville et au dejfus d'icelles un effigie et portraiâ de 
» un homme abilhé magnifiquement de colleur aurangée et tout droiâ tenent une e/'pée entre fes deux mains, qu'on 
» diâ communément ejtre le portraiâ du Fondateur du diâ Hofpital. 

(a) (b) Original, (c) Copie collationnée fur l'original en 1641. d Original. 

( e ) Titres d'Hoftager. /' i g l ( >riginal. 

(*) Ce nom elt écrit Thiran dans une Enquête du même jour produite par copie non fignée, mais du temps. 



8 de RIQUÉTY. 



1040 



SECONDE ENQUESTE. 

» . . L'an mil cinq cens quatre vingtj quatre et le fepefme jour du moys de Novembre au Lieu de Thoard, 
dans la Mejrfon et Château de Loys de Bachis , Sieur de Saiuâ EJiienne, et en partie dudiâ Thoard . par 
devant Nous dit Lieutenant et Comifjere, ejlably en perfonne le diâ Sieur de Saind EJiienne, éagé de /ép- 
iante ans ou environ, pojfédant en biens quatre mil efcus... a diâ que Demoijelle Marguerite de Glande- 
vés . filhe à feu Anthoine , Sieur de Cujes , et femme du. . Sieur de Mirabeau, ejl filhe d'une confine ger- 
maine de la feue femme de luy deppofant. . . que entre aultres qu'il a cogneus des plus antiens de la race des 
Ricquet; en ces quartiers de montagnes, mefmes en la Ville de Digne et au Lieu de Villeneufve les ManoaJ- 
que, il a veu et cogneu (*) Riquet. . . Confeigneur du Lieu des Siéyes. . . et au dit Villeneufve Honoré Ri- 
quet. . UJquel; cjloient tenus et réputés cyfcheus de noble race pourtans le nom de Noble , et mefmes ung An- 
thoine Riquet du diâ Digne, lequel ayant acquis plufieurs propriétés au préfent Lieu de Thoard patfant 
aâede recognoyfjance à feu Thadier de Bachis . père de luy qui dépoje Joub; la direâe duquel les dictes pro- 
priétés ejloint mouvantes , il exprima fa qualyté de Noble au diâ contraâ , comme il nous à faiâ voyr par l'ex- 
traiâ d'icelluy prins et receu par feu AT' Hugues Boniface, Notaire... en l'année mil quatre cens oâante prins 
à la Nativité No/he Seigneur, et le dix liuiâieme jour du moys de Mars, comme ejloint tenus et réputés 
les autres Ricquet; defquel\ le diâ deffandeur ejl eyfcheu extraiâ; de noble race, ce quilfçaytpour avoyr cong- 
neu lesfurnomés... a diâ que la meyfon de Lauthoins de laquelle ejloit eyjcheue la femme du diâ Anthoine 
Riquet avoyt plujieurs direâes et parties de la Jurijdiâion au préjent Lieu de Thoard , et a veu et congneu plu- 
fieurs dej'dits Lauthoins, mefmes Jehan, Bernard et Angellin décédés, lefquel; ejloint tenus pour Nobles vivans 
noblement , ce qu'il fçaiâ pour l'avoyr veu... ikc. 

» Du diâ jour au diâ Lieu de Thoard dans la meyjon de Jacques Lambert, Baille ordinaire du diâ Lieu par - 
» devant Nous diâ Lieutenentet Comiffére ejlably en perfonne Charles de Trognon, Confeigneur du diâ Thoard, 
» éagé de Jeptante liuiâ ans, pojfédant en biens deux mil cjcus... a diâ qu'il a cogneu... Honoré Riquet , Con- 
xjeigneur du lieu des Siéyes. . .faifant. . . ejlat de Noble/fe vivant noblement, originére du diâ Digne, lefquel; 
» Ricquet; et autres leurs prédéceffeurs ejloint extraiâs de noble rajfe... ce qu'il fçayt pour avoyr cogneu lesfur- 
» només etouy dire lefurplus à ung Noble Manuel Agnel, jadis Confeigneur du préfent Lieu de Thoard. 

» Du dixfeptiéme jour du moys de Novembre audiâ an... au Lieu de la Tour au Téroyr du Lieu des Siéyes 
» dans la meyfon d'El;ias Geoffroy, Sieur du diâ la Tour, par devant Nous diâ Lieutenent. . . ejlabli en per- 
» fonne le diâ El;ias Geoffroy . éagé de feptante cinq ans, poffédant en biens deux mil efcus. . a diâ. . . qu'il 
» a cogneu plufieurs de la Meyfon des Riquet; de Digne, prédéceffeurs et parant; du diâ Sieur de Mirabeau, lef 
» quel; en tous leurs aâes s'intitullent Nobles, comme eu effcâ ilsf ejloint tenus et réputés tels et extraiâ; de no- 
» ble rajfe. poffédans les aulcungs Fiefs et Jurifdiâion es Liens des Siéyes et d'A iglun, mefmes Honoré et Giraud 
» Ricquet frères... tous prochains par ans et y/fus d'une mejme rajfe, avec le père du diâ Sieur de Mirabeau, 
» lequel aujft il a cogneu avant qu'il feujl habité à la Ville de Marjeilhe ejlant Ihors en bonne eflimation tenu et 
» réputé de lajujdiâe qualité... &c. 

» Du diâ jour en la Ville de Digne. . . par devant Nous diâ Lieutenant adcyjlant avec nous pour Adjoinâ 
» M e Mathieu Cappon, Doâeur et Advocat au Siège du diâ Digne.., ejlably en perfonne Cappitaine Jehan Roux 
» diâ Daller ic de la diâe Ville, éagé de feptante ans ou environ, poffédant en biens deux mil efcus. . . a diâ... 
» qu'il a veu et cogneu. . . entre autres ung Honoré et Jehan Ricquet^ de la préfente Ville que vivoient noblement, 
» tenens et poffédans Fiefs et Jurifdiâion au lieu et terroir des Siéyes et mefmes que faiâ cinquante ans ou environ, 
» il ejl mémoratif avoyr veu que le diâ Honoré balhoit invejliture de certaines propriété s que avoyent ejlé acquijes 
» au téroyr du diâ Siéyes mouvantes de la direâe des diâf Riquet^... et a veu aufji que à l'enfepvelliment de aul- 
» cungs d'eulx qu'il a veu enfepvellyr, ils portoint pour A rmoyries une demye Fleur de Lis avec quelques Barres 
» par dedans ung EfcufJ'on. . . &c. 

» . . Bernardin Roujlan... du diâ Digne , éagé d'environ Jeptante ans, pojfédant en biens mil efcus... a diâ 
» que les encejlres du diâ Riquet Sieur de Mirabeau ont tousjours ejlé tenus et réputés Nobles extrait j de noble 
» rajfe. . . originaires delà préfente Ville... &c. 

» Françoys de Forlivio, Sieur des Dourbes, éagé d'environcinquante ans, pojfédant en biens quatre mille ejcus.. a 
» diâ Jçavoir , tantjeullement qu'ejlant jeune garçon il a ouy dire par plufieurs fois au père du Sieur de Faulcon 
» dernier décédé, qu'ily avoit ung Riquet Confeigneur du lieu des Siéyes de la rajfe des encejlres du diâ Sieur de 
» Mirabeau. . . et a ouy dire publiquement que les diâj Riquet 7 originaires de la préjente Ville s'intitulloiut 
» Nobles. . . &c. 

» Du vingtiejme jour du diâ moys de Novembre... au diâ Digne, dans la maijon de MeJJire Anthoine de 
» Barras, Seigneur de Mirabeau, pardevant Nous Anthoine Jaffaud, Lieutenant particullier et acceffeur au Siège 
•■ du diâ Digne... et Commijfaire en cejle partie depputé... ejlabli enja perjonne le diâ Mejfire Anthoine de 
» Barras, Chevalier de l'Ordre du Roy, Seigneur du diâ Mirabeau, éagé d'environ cinquante cinq ans, pojfé- 
» dant en biens dix mil ejcus. . . a ouy dire. . . à feu Baldoin de Barras fon père, que les diâ-; Riquet; defquel; 
>» le diâ Jehan Riquet défendeur e/lforti, tenoint et pojfédoint partie de la Jurijdiâion des lieux des Siéyes et Ay- 
>» glun... a dejpuys ouy continuer que les diâ; Riquet; ejloint extimés yj/eus de noble rajfe.... pour l'avoir ainfi 
» ouy dire à fon diâ feu père.... a diâ ejlre vray que ceulx de la Relligion préthendue refformée durant les 
» troubles pajfé s, c'ejloint Jai;is de la préjente Ville de Digne, des lieux des Siéyes, Ayg/un et Mirabeau, et 

» qu'il 

(*) Le nom de baptême a été omis dans cette Enquête. 



1041 



de RIQUÉTY. 9-10 



» qu'ilcroyt que phtfieurs pappiers ayent efté voilés au diâlieu, comme en ont voilé à luy deppoufant en fa Mai- 
•>fon et Château de Mirabeau, diâenoultrequ'ejlant luy Gouverneur pour le Roy en la préfente Ville de Digne, 
» ceux de la diâe Religion avoint occupé le Château du lieu desSiéyes oùilq auraient demeuré long temps jufque s 
» à tant que par le moyen d'il qui deppoufe ilj en f 'eurent chaffés, qu'il^ heurentbien moyen dans le diâ temps d'ef- 
» garer les papiers, filtres et document^ qu'ejloint dans le diâ Château et par le Villaige, comme auffi mefmes 
» plufwurs papiers et prothocolles des Notaires, et font pardus en ces montaignes. tant parle moyen des dis delà 
» Rclligion que des Catholliques.... &c. 

» M'' Jacques Digne, Procureur au diâ Siège de Digne, éagé d'environ foixante neuf ans poffédant en biens 
» deux cens efcus. . a diâ qu'il a veu et cogneu Jehan et Pierre Riquéty , frères, honcles paternel^ du diâ 
» deffandeur, lefquel^ eftoint tenus et réputtés de tous nobles et extraiâ^ de noble raffe. . . . comme auffi il a 
» veu et congnen ung Honoré Riquet coufin germain des diâ j Jehan et Pierre, Confeigneur du lieu des Syéyestous 
» lesquels faifoint ejlat de nobleffe, &c. « 

Ce fut en conféquence de ces deux Enquêtes juridiques qu'il fut maintenu 
dans fon état de NohlefTe par Ordonnance des Commiffaires députés par le Roy 
à cet effet, rendue le 17 Décembre (a) de la même année 1584 : fur la fin de 
Tannée 1 5g5 , Jean de Riquéty s'étant retiré au Château d'If auprès du Sieur 
de Roquefort, (Nicolas Bauffet) ion ami qui en étoit Gouverneur, à caufe des 
troubles qui ne faifoient qu'augmenter de jour en jour dans la Ville de Marfeille, 
Charles de Cafaux qui en étoit l'auteur, fâchant que Marguerite de Glandevés 
fa femme étoit reftée dans cette Ville, la fit arrêter prifonniére & conduire à la 
Conciergerie du Palais , dans la vue d'en tirer une fomme d'argent ; en effet 
ayant été la voir dans la prifon , & lui ayant tenu quelques difcours à l'inti- 
mider, il conclut qu'elle favoit le moyen d'en iortir quand elle voudroit ; cette 
femme pleine de cœur lui repartit qu'elle l'entendoit, & après lui avoir re- 
proché avec emportement toutes fes concuffions & toutes fes rapines , elle pro- 
tefta qu'elle fouffriroit plutôt ce que fa tyrannie pourroit lui fuggérer de plus 
cruel, que de confentir à fes proportions ; cette fermeté qu'il ne put vain- 
cre, ni par la crainte, ni par les menaces, l'obligea enfin de lui rendre fa li- 
berté, & d'aller exercer fa rage fur un bois de Pins que Jean de Riquéty fon 
mari avoit dans les environs de Marfeille, & qu'il fit dégrader pour s'en fer- 
vir à la conftruction du Fort de Tête de More : du mariage dudit Seigneur de 
Mirabeau mort avant le 12 Août ( b) 1602, avec laditte D eIle Marguerite de 
GLANDEVÉS qu'il avoit époufée par contrat du 23 Novembre (c) 1564, 
dans lequel elle eft ditte fille d'Antoine de Glandevés, Seigneur de Cuges, & 
de D elle Jeanne DORIA fa veuve, il eut les enfans qui fuivent. 

9. Honoré de Riquéty continue la poftérité. 

9. Noble Ogier de Riquéty, Sieur de Négréaux, fit fon teftament le 12 
Août (d) 1602; vivoit encore le 25 Juillet (e) 1622, & mourut fans 
enfans. 

9. Noble Pierre de Riquéty, Seigneur de Négréaux, donna de grandes 
fommes pour fonder la Maifon Profeffe des Jéfuites de Marfeille, con- 
jointement avec Thomas de Riquéty Ion autre frère, & par l'acle de 
cette fondation paffé dans cette Ville le 2 Juillet (f) 1614, ces Religieux 
s'obligèrent de mettre les Armes de la Famille de Riquéty dans l'en- 
droit de TEglife le plus éminent, & de faire graver fur une lamme de 

(a) Copie collationnée fur l'original vers l'an i636. (b) Prouve par un aclc original du même jour. 

(c) Expédition délivrée vers l'an i636, à en juger par le caraélére de l'écriture. 

(d) Original. (e) Prouvé par un acte original du mémo jour. 
(_/) Etat de la Provence dans fa Nobleile, Article de Riquéty. 



Regiftre cinquième. Q <] «1 m m m 



ii-i2 DE RIQUÉTY. 



1042 



cuivre le contenu de la fondation ; il avoit époufé Marie de BECCARI1S 
(a) d'une ancienne Famille Noble de Provence, mais il n'en eut point 
{b) de poflérité. 

Antoine de Riquéty, Ecuyer, Seigneur de Négréaux & de Beaumont, 
fut marié par contrat du 3 Février (c) 1609 avec Demoifelle Anne de 
PERR1N, morte avant le 14 Février (d) i636, fille de François Perrin, 
Ecuyer, de la Ville de Marfeille , & de D 1 ^ Jeanne de MONCHAL; 
obtint dès le 22 Août (e) 1634 main - levée de la faille qui avoit 
été faite des revenus de fa Terre de Négréaux, après avoir juififié devant 
les CommilTaires établis par le Roy pour les Francs-Fiefs qu'il étoit 
» Gentilhomme, ayant luy & fes prédéceiTeurs tousjours vefcu noble- 
» ment «; fut élu Premier Conful de la Ville de Marfeille, en (/) 1640; 
vivoit encore en (g) 1647, 8c de fon mariage on lui connoit cinq enfans 
qui fuivent. 

10. Noble Jean de Riquéty eft ainfi qualifié dans un don de la fomme 
de 100 livres qu'il fit au Couvent des Pérès de fObfervance de 
Marfeille pour augmentation de la fondation que fon père & Ho- 
noré de Riquéty fon oncle y avoit faite ; il prélénta Requête le 22 
Août (h) 1634 aux Commiffaires établis par le Roy pour la liquida- 
tion du Droit de Franc - Fief, & en fut déchargé le même jour , 
attendu fa qualité de Noble ; fut déclaré Noble & ijfu de noble race 
& lignée par Jugement des Commiffaires de la Nobleffe de Pro- 
vence du 19 Mars (z) 1668 rendu aufli en faveur d'Antoine de 
Riquéty, vraifemblablement fon père, & de François & Thomas 
de Riquéty fes frères, & mourut fans avoir (k) été marié. 

10. Noble François de Riquéty, nommé ainfi dans un acte du 14 Fé- 
vrier (/) i636, mourut auffi fans avoir été marié (m) après le 19 
Mars 1668. 

10. Noble Thomas de Riquéty, Seigneur de Négréaux, ondoyé le 29 
Janvier (n) 1624, époufa par contrat du 9 Mars (o) i655 De- 
moifelle Anne de BERNIER, fille de Noble Pierre de Bernier, 
Seigneur de Pierrevert, Tréforier Général de France, & de Dame 
Claire de BRICARD , & mourut fans poflérité. Anne de Bernier 
fa veuve , fe remaria depuis à Charles GRATIAN , Procureur du 
Roy au Bureau des Tréforiers de France, fils de Baltazar Gratian, 
Tréforier Général de France, & de Dianne de GLANDE VÉS - de 
NIOZELLES. 



(a) (b) Etat de la Provence dans fa Nobleffe, Article de Riquéty. 
( c) Expédition délivrée vers l'an i636. 

^d) Prouvé par un a<5te original du même jour. (e) Original. 

(/) Etat de la Provence dans fa Nobleffe, article de Riquéty. 
(g) Mémoires anciens de la Famille. (h) Original. 

(i) Cette datte eft énoncée dans l'Ordonnance de M. de Bézons , Intendant de Languedoc, rendue le 20 
Janvier 1670, en faveur de la Branche de Riquet-de Caraman. 

k Etat de la Provence dans fa Nobleffe, Article de Riquéty. (/) Original. 

(m) Etat de la Provence dans fa Nobleffe, Article de Riquéty. 
( n ) Extrait baptiflére délivré en forme à peu près dans le temps. 

Nobiliaire manuferit de la Provence confervé dans la Bibliothèque du Juge d'Armes. 



1043 



de RIQUÉTY. i3 



10. Jeanne de Riquéty, Dame de Chàteauneuf, de Négréaux & de 
Saint Auquille, vivoit encore fans alliance le 4 Février {a) 1 636 , 
8c époufa depuis (b) Alexandre de GERENTON, Seigneur de 
Chàteauneuf, fils de Noble Louis de Gérenton, auffi Seigneur de 
Chàteauneuf, & de Marquife de FÉLIX : elle mourut fans (c) 
enfans en 17 10. 
10. Anne de Riquéty vivoit le 4 Février (d) i636. 
9. Thomas de Riquéty baptifé le 5 Août ( e) 1 584 , étoit Religieux 
non Proies de la Compagnie de Jéfus en la Ville d'Avignon lorl qu'il 
fit fon teftament le 20 Mai (f) 1609, par lequel entr'autres difpo- 
litions, il fit un legs de 10000 écus à la Compagnie pour fétabliffe- 
ment d'une Maifon Profeffe à Marfeille ; & vivoit encore le 28 Oc- 
tobre (g) 1622. 
9. Marguerite de Riquéty, baptifée dans TEglife de Notre-Dame des 
Acoules à Marfeille le 3i Décembre (h) i58i, fut mariée i° par 
contrat du 10 Novembre (z) 096 avec Magnifique Seigneur Antoine- 
Nicolas dALBERTAS, Seigneur de Géménos, &c. Syndic de la No- 
bleffe de Provence , Gentilhomme ordinaire de la Chambre du Roi & 
Capitaine d'une Compagnie de deux cens Hommes de guerre à pied 
François ( trifayeul de M. le Premier Préfident de la Chambre des Comp- 
tes de Provence ) & époufa en fécondes noces par autre contrat du 9 
Novembre (k) 1623 Honoré Seigneur Nicolas de BEZANNES, 
Ecuyer, Seigneur de Grandpré & de Roquincourt, Capitaine des Gardes 
du Duc de Guife. 
9. Claire de Riquéty, fit un teflament le 3 Mars (/) 1604, par lequel 
elle voulut être enterrée dans TEglife de TOblervance de Marfeille au 
tombeau de fon père, & mourut encore jeune [m) fans («) alliance. 

IX. DEGRÉ. 

Honoré de Riquéty, II. du nom, Ecuyer, Seigneur de Mirabeau & de 
Beaumont , Premier Conful de la Ville de Marfeille & Gentilhomme ordinaire 
de la Chambre du Roi Louis XIII. par Lettres du 18 Avril (o) 1614, fervit 
fidèlement ce Prince 8: le Roi Henry le Grand fon père, & reçut en plufieurs 
occafions des marques de leur eftime. On rapporte ici de mot à mot un trait 
de THiftoire que Ton n'a pas crû devoir être ignoré. Marfeille qui n'a jamais man- 
qué de donner des marques de fon \éle au fer vice du Roi, apprenant qu'il étoit 
campé devant Montpellier pour mettre a la raifort cette Ville rébelle , crut lui devoir 
donner des affurances de fa fidélité dans cette rencontre par la députation qu'elle 
lui fit d'Honoré de Riquéty Sieur de Mirabeau fon premier Conful; il partit donc 
accompagné de beaucoup de Noblejfe, & étant arrivé au camp de Montpellier il 

(a) Prouvé par un aéte original du même jour. b c) Voyez la note/? de la page précédente. 

(d) Prouvé par un acle original du même jour. 

(e) Extrait baptiltaire délivré en forme à peu près dans le temps. 

(/) Copie collationnée fur l'original vers l'an [63o, à en juger par le cara&ére de l'écriture, 
i g) Prouvé par un acte original du même jour. 
(h) Extrait baptiflére délivré en forme à peu près dans le temps. 

(i) Titres d'Albertas. (Ar) Original. / Copie collationnée fur l'original en [626 

(m) (h) Mémoires anciens de la Famille. 

(0) Cette datte cil énoncée dans le Procès-verbal des preuves de Noblelle de Thomas-Albert de Riquéty fon 
petit-fils, fait le 22 Novembre [640, à L'occafion de la réception dans l'Ordre de Makhe. 



Q M M M q M ij 



i4 de RIQUÉTY. 



1044 



fut introduit & préfente au Roi par le Duc de Chevreufc , & comme il fe mettoit 
à genoux pour lui faire fon compliment, le Roi lui commanda de Je lever & de 
parler debout, puifqu'il fçavoit bien que les premiers Confuls de Marfeille étoient 
Gentilshommes ; il l 'écouta agréablement, & reçut avec des témoignages de bonne 
volonté les proie flations de fervice & de fidélité qu'il lui fit de la part de la Ville. 
Deux jours après les ef pions donnèrent avis d'une grande fortie que les ennemis 
dévoient faire , commandés par Monfieur d'Argencourt, ce qui obligea toutes les 
troupes tant de Cavalerie que d' Infanterie qui étoient dans l'Armée du Roi, de 
fe trouver à leurs pojl es pour renforcer les lignes & repouffer cette fortie ; le Sieur 
de Mirabeau ne manqua pas de s'y trouver avec toute cette Noblejfe qui ïavoit 
accompagné ; & comme elle n'étoit pas en nombre pour former un jujle efeadron, 
M. le Connétable qui commandoit & ordonnoit les Pofies, lui propofa de l'in- 
corporer dans une autre troupe de Cavalerie, à quoi il répondit qu'il avoit l'hon- 
neur de porter le caradére d'une Ville trop conjidérable, pour être confondu avec 
qui que ce fut, & qu'il le prioit de lui vouloir donner un pofle à part, qu'il defeendroit 
avec tous fes braves Gentilshommes qu'il voyoit auprès de lui. M. le Conné- 
table à qui ce fentiment plût, lui accorda fa demande de fort bonne grâce ; 
les Huguenots firent leur fortie, & furent repoitjjés avec perte dans leurs murailles, 
& comme le traité de paix étoit déjà fort avancé, il prit congé du Roi qui lui 
commanda de laifjer auprès de lui Thomas de Riquéty fon fils , & de faire quelques 
provijions pour la fubfxjlance de fon Armée dont la Ville lui fit généreufement 
préfent ; il s'étoit trouvé au Siège de Montauban [a) Tan 1621 ; fut nommé 
dans TAfTemblée de la NoblefTe de Provence tenue en la Ville d'Aix le 6 
Août (b) de cette année, pour procéder par forme d'Enquête à Fufage du 
payement de la Dixme du Diocèle de Marfeille ; élu la même année ( c ) 
Premier Conful de cette Ville , & par fon autorité & fon crédit maintint l'Eta- 
blilfement des Jéfuites à Marfeille contre une furieufe caballe qui s'étoit élevée 
contr'eux; fit fon tefiament le 28 Octobre (d) 1622 8c fut enterré le 3o (e) 
du même mois dans PEglife de l'Obiérvance de cette Ville fous la tombe de fes 
prédéceifeurs. 

De fon mariage qui avoit été accordé par contrat du 26 Août (/) 1592, & 
qui ne fut célébré que le 20 Octobre fuivant, avec Demoifelle Jeanne de 
LENCHE ( dont le frère aîné étoit gendre du Maréchal d'Ornano ) fille d'An- 
toine de Lenche, Ecuyer , & de Demoifelle Jeanne de BOUQUIN , il eut deux 
enfans dont on va parler : le père du futur lui céda en faveur de ce mariage, la 
Terre & Seigneurie de Mirabeau avec toute Jurifdicîion moyenne & baffe, fous 
la réferve de lufufruit fa vie durant. 

10. Thomas de Riquéty continue la poftérité. 

10. Anne de Riquéty, vivoit lors du teffament d'Ogier de Riquéty fon 
oncle. 

X. DEGRÉ. 

Thomas de Riquéty, dit le Marquis de Mirabeau, Seigneur de Mirabeau, 
de Beaumont, de Villebonne, &c. baptifé le 5 Février (g) 1602, fe diftingua 

(a) Prouvé par les Lettres d'éredion de la Terre de Mirabeau en Marquifat, rapportées fur le degré d'Ho- 
noré de Riquéty l'on petit -fils auquel elles furent accordées en i685. 

(b) Prouvé par un certificat délivré quelque temps après, & légalifé le 21 Juin 1640. 

(c) Etat de la Provence dans fa Noblelfe, Art. de Riquéty. {d) Original. 
c Kxtrait mortuaire délivré en forme à peu près dans le temps. 

/' Original. ( '^ ; Extrait baptiflére légalifé en 1G23. 



104 5 de RIQUÉTY. i5 

par fa bravoure en différentes occafions ; il accompagna lbn père au Siège 
de Montpellier où le Roi Louis XIII. lui commanda (a) de s'arrêter; 8c ce Prince 
lui donna le 4 Novembre (b) 1625 une Commilîion pour lever une Compa- 
gnie de cent Hommes de Guerre à pied François dans le Régiment de Buoux; 
il le trouva dans l'Armée (c) du Duc de Guife lorsqu'elle palTa en Italie pour le 
fécours de Cazal, comme auiïi (d) au Siège de Beaucaire & à (e) cette fameufe 
attaque & prife des Mes de Sainte Marguerite & de Saint Honorât faite fur les 
Efpagnols en 1637, & n'oublia jamais rien pour marquer fon attachement in- 
violable au fervice de Louis le Grand, fur-tout pendant les troubles dont la Pro- 
vence fut agitée durant la minorité de ce Monarque qui lui en donna des témoi- 
gnages bien honorables ; il fut élu plusieurs fois Syndic de la NoblelTe de 
Provence (/) & nommé par elle (g) un des trente Gentilshommes qui dévoient 
ménager les intérêts avec le Roi ; Sa Majelté lui avoit accordé (h) des Lettres 
d'Erection de la Terre de Mirabeau en Marquifat en confidération de les fer vices, 
8c principalement pour avoir couru rifque de la vie avec fon fils aîné dans la 
Mailbn de Ville de Marfeille où il étoit allé par ordre du Roi pour pacifier les 
défordres ; mais ces Lettres ne furent pas vérifiées à caufe de la Guerre Civile de 
ce tems-là. Il avoit époufé par contrat du 27 Septembre (/) 1620 Demoifelle 
Anne de PONTEVÉS, laquelle fit fon teftament le 11 Septembre (k) 1662; 
elle étoit fille de Magnifique Seigneur Mefîire Pompée de Pontevés furnommé le 
Grand, Seigneur de Buoux, Capitaine de 5o Hommes d'Armes des Ordon- 
nances du Roi & d'une des Galères de Sa Majelté, 8c de Magnifique Dame Mar- 
guerite de la BAUME-de SUZE qui étoit fille de François de la Baume, 
Comte de Suze, Chevalier des Ordres du Roi, Gouverneur de Provence, 
Amiral des Mers du Levant, 8c de Françoife de LÉVIS, fceur de Gilbert de 
Lévis, Premier Duc de Ventadour; fut déclaré Noble & iffu de noble race & 
lignée par Jugement des Commiffaires de la NoblelTe en Provence rendu le 19 
Mars (/) 1668; 8c vivoit encore le 2 Août (m) 1672, datte de fon telta- 
ment. 

Les enfans qui naquirent du mariage defdits Seigneur 8c Dame de Mirabeau , 
morts tous les deux lors du teitament de Jean-François de Riquéty leur fécond 
fils, furent au nombre de neuf. 

11. Honoré de Riquéty va fuivre. 

11. Jean-François de Riquéty, dit T Abbé de Mirabeau, Abbé de Saint Ger- 
vais (77), étoit dans l'Etat Eccléfiaftique dès le 2 Août (0) 1672; il 
fit fon teftament au mois de Décembre (p) 1687, par lequel il voulut être 
inhumé fous la tombe de fes prédécelfeurs dans l'Eglifè des Pères Obfer- 
vantins de la Ville de Marfeille, 8c vivoit encore le 11 Février (q) 1702. 

(a ) Prouvé par le trait d'hiftoire cité fur le degré de fon père. (b) Original. 

(c) (d) (e) (/) Etat de la Provence dans fa NoblelTe , Article de Riquéty. 

( g) Mémoires domeftiques anciens. ( h) Etat de la Provence dans fa Noblcffc , Article de Riquéty. 

(1) Expédition délivrée en forme en 1662 : Dans les articles du mariage d'Honoré lbn fils du 10 May 
1660, & produits en original; la datte du contrat de mariage de l'on père cil énoncée du » 20 Septembre 
» [6-20 «. 

(/î) Original. 

(I) Cette datte efl énoncée dans l'Ordonnance de NoblelTe de M. de Bézons, Intendant de Languedoc, ren- 
due le 20 Janvier 1670, en laveur de la Branche de Riquet-Caraman. 

(m) Original. (m) Mémoires domeftiques anciens. 

(0) Prouvé par un acle original du même jour. (p) Copie non lignée de l'écriture du temps. 

(q) Prouvé par un acle original du même jour. 



i6' de RIQUÉTY. io 4 6 

11. François de Riquéty, d'abord Lieutenant Colonel du Régiment de 
Provence, & enfuite Capitaine, Major & Infpecteur des Galères, né 
le dernier jour d'Avril (a) i63i, & connu fous le nom de Chevalier 
de Mirabeau, fut nommé Page du Grand - Maître de Malthe le 3o 
Août (Jb) 1645, 8: paya fon paffage pour être reçu Chevalier de 
l'Ordre de Saint Jean de Jérufalem le 6 Septembre (c) fuivant; fes 
Preuves de Nobleffe faites à l'occafion de fa réception dans cet Ordre 
furent déclarées bonnes & valables par la Langue de Provence le 2 Jan- 
vier (d) 1648 d'après le Procès-verbal qui en avoit été fait le 26 Fé- 
vrier (e) de l'année précédente; il obtint le 29 Janvier (f) 1654 du 
Duc de Mercœur , Gouverneur de Provence, une CommifJion pour le- 
ver 8c mettre fur pied une Compagnie de Cinquante Hommes deflinée 
à tenir garnifon dans la Ville de Toulon, & dans laquelle il eit qualifié 
Lieutenant de la Meftre de Camp du Régiment de Provence; & ce doit 
être à lui qu'eft adrelïé fous les noms & qualités du Sieur de Mirebeau, 
Chevalier, un Brevet du 9 Mars (g) de l'année précédente, pour la Charge 
de Lieutenant de la Compagnie de Chevaux-légers du Sieur de la Molle, 
Capitaine dans le Régiment Colonel Général. Le Duc de Vendôme, 
Grand-Maître & Surintendant Général de la Navigation & Commerce de 
France, lui donna le 27 Avril (h) 1657 une Commilïion pour faire le 
voyage de Malthe fur la Frégate nommée Saint Jqfeph, avec ordre d'atta- 
quer tous les Vaiffeaux du Roi d'Efpagne & des autres ennemis de l'Etat 
qu'il rencontreroit; & fur le rapport que ce Prince fit au Roi Louis XIV. 
de fes fervices diltingués , ce Monarque le fit Major de fes Galères le 1 1 
Mars (/) i665 ; lui donna le Commandement de la Galère la Régine, 
le 24 Mars (k) 1(370; le 26 Mai (l) fuivant de celle nommée la Thé- 
rèse; & le 17 Février (m) de l'année fuivante d'une autre de fes Galères; 
il fit ion teftament le 28 Mars (n) 1690, par lequel il ordonna qu'a- 
près fa mort on portât fon corps dans l'Eglife des Obfervantins de la 
Ville de Marfeille, fépulture de fes ancêtres. 

1 1 . Thomas-Albert de Riquéty , Capitaine des Vaiffeaux du Roi & Lieu- 
tenant des Gardes du Duc de Vendôme, baptifé le 28 Aoùt(o) i632, 
& appelle dans le monde le Chevalier de Beaumont, fut reçu de mino- 
rité Chevalier de Malthe le 22 Avril (p) i63g; fit fes Preuves de No- 
bleffe le 22 Novembre ( b) 1640, & elles furent admifes parla Langue de 
Provence le 2 Mai (r) 1641 ; eii qualifié Capitaine de la Marine dans 
une Commilïion que lui donna le Duc de Vendôme le 3o Mars (s) 
1664 de Capitaine de Port <Sc des Rades de la Ville de Marfeille; fut 
reçu Chevalier Proies le 12 Janvier (/) 1679; étoit Commandeur de 
la Selve le 28 Mars (u) 1690, & fut nommé depuis Grand Prieur de 
Saint Gilles , mais il mourut fans avoir été reçu. 



a Extrait baptiftére délivré par Copie collationnée vers l'an i65o fur un autre extrait délivré le 19 Avril 
1634, & légalifé le 6 Novembre 1645. b Original. 

(c) Prouvé par un acle du 9 Septembre [645, produit par expédition délivrée vers l'an 1680. 

(d) Expédition délivrée & légalifée en 1G82. (e) Original. (/) Original. 
(g) W (2) (k I m n Original. 

(0) Cette datte elt énoncée dans le Procès-verbal de fes preuves de Nobleffe, fait le 22 Novembre 1040. 

(p) Prouvé par un acle du 22 Mars 1669, produit par expédition délivrée en 1660. 

iq)(r) (s) (/ Original. 

( u) Prouvé par le teftament de Fr, nçois de Riquéty fon frère. 



io 4 7 



de RIQUÉTY. 17 



ir. Louis de Riquéty - de Villebonne baptifé le 8 Février (a) 1634, fit 
les preuves de nobleffe pour être reçu Chevalier de l'Ordre de S 1 Jean de 
Jérufalem au Grand Prieuré de S t Gilles le 10 Septembre (b) i65o, &; 
mourut à Malthe après y avoir fait fon teftament le 27 Décembre (c) i653. 

n. Bruno de Riquéty dit le Comte de Mirabeau, Chevalier, Seigneur de 
Beauchery, de Chantaloue , de la Fontaine, de Vaugien &c, Gouverneur 
du Quefnoy, ondoyé le 27 Juillet (d) 1637, fe préfenta pour être reçu 
Chevalier de l'Ordre de S 1 Jean de Jérufalem le 10 Novembre (e) 1 655, 
& commença à fervir dans les Moulquetaires (f), d'où il fortit en- 
fuite pour entrer dans le Régiment des Gardes; il fut reçu Enfeigne en 
(g) 1662; Sous - Lieutenant en (h) 1670; Aide - Major en (i) 1672; 
& enfin Capitaine en (k) 1674; affilia à trente fiéges de tranchée ouverte 
(/); fe trouva à la Bataille de Steinkerque; donna (m) des preuves très- 
fignalées de fa bravoure en 1678 à la bataille de S 1 Denis où il commandoit 
un bataillon & où il fut grièvement bleffé, & après dix ans de pareil 
commandement, il vendit en (n) 1690 fa Compagnie pour fe retirer; il 
fit 3 teftaments, le i er , le 3o Mars (o) 1720, le 2 d , le I er Juin (p) 1725, 
& le 3 e , le 24 Avril (q) 1728, par lequel il voulut être enterré dans 
le chœur de l'Eglife de Bauchery : il fit encore deux codicilles les 4 Fé- 
vrier (r) 8c 3i Août (s) 1729 & avoit été marié deux fois ; la première 
avec D lle Catherine FORESTS (t) Marquife (u) de Vaugien, fille de 
Jean Forefts Ecuyer , Confeiller du Roy en fa Cour des Aides, & de Dame 
Jeanne FORESTS; & n'ayant point eu d'enfans de ce mariage, il époufa 
en 2 des noces (x) Dame Anne - Aimée de BOULLAINVILLIERS 
Dame & Chanoineffe de Pouffay, fille de Charles de Boullainvilliers, Sei- 
gneur de Chamaloue près Provins , Gouverneur de S f Jean de Laune, & 
de Dame Marie de LORON, & en eut une fille unique nommée, 
12. Catherine-Edmée de Riquéty mariée en (y) 171 1 avec François- 
Emmanuel de ROYER dit le Marquis de S 1 Micaut, Colonel du Ré- 
giment de Bourbon Cavalerie & Chevalier de l'Ordre Royal & Mili- 
taire de S 1 Louis. 

11. Ange de Riquéty vivoit le 12 Novembre ({) 164.2. 

11. Jeanne de Riquéty fut mariée par contrat du il Avril (ad) 1643 avec 
Noble M r François de CLAPIERS Seigneur du Puget, Confeiller du 
Roy en l'a Cour de Parlement de Provence , & fit fon teftament le 1 1 Jan- 
vier (bb) 1690, par lequel elle voulut être enterrée dans l'Eglife des Pères 
Obfervantins de la Ville de Marfeille où étoient inhumés fes père & mère. 

11. Anne de Riquéty née avant le 12 Novembre (ce) 1642, étoit Reli- 
gieufe au Monaftere de S 1 Sauveur de Marfeille le 1 1 Septembre (dd) 1662, 
& vivoit encore le 2 Août (ee) 1672. 

XI. DEGRÉ. 

Honoré de Riquéty Chevalier, Marquis de Mirabeau, Seigneur de Ville- 
bonne & de Beaumont &c. qualifié Haut & PuiJJdnt Seigneur dans plufieurs actes 

(a) Cette date eft énoncée dans le procès -verbal de fes preuves de nobleffe. (b) (c) Original. 

(d) Extrait baptiftére délivré en forme vers l'an i65o. (e) Original. /' g h i k I m n Abrégé 
chronologique & hiftorique de l'origine, du progrès c^ de L'état actuel de toutes les troupes de France, imprime 
à Liège en 1 7 3 5 . (0) (p) Ces 2 aétes font énoncés dans fon 3° teftament. (q) Original, r s Voyez 

la note op de cette page. (/) (11 x Nobiliaire manuferit de la Provence, confervé dans la bibliothèque du 
Juged'Armes. {y ) Mémoires de la Famille. 7 Prouvé par un a été original du même jour. 

i.aa) (bb) Original. ce dd Voyezla note f de cette page. ee Prouvé par le teftament de fon père. 



8 de RIQUÉTY. 



1048 



qui le concernent, fut baptifé le 3 Avril (a) 1622; il embraffa de bonne heure 
la profeffion des armes, & s'y diftingua par la valeur; il fe trouva (b) au fecours 
de Turin , étant alors Guidon de la Compagnie des Gendarmes du Comte de 
Carces dont il devint (c) par la fuite Enfeigne ; fervit (d) en cette dernière 
qualité dans les armées de Catalogne & de Piémont où il donna des preuves de 
fa valeur (e) , & le trouva (f) aux fiéges de Collioure & de Perpignan en 1642, 
à la (g) bataille de Lérida le 7 Octobre de la même année, 8c aux prifes (h) des 
Villes de Villeneuve - d'Aft & de Trin en 1643; enfin après avoir été bleffé 
(i) en plufieurs occafions, il quitta le fervice & fit fon teftament le i3 Novem- 
bre (k) 1673; il étoit Premier Confui d\Aix & Premier Procureur du Pays de 
Provence le 14 Avril (/) 1678; obtint du Roy Louis XIV. au mois de Juillet 
(m) i685 des Lettres d'érection de fa terre de Mirabeau en Marquifat, regiftrées 
à Aix le 3o Novembre (ri) 1686, & dans lesquelles ce Prince lui donne la qualité 
de Chevalier, & mourut peu de tems avant le mois de Décembre (o) 1687 fort 
regreté dans fa Province étant pour lors (p) Syndic de la Nobleffe : De fon 
mariage accordé par contrat du 7 Juillet (q) 1660 avec D lle Elifabeth de 
KOCHEMORE (laquelle fil fon teftament le 28 Décembre (r) 1687, & 
mourut entre le 20 Février (s) 1697 & le 17 Avril (f) 1708) fille de Meffire 
François de Rochemore Chevalier, Baron de Barry, Seigneur de Nages & de 
Soulorgues, Confeiller du Roy en fes Confeils d'Etat & Privé, Premier Préfident 
en la Cour des Comptes, Aides & Finances de Montpellier, & de Dame Pierre 
de GRILLE , il eut quatre enfans qui fuivent. 
12. Thomas-Eucher de Riquéty mourut (u) jeune fans alliance. 
12. Jean-Antoine de Riquéty continué la filiation. 

12. Jean - François - Annibal de Riquéty - de Mirabeau baptifé le 6 No- 
vembre (x) 166g, fit fes preuves de nobleffe pour être reçu Chevalier de 
l'Ordre de S 1 Jean de Jérufalem & Page du Grand-Maître de Malthe le 21 
Octobre (y) 1681, & fut fait fucceffivement le i5 Janvier (j) 1693 
Sous-Lieutenant de la Galère la Brave, & le i er Janvier (ad) 1699 Sous- 
Lieutenant de la Galère la Réaile avec rang de Lieutenant : il fit fon 
teftament le 3o Juillet (bb) 1701 , & mourut à Gibraltar (ce) avant le 
14 Janvier (dd) 1702. 
12. Eugénie de Riquéty époufa par articles du 8 Août (ce) 1684 Meffire 
François de GRILLE - de ROLBIAC Chevalier, Marquis d'Eftoublon, 
& le contrat de leur mariage fut paffé le 29 Novembre fuivant. 

XII. DEGRÉ. 

Jean-Antoine de Riquéty Chevalier, Marquis de Mirabeau, Comte de 

Beaumont, 

(a) Extrait baptiftére délivré à peu prés dans le temps, (b) Mémoires domeftiques à peu près du temps. 

(c) (d) (e) (f) (£")(/?) (O Ces fervices font rapportés dans les lettres d'érection qu'il obtint de la terre 
de Mirabeau en marquifat. (k) Cette date eft énoncée dans deux actes originaux des 20 Octobre 1687, & 20 
Février 1697. ( l) Prouvé par les lettres d'état qui lui furent accordées le même jour : ces lettres produites en ori- 
ginal, (m ! ( n ) Tablettes hiftoriques, généalogiques & chronologiques contenant les érections des terres du 
Royaume en Marquifat, Comté, Vicomte & Baronie, imprimées à Paris en 1 7 5 r . (0) Le teftament de Jean- 
François de Riquéty fon frère le dit mort pour lors; c'eft donc à tort que l'Abbé Robert dans fon état de la no- 
bleffe de la Provence, Art. de Riquéty, met fa mort à l'an 1688. {p ) Etat de la Provence dans fa nobleffe, 
Art. de Riquéty. (q) Original, (r) Cette date eft énoncée dans un acte original du 20 Février 1697. 

(5) Prouvé par un acte original du même jour. / Prouvé par le contrat de mariage de fon fils. 

( u ) Voyez la note b de cette page, (x) Cette date elt énoncée dans le procès-verbal de les preuves de nobleffe. 

(y ) Expédition délivrée vers le temps même à en juger par le caractère de l'écriture. ( f ) ( aa) Original. 

(bb) Original. (ce) Prouvé par l'acte fuivant. {dd) Prouvé par un acte du même jour rapporte à la 

fuite de fon teftament. (ee) Original. 



104Q 



de RIQUÉTY. 



Beaumont, Seigneur de Villebonne , de Neigreaux, de S 1 Auquille, 8c c. qualifié 
Haut & Pui/fant Seigneur dans les actes qui le concernent, fut baptifé le 29 
Novembre (a) 1666; 8: fut nommé Page du Grand-Maître de Malthe le i er May 
(b) i6j5, Si. la commiffion pour procéder aux preuves de fa nobleffe pater- 
nelle 8c maternelle fut expédiée le 3 May 1 678 ; depuis il entra dans (c) les 
Mouïquetaires , & fut fucceiïivement Capitaine dune Compagnie de Chevaux- 
légers dans le Régiment de Bezons avant le 20 Février 1607, Colonel d'un 
Régiment d'Infanterie de fon nom, Chevalier de l'Ordre Royal 8: Militaire de 
S' Louis & Brigadier de Armées du Roy; il fe trouva au fiége de Luxembourg, 
à celui de Douay 8c à la bataille de CafTano où il fut bleffé 8c ne cefTa de donner 
dans toutes les expéditions militaires où il lé trouva, des preuves de fa bravoure ; 
il refufa la charge de Lieutenant Général pour le Roy en Dauphiné, à caufe de la 
foibleffe de fa fanté occafionnée par 27 bleffures qu'il avoit reçues, dont plufieurs 
lui avoient eftropié les deux bras, 8c une entr'autres qui lui avoit fracaflé le col, 
au point qu'il avoit été obligé d'avoir un collier pour le foutenir ; étoit Colonel 
d'un Régiment d'Infanterie 8c prenoit la qualité de Très Haut & Puiffant Seigneur 
lorfqu'il époufa par contrat du 17 Avril (d) 1708 Noble D Uc Françoife de 
CASTELLANE, qui y eft dite fille de » Très Haut 8c Puiffant Seigneur Meflire 
» Jean-François, Marquis de Caltellane, Baron dAvanfon, Seigneur de S 1 Ro- 
» man, de S 1 Etienne, d Aurans , de Norante 8cc , 8c de Haute 8c Puiffante 
» Dame Dame Madeléne de GRUEL « ; étoit Chevalier de l'Ordre Royal 8c 
Militaire de Saint Louis &z Brigadier des Armées du Roy lors des Lettres patentes 
qu'il obtint de Sa Majelté au mois de Septembre 171 3, enregiftrées au bureau 
des finances de la Généralité de Provence le 18 Décembre (e) 171 5, portant 
érection en Comté de la terre de Beaumont 8c réunion de la feigneurie de Nei- 
greaux, du fief de S 1 Auquille 8c de l'arriere-fief de Villebonne, 8c mourut en 
1737 ayant eu de fon mariage plufieurs enfans dont on va parler. 

i3. Jean -François de Riquéty mourut en bas âge. 

i3. Victor de Riquéty Chevalier de l'Ordre de S 1 Jean de Jérufalem 8c Enfeigne 
dans le Régiment de Mirabeau, fe tua par accident à Touloufe en 1728. 

i3. Victor de Riquéty va fuivre. 

i3. Jean - Antoine - Joseph - Charles - Elzéar de Riquéty dit le Chevalier 
de Mirabeau Capitaine des Vaiffeaux du Roy 8c Gouverneur de la Gua- 
deloupe, né le 8 Octobre (/) 1717, fut reçu Chevalier de l'Ordre de S 1 
Jean de Jérufalem le 3i Juillet {g) 1720; il s'eft trouvé aux combats de 
Gibraltar 8c de la Cioutat, à la prife du Mars où il fut bleffé d'un coup de 
canon, 8c mené prifonnier en Angleterre, 8c au combat du Port Mahon. 
Il a été nommé depuis Général des Galères de Malthe. 

i3. Joseph de Riquéty né le 7 Septembre {h) 1719 , fut reçu Chevalier de 
l'Ordre de S 1 Jean de Jérufalem le 3i Juillet (/) 1720, 8c mourut en 
bas âge. 

i3. Alexandre-Louis de Riquéty Chevalier de l'Ordre de S 1 Jean de Jéru- 
falem , Capitaine dans le Régiment du Roy , Grand Chambellan 8: 
Confeiller Privé du feu Margrave de Brandebourg -Bareith, baptifé le 8 



(a) Extrait baptiftére légalifé en 1678. (b) Original. 

(c) Prouvé par les lettres d'érection en marquifat de la terre de Mirabeau accordées en i685 à Honoré de Ri- 
quéty fon père. (d) Copie collationnée fur l'original & légalifée en 17.S0. (e) Original. 
(/) Cette date ell énoncée dans fes preuves de nobleffe faites le 20 Décembre 1724. § Original. 
(h) Cette date ell énoncée dans fes preuves de nobleffe faites le 20 Décembre 1724. (i) Original. 



Regiftre cinquième 



2o DE RIQUÉTY. 



IOOO 



Octobre (à) 1724, fut reçu le 7 Avril (b) 1723 Chevalier de Malthe, où 
il alla pour faire fes caravannes, 8c à fon retour il fe trouva aux batailles 
d'Ettingen, de Fontenoy, de Lawfeldt, de Raucoux, aux fiéges de Me- 
nin, d'Ypres 8c de Furnes & à tous les autres fiéges de cette guerre ; il 
quitta depuis la croix de Malthe ; fe maria avec D Ue Julienne-Dorothée- 
Silvie, née Comtefle de KUNSBERG & mourut au mois de Juillet 1761. 
i3. Marie de Riquéty mourut jeune. 

XIII. DEGRÉ. 

Victor de Riquéty Chevalier, Marquis de Mirabeau, de Sauvebœuf & de Biran, Com- 
te de Beaumont, Vicomte de S 1 Mathieu, Baron de Pierrebuffiére , & en cette qualité Pre- 
mier Baron du Limolin, Sg 1 ' de Roquelaure, de Neigreaux, de S' Auquille.de Pierreaigu, du 
Buignon, de Chéronnac, de la Tournelle, de Brie, de Champagnac, de Puyméreau &c, ci- 
devant Capitaine dans le Régiment de Duras auparavant Mirabeau, qualifié Haut & PuiJJant 
Seigneur dans les actes qui le concernent, naquit le 5 Octobre (c) 171 5; il ht fes preuves de no- 
blcife pour être reçu Chevalier de l'Ordre de S c Jean de Jérufalem au Grand Prieuré de St Gilles 
le i er Septembre (d) 171 8, & quitta depuis la croix pour fe marier; il s'elt trouvé aux fiéges de 
Kell & de Philifbourg, à l'attaque des hauteurs des lignes d'Ettingen où il reçut une bleffure, 
aux affaires de Claufen cv d'Hifperberg, & fervit à la tête de la compagnie de grenadiers du 
Régiment du Marquis de Mirabeau fon père, dans la campagne de Bavière en 1742; il acheta 
en 1 740 la terre du Buignon près de Fontainebleau ; fut nommé en 1 743 Chevalier de l'Ordre 
Royal & Militaire de S 1 Louis 8c quitta le fervice dans la même année : il s'elf di flingue par 
l'ouvrage qui a pour titre l'ami des hommes , ainli que par d'autres qui feront à jamais honneur 
à fa mémoire. 

De fon mariage accordé par contrat du 11 Avril (e) 1743 avec » Haute 8c Puilfante Dame «. 
Dame Marie-Geneviève de VASSAN Vicomteffe de S 1 Mathieu, Baronne de Pierrebuffiére, 
Dame de la Tournelle, de Chéronnac, de Brie, de Champagnac, de Puyméreau 8c de Sauve- 
bœuf, veuve de Haut 8c Puiffant Seigneur Jean-François de Ferriéres Chevalier, Marquis de 
Sauvebœuf, Grand Sénéchal d'Auvergne, Capitaine au Régiment du Roi Infanterie 8c Che- 
valier de l'Ordre Royal 8c Militaire de S ( Louis, qu'elle avoit époufé par contrat du 10 Dé- 
cembre (f) 1737, fille de » Haut 8c Puiffant Seigneur Charles Marquis de Vaffan « Seigneur 
de la Tournelle, de Cuvergnon, de Germaincourt, de Grandchamp 8cc, Brigadier des Ar- 
mées du Roi, Chevalier de l'Ordre Royal 8c Militaire de S 1 Louis, & de » Haute 8c Puilfante 
» Dame « Dame Anne-Thérèfe de FERRIÉRES-de SAUVEBŒUF Première Baronne du 
Limofin, Vicomteffe de S 1 Mathieu, Dame de Sauvebœuf, de Brie, de Champagnac, de Puy- 
méreau 8cc, il a eu les enfans qui fuivent. 

1. Victor -Charles-François de Riquéty- de Mirabeau né le 16 Mars (g) 1744, mourut 

en bas âge. 

2. Honoré-Gabriel de Riquéty-dc Mirabeau naquit le 9 Mars 174'). 

3. Jean-Antoine de Riquéty-de Mirabeau mourut en bas âge. 

4. André- Boniface- Louis de Riquéty-de Mirabeau né le 3o Novembre 1754, fut reçu 

Chevalier de l'Ordre de S 1 Jean de Jérufalem en conféquence des preuves de fa noblelfe 
paternelle & maternelle faites en 1755. 

5. Marie-Anne-Jeanne de Riquéty-de Mirabeau naquit le 10 Juillet 1745. 

6. Anne-Gabrielle de Riquéty-de Mirabeau mourut en 17 : : 

7. Caroline- Elisabeth de Riquéty-de Mirabeau naquit le 5 Septembre 1747. 

8. Victoire de Riquéty-de Mirabeau mourut en 17 : : 

9. Marie-Louise-Elisabeth de Riquéty-de Mirabeau naquit le 4 Septembre 1752. 
10. Marie-Anne-Françoise de Riquéty-de Mirabeau. 

(a) Cette date elt énoncée dans le procès-verbal de les preuves de noblelTe faites le 2 Décembre 1728. (b) Original. 
( c) Extrait bapti Itère déln ré en forme, (d) Expédition valant original, (e) Copie collationnée fur l'original en 17S0 & 
Iégalifée. (f , Celte date ell énoncée dans l'on fécond mariage. ( g ) Extrait baptiltére délivré la même année. 

Vil & vérifié par Nous Chevalier, Conseiller du Roy en fes Confeils, Juge d'Armes de France. 




io5 i 



le ROY de MACEY, 

Seigneurs & Patrons de Macey , d'Efpas, de Bréé , de la Brumaniére , de 

Noyant, de laLoriniére ,duChafiellier , du Manoir, de Cran, delaSanfonniére, des 

Broiçelles ,de Montlevart, de la Porte, de la Fontaine, de laChappelle, desHogues, &c. 

en NORMANDIE. 




D'Argent à trois Rofes de Gueules , boutonnées d'Or & pofées deux & une. (* ) 

PREMIER DEGRÉ. 

Guillaume le Roy, (a) Ecuyer, Seigneur d'Efpas, & en partie de 
Macey, qualifié du Titre de Noble dès Tan (b) 1470, par les Com- 
miiîaires du Roi , députés fur le fait des francs-Fiefs dans la Province de Nor- 
mandie, reçut le 19 Juin (c) 1478, la foi & hommage de Thomas Maffe 
pour un lieu & ténement appelle le fieu Durant qu'il polïédoit en la Paroiffe 
d'Efpas, & dans cet acte eft nommé Pierre de Saint Paer, Ecuyer; il en reçut 
encore un autre le 18 Décembre (d) 1480, de Richard de la Noë , pour une 
pièce de terre que celui-ci poffédoit dans fa mouvance, entre Jean le Roy & Jean 
Rouffel ; palfa un bail d'une autre pièce de terre affife en la Paroiffe de Macey, 
au profit de Michel le Dévyn , fils de Colin le Dévyn habitant de cette Paroiffe 
le 24 Février (e) 148g; obtint une Sentence rendue à Pontorfon le 18 No- 
vembre (/) fuivant , par Pierre de Saint Paer , Lieutenant d'Honorable Homme 
Jean le Roy, Vicomte d'Avranches, par laquelle ce Juge lui adjugea par 
décret pour la fomme de to livres , deux pièces de terres affifes en la Pa- 
roiffe de Macey, fujettes à payer à la Seigneurie de Macey quatre Ruches de 
Froment de rente qui lui étoit due pour une aineffe nommée le Fief du Viel- 
fojjé; & ayant eu quelques contefïations avec les Religieux de L'Abbaye du 
Mont Saint Michel, au fujet de leurs intérêts communs, elles furent réglées par 
une autre Sentence rendue le 3 Juillet [g) 1491 , par Vigour Vivien, Ecuyer 
& Honorable Homme Thomas Gardain, Praticien en Cour Paye, en préfence 
d'Imbert de Bréault, Ecuyer; il vendit le 28 Juillet (h) de Tannée 

[") Ces armes étoient celles que portoient François le Roy , auteur du III. Degré de cette généalogie; elles 
font gravées fur une cloche de la ParohTe de Macey, dont il fut parrain au mois de Mars (f) 1544. 

{a ) Les mémoires de la famille portent que ce Guillaume le Roy étoit petit-fils de Robert le Roy. Seigneur 
de Brée, & de Montlevart, & de Jeanne Gautron; & avoit pour père & mère .laques le Roy, Seigneur des mêmes 
lieux de Brée, & de Montlevart, & Françoife Durand, fille de Pierre Durand. Seigneur en partie de Macey. 

(i) Cette datte eft énoncée dans une Ordonnance rendue le 9 Février 1 377, par les Commiffaires députés par 
le Roi fur le fait des francs-Fiefs , en faveur de Pierre le Roy, auteur du IV. Degré de cette généalogie. 

(c) (d) (<?) (/) Original, (g) Expédition délivrée en 1 538. (A) Original. 

(•]•) Procès-verbal dreffé le 8 Mai 1676, par Jaques Philippes, Tabellion Royal en la Vicomte d'Avranches. 



Il r 1 r v r ij 



2 le ROY-de MACEY. ^ 

fuivante, conjointement avec Nicolas Mygnier, fils 8c héritier de défunt Jean 
Mygnier, à Louis le Bachelier, une pièce de terre affife en la ParohTe de Lon- 
gueville, qu'ils avoient eue le même jour en contr'échange d'autre héritage de 
Raoulin Barbin, Ecuyer , & de Demoifelle Jeanne fa femme; & mourut ainfi 
que Demoilelle Catherine MILLART fa femme avant le premier Juin [a) 
1499 » datte du partage de leurs biens fait entre leurs enfans nommés 
2. Pierre le Roy qui va fuivre. 

2. Nicolle le Roy, Ecuyer, 

& \ dont la poltérité eft éteinte. 



2. Jean le Roy, Ecuyer, 



II. DEGRÉ. 



Pierre le Roy, I er du nom, Ecuyer, Seigneur en partie de Macey & d'Ef- 
pas, terre qui lui échut par le partage dont on vient de parler 8c dont il donna 
lbn aveu le 20 Janvier (/?) i5o3, à Noble 8c Puiflant Seigneur, Monfeigneur 
Gilles de Couvran , Chevalier , à caufe de la Seigneurie de Sacey dont celui-ci 
étoit poïlèlfeur; avoit époufé par contrat du 25 Avril (c) 149 1 , Demoifelle 
Margueritte FOULLENGE , fille de Macé Foullenge, Ecuyer, Seigneur de la 
Guybourgére 8c de Dancey, 8c de Demoifelle Margueritte GRANGER fa 
veuve , alors femme de Noble Homme Régnault Savary , qui promirent tous les 
deux de vejiir et extenjîller la future comme Damoifelle de bonne mai/on; on le 
trouve compris dans le nombre des cinq Gentilshommes aufquels le Seigneur 
de la Trémoille confia le 11 Mai (d) i5i2 la Garde de la Ville du Mont Saint 
Michel; 8c cinq ans auparavant, c'eft-à-dire , le 10 Septembre (e) 1507, 
il s'étoit préfenté à Coutances en qualité de Seigneur en partie de Macey , à 
la montre des Nobles tenans noblement au Bailliage de Côtentin , fuffifam- 
ment monté et armé en habillement d'Archer , tant pour lui que pour Robert Gau- 
teron, Ecuyer, Seigneur de l'autre partie du Fief de Macey. 

De fon mariage avec la dite Demoifelle Foullenge on lui connoit un fils 
nommé 

3. François le Roy qui continue la defeendance. 

III. DEGRÉ. 

François le Roy, I er du nom, Ecuyer, Seigneur 8c Patron de Macey, d 1 Ef- 
pas 8c des Hogues, fît un échange le 11 Avril (/) i562 avec Pierre Bon- 
temps Bourgeois de Pontorfon , par lequel il lui fit don d'une pièce de terre 
joignant les terres de Guillaume 8c de Jaques le Roy, Ecuyers; 8c fut marié 
à Demoifelle Bertrande du CHASTE L LIER, dont il eut pour 
enfans 

4. Pierre le Roy, ci-après. 

4. Jean le Roy, Prêtre, Curé de Macey, qualifié Noble & Difcret Homme 

Maître , îk nommé comme vivant dans un acte du 9 Décembre (g) \b^3. 

4. Léonard le Roy, Prêtre, Curé d'Efpas, que l'on trouve avec la même 

{a) (b) (c) Original. 

(d) Expédition délivrée dans le temps même. 

(<?) (/) {g) Original. 



io53 le ROY-de MACEY. 3 

qualité de Noble & Difcret Homme Maître , dans l'aèîe dont on vient de 
parler; & mort avant le 19 Décembre (a) i6o3, ainli que Jean le 
Roy fon frère. 
& " 

4. Roberde le Roy, mariée par articles accordés fous feings privés , le 20 

Mars (b) i5yo, à Noble Homme François de VERDUN, Seigneur de 
Margotin , fils de Noble Homme Pierre de Verdun , Seigneur de la 
Crenne, de Verdun en Boucey 8c du dit lieu de Margotin, & de 
Demoifelle Jeanne PIOGER fa femme. 

IV. DEGRÉ. 

Pierre le Roy, II e du nom, Ecuyer, Seigneur & Patron de Macey 8c 
d'Efpas, fut préfent avec Nobles Hommes Pierre le Roy, Seigneur de Mont- 
levart, Jaques le Roy, Seigneur de la Porte, Jean le Roy, Seigneur de la 
Fontaine, 8c Guillaume le Roy, Seigneur de la Chappelle, à une Sen- 
tence rendue au Bailliage de Côtentin , le i5 Juin (c) i558, pour nommer 
un tuteur aux enfans de Pierre de Verdun, Ecuyer, Seigneur de la Crenne, 
8c à la fille mineure de Gilles de Verdun, Ecuyer, fils aîné 8c principal héritier 
du dit Pierre de Verdun; 8c dans cet acte ils font tous nommés prochains parens 
des mineurs ; obtint le 9 Février (d) 1577, une Ordonnance des Commiffaires 
députés par le Roi fur le fait des francs-Fiefs en Normandie, par laquelle ils 
lui donnèrent main levée de fa Seigneurie de Macey qui lui avoit été confifquée 
faute d'en avoir donné fa déclaration, 8c l'Exemptèrent du droit de franc-Fief, 
attendu qu'il étoit perfonne Noble né et extraie! d'ancienne et Noble Race et lignée 
tel tenu et réputé es lieulxoù il étoit demeurant eteongneu, ayant tousjours , tant lui 
que/es prédécejjéurs, vcfqui noblement, fans avoir fait! ou exercé acles defrogeans à la 
quallité de noblejjé; & de fon mariage avec Demoifelle Margueritte de MAHÉ , 
qui en étoit veuve dès le 20 Avril (e) i6o5, il eut deux enfans nommés 

5. Jean le Roy, qui va fuivre. 

8^ 
5. Frédéric le Roy, auteur de la féconde Branche. 

V. DEGRÉ. 

Jean le Roy, I er du nom, Ecuyer, Seigneur 8c Patron de Macey 8c d'Ef- 
pas, s'obligea par ade du 7 Février (/) 1616, paffé en préfence de Pierre le 
Roy, Ecuyer, Seigneur de Cran, d'acquitter Frédéric le Roy fon frère, d'une 
fomme de 3ooo livres envers Julien le Teflier , Sieur des Cliettes , 8c vivoit 
encore le 27 Juin (g) 1625, datte d'une Ordonnance rendue par les Commif- 
faires des francs-Fiefs, par laquelle, attendu qu il étoit de qualité noble, il fut 
déchargé de la fomme de 3oo livres à laquelle il avoit été taxé, à caufe de fes 
Terres d'Efpas 8c de Macey; mais il mourut avant le 19 Janvier (h) 1664 : 
De fon mariage avec Demoifelle Jaqueline de SAINT MARTIN, 

(a) Prouve par un acte du même jour produit par Expédition délivrée en i6o5. 

(b) (c) Titres de Verdun. 

(d) Original. 

(e) Prouve par un aéle original du même jour. 

(/) (g) Original. (h) Prouvé par un ac\e original du même jour. 



4 le ROY-de MACEY. io5 4 

qui ne vivoit plus dès le i3 Décembre (a) 1661, il avoit eu pour enfans, 
6. Julien le Roy, qui va fuivre. 
6. Jean le Roy, II e du nom, Seigneur de Cran, marié à Demoifelle Michelle 

du PONTAVICE , d'une ancienne famille noble de Normandie. 
6. Cézar le Roy, Seigneur des Hogues , mort au fervice fans avoir été 

marié. 
6. François le Roy, Ecuyer, Seigneur des Broizelles , marié à Demoifelle 
Richarde PERRAULT, dont il eut un fils nommé 

7. René le Roy, Ecuyer, Seigneur des Broizelles, qui de fon mariage 
avec N . . . . eut Julien le Roy, Religieux Bénédictin. 
& 

6. Gabriel le Roy, Ecuyer, Sieur de la Loriniere , qui époufa Demoifelle 

Jaqueline de CLOMESNIL-de COULVAIN. 

VI. DEGRÉ. 

Julien le Roy, Seigneur de Macey, d'Efpas , &c. fut marié par contrat du 
9 Février (b) 1619, avec Demoifelle Michelle de MONTSAUTEL , qui en 
étoit veuve dès le 29 Décembre (c) i635, & en avoit eu pour enfans 

7. Gilles le Roy , ci-après. 

7. Yves le Roy, Ecuyer, mort jeune. 

& 
7. André le Roy, Ecuyer, Seigneur dTifpas, marié par contrat du 26 
Mai (d) i653, cà Demoifelle Guillemette GIRARD-de la BARRE, & 
mort avant le 24 Mai (e) 1 685 , ayant eu de fon mariage 
8. Louis le Roy, Ecuyer, Seigneur d'Efpas. 

& 
8. Trois filles. 

VII. DEGRÉ. 

Gilles le Roy, Ecuyer, Seigneur de Macey, d'Efpas , &c. obtint le 18 
Mars (/) 1641 , de François du Tillet , Sieur de Beaulieu , Confeiller du 
Roi, Tréforier de France, & Général en fa Cour desAydes 8c Bureau des Finan- 
ces en la Généralité de Caen, Commilfaire député par Sa Majefté pour la 
révocation des Privilèges & Exemptions des Tailles en cette Généralité, con- 
jointement avec Yves & André le Roy, Ecuyers , Sieurs d'Efpas & de la 
Loriniere fes frères, acïe de la repréfentation qu'ils lui avoient faite de leurs 
Titres de Nobleïfe ; fervoit en qualité de Capitaine dans le Régiment dlnfan- 
terie de Guillaume le Sens , Chevalier , Seigneur de Folleville , Maréchal de 
Bataille des Armées du Roi dès le 27 Août (g) 1648; fut marié trois fois; 
la première avec Demoifelle Jeanne du CHASTELLIER; la féconde avec 
Demoifelle Marie du VIVIER - de - NORON -de CAMPIGNY, & époufa en 
troifiémes noces par contrat du 22 Novembre (h) \6j3 (pour être célébré' félon 
la forme de TEglife prétendue Réformée) Noble Demoifelle Henriette GOYON, 

(a) Prouvé par un acle du même jour produit par copie coflationnée fur l'original en 1 722. 
( b) Cet acte eft énoncé dans un inventaire du 24 Mai iô85, produit en original. 

(c) Prouvé par un acle Original du même jour. 

(d) Voyez la note b de cette page. 

e Prouvé par un acle original du même jour. (/) {g) (/;) Original. 



io55 LE ROY-DE MACEY. 



fille de Jaques Goyon , Seigneur & Baron de Marcey 8c autres lieux, & de 
Noble Dame Elilabeth du MAS : Il mourut avant le 4 Oclobre (a) 1678, 
laiffant fa femme veuve 8c n'eut point d'enfans de ces trois mariages. 



SECONDE BRANCHE. 

V. DEGRÉ. 

Frédéric le Roy, Ecuyer, Seigneur de Brée & de Noyant, (fécond fils 
de Pierre le Roy, auteur du IV. Degré de la Branche aînée, & de Margue- 
rite de Mahé ) servit avec diftindion dans les Guerres du Régne d'Henry IV. 
Il époufa i°. par contrat du premier Juin (b) 1594, Demoifelle Margueritte 
de NEUFVILLE, fille de Noble Jean de Neufville , Sieur de Boifguillaume, 
8c de Demoifelle Anne de ROYERS, en préfence de Meffire Charles de 
Royers, Seigneur de la Brifoliére, Chevalier de l'Ordre du Roi; fut fait pri- 
fonnier de guerre devant la Ville de Fougères en Bretagne , dans le temps que 
le Duc de Mercœur, Gouverneur de cette Province tenoit le parti de la Ligue ; 
& ayant obtenu fa liberté moyennant la fomme de 200 écus d'or à laquelle il fut 
taxé pour fa rançon, & qu'il s'obligea de payer par ade du 8 Février fc) 
i5g5, à Nobles Gens Pierre Dajon, Sieur de la Touperie, Robert Dajon, 
Sieur de la Lande 8c Jean de Launay , Sieur de la Fontaine, il continua de 
fervir fon Prince avec la même fidélité; obtint le 20 Septembre (d) i5gj , 
de Charles de Bourbon , Comte de Soiffons , un certificat portant qu' » il eftoit 
» en armes & équipaige deub pour aller faire fervice au Roy contre fes enne- 
» mis, et à cet effet l'avoit retenu pour l'y accompagner « ; le 11 Octobre (e) 
fuivant, il fervoit fous les ordres d'Urbain de Laval, Seigneur de Bois-Dau- 
phin, Baron de Sablé, Chevalier des ordres du Roi 8c Maréchal de France 
fuivant un autre certificat que lui donna le même jour ce Seigneur, contenant 
qu' » il avoit fervy et fervoit encore alors près de luy volontairement Sa Majefté 
» en fon armée aveq ung bon et fuffifant efquipage d'armes et Chevaulx, et ce 
» en la Compagnie des Ordonnances du Roy foubs fa charge « ; & en con- 
féquence des fervices diftingués qu'il avoit rendus au Roi Henry le Grand en 
différentes occafions , ce Prince l'exempta de la comparution 8c contribution 
au Ban & Arriére-ban par Lettres du i3 (/) du même mois; il tranfigea avec 
fon frère aîné le 19 Décembre (g) i6o3, au fujet du partage des biens de 
Jean 8c Léonard le Roy leurs oncles ; 8c fa première femme étant morte , il 
le maria en fécondes noces par autre contrat du 20 Avril (h) i6o5 avec De- 
moifelle Yolante de COURTARVEL , ( fœur de Noble Pierre de Courtar- 
vel, Sieur de la Coudriére, de Monthézon 8c de Saint Paul ) fille 8c héritière 
de Noble Pierre de. Courtarvel, Sieur de Boifgenfif, 8c de Demoifelle An- 
toinette de CORBON : Ils moururent l'un 8c l'autre avant le 23 Avril (i) 1626. 

Second Lit. 
6. Pierre le Roy va fuivre. 

a Prouvé par un acde original du même jour. 
' b) (c) (d) (e) (/") Original. (#•) Expédition délivrée en i6o5. h Original. 

( i) Prouvé par un acte original du même jour. 



le ROY-DE MACEY. 



io56 



IV. DEGRE. 

Pierre le Roy III e du nom, Ecuyer, Seigneur de Brée, feul fils & héri- 
tier de Frédéric le Roy fon père, obtint le premier Juillet (a) 1624 des Com- 
miflaires députés par le Roi pour le Régallement des Tailles en la Généralité de 
Caen , acte de la repréfentation qu'il leur avoit faite de fon extraction & def- 
cente de Noblejfe ; fut marié le 23 Avril (b) 1626, avec Demoifelle Adrianne 
de SIGNY, feule fille & héritière de Charles de Signy, Ecuyer, Sieur de Butot , 
& de Demoifelle Perrette de la FERR1ERE , par articles accordés fous 
feings privés du confentement de Jean le Grand, Ecuyer, Sieur & Patron 
de Vergonay & Seigneur de Vaugris beau-frére du futur ; ratifiés le 27 
Avril (c) fuivant, en reconnoijfance de la bonne alliance que f ai/oit ledit Seigneur 
de Brée par Jean le Roy, Ecuyer, Seigneur de Macey fon oncle paternel, Julien 
le Roy, Ecuyer Sieur d'Efpas fon coufin, Cézar le Roy, (d) Ecuyer, Sieur 
du Manoir, & Louis le Roy, Ecuyer, Sieur de la Sanfonniére; & en faveur 
duquel le père de la future promit de lui donner la terre de Ronton ; & le 6 
Octobre (e) i635 , René le Cefne , Ecuyer, Seigneur de Pontrillv , Con- 
feiller & Chambellan du Roi, & Bailli de Côtentin, lui donna une attefiation 
comme il s'étoit rendu auprès de lui pour fervir Sa Majeftô au Ban & Arriére- 
ban de Côtentin à l'aide de Louis de la Paluelle, Ecuyer, Sieur de Loucey, & 
que ne pouvant à caufe de fa maladie continuer ce fervice , il avoit reçu en 
fa place Charles le Conte, Ecuyer, Sieur du Bourg, en équipage d'un Chev au - 
léger : Ils moururent tous les deux avant le 8 Août (/) i658, 8c de leur 
mariage étoit né un fils nommé 

7. François le Roy, dont on va parler. 

VII. DEGRÉ. 

François le Roy, II e du nom, Ecuyer, Seigneur de Brée, ayant produit les 
titres jultificatifs de fa Nobleffe devant M. Chamillart, Intendant de Caen, il lui 
en donna acle le i5 Janvier (g) 1668, avec un certificat portant qu 1 » il avoit 
» bien & deùement prouvé être Noble « ; il avoit époufé par contrat du 8 
Août (h) 1 658, Demoifelle Hélène de QUERALLY, fille & dernière cadette 
de Jean Quérally, Ecuyer, Sieur de Taillerot & de Demoifelle Renée le 
PORCHER fa veuve, en préfence de Louis le Roy, Ecuyer, Sieur du Manoir; 
& cette première femme étant morte, il époufa en fécondes noces Demoifelle 
Anne le PORCHER, & mourut au mois de Janvier 1694. 

Premier Lit. 

8. René le Roy, Ecuyer, Seigneur de Macey, né le 17 Juillet i663, fut 

marié avant le 19 Juin (/) 1698, à Demoifelle Jeanne -Marie DAVY, 
laquelle, fuivant les Mémoires de la Famille, étoit fille d'Adrian Davy, 
Ecuyer, Seigneur de Menneville, & proche parente de Jaques Davy, 
dit le Cardinal du Perron, Archevêque de Sens, Commandeur de TOr- 

dre 

(a) (b) (c) Original. 

(d Les Mémoires de la Famille, portent que ce Cézar le Roy étoit iffu de Nicolle le Roy, fils de Guillaume 
le Roy auteur du premier Degré de cette généalogie. 

(e) Original. (/) Prouvé par un acle original du même jour. 

(g) (h) Original. (/) Prouvé par un acte original du même jour. 



io:>7 



le ROY-de MACEY. 7 



dre du Saint Efprit , & Grand Aumônier de France : il mourut fans en- 
fans. 
8. Gabriel le Roy, continue la filiation. 

Second Lit. 

8. Charles - François le Roy, Ecuyer, Seigneur du Chaftellier, né le 26 

Janvier 1672, fut marié (a) à Demoilélle Antoinette HAY, fille de 
Jean Hay , Baron de la Montagne , Seigneur des Onglées & de Boute- 
ville , & de Dame Antoinette - Françoife du HALLAY - de VAL- 
NELLES ; 8c mourut fans poftérité. 

VIII. DEGRÉ. 

Gabriel le Roy, Ecuyer, Seigneur de Brée & de Noyant, fuccelïivement 
Lieutenant & Capitaine d'Infanterie dans le Régiment d'Anjou, & enfuite dans 
la Garde Côte de Pontorfon, né le 5 Novembre 1664, fut marié par con- 
trat du 19 Juin (b) 1698, avec Demoifelle Marie-Anne PHILIPPES, ( fœur 
de Malo Philippes, Ecuyer, Sieur de Villeneuve, Avocat au Parlement de Bre- 
tagne , Sénéchal des Ville & Comté de Combourg 8c de François Philippes , 
Ecuyer, Sieur des Rivières, Avocat au Grand Confeil , Confeiller & Procu- 
reur du Roy aux Vicomtes de Pontorfon & de Saint James ) fille de Nicolas 
Philippes, Ecuyer, Sieur de Forges, & de Noble Dame Marie - Rozalie du 
BOIS , lefquels en faveur de ce mariage donnèrent à la future leur fille le lieu 
8c terre de Champmeigné , fitué en la Paroirfe de Beauvoir, 8c relevant des 
Religieux du Mont Saint Michel; obtint le 16 Août (c) 1704, un Brevet 
de Lieutenant de la Capitainerie de Pontorfon ; fut reçu en cette qualité le 
20 (d) du même mois; 8c mourut en 1719, laiflant de fon mariage deux enfans 
nommés 

9. Jean-Baptiste-Marie le Roy, va fuivre. 

Si 

9. Nicolas - François le Roy, Ecuyer, Seigneur de Brée, baptifé le 26 

Avril (e) 1705,8c lequel fervit dans la première Compagnie des 

Moufquetaires à Cheval, depuis le 27 Juillet (/) 1729, jufqifau 3i 

Décembre (g) 1735 : De fon mariage célébré le 25 Février ( h ) 1745 

avec Noble Demoifelle Jeanne - Antoinette TARDIF , fille de Gilles 

Tardif, Ecuyer, Seigneur de Moidré 8c de Vauclair, 8c de Noble 

Dame Jeanne LEVESQUE, il eut 

10. Jean-Baptiste le Roy, Ecuyer, né le 21 Novembre (/) fuivant. 

10. Anne-Perrine le Roy, ) . T ., , c A •.. , , jQ 
. „ J ' nées Jumelles le 25 Août (k) 1748. 
10. Augustine le Roy, ) 

Si 

10. Jeanne le Roy, née le i5 Janvier (/) 1750. 

(a) Titres de Hay. 
{b) (c) (d) Original. 
(e) Extrait baptiftére délivré en forme. 

(/) (g) Prouvé par un certificat que lui en délivra le Comte d'Avéjan, Capitaine-Lieutenant de cette Com- 
pagnie. 
(h) Extrait de mariage délivré en iy55. (/) Extrait baptiftére délivré en 1755. 

(/c)(/) Extraits baptiftéres délivrés en 1756. 



Regijîre cinquième. S s s s s s 



8 



le ROY-de MACEY. 



io58 



XL DEGRE. 

Jean-Baptiste-Marie le Roy, Ecuyer, Seigneur de Macey & de la Bruma- 
niére, ci-devant Capitaine d'une Compagnie dans la Garde Côte de Pontorlbn , 
par Commilïion du premier Février 1735, étoit né le 12 Avril 1669; il 
fut marié par contrat du i5 Février (b) 1726 avec Demoifelle Louife - Eli- 
fabeth le CHAMPENOIS, fille de Nicolas le Champenois, Sieur de Beau- 
buiflbn & de Demoifelle Catherine de la PIGANNIÉRE; & eut de cette 
alliance. 

X. DEGRÉ. 

1. Jean-Baptiste-Louis le Roy - de Noyant, Ecuyer, né le 9 Octobre (c) 

i 7 3 7 . 

2. Marie-Anne -Jeanne - Louise le Roy, appellée Mademoifelle de Macey, 

baptifée le 7 Août (d) 1734. 

3. Françoise-Augustine le Roy, dite Mademoifelle de Noyant, née le 28 

Novembre (<?) 1735. 
& 

4. Françoise - Renée le Roy, appellée Mademoifelle de la Brumaniére , 

baptifée le 29 Odobre (/) 1739. 

( a) Extrait baptiftére délivré en 1756. 

(b) Original. 

(c) Extrait baptiftére délivré en forme. 

(d) (e) (/) Extraits baptiltéres délivrés en 1756. 

Vù & vérifié par Nous, Confeiller du Roi enfes Confeils, Juge d'Armes de France. 




I0.1Q 



de SAULIEU, 

Seigneurs de Rémeron , de Soulangis , &c. 
En BOURBONNOIS, et en NIVERNOIS. 





Tiercé en Fa/ce , le Chef de Gueules à trois Etoiles d'Or, la Fafce du milieu 
d'Or plein & celle de la pointe d'Azur à un Lévrier d'Argent pajfant. 

Devifc , Le plus Fidelle. 



c 



Ette Famille, originaire de la Ville de Nevers, a juftifié devant le 
Juge d'Armes de France, une poffeffion de NoblefTe bien établie depuis 



PREMIER DEGRE. 

Noble Homme Jean de Saulieu , Ecuyer, lequel fut pourvu le 16 Octo- 
bre (a) i 5 4 i de l'Office de Controlleur ordinaire des Guerres & fit fon Tef- 
tament le 14 Mai (b) 1 565 . Il avoit époufé en premières Noces, par Con- 
trat du 21 Janvier (c) 1 532 (d) Efmée Ri ville, & en fécondes Noces, 
Demoifelle Catherine Pernin , laquelle fe remaria par Contrat du 29 Aouft (e) 
1 565 j, avec Noble Homme Jean d'Estrappes le jeune, Controlleur des De- 
niers communs de la Ville de Nevers ; elle étoit fille de xMichel Pernin , 
Ecuyer, Seigneur du Montet, & eut de fon premier mariage, 

//. DEGRÉ. 

Noble Homme François de Saulieu, Ecuyer, Sieur de Beaunoy, marié par 
Contrat du 3 Novembre (/) 1577, avec D" e . Jullitte d'Estrappes, ( fœur de 
Léonard d'Eftrappes, Confeiller du Roi en fes Confeils, Archevêque d'Auch , ) 
fille de Jean d'Eftrappes, Controlleur des Deniers communs de la Ville de 
Nevers & de Dame Jeanne Olivier; il mourut avant le 7 Aouft (g) 16 18, 

(a) Original. (b) (c) Cet Aé\c cft énonce dans des faits articulés de Généalogie, produits à la 

Cour des Aydes de Paris le 10 Octobre i654, par François & Guillaume de Saulieu frères, tS: dans le 
Procès-verbal des Preuves delà NoblefTe dudit François de Saulieu du 27 Aoull 1G67. 

( d) Cet Acte eft aufli énoncé dans l'Ordonnance de M. de Sagonne du 22 Juin 1709. 

(e) Expédition délivrée le 19 Avril 1628. (/") Voyez les Noues b & d de cette page. 

(g) Prouvé par le Contrat de mariage de fon fils. 



S s s s s s 11 



2 de SAULIEU. 



1060 



laiffant pour fils de fon mariage avec ladite Demoifelle d'Eftrappes encore vi- 
vante pour lors, 

III. DEGRÉ. 

Noble Homme Jean de Saulieu , Ecuyer , Sieur de Rémeron & de Beau- 
noy, haptifé le 14 Janvier (a) 1589, & lequel époufa par Contrat du 7 
Aouft (b) 1 6 1 8 , D" e . Catherine Tenon, {écrit aujji Thenon,) fille de Noble 
Guillaume Tenon, Ecuyer, Sg r . de Navingues & de Touffol , Tréforier Gé- 
néral de France en la Généralité de Bourges, & de D" e - Marie Turpin fa veu- 
ve, fœur de Jean Turpin, Sg r . de Vauvredon, Confeiller d'Etat, père d'E- 
lizabeth Turpin , femme de Michel le Tellier , Chancelier , Garde des Sceaux 
de France & Miniftre d'Etat; il fit un Partage le i5 Janvier ( c ) 1628, avec 
Noble Homme Guillaume Feydeau fon beaufrere, Ecuyer, Sieur de Lefpau, 
mari de Demoifelle Antoinette Tenon, & mourut avant le 11 Avril (d) i63i, 
jour auquel fa veuve fut nommée Tutrice de fes enfans ci-après nommés. 
Catherine Tenon fe remaria avec Jaques de Bragelongne , Ecuyer , Sieur 
d'Hautefeuille , Tréforier de France à Moulins & fit fon Teftament le 19 
Aouft (e) 1673, laiffant pour enfans de fon premier mariage , 
4. François de Saulieu, Ecuyer, mentionné ci-après. 

4. Guillaume de Saulieu, Ecuyer, Seigneur de Beaunoy, & de Rémeron, 
lequel eft dit âgé de 22 ans & plus dans des Lettres de bénéfice d'âge 
qu'il obtint le 19 Novembre (/) i65o. 
4. Jullitte de Saulieu, mariée par Contrat du 14 Novembre (g) 1644, 
avec Georges de Reugny, Chevalier, Seigneur & Baron du Trem- 
blay, &c. 
& 
4. Catherine de Saulieu , Religieufe profeffe au Couvent de la Vifitation 
à Nevers. 

IV. DEGRÉ. 

François de Saulieu, Ecuyer, Seigneur de Rémeron & de Beaunoy, 
né à Nevers & baptifé le 3 Avril (h) 1622, fut confirmé dans fa Nobleffe au 
mois de Février (z) i653, ainfi que Guillaume de Saulieu fon frère; il épou- 
fa par Contrat du 12 Mars (k) 1667, Demoifelle Anne Gascoing, 
fille de Noble François Gafcoing & de Demoifelle Marie Challudet; fut fait 
Chevalier des Ordres de Nôtre-Dame du Montcarmel & de S 1 . Lazare de Jé- 
rufalem, en conféquence des preuves littérales & teftimoniales, qu'il avoit 
produites le 27 Aouft (/) 1667, pour juftifier fon extraction Noble, pa- 
ternelle & maternelle, & fes filiations directes depuis l'an 1 5 3 2 , & fut reçu 
le i5 Septembre (m) 1668, en qualité de Chevalier - CommifTaire Député 
defdits Ordres, pour la recherche des Biens ufurpés fur les mêmes Ordres 
dans les Provinces de Bourbonnois, de Nivernois, de Bourgogne & de Berry. 
Anne Gafcoing fa femme fut maintenue dans les Privilèges de la Nobleffe le 
14 Juin (n) 1698, par Sentence de l'Election de Nevers, & lui ne vivoit plus 

(a) Extrait baptiftére délivré & légalifé en 1709. (/>) (c) {d) Original. 

(e) Cette datte eft énoncée dans un Aéte original du 20 Novembre 1709. (/) Original. 

{g) Cette datte eft énoncée dans les faits de Généalogie produits à la Cour des Aydes de Paris le 10 Octo- 
bre 1654, par François & Guillaume de Saulieu frères. (h) Cette datte eft énoncée dans le Procès- 
verbal des preuves de fa Nobleffe du 27 Aouft 1667. (j) (k) (/) (m) («) Original. 



!06l 



de SAULIEU. 



lors du Contrat de mariage de fon fils aîné; il fut père de cinq enfans, qui furent 
5. François de Saulieu ci-après. 
5. Guillaume de Saulieu, Ecuyer, Colonel réformé dans le Régiment de 

Beauvoifis, haptifé le 25 Juillet ( a ) 1674. 
5. Georges de Saulieu. 

5. Catherine de Saulieu, femme de Guillaume du Coing, Ecuyer, Sei- 
gneur d'Afcon, &c. 
& 

5. Marie - Jullitte de Saulieu, qui époufa Claude Guérin-de Charmont , 

Ecuyer, Seigneur de Charmont, &c. Premier Préfident - Tréforier de 
France au Bureau des Finances de la Généralité de Moulins, Préfident & 
Lieutenant Général en la Chambre du Domaine de Bourbonois. 

V. DEGRÉ. 

François de Saulieu, Ecuyer, Seigneur de Rémeron & d'Afcon , &c. 
tut marié par Contrat du 14 Septembre (b) 1705, avec Demoifelle Marie- 
Françoife Maslin, fœur de Pierre Maflin, Ecuyer, Sieur de Bourneuf, Che- 
valier de FOrdre Royal & Militaire de S 1 . Louis, ancien Officier de la première 
Compagnie des Moufquetaires, fervans à la Garde du Roy & fille de Jean-Thomas 
Maflin, Capitaine de Bourgeoifie de la Ville de Nevers & de Dame Marie 
M a yeux. Il obtint le 22 Juin (c) 1709, conjointement avec Guillaume de 
Saulieu fon frère, une Ordonnance de M. Manfart de Sagonne, Maître des 
Requeftes, Commiffaire départi dans la Généralité de Moulins, par laquelle 
fur le vu des Titres rapportés fur les Dégrés précédens, ces deux frères furent 
maintenus dans leurs qualités de Nobles & d'Ecuyers. François de Saulieu par- 
tagea avec fes frères & fœurs leurs Biens paternels & maternels le 20 Novem- 
bre de la même année (d) 1709 & fit fon Teftament le 14 Mars 1738, fuivant 
un Aéte du 3o Avril fuivant (e), datte du partage qui fut fait de fa fucceffion 
entre fes 4. enfans qui fuivent. 

6. François de Saulieu, Ecuyer, continue la filiation directe. 

6. Jaques de Saulieu, Ecuyer, Seigneur de la Chaumonerie, Chevalier de 
l'Ordre Royal 8: Militaire de S 1 . Louis, nommé fur les Fonts de Baptê- 
me le 8 Décembre 1710, fervit en qualité de Lieutenant dans le Ré- 
giment de Navarre, y fut fait Capitaine par Lettres du 9 Avril (/) 
1740, puis le 11 Avril (g) ïj55 Capitaine de Grenadiers dans le mê- 
me Régiment. Il avoit été marié par Contrat du 9 Septembre (h) 1748, 
avec Demoifelle Agnès Brisson , fœur de François Briffon, Ecuyer, 
Confeiller du Roy en fa Cour de Parlement à Paris, tous deux enfans 
de Charles Briffon, Ecuyer, Seigneur de Montalin , & de Dame Mar- 
guerite Roussel : De ce mariage font nés , 

7. Charles-François de Saulieu - de la Chaumonerie, Ecuyer, ondoyé 
le 26 Aouft 1753 & nommé fur les Fonts de Baptême le 1 1 Décem- 
bre 1754. 
& ' 
7. Marguerite - Acnés de Saulieu, ondoyée le 3 Octobre 1754 8c nom- 
mée fur les Fonts de Baptême le 1 1 Décembre fuivant. 

(a) Extrait baptiftére délivré & légalilé en 1709. (b) Expédition délivrée en forme. 

(c)Original. [d) (e) (/) {g) (h) Original. 



4 



D 



p. SAULIEU. 



1062 



6. Pierre de Saulieu, Ecuyer, Seigneur de Soulangis, fervit en qualité 
de Lieutenant dans le Régiment de Champagne Infanterie, & époufa 
par Contrat du 2 Février (a) 1740, Demoifelle Marguerite Alixand- 
de Maux, fille de Jaques - Charles Alixand - de Maux, Seigneur des 
Bruéres, Lieutenant Général au Bailliage 8: Pairie de Nevers, & de 
Dame Claude-Madeléne Vaillant : Ils ont pour enfans, 
7. François de Saulieu , Ecuyer, né le 23 Mars 1743 & reçu Page 

du Roy en fa Grande Écurie le 24 Avril 1760, fur les Preuves de 

fa Nobleffe , admifes par fa Majefté. 
7. Marie-Madeléne de Saulieu, née & ondoyée le 8 Décembre 1741 

& nommée fur les Fonts de Baptême le 2 Avril 1742. 

7. Marie-Madeléne de Saulieu, & ondoyée le 3 Juin 1745 & nommée 
fur les Fonts de Baptême le 6 Décembre 1748. 
6. Anne-Catherine de Saulieu, fut nommée fur les Fonts de Baptême le 
8 Décembre 1710. 

VI. DEGRÉ. 

François de Saulieu, Ecuyer, Seigneur d'Afcon & de Rémeron, né 
le 14 Mars 1710 & nommé fur les Fonts de Baptême le 8 Décembre fuivant, 
fut fait le 10 Novembre (b) 1733, Capitaine dans le Régiment de Navarre 
Infanterie , où il avoit fervi précédemment en qualité de Lieutenant, & épou- 
fa par Contrat du 7 Septembre (c) 1739, D lle - Marie - Victoire Brisson, 
fille de Guillaume Briïfon , Ecuyer, Seigneur de Gigny , Confeiller-Sécrétaire 
du Roy, Mailbn, Couronne de France & de fes Finances, & de Dame Ga- 
brielle-Françoife du Puy : De ce mariage eft iffu un fils, favoir, 

VII. DEGRÉ. 

Jean-François de Saulieu, Ecuyer, baptifé le 7 Août 1740. 

(a) (b) (c) Original. 
Vil & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roy en fes Confeils , Juge d'Armes de France. 




I • ~ ' 



iaïaatiiÉÉ^- i —— — i— —ém^mé— 



io63 



de SERRE 

Barons de Meirveis, de Combret & de Montlaur, Sg rs de S' Roman &c. 
en LANGUEDOC et a PARIS. 




D'Or à une Montagne de Sinople mouvante de la pointe de l'Ecu ; 
& un Chef d'Azur, chargé de trois Etoiles d'Or . 



CEtte Famille dont le nom eft ortographié dans les titres Serre, du 
Serre, Serres & de Serres; mais plus communément & prefque toujours 
de Serre, a juftifié par titres originaux une pofléffion confiante de nohlelTe 
depuis 

PREMIER DEGRÉ. 

Jean Serre Seigneur en partie du Fromental, Paroiffe de S 1 Roman de 
Cordiére, lequel eft qualifié Noble, & nommé avec Noble Guydon Serre ion 
fils, Cofeigneur du Fromental , Guillaume Bymard aufïi Seigneur en partie du 
Fromental, & Ifabelle de Caflelvieil fa femme, tous héritiers univerfels de 
Noble Gabriel de Calfelvieil, dans une Commifïïon donnée à Nifmes le 27 
Août 043 par Charles de Cruflbl Vicomte d'Uzès, Sénéchal de cette Ville 
& de celle de Beaucaire & adrelTée à l'un de fes Sergens , pour , à leur requê- 
te, contraindre leurs vaïïaux & tenanciers des poffeffions mouvantes de leur di- 
recte, à leur donner un dénombrement & une reconnoiffance de leurs fiefs : les 
Titres qui le regardent ne nomment point fa femme, mais font mention de 
fes enfans au nombre de trois quifuivent. 

2. Guydon de Serre continué la defcendance. 

font ainfi qualifiés dans un acle du dernier Février 
1 565 auquel ils furent préfens : on ignore leur 
deflinée. 

II. DEGRÉ. 



2. Noble Jean Serre, 
2. Noble Pierre Serre, 



Noble Guydon de Serre Seigneur du Fromental, fut marié avant le 19 
Février 1 583 avec Demoifelle Marguerite Maffre ( fœur de Noble Jean Maf- 
fre S r de la Grandinelle, fille de Pierre Malfre habitant de la Ville de Su- 
mene & de Dame Marquife de Leuziére, & donna le 11 Décembre i5q3 
à Noble François de Roquefeûil Seigneur & Baron de la Roquette, de Briffac , 
delà Liquiffe, de S 1 Martin, de Condres ^x de Viols, Colonel dlnfanterie , 



de SERRE. io6 4 



une reconnoifiance de ce qu'il tenoit de lui à hommage, ferment de fidé- 
lité &: baifer de paix, fous la directe feigneurie, juridiction, juftice haute, 
moyenne & baffe de Briffac ; fit fon teftament le 16 Décembre 1597, par le- 
quel il voulut être inhumé par ceux de la religion prétendue réformée dans le 
Cimetière de la Ville de Sumene au tombeau de fes prédécejjeurs, & mourut 
avant le 17 Février 1602, date du teftament de fa veuve qui voulut être en- 
terrée auprès de lui, aufli en la forme & manière de ceux de la religion préten- 
due réformée; elle mourut avant le 6 Août 1606 mère de plufieurs enfans qui 
fui vent. 

3. Noble Fulcrand de Serre époufa Demoifelle Jeanne de Coste fille 
de Pierre Cofte habitant de la Ville de Ganges, & de Catherine 
Causse, proche parente de Noble Pierre de Cauffe Seigneur de Magdas 
& de Rigolz ; & ce mariage fut célébré le 21 Octobre 084 en la for- 
me et manière de ceux de la religion prétendue réformée; il mourut avant 
le 16 Décembre 1597, & eut de l'alliance qu'il contracta, une fille 
nommée 

4. Jeanne de Serre mariée avant le 17 Février 1602 avec Noble 
Antoine de S t Julien Seigneur de S' Julien. 
3. Noble Jean de Serre Seigneur du Fromental, fut marié entre le 6 Février 
1599 & le 28 Janvier 1602 avec Demoifelle Ifabeau de Pélissier, veu- 
ve de Noble Pierre de S t Julien Seigneur de S 1 Julien ; fit fon tefta- 
ment le 22 Avril 1608, par lequel il voulut être enterré dans le Cimetiè- 
re de Sumene au tombeau de fes prédécejjeurs & ancêtres, & mourut le 
même jour. 
3. Isaac de Serre continue la filiation. 
3. Françoise de Serre fut mariée avant le 16 Décembre 1597, & vivoit 

encore le 4 Mai 161 1. 
3. Gabrielle de Serre époufa aufli avant le 16 Décembre 1597 Noble 
Blaife de Lantal Ecuyer, de la Ville du Vigan, dont elle étoit veu- 
ve le 12 Août 161 2. 
3. Anne de Serre fut mariée pareillement avant le 16 Décembre 1597, 
& vivoit encore le 6 Août 1608 avec M r M e Jean Planchon- 
Cantobre fon mari, Procureur du Roy de la Ville du Vigan. 

3. Catherine de Serre femme de N... de Loubrieu étoit morte lors du 

teftament de fon père. 

III. DEGRÉ. 

Isaac de Serre Ecuyer, Seigneur du Fromental, fut marié par contrat du 6 
Août 1606 avec Demoifelle Jeanne de Loubrieu fille de Fulcrand Loubrieu, 
& de Demoifelle Marie Roviere; fit fon teltament le 4 May 1 6 1 1 ; paffa une 
obligation de la fomme de 600 livres le 7 Novembre 161 2 au profit de M r M e 
Philippes de Fontanon Confeiller du Roy, Contrôleur Général de fes Gabelles 
en Languedoc, fous la caution de M r M e Pierre de Serre Seigneur de Saulfan & 
de Valante, Confeiller du Roy, & Général en la Cour Souveraine des Aydes 
à Montpellier, qui dans un autre acte du 6 Juin 1608 eft dit fon parent ; 8c 
mourut avant le 7 Octobre 1624; fa veuve vivante encore le 3i Janvier i65i , 
eut pour enfans les quatre qui fuivent. 

4. Pierre de Serre continue la filiation. 

4- 



io65 



de SERRE. 



4. Marie de Serre , I , . . • , , r 

^ _ , ~ légataires de leur père en ion. 

4. Françoise de Serre , I 

4. Anne de Serre époufa avant le 27 Juin 1669 M e Jean Gérard Docteur 

en Droits, de la Ville de Sumene. 

IV. DEGRÉ. 

Pierre de Serre Ecuyer, Seigneur du Fromental, fut marié par contrat du 
10 Janvier 1634 avec Demoifelle Lidie des Periks fille de Noble Raimond 
des Periés, & de Dame Lidie de la Tour fa femme; avoit fait lbn teftament 
le 3 Octobre de Tannée précédente, dans le dejfein où il était de faire un 
voyage vers les Armées du Roy pour le Service de Sa Majefté, & mourut avant le 
25 May 1 65 1 : fa veuve ne vivoit plus le 27 Octobre i663 , & fut mère de 

V. DEGRÉ. 

Jean de Serre Ecuyer, lequel époufa par contrat du 25 Mai 1 65 1 Demoi- 
felle Françoife de Roux fille de Noble Jean de Roux, & de Dame Sufanne 
de Fourcrail fa veuve, & mourut, ainfi que fa femme, avant le 21 Octobre 
1 69 1 , père & mère d 1 

VI. DEGRÉ. 

Antoine de Serre Ecuyer, Seigneur de S 1 Roman & de Cofteguiifon, 
né à Sumene le 21 Octobre 1 656 dans la Religion prétendue réformée : il fut 
marié par contrat du 21 Octobre 1691 avec D Ue Sufanne de Molin (fceur du 
célèbre Jaques de Molin Ecuyer, Seig r de Villejuifve-lès Paris, Confeiller, 
Premier Médecin Confultant du Roy & Secrétaire de Sa Majefté, Maifon 
Couronne de France & de fes Finances ) fille de M r M e Aldebert de Molin 
Docteur & Avocat à Marvejols, & de Dame Sufanne de Salesses : il mourut 
le 16 Avril 1709, & fa veuve le 12 Septembre 1735, après avoir fait fon 
teftament le premier Février précédent par lequel elle déclara qu'elle avoit eue 
pour enfans ceux qui fuivent. 

7. Etienne de Serre continue la defcendance. 

7. Laurent de Serre Ecuyer, S r de Montredon, Garde du Corps du Roy. 
7. Marie de Serre fut mariée à Noble Albert d'Hortet Ecuyer, Seigneur 
de Teffan, près du Vigan, ancien Capitaine d'Infanterie, & mourut 
en 1748. 
7. Françoise de Serre fut mariée en 1722 avec Céfar de Luze Ecuyer, 

Seigneur de Trouillas près d'Alais, & mourut Fan 1735. 
7. Jeanne de Serre époufa en 1727 Henry de la Borie Seigneur de Tharaux , 
Confeiller, Auditeur en la Cour des Comptes, Aydes & Finances de 
Montpellier. 

VII. DEGRÉ. 

Etienne de Serre Ecuyer , Baron de Meirveis dans les Ccvennes, de Com- 
bret & de Montlaur en Roùergue, Seigneur de S" Roman en Languedoc, de 
Villejuifve-lès Paris & de Colteguilfon, né le 3 May 1698, fut pourvu d'un 
office de Confeiller du Roy, Maître ordinaire en la Chambre des Comptes de 



Régi /Ire cinquième. 



T 1 1 1 1 1 



4 



de SERRE. 



1066 



Paris le i3 Juin 1744; & de ion mariage accordé par contrat du 17 Juin de Tan- 
née précédente avec Demoilélle Jeanne-Sufanne le Noir-du Breuil fille de 
Guillaume le Noir Ecuyer, Seigneur de Cindré, Receveur Général des Finances 
d'Alençon, Confeiller-Sécrétaire du Roy, Maifon, Couronne de France & de 
lés Finances, 8; l'un des Fermiers Généraux de Sa Majefté, & de Demoilélle 
Anne Baugy, il a eu les enfans qui fuivent. 

1. Jaques de Serre Ecuyer, naquit le 22 Novembre 1745. 

2. Etienne de Serre Ecuyer, né le i5 Janvier 1747, fut reçu Page du 

Roy en fa petite Ecurie fur les preuves de fon ancienne nobleffe faites le 
3o May 1758. 

3. Jaques-Henry de Serre Ecuyer, naquit le 6 Septembre 1752. 

4. Jaques-Philippes de Serre Ecuyer, naquit le 10 Octobre 1755. 

5. Pierre de Serre Ecuyer, naquit le 28 Octobre 1757. 

6. François-Marie de Serre Ecuyer, naquit le 6 Novembre 1759. 

7. Anne-Susanne-Philippe de Serre, naquit le 6 Mars 1748. 

8. Anne-Sophie de Serre, naquit le 11 Novembre 1750. 

g. Anne-Jeanne-Sophie de Serre, naquit le 28 Avril 1762. 

Vil & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roy en /es Confeils, Juge d'Armes de France. 








m 



1067 



le SEURRE, 

en CHAMPAGNE. 




D'Or à un Chefne de Sinople, ayant fes racines de même & empoigné au milieu de la 
tige, par la main d'un bras droit de Gueules, mouvant de la partie Jéneftre. 

CEtte Famille attachée originairement à la Maifon des Ducs de Guife , 
paroît, par différentes probabilités, auxquelles Ton ne croit pas devoir le 
refufer, tenir fon origine de Noble Homme Jean le Seurre, S r . de Marthehey, 
de Maiziéres & de Sommermont en partie , Confeiller-Notaire , 8c Secrétaire 
du Roi, Maifon, Couronne de France & de fes Finances en 1D84, & Secré- 
taire de François de Lorraine, duc de Guife. i°. Ce Jean le Seurre faifoit fa 
réfidence à Joinville, & Demoifelle Antoinette Collard fa femme fut enterrée 
dans la Chapelle de S te . Anne du Cimetière de cette Ville, (a) où la Famille 
de le Seurre, repréfentée aujourd'hui par Arnould-Philippes le Seurre, Ecuyer, 
eft la feule de ce nom qui ait le droit d'être inhumée, (b) 2°. Il eft prouvé 
(c) qu'il n'y eut jamais qu'une feule Famille de ce nom établie en ladite Ville. 
3°. Enfin René le Seurre qui forme ici le premier Degré, étoit pareillement 
attaché au Service de Charles de Lorraine, Duc de Guife; mais, quelques 
favorables que foient ces préfomptions à l'égard de cette Famille, on ne peut 
cependant en établir le premier Degré que depuis ce même René le Seurre 
qui va fuivre. Ce fut Jean le Seurre, (que l'on a déjà cité ci-deffus,) 
qui arrêta Poltrot en i563, après l'affailinat du Duc de Guife fon Maître. 
Dans les Mémoires de Caftelnau, imprimés à Bruxelles en 1 73 t , Tome 
i cr ., page 144, cet événement y eft ainli décrit. » Incontinent qu'il 
» (Poltrot) eut fait le coup, il effaya de fe fauver par les Taillis.... mais 
» ayant chevauché toute la nuit en crainte , pour la grande trahifon qu'il avoit 
» commife, et eftant, luy et fon cheval, fort las et haraffez, il defeendit en 
» une Grange, près du lieu d'où il eftoitparty; et le lendemain ayant efté trou- 
» vé endormy par le Seurre , Principal Secrétaire du Duc , il fut pris et mené 
» en Prifon, où eftant aceufé par conjecture, il confelfa le fait, &c. (d) 

(a) On a produit une Expédition de fon Epitaphe, délivrée le 24 Décembre 1 y53 , par deux Notaires du 
Bailliage de Joinville. 

(b) Prouvé par un Certificat du 7 Février 1754, délivré par le Chapelain de cette Chapelle à M. Arnould- 
Philippes le Seurre & produit en original. 

(c) Suivant une Déclaration faite le 11 Février 1754, par les Officiers du Bailliage de Joinville, qui porte 
aulfi qu'il étoit de leur connoiflance & de notoriété publique, que cette Famille pafToit pour anciennement No- 
ble, qu'elle avoit toujours vécu noblement, & que d'elle étoient iffus Louis- François, Arnould-Philippes. 
Anne & Marguerite le Seurre. Cette Déclaration produite en original. 

(d) Cet événement eft rapporté aull'i dans l'Hiftoire de France du l'ère Daniel, nouvelle Édition de Paris 
1755, Tome X. pages 243 & 244. 



T t 1 1 1 t ij 



2 le SEURRE. 



1068 



Cette Famille a encore produit un Acte du 20 Mars (a) 1624, dans lequel 
cil nommé un François de Seurre, Efcuyer, demeurant à Joinvllle. 

PREMIER DEGRÉ. 

Noble René le Seurre , écrit aujji quelquefois de Seurre, Contrôleur or- 
dinaire des Guerres en la province de Champagne, par Commilïïon du Duc 
de Mayenne, Lieutenant Général de l'État & Couronne de France, en datte 
du dernier jour de Novembre (b) i5g2, obtint, ainli que Jaques Petitjean 
lbn Beaupere, une permiffion du Roy Henry IV. le 22 Janvier (c) 1600, 
à la recommandation du Duc de Guife & nonobitant les défenfes généralles, 
pour challer & faire chafler par un de leurs Domefhques aux Armes à feu , 
dans Tétendue de leurs Terres & fur celles de la Principauté de Joinville ; fut 
pourvu par Charles de Lorraine, Duc de Guife, le 3i Odobre (d) 1601 de 
l'Office de Gruyer des Eaux & Foreits de cette Principauté, dont il avoit 
obtenu la furvivance le 22 Septembre précédent, fur la réiignation de fon Beau- 
pere qui étoit décédé depuis; & le Prince de Joinville lui fit don, par un Bre- 
vet du 20 Janvier (e) 1607 de tous les Deniers qui proviendroient pendant 
cette année des Amendes de ladite Gruerie, à quelques fommes qu'elles puf- 
fent monter » en conlidération des Services qu'il luy avoit rendus & de ce 
» que Monfeigneur le Duc de Guyfe , fon frère, luy avoit fait don des Parties 
» Cafuelles de ladite Principauté « ; il ne vivoit plus le premier Juillet (/) 
i63i, ainfi que Demoifelle Catherine Petitjean fa femme, dont il eut en- 
trautres enfans ceux qui fuivent. On ignore quel fut Tordre de leur nahTance. 
2. Noble Pierre le Seurre, Ecuyer, demeurant à Joinville, étoit marié 

le 8 Janvier (g) 1641, avec Demoifelle Guillemette Goutiéres. 
2. Arnould le Seurre continue la defeendance. 

2. Noble René le Seurre, Ecuyer, S r de Mareilles , demeurant aufTi à 
Joinville, étoit fous la Tutelle d'Arntfuld le Seurre fon frère, le premier 
Juillet (h) 1 63 r ; il époufa par Contrat du 17 Janvier (/) 1639, D Ue . 
Gillette Petit, (morte le 6 May (jfc) 1642, ayant fait fon Teitament 
le 23 (/) Avril précédent,) fille de Philibert Petit, Ecuyer, S r . de 
Brouzeval, Confeiller du Roy, Maître des Eaux & Forefts du Bailliage 
de Chaumont & de Demoifelle Antoinette de Marc. Dans ce Contrat 
il eft affilié de Jaques Clerget fon beaufrere , Ecuyer, S r . de Voille- 
comte , Garde du Corps du Roy & Capitaine du Château de Condé en 
Lorraine; il étoit remarié avec D lle . Claude Viardel, veuve d'Henry 
Jannyot, Confeiller du Roy, Prévôt d'Andelot , le 8 Février (m) i65o, 
datte d'une Tranfaclion qu'il fit avec Honorable Homme Pierre Senault, 
par laquelle il fut convenu qu'il auroit les Offices de Prévôt, Lieute- 
nant Particulier, Affeffeur Criminel & Gruyer de la Prévôté d'Andelot; 
fit Hommage au Roy le i3 Novembre (n) 1657 pour fon Fief de 
Mareilles, vulgairement appelle le Fief Gaulcher, fis au finage d'An- 
delot; & de fon i er . mariage on lui connoît deux enfans qui fuivent. 
3. René le Seurre , né & baptifé le 23 Janvier (o) 1641 , fut mis 

(a) (b)(c) (d) (e) Original. (/) (^) (h) Prouvé par un Ade original du même jour. 

(1) Copie non fignée, mais de l'Écriture du tems ; cette datte eft énoncée d'ailleurs dans l'Inventaire des 
Biens fait après la mort de fa femme, les 18 & 20 Avril 1640 , & produit en original. 

(k) (/) Cette datte eft énoncée dans l'Inventaire de lés Biens, fait les 18 & 20 Avril 164'j, & produit en 
original. (m) (n) Original. (0) Notte écrite dans le tems même au dos du Contrat de mariage 

de fon père, du 17 Janvier i63g. 



io6 9 le SEURRE. 



fous la Tutelle de fon père , par Sentence rendue au Bailliage de 
Chaumont le i5 Juillet (a) 1642. 
3. Antoinette le Seurre, née & haptifée le 27 Aouft (b) 1639, 
mourut le 29 (c) du même mois. 

2. Chrétienne le Seurre étoit mariée le 8 Janvier (d) 1641 , avec Jean 

le Braconnier, Ecuyer. 

II. DEGRÉ. 

Noble Arnould le Seurre , Ecuyer, fut pourvu en furvivance de fon père , 
le i3 Février (e) 1621 de l'Office de Gruyer des Eaux & Forefts de la Prin- 
cipauté de Joinville, par Charles de Lorraine, Duc de Guife. Il eut de fon 
mariage avec Demoifelle Marquerite Chévrier, fœur de Pierre Chévrier, 
Avocat au Parlement, 

3. Noble François le Seurre, lequel fit un partage avec Arnould le Seurre 

fon frère, le 7 Octobre (f) 1672 des biens qui leur étoient échus par 
la mort de leur père & de ceux de leur mère , qui les leur avoit aban- 
donnés. 
& 
3. Arnould le Seurre qui va fuivre. 

III. DEGRÉ 

Noble Arnould le Seurre , Avocat au Parlement , époufa du confente- 
ment de fes père & mère, par articles fous feings privés du 16 Aouft (g) 1660, 
Demoifelle Catherine Fisseux, fille de Noble M e . André Fifïeux , aufli Avo- 
cat au Parlement, Lieutenant au Bailliage & Principauté de Joinville, & de 
Demoifelle Françoife Bugnot, & il eut de cette alliance, 

IV. DEGRÉ. 

Noble Arnould le Seurre, lequel fut marié par Contrat du 23 Janvier (h) 
171 3, avec Demoifelle Anne Régnard, fille de Noble Philippes Régnard, 
Confeiller du Roy , Contrôleur au Grenier à Sel de Joinville , & de Demoi- 
felle Antoinette Cousin, & mourut le 3 Février 1753, ayant eu pour enfans 
de fon mariage , 

5. Louis-François le Seurre, Prieur de Jaucourt, Chanoine Régulier de 

TOrdre de Prémontré, né le 3 Juillet 171 5. 
5. Arnould-Philippes le Seurre qui fuit. 
5. Anne le Seurre, née le 17 Octobre 1720. 

& 
5. Marguerite le Seurre, Religieufe Bénédictine à Nôtre-Dame de Pitié 
à Joinville, née le 22 Janvier 1725. 

V. DEGRÉ. 

Arnould-Philippes le Seurre , Ecuyer, Premier Commis des Revenus 
Cafuels du Roy, né à Joinville le 12 Janvier (/) 1723, fut pourvu le 24 

(a) Original. (b) (c) Voyez la Noue p de la page 2. (d)(e) (/) ( #) Original. 

(h) Expédition délivrée en 1749. (i) Extrait Baptiftére délivré en l'orme. 



HHH^MH^^^B 



4 



le SEURRE. 



1070 



May (a) 1759 de l'Office de Confeiller du Roy, Tréforier, Receveur & 
Payeur alternatif 8c Ali-Triennal des Gages & augmentations de Gages des 
Officiers de la Chancellerie, près la Cour des Comptes, Aydes & Finances 
de Dole, auquel Office eft attaché le Privilège de Noble fle au premier 
Degré. 

Il a époufé le 9 Février 1750, Catherine-MiLLOT ; & de ce mariage ell 
né le 1 3 Oclobre 1 -5 1 . 

VI. DEGRÉ. 
Louis-Arnould le Seurre, Ecuyer. 

(a) Original. 
Vu & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roi en /es Confcils , Jupe d'Armes de France. 




J5v? 



>»AI?( 



tfe>» 









L& 



' ^iiniii'iii-ni'îiii/ 




- • - 



- iii-fr» 11--— - 



1071 



de SIBERT, 

Barons de Cornillon, &c. 
en LANGUEDOC. 




Ecartelé au I er . & 4. de Gueules à un Lyon d'Argent; au 1. & 3. d'Or à 

un Bélier de fable rampant, & Jur le tout d'A\ur à deux bandes d'Or, & 

une Rofe d'argent, tigée & fouillée de même, pojée entre les deux Bandes. 



CEtte Famille fut maintenue dans lbn ancienne Nobleffe, par Ordon- 
nance de M. de Lamoignon, Intendant de Languedoc du 17 Octobre 
1705, furies Titres qui juftifient, que 

PREMIER DEGRÉ. 

» Noble Jean de Sibert, Habitant de la Ville de Bagnols,, Diocèfe d'Uzès, 
» eut de fon mariage avec Demoifelle Catherine de Portal, 

II. DEGRÉ. 

» Noble Jean de Sibert, Ecuyer, marié par Contrat du 3o Septembre 
» i559 «, avec Demoifelle Louife Nicolay, fille de Noble Jaques Nicolay, 
Ecuyer, Seigneur de Méas , Cofeigneur de la Ville de Bagnols, de Sabran 8c 
de la Roque, 8c de Dame Françoife d'Ancézune. Il fit Ion teftament le 16 
Mars (a) 1602, étant alors en âge de vieille ffe, par lequel il voulut être en- 
terré en la forme de la Religion Chrétienne Réformée, de laquelle il faifoit pro- 
feffion, & nomme dans Tordre fuivant tous les enfans qu'il eut de fon mariage : 
de plus, il fit un Legs de la fomme du 40. écus à Demoifelle Simonne de Sibert 
fafœur. 

3. André de Sibert continue la defcendance. 

3. Jaques de Sibert étoit marié lors du Teftament de fon père, avec D lle . 

Claude de Menonville. 

3. Noble Josué de Sibert, / , . . , -. t 

j om , dont on ignore la deltinee. 

3. Simon de Sibert, 



( a) Original. 



de SILBERT. 



107: 



1 étoient déjà mariées lors du Teftament de leur père, 

la i L ' re . avec N.. Blanc, de la Ville d'Uzès & 
3. Anne de Sibert, I , „ A/Ir n - D 

; la 2 e . avec M r Pierre Bruneau. 



3. Françoise de Sibert, 



///. DEGRE. 

Noble André de Sibert , Seigneur de Montiéres , fut pourvu par le Prin- 
ce d'Orange le i5 Mars (a) 1599 de l'Office de lbn Confeiller, Avocat & 
Procureur Général en fa Cour Souveraine de Parlement d'Orange , 8c époufa 
par Contrat du 27 Mars (b) 1601 , Demoifelle Olimpe de Langes, fille de 
Noble Louis de Langes, Seigneur de Montmiral , Confeiller, Intendant au 
Domaine & Finances dudit Seigneur Prince d'Orange, & de D 1,e . Louife de 
Guilhomon. Dans cet acte il eft dit , que lefdits Futurs dévoient être ma- 
riés en face de l'Eglife Chrétienne Réformée; il failbit encore profefiion de cette 
Doctrine lorfqu'il fit fon Teftament le i er . Juin (c) 1627, par lequel il dé- 
clara avoir eu de fon mariage les enfans ci-après nommés , & ne vivoit plus 
lors du Contrat de mariage de fon fils. 

4. Hector de Sibert continue la defeendance. 

4. Louise de Sibert étoit mariée lors du teftament de fon père, avec 
Jean de Portal, Docteur es Droits, de la Ville de Bagnols. 

4. Françoise de Sibert,) . r „. 

T ' , ., vivoient encore lans alliance. 

4. Laure de Sibert, | 

IV. DEGRÉ. 

Noble Hector de Sibert, Seigneur de Montiéres, Baron de Cornillon , 
époufa par Contrat du 3o Octobre (d) i633, Demoifelle Olimpe de Drevon, 
fille de Noble Daniel de Drevon , & de Demoifelle Françoife de Barry , qui 
étoit fille de Jean de Barry, Préfident en la Cour de Parlement d'Orange; 
il tranligea le 21 Janvier (e) 1634, avec Noble Pierre de Taulignan, Sei- 
gneur & Baron de Barry , de Puémeras & de S 1 Alexandre, à l'occafion d'une 
obligation faite à Noble André de Sibert lbn père le n Juillet 16 10, par 
Efprit de Taulignan, Seigneur de S 1 . Alexandre & Baron de Barry, père du- 
dit Pierre de Taulignan, & fit fon teftament le 6 Octobre (f) 1654, par 
lequel il voulut être enterré en la forme de la Religion prétendue réformée, de 
laquelle il faifoit profejjion , 8c déclara avoir eu de lbn mariage avec ladite D ,le . 
de Drevon, qu'il inftitua par cet Acte lbn héritière univerfelle , les enfans ci- 
après. 11 donna fon Aveu 8c Dénombrement au Roi, le i er Janvier (g) 1687, 
de là Terre 8c Seigneurie de Cornillon fituée dans le Diocèfe 8c la Vigue- 
rie d'Uzès, 8c étoit encore vivant le i3 Décembre (h) 1691 , jour auquel il 
donna encore fon Aveu au Roi , pour raifon de fa Baronie de Cornillon ; 8c 
par ce même acre fit aufii fon Aveu à Sa Majefté, pour la Terre 8c Seigneu- 
rie de Vallerargues au nom de fon fils. 

5. Charles de Sibert va fuivre. 
5. Françoise de Sibert, \ 

5. Olimpe de Sibert, yivoient encore fans alliance lors du Teftament 

5. Léonore de Sibert, de leur père. 

5. Louise de Sibert, \ 
5. Chrétienne de Sibert, / 

V. DEGRÉ. 

a b c (d) (c: f)(.g)(h) Original. 



io 7 3 de SIBERT. 



V. DEGRÉ. 

Charles de Sibert , qualifié Chevalier , Seigneur de Montiéres , de Cey- 
nes , de S 1 . Geniez-de ClaifTe & de Vallerargues , Baron de Cornillon , 8cc. 
Confeiller - Viguier pour le Roy, Bailly & Maire perpétuel de la Ville de Ba- 
gnols , fut marié par Contrat du 8 Juillet (a) iôj3, avec D" e Madeléne de 
Barjac-de Rochegude , fille de Haut & PuijJ'ant Seigneur Mefjire Charles de 
Barjac , Seigneur de Rochegude, de Luffan, de la Baume, de S 1 . Geniez-de 
Claiffe, de Vallerargues, de Ceynes, d'Arpailhargues , &c. & de Dame An- 
toinette iVIslaire , & il eft dit dans cet Acte, que ce mariage devoit être cé- 
lébré à la forme de la Religion prétendue Réformée , dont les Parties f ai [oient 
profejjîon; il fut déclaré Noble & ijjfu de Noble race & lignée, par Ordonnan- 
ce de M. de Lamoignon, Intendant de Languedoc, rendue le 17 Octobre 
(b) 1705; 8c il mourut le i5 Juin (c) iy3i : fa femme étoit morte dès le 14 
Avril (d) 1730; Ils eurent de leur mariage les enfans qui fuivent. 

6. Hector de Sibert, qualifié Chevalier, Seigneur 8c Baron de Cornillon, 
Capitaine dans le Régiment de Picardie, époufa par Contrat du 14 Sep- 
tembre (e) 1707, Demoifelle Marthe de Bouscaille & de Ville de 
Tournon , fille de Noble Joleph de Boufcaille , Ecuyer, Seigneur de la 
Béraudiere & de Dame Jeanne Besson ; & de ce mariage naquit, 
7. Agathe - Charlotte de Sibert - de Cornillon; mariée par Contrat 
du i3 Mai (/) 1729, avec Charles de Sibert fon oncle Capitaine 
au Régiment de Saillans. 
6. Charles de Sibert va fuivre. 

6. Olimpe de Sibert - de Cornillon lut mariée avec Pierre de Charron , 
qualifié Chevalier , Seigneur de Montiéres , Capitaine de Cavallerie , 
demeurant à Bagnols. 
6. Marie - Françoise - Madeléne de Sibert - de Cornillon, époufa Jean- 
Laurent du Pilhon, qualifié Chevalier, Seigneur d'Angelles, &c. 
Confeiller au Parlement de Grenoble. 
6. Rose-Jeanne, dite auffi Jeanne -Rose de Sibert - de Cornillon, fut ma- 
riée avec Henry - François de Fabry , Chevalier de POrdre Royal 8c 
Militaire de S 1 . Louis, Lieutenant - Colonel du Régiment de Fille de 
France, Lieutenant 8c Commandant pour le Roi au Gouvernement de 
Bouchain, demeurant à Bagnols. 
6. Blanche de Sibert - de Cornillon, époufa Jean - Baptiite de Pinieres , 

Seigneur de Clavins, demeurant auffi à Bagnols. 
6. Marguerite de Sibert - de Cornillon fut mariée à Noble Henry -Joleph 
de Barruel. 

VI. DEGRÉ. 

Charles de Sibert, qualifié Chevalier, Baron de Cornillon, Sg r . de 
Montiéres, de Ceynes, de S 1 . Geniez-de Claiffe, de Vallerargues, &c. Com- 
mandant pour le Roi à Bagnols, fut nommé le 16 Janvier (g) 1702, Capitaine- 
dans le Régiment de MontbohTier, Infanterie, 8c lervoit en qualité de Capitai- 
ne réformé à la fuite du Régiment de Saillans, lorfqu'il fut nommé le 16 Mars 
{h) 1717, Capitaine en pied dans ce Régiment. Il fut depuis Capitaine dans 

(a) (b) Original. (c) (d) Prouvé par un A<fle du ig Mars 173-2. 

(e) Prouvé par un Aclc Original du 28 May 1728. (/) (g) (h Original. 



Régi /Ire cinquième. 



11 11 11 h 11 



4 de SIBERT. 



1074 



le Régiment de Noailles, 8c époufa en i res . Noces, par Contrat du 18 Juin 
(a) 170D , Demoifelle Marguerite de Laval, fœur de Noble François de 
Laval, Major de la Ville 8c Citadelle de Landau, fille de Louis de Laval , 
8c de Dame Jeanne Daugier, de la Ville de Bagnols. Cette première femme 
ayant fait ion Teftament le 18 Février (b) 1718 , 8c étant morte le 18 Mai 
(c) iuivant, il époufa en 2 des . Noces, par autre Contrat du i3 Mai (d) 1729 
Demoifelle Agathe - Charlotte de Sibert , la propre Nièce , comme il a déjà 
été dit ci-devant. 

Premier Lit. 

7. Charles-Toussaint de Sibert continue la defcendance. 

7. Alexis de Sibert-de Cornillon fe fit Religieux Cordelier à Bagnols le 
i3 Octobre (e) 1724. 

Second Lit. 

7. Charles - Hector - Joseph - François de Sibert - de Cornillon, Ecuyer, 
né le 6 Mars (/) 1747, fut reçu Page de Madame la Dauphine, fur les 
Preuves de fa Nobleife faites le 17 Septembre 1761. 

VLL. DEGRÉ. 

Charles-Toussaint de Sibert-de Cornillon, Capitaine au Régiment 
de Foreft, Chevalier de fOrdre Royal 8c Militaire de S 1 . Louis 8c Penfionnaire 
du Roi, époufa par Contrat du 21 Février (g) 1736, D lle . Catherine de Volle, 
fille de Jofeph de Volle, ancien Officier, 8c de Dame Marie Barrallier, de 
la Ville de Bagnols; 8c de ce mariage il a eu entr'autres enfans, 

VLII. DEGRÉ. 

Charles-Joseph de Sibert-de Cornillon, né le 17 Mars (h) ij52 , 8c 
admis au nombre des Gentilshommes de TÉcole Royale-Militaire , fur les Preu- 
ves de fa Nobleife, faites le 12 Juin 1762. 

(a) Original. (b) (c) Prouvé par un Acte original du 3o Décembre 1740. (d) Original. 

( e) Voyez la Notte b de cette page. (/) Extrait baptiftére délivré en forme. ( g) Original. 

Vu & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roy en fes Confeils, Juge d'Armes de France. 

/// 




1075 



SICARD, 

Seigneurs de la Bruniére , &c. 



En POITOU. 




D'Azur, à trois Etoiles d'Or , pqfées deux & une. 

CEtte Famille, dont le nom eft écrit dans les Actes Cicard , Sicart , & 
Siccard , mais plus communément & prefque toujours Sicard , eft très- 
ancienne dans le Poitou, 8c paroît avoir été jufqu'ici fort ignorée, foit par 
la négligence qu'elle a eue de conferver les Titres de fon origine , foit par 
la perte qu'elle en a pu faire dans le tems des Guerres. Néanmoins , ce qui a 
été recouvré a paru fuffifant au Juge d'Armes de France , pour en établir les 
filiations fuivies depuis Tan 1418, par tout ce qui eft mentionné dans une 
Sentence des Élus de Thouars du 17 Juillet 1600, & dans une Ordonnance 
du i5 Décembre 1604, que rendit alors M. Rouffeau - de la Parifiére, Com- 
miffaire député par le Roi Henry IV. pour la vérification des Nobles en Poi- 
tou. Il eft fait mention dans les Régiftres de la Chambre des Comptes d'un 
Guillaume Sicart, Queux du Roi, employé en cette qualité pour fes ga- 
ges à vie, du premier Mars 1324 jufqu'au premier Juillet i325, & qui ob- 
tint du Roy le 27 Novembre 1 326 une gratification de 400 liv. De plus, on 
trouve dans un Inventaire de Titres (a) fait vers Tan 1^29, l'énoncé d'une 
Réception de foy & hommage fait par Procureur à la Seigneurie de Belle- 
ville en Thouarçois , pour Noble Homme Henry Siccard , pour raifon des 
choies dont il étoit Homme de Foy à ladite Seigneurie , en date du 23 Mars 
145 1. Quant aux filiations ci-après détaillées, on n'a pu les établir que con- 
formément à la Sentence 8c à l'Ordonnance dont on vient de parler. 

PREMIER DEGRÉ. 

Guillaume Sicard, Ecuyer, (*) fut marié en (*) 141 8 avec D" e . 
Perrette Thibault, fille de Noble Homme Colas Thibault, Ecuyer, Sg r . de 
la Carte 8c de Noble femme Demoifelle Marie Mestivier; il ne vivoit plus 
le 26 Août (b) 1464, date d'un Acte qui le qualifie Châtelain de Partenay ; il 
eut de fon mariage ( * ) deux fils , lavoir 

(a) Original : Bibliothèque du Juge d'Armes. (b) Original : Titres de MM. de Thibault-de la Carie. 

(* ) Toutes les dates & tous les faits de Généalogie défignés dans cet article par une Étoile, fom énonces dan 
la Sentence des Élus de Thouars du 17 Juillet 1G00& dans l'Ordonnance de M. de la Parifiére du [5 Décem- 
bre 1604, rapportées fur le Degré de François Sicard, Seigneur de la Courreliére. 



V 11 11 ii 11 11 ij 



SICARD. I07 6 



2. Archambauld Sicard. 

2. Guillaume Sicard qui fuit. 



//. DEGRÉ. 

Guillaume Sicard, Ecuyer, ( * ) fit un Partage en (*) 1496 avec Ar- 
chambauld Sicard ion frère, & fut père (*) de 

///. DEGRÉ. 

François Sicard, Ecuyer, (*) qui eut pour fils 

IV. DEGRÉ. 

René Sicard , Ecuyer , ( * ) marié avec Demoifelle Benoifie Soulet , de 
laquelle il eut les enfans qui fuivent. 

5. Noble Homme Jfan Sicard, Seigneur du Chaillou, Sénéchal de Pou- 
fauges, époufa Demoifelle Renée Jouannet, qui en étoit veuve le 
3i Aouft (a) 16 10, date du Contrat de mariage de 

6. Noble Homme Jean Sicard fon fils , Ecuyer , Seigneur du Chaillou , 
qualifié ainfi dans cet Acte 8c accordé avec Demoifelle Renée 
Rouault, ( coutine de Joachim Rouault , Chevalier Seigneur de 
Gamaches, 8cc. Maréchal de France, Confeiller - Chambellan du 
Roy, Premier Ecuyer de fon Ecurie, Chevalier de fon Ordre, 
Capitaine de cent Lances de fes Ordonnances, Gouverneur de Paris, 
Sénéchal de Poitou 8c de Beaucaire , ) fille aînée 8c héritière prin- 
cipale d'Adrien Rouault , Ecuyer , Seigneur de la Petitiére 8c de 
Dame Jeanne Lingier fa veuve ; elle étoit veuve le 8 Septembre 
(b) 1637, 8c de fon mariage naquit Renée Sicard, laquelle épou- 
fa au mois de Mars (c) 1634 Pierre le Geay, Ecuyer, Seigneur de 
ia Rouffelotiére , du Chaillou 8c des Broffes , qualifié Haut & Puif- 
fant Seigneur 8c Chevalier dans le Contrat de mariage de Renée le 
Geay leur fille, accordé le 7 Juin (d) 1661 avec Samuel de Vay , 
Seigneur de la Fleuriais, 8cc. qualifié auffi dans cet Acle Haut & 
PniJJant Seigneur ; Renée Sicard ne vivoit plus alors. 
5. Pierre Sicard continue la defcendance. 

5. François Sicard, Ecuyer, Seigneur de la Courreliére , Homme d'Ar- 
mes des Ordonnances du Roi, fous la Charge du Seigneur de Puy- 
gaillard 8c Commiïïaire d'Artillerie , fervit avec diftincïion fous les 
Rois Henri III. 8c Henri le Grand; fe trouva (e) aux Sièges d'Angers, 
d'Orléans, du Dorât, de S 1 . Aignan, de Poitiers, de Chartres, de 
Rouen , de la Ferre , du Château de la Floffelliére 8c en plufieurs au- 
tres occafions. Ayant remontré par Acte du 22 Avril (/) 1600, aux 
Commiffaires ordonnés par le Roi, pour le Régalement des Tailles en 

{a) Original. (b) Original, Titres de le Geay. (c) Cette date eft énoncée dans l'Ade précé- 

dent du 8 Septembre 1637. (d) Original, Titres de Vay. {e) Prouvé par des Lettres-Patentes 

du Roi Henri IV. du mois de May 1609, produites en Original. (/) Original. 



io 7 7 



SICARD. 



Poitou, que combien qu il fut d'extradion Noble et vefcu noblement, 
tant luy que fes Prédécejfeurs , néanmoins ayant eflé recherché par eux 
pour vérifier fa Nobleffe , il ne luy avoit efté pofflble leur repréfenter les 
Tiltres jujlificatifs d'icelle , d'autant qu'ayant eflé la Place de la Floffel- 
liére , en laquelle il commandait pour le Service du Roy , prife et pillée par 
les Rebelles de Nantes , fes Meubles plus précieux qu'il avoit ferrei en la- 
dite Place , et mefmes fes Tiltres et Papiers avoient eflé tous perdu\ ou 
efgare\ , quoy voyant et qu'il ne pouvoit par ce moyen fe maintenir exempt 
du payement des Tailles , il avoit eu recours à l'exemption à luy attribuée 
en conféquence du Privilège des Officiers de l Artillerie , du nombre def- 
quel\ il efloit , en qualité de Commiffaire; mais qu'ayant du depuis recou- 
vert fes Tiltres , n'avait voulu rechercher cefle vaye , ains fe pourveoir , 
pour eftre mis au rang des Nobles et juflifier comme il efloit de cefle qua- 
lité , tant luy que fes Prédécejfeurs , & qu'il déjîroit fe maintenir & con- 
ferver au rang des Nobles exempt de toute contribution, pour ufer des 
Privilèges de Noblejjfe en toute liberté , à quoy il efperoit parvenir par le 
moyen de fes Tiltres. Cette Requête ayant été renvoyée aux Élus de 
Thouars pour y faire droit, ils rendirent une Sentence le 17 Juillet 
(a) fuivant, par laquelle ils le maintinrent dans les Droits & Privilè- 
ges de Nobleffe , en conféquence des Titres qu'il leur avoit produits 
pour la jufhfler depuis Tan 14 18. 

François Sicard ne voulant laiffer aucun équivoque fur fon état, le 
pourvut encore devant M. Rouffeau - de la Parifiére, Commiffaire dé- 
puté par le Roi , pour la recherche de la Nobleffe en Poitou , qui ren- 
dit le i5 Décembre (b) 1604 une Ordonnance confirmative de la Sen- 
tence des Juges de l'Élection de Thouars. Un Mémoire porte qu'il mou- 
rut fans poftérité. 

5. François Sicard, S r . de Magny, fut tué au Siège du Château de la 

Floffelliére (c). 
Elisabeth Sicard fut mariée avec Roch de la Géhellie , Ecuyer , S r . de 
la Cofte & de la Courcilliére , fuivant un Acte du n Avril (d) 1645. (La 
Famille n'a produit aucun Titre qui juftifle de qui elle étoit fille. ) 

V. DEGRÉ. 

Noble Homme Pierre Sicard, Seigneur de la Brétheliére & de la Mai- 
fon Noble de la Bruniére , demeuroit en fon Château de la Floffelliére, lorf- 
qu'il époufa par Contrat du 12 Juin (e) i586, Dame Marguerite Jousselin , 
veuve de Guy Vinet, Juge de Pouzauges & des Herbiers, & fit fon Tefta- 
ment le i3 Février (f) 1601, par lequel il voulut être enterré en l'Eglife de 
la Floffelliére, où fon père avoit été inhumé. Marguerite Joufleiin devenue 
veuve dudit Seigneur de la Bruniére, avant le 29 Avril (g) 1624, mourut 
en 1643; elle en eut fix enfans, qui furent, 

6. Charles Sicard, qui fuit. 

6. Noble Homme René Sicard, Ecuyer, Sg r . du Pouhet & de la Bréchouére, 

6. Noble Homme Claude Sicard, Sg r . de la Bréthonniére. 

6. Claude Sicard, Ecuyer, Sg r . de Laudrayre , qualifié ainfi dans un Echan- 

(a)(b) Original, (c) Voyez la Notte e de la page précédente, (d) {e) Original. (/) Copie non fignée 
de l'Ecriture de lôqo ou environ. ( g ) Prouvé par le Contrat de mariage de leur tils aine. 



4 SICARD. io 7 8 

ge qu'il fit le u Avril (a) 1645, avec Charles & René Sicard , fes 
frères 8: Jean Vinet, Ecuyer, S r . de Beufliére fon frère utérin, où il eft 
dit veuf de Demoifelle Jeanne Gauvain, dont il avoit alors plulieurs en- 
fans ; il mourut en 1660, fuivant un Mémoire. 
6. Robinette Sicard, laquelle époufa, (Iuivant le même Mémoire) N. . . 
de Mêlais ou Mélay, Ecuyer. 

6. Renée Sicard, femme de Noble Homme Louis Garnier , Sg r . de la 

Pommeraye & de la Maifon Noble des Marmeniéres , Confeiller-Élû pour 
le Roi en l'Élection de Thouars. 

VI. DEGRÉ. 

Noble Homme Charles Sicard, Ecuyer, Seigneur de la Bruniére, époufa 
par Contrat du 29 Avril (b) 1624, Demoifelle Jeanne Priouzeau , fille de No- 
ble Homme M e . Pierre Priouzeau, Confeiller-Elû pour le Roi en l'Élection de 
Fontenay-le-Comte , S r . de la Ré & de Demoifelle Catherine Bernard. Ils ne 
vivoient plus le 9 Novembre 1664, & laifferent pour Enfans, 

7. René Sicard, ci-après. 

& 
7. Noble Homme Pierre Sicard, Sieur de la Bréchouére , lequel aiTifta en 
cette qualité au Contrat du premier mariage de fon frère. 

VII. DEGRÉ. 

Noble Homme René Sicard, Sg 1 '. delà Bruniére, fut marié en premières No- 
ces , par Contrat du9 Novembre (c) 1664, avec D lle - Françoife Nicolas, fille de 
Philippes Nicolas, Ecuyer, S r . de la Touche-Pultault, & de D 1Ie Barbe Durand; 
& en fécondes Noces , par autre Contrat du 23 Juin ( d) 1681 , avec Demoifelle 
Louife Robin, (morte au commencement de Mars 1732,) dont il eut pour fils 
Charles Sicard qui fuit. Ce fécond mariage fut célébré le 3o du même mois (e). 

VIII. DEGRÉ. 

Charles Sicard, Ecuyer, Seigneur de la Bruniére, né le 22 (f) Janvier 1 683 , fut tenu 
fur les Fonts de Baptême le 27 du même mois, par Dame Marguerite Sicard, qualifiée épou- 
fe de Mejfire Robert Hirland, Chevalier, Seigneur de Beaumont; il époufa, 10. Madeléne- 
Paule de Moussault, (morte au commencement de l'année 1750,) fille de Noble Homme 
Pierre-Claude de Moulïault & de Dame Marie-Françoife Guerry; & en fécondes noces, par 
Contrat du 16 Février {g) 175 1, Demoifelle Marie- Anne- Louife de Kéremart, fille 
de Charles-Jofeph de Kéremart, Ecuyer, Seigneur de Vaugaillard cv de Dame Marie-Anne 
de Coédic. Il a été employé fur le Rolle de la Capitation des Nobles de l'Election de 
Thouars, par Ordonnance de M. de Blolfac, Intendant de Poitiers, du 6 Aoult 1760, fur la 
production qu'il lui avoit faite des Titres juflificatifs de l'on ancienne Nobleffe ; & de fon pre- 
mier Mariage il a eu plulieurs enfans dont il ne refte aujourd'hui que 

9. Louise-Madeléne Sicard, née le 4 Février 1727 & mariée le 4 Juin 1746, avec 
Jaques des Nouhës, qualifié Ecuyer, Seigneur de Ro.bineau. 

Second Lit. 
9. François-Charles Sicard, Ecuyer, fut baptifé le 10 Mars 1757. 

{a) (b) (c) (d) Original. (e) Extrait de mariage délivré en 1687. 

(/) Extrait baptiftére délivré & légalité en 1714. (g') Original. 

Vu & vérifié par Nous Chevalier , Conjéiller du Roy en fes Confeils, Juge d'Armes de France. 




1079 



SIMON, 

Seigneurs <T Arqueville } de Touffreville, &c. 
En NORMANDIE. 




D'Azur à une Croix d'Argent , chargée de cinq Croijfans de Gueules , & 
accompagnée de quatre C ignés d'Argent , becqués de Sable. 

PREMIER DEGRÉ. 



Richard Simon, Ecuyer, Seigneur de Breu ville, ainfi qualifié dans 
plufieurs Actes des 4 Décembre {a) i55i, 9 Mars (b) i556, 18 Avril 
(c) 1 571 & 4 Septembre (d) 1372, fit le 22 Juin (e) 1377, un Retrait Sei- 
gneurial de plufieurs Fiefs dépendans de fa Seigneurie de Breuville; tranfigea 
le 14 Octobre (/) 1578, avec Noble Seigneur Guillaume d'Anneville, S r . de 
Chiffrevait , & mourut avant le 3 Août (g) 1 586, ainfi que l'aîné de fes enfans : 
De fon mariage avec D" e Gillette du Moustier, on lui connoît trois fils. 

2. Bertin Simon, Ecuyer, Seig r . de Breuville, dont on ignore la defiinée. 

2. Noble Homme Philippes Simon, S r . de Valferrand, fut marié avec De- 
moifelle Perrette Houzey; & ils moururent Tun & l'autre avant le 3' 
Août (h) i586, père & mère de quatre enfans, qui fuivent. 

3. N Simon, fut mariée avant le 6 Mai (/) 1587, avec Noble 

Homme Bertrand Meurdrac, S r . de Bénefville. 
3. Perrette Simon, époufa Noble Homme Balthazard de Belleville, 

S 1 , de Breuville, par articles fous feings privés du 3 Août (k) 1 586 , 

paffés en préfence de Nobles Hommes Guillaume Simon, S'", de la 

Chefnée, & Guillaume Simon, S r . de Virandeville. 
3. N Simon, fut mariée avec Etienne Hurel, S', de Bauldreville, 

avant le 6 Mai (/) 1587. 
3. Gillette Simon, vivante encore pour lors fans alliance, fut mariée 

depuis à Nicolas Meurdrac, S r . de Frébas, avec lequel elle vivoit 

le 1 3 Août ( m ) 1 60 1 . 

2. Georges Simon continue la defcendance. 

{a)(b) (c) (d) (e) (/) Original, {g h Trouvé par un Aile du même jour, produit par copie collationnée 
fur l'Original en 1608. i Prouvé par un Acte original du même jour. 

(/c) Copie collationnée fur l'original en [608. 
(/) (m) Prouvé par un Acte original du même jour. 



SIMON. I0 8o 



//. DEGRE. 

Georges Simon , Ecuyer, S r . de Claire, rit un partage le 6 Mai (a) 1587, 
avec Bertrand Meurdrac, Balthazard de Belleville & Etienne Hurel les neveux, 
des fucceffions de Richard Simon Ion père 8: de Bertin Simon fon frère, 8c 
fut marié par articles fous feings privés du 6 Novembre (b) 1 588 (paffés en 
préfence de Nobles hommes Jaques Simon, S r . de la Haye & Michel Simon, 
S r . de la Ferriére) avec Demoifelle Thomine le Liepvre, fille de Jean le 
Liepvre, Ecuyer, 8: de Demoifelle Catherine Simon. Ils vivoient encore le 
20 Avril (c) 1602, & moururent avant le 10 Mai (d) i6o5, datte d'une 
Sentence, par laquelle la Tutelle de leurs enfans fut donnée à Jaques Hervieu, 
S r . de Mandenaville, du confentement de Gilles Simon, S r . de la Hecquerie : 
ces enfans furent , 

3. Jaques Simon, qui continué la poftérité. 

& 

3. Hervé Simon, Ecuyer, S r , de la Sommaizerie, dont le mariage fut ac- 
cordé par Contrat (e) du i3 Février (f) 1628, avec Demoifelle Suzan- 
ne de Belleville, (veuve de Robert du Moncel, Ecuyer, S r . de S 1 . 
Chriftophe,) lille de Robert de Belleville, Ecuyer S r . du Buiffon, & 
de Demoifelle Jaqueline le Painteur. 

III. DEGRÉ. 

Jaques Simon , Ecuyer, S', de Claire, fervoit dans le Ban 8c Arriére-ban 
de Cofïentin le 28 Août i635, fous le Commandement de René le Cefne , 
Ecuyer, Seigneur du Pontrilly, Confeiller-Chambellan du Roi & Bailly de 
Cofïentin, qui lui donna le 12 Novembre (g - ) fuivant, un Certificat portant, 
quï/ avoit fervi fidellement Sa Majejlé en Lorraine dans toutes les occafions qui 
s'étoient pré/entées en équipages d'armes & de Chevaux , pour lui & Hervé Simon, 
Ecuyer, [on frère; il avoit été marié par articles accordés fous feings privés le 
14 Février (h) 1621 , avec Demoifelle Jeanne Mangon , (veuve en premiè- 
res noces de Noble Homme Thomas Rozette , & en fécondes, de Jean Freret, 
S r .de Boncourt & de S 1 . André,) fille de Noble Homme Richard Mangon, S r . 
de Cracquemefnils, & de Demoifelle Françoife le Mouton. Il vivoit encore 
le 10 Octobre (/) i658, & mourut avant le 6 Août (k) 1660, ayant eu de fon 
mariage deux enfans, qui fuivent. 

4. Jean Simon, Seigneur de Barnavaft, de Claire & de Touffreville, Con- 
feiller au Parlement de Rouen , époufa Noble Demoifelle Anne Hoyau, 
fille de Robert Hoyau, S r . de la Rézaudiérc, 8: il en eut deux enfans, 
dont on va parler. 

5. Jean Simon, Ecuyer, Seigneur de Claire & de Touffreville, fut dé- 
claré 

(a) Original. (b) Original. (c) (d) Prouvé par un Acïe original du même jour. 

(e) A ce Contrat furent préfens Guillaume Simon, Ecuyer, Sieur de Virandeville, Antoine Simon, 
Ecuyer, Sieur de la Chefnée, François Simon, Ecuyer, Sieur de Carneville, Julian Simon, Ecuyer, Sieur 
de la Court, Martin Simon, Ecuver, Sieur d'Eftohais, & Gaultier Simon, Ecuyer, Sieur du Moultier, &c. 

(/) (g) (h) Original. 

(2) (k) Prouvé par un Acte original du même jour. 



ioSi 



SIMON. 



claré Noble & iJJ'u de noble Race & lignée , par Arrêt de la Cour des 
Aydes de Paris, rendu le 26 Septembre (a) 1689; & de ion mariage 
(dont on n'a point eu connoiffance,) il eut un fils, nommé, 

6. Louis-François Simon , Ecuyer, Seigneur de Claire. 

5. Jeanne Simon fut mariée par Contrat du mois de (b) 1678, 

avec Pierre du Mesnildot , Seigneur & Patron de Vierville, & Sei- 
gneur Suzerain de Boutteville. 

4. Hervé Simon continue la poftérité. 

IV. DEGRÉ. 

Hervé Simon, Ecuyer, Seigneur de Barnavaft, fut marié par articles fous 
feings privés du 6 Août (c) 1660, avec D Ue * Elifabeth - Madeléne Pigache, 
morte en 1713, fille de Charles Pigache, Ecuyer, S r . de Gonneville, & de 
Noble Demoifelle Françoife Jullien, & mourut au mois de Mars 1709, père 
de quatre enfans, qui fuivent. 

5. Charles Simon continué la poftérité. 

5. Jean-Louis Simon, Ecuyer, Seigneur de Briquehoulle, mourut fans enfans 
de Demoifelle Marie de Pontroger fa femme, au mois de Janvier 1737. 

5. Marcouf-François Simon, Ecuyer, mourut en 1706. 

5. Marie-Elisabeth Simon, époufa par Contrat du 25 Avril (d) 1693, 
Philippes le Cauf, Ecuyer, Seigneur de Premefnil, Confeiller du Roi, 
Lieutenant en la Vicomte de Valognes. 

V. DEGRÉ. 

Charles Simon , Ecuyer, Seigneur d'Arqueville , de Briquehoulle & de 
Clermont , Confeiller & Procureur du Roi en la Maîtrilé des Eaux & Forêts du 
Bailliage de Coftentin, né le dernier jour d'Octobre (e) 1670, fut marié par ar- 
ticles accordés fous feings privés le 7 Août (/) 1698, (paffés en préfence d'Hervé 
Simon, Ecuyer, S r . de Clerval) avec D lle - Marie-Françoife Hommets, fille de M e . 
Nicolas Hommets, S'", du Tôt, Confeiller du Roi au Bailliage & Vicomte de 
Valognes, & de D llc - Louife le Roux, & mourut le 3 Mars 1732 : De fon 
mariage il eut fept enfans , dont on va parler. 

6. Hervé-Joseph Simon a continué la defeendance. 

6. Pierre-François Simon, Prêtre, Supérieur 8c Grand Cuftode à FAve 
Maria à Paris, naquit au mois de Mai 1705. 

6. Charles Simon, Ecuyer, Seigneur de Touffreville 8c du Breûil, Con- 
feiller & Procureur du Roi en la Maîtrife des Eaux 8c Forêts de Valognes, 
né le 3o Mai 1708, époufa par Contrat du 14 Mai (g) 1735, 
Demoifelle Marguerite - Gabrielle de Belleville, fille de Jaques de 
Belleville, Ecuyer, 8c de Noble Demoifelle Marie-Gabrielle Hervieu , 

(a) Copie imprimée & collationnéc fur l'original, par un Secrétaire du Roi. 

(b) Original : Titres de MM. du Mefnildot. (c) Original. 

(d) Original : Titres de MM. le Cauf- de Premefnil. 

(e) Extrait baptillére délivré en forme. (/) (g) Original. 



Régi /ire cinquième. X x x x x x 



4 



SIMON. 



1082 



& fit acquiiition de la Terre du Breùil en 1753 : De fon mariage il a eu 
fept enfans, qui fuivent. 

7. Charles-Joseph Simon , Ecuyer S r . de Monfilly, naquit le i5 Mars 
i 7 3 7 . 

7. Jaques - François - Balthazard Simon, Ecuyer, naquit en 1738. 

7. Louis Simon, Ecuyer. 

7. Marie-Françoise-Charlotte Simon, naquit le 2 Mai 1740. 

7. Charlotte Simon. 

7. Eulalie Simon. 

7. Françoise Simon. 

6. Françoise Simon, née au mois de Janvier 1704, fut mariée le 9 
Octobre 1725, avec Jaques-Fabien Simon, Ecuyer, S r . de la Foydre. 

6. Françoise Simon, née au mois de Septembre 171 1, époufa au mois de 
Février 1736, Louis - Nicolas Pierre, & mourut au mois de 
Décembre 1749. 

6. Marie - Françoise Simon, née en 171 3, fut mariée en 1737, avec 
François Jouhan , Ecuyer, S r . de Beaudienville. 

6. Charlotte Simon, née en 1722, époufa en 1747, Etienne-François 
de Lampriere, Ecuyer, S r . de Duneville. 

VI, DEGRÉ. 

Hervé -Joseph Simon, Ecuyer, Seigneur d'Arqueville & de Briquehoulle, 
né le 26 Mars (a) 1700, fut marié par Contrat du 28 Août (b) 1726, (paffé 
en préfence de Pierre Simon, Chevalier de Clermont ,) avec Noble D Ue - Clé- 
mence-Marie-Anne-Eliiabeth-Catherine-Bonaventure Bollioud, fille & uni- 
que héritière de Jaques Bollioud, Ecuyer, S r . de la Roche, Lieutenant des 
Vaiffeaux du Roi, Capitaine Général -Garde -Côte d'Omonville, & de Noble 
D" u- Elifabeth - Catherine du Perrey & mourut le 19 Septembre (c) 1747, 
père de 3 enfans nommés , 

1. Charles-Clément Simon, Ecuyer, Seigneur de Briquehoulle, né le 20 

Décembre (d) 1727. 

2. Hervé -Charles - François - Jean Simon, Ecuyer, Seigneur d'Arque- 

ville, né le 24 Juin (e ) 1729. 

& 

3. Marie-Clémence-Elizabeth Simon, née en 1732. 



(a) Extrait baptiftére délivré en 1748. (b) Original. 

(d) (e) Extraits baptiftéres délivrés en forme. 



(c) Extrait mortuaire délivré en forme. 



Vu & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roy en fes Confeils, Juge d'Armes de France. 




io83 



de SOYRES, 

AU PAYS D' ALBRET. 




D'Argent à un Pliœnix de Sable , pofé fur un Bûcher de Gueules & 
accompagné en chef d'un Soleil & d'une Etoile de même. 



NObles & Honorables Guilhen de Soyres , (a) Seigneur de Caufens, 
Pierre & Jean de Soyres , frères , font ainfi nommés dans une Vente 
qui leur fut faite le 17 Septembre (b) 1423; de l'un d'eux paroît être iffu Jean 
de Soyres qui forme ici le I er - Degré ; mais comme la Famille n'a pu jufqu'à 
prélent recouvrer aucun acte qui conftate cette filiation, on ne commencera 
les Degrés de cette Famille qu'à ce même Jean de Soyres. 

PREMIER DEGRÉ. 

Jeannot, ( c'eft-à-dire , ) Jean de Soyres eft qualifié Ecuyer dans le 
Teffament de Jean de Soyres fon oncle , Prêtre Hebdomadier en TEglife 
Collégiale & Séculière de S. Vincent du Mas d'Agénois, Diocèfe de Con- 
dom, fait le 18 Juillet (c) 1529, par lequel il voulut être enterré dans ladite 
Eglife de S. Vincent, devant f Autel de Sainte Catherine, où étoient enterrés 
fes parens. Par cet Acte il nomma lbn héritier univerfel Georges de Soyres, 
fils dudit Jeannot de Soyres fon neveu, alors décédé. 

//. DEGRÉ. 

Georges de Soyres, Ecuyer, Sieur de la Maifon Noble de la Béziade, 
mort peu de tems avant le 3o Janvier {d) i5ji , jour auquel fut fait l'Inven- 
taire de fes Biens, avoit fait fon Teftament le 26 Mars (e) i568, par lequel 
il déclara que de fon mariage avec D llc - Jeanne du Lau ou du Laur, ( rema- 
riée depuis à Bérard de la Barre, Ecuyer, ) étoient iffus, 

3. Jérémie de Soyres qui fuit. 
& 

3. Aron de Soyres. 

(a ) Ce nom eft quelquefois écrit dans les Titres de Soin-, de Soires, de Soeyre, de Soeyres, de Sqyre, de Soyere. 
de Souyfes, de Soueres & de Soiteyres, mais plus communément & prelque toujours ,/<• Soyres. 

(b) Copie collationnée fur l'Original en 1627. (c) Copie collationnéc fur l'Original en [619, ou it> lg 

(d) Cette datte eft énoncée dans un Arrêt du Parlement de Bordeaux du 23 Juin (633, produit en Original. 

(e) Expédition en papier, délivrée en 1620 : cet Ade eft datte du 2 3 Mars dans l'Arrêt du Pàrlemenl de 
Bordeaux, cité à la notte précédente. 



X X X X X X ij 



2 DE SOYRES. ,084 



///. DEGRE. 

Je rémi e de Soyres, Ecuyer, fut marie par Contrat du 23 Avril (a) i588, 
avec D lle . Jeanne Martineau, ( morte avant le 29 Décembre (b) 1625 ) 
fille de Jean Martineau, S r . de Fongraves & de D lle . Philippe Chasserelle; 
de cette alliance naquirent , 

4. Gérard de Soyres, Ecuyer, qui époufa par Contrat du 29 Décembre 
(c) 1625 D ,k . Marie Faure, fille de M e . Pierre Faure, Bachelier es 
Droits , Juge ordinaire des Jurifdichons de Cappilin & Callemyac & 
de Demoiielle Margueritte Chapin : Ayant été afïigné pour jufti- 
fier la qualité d'Ecuyer devant le Juge de la Prévôté Royale d'Entre- 
deux-Mers , il fit faire une Enquête, pour cet effet, le 28 Juillet (d) 
1627 & les témoins qui y furent appelles, dépoférent unanime- 
ment que » lui, Etienne, François & Gabriel de Soyres fes frères 
» eltoient enfans de feu Noble Gérémye de Soyres, lequel, ainfi que 
» leur ayeul & bifayeul avoient tousjours vefeu noblement, portant le 
» nom d'Efcuier, & comme telz ou partye d'iceux avoient efté appel- 
» lés en la Charge de Premier Conful en la ville du Mas ; que ledit feu 
>' Gérémye leur père, fils de feu Noble George de Soyres, avoit touf- 
)> jours pourté les Armes pour le Service du Roy en toutes les oca- 
» zions qui s'eftoient préfentées, comme faifoient encore alors lefdits 
» Gérard, Etienne, François & Gabriel de Soyres, & qu'il avoit eu com- 
» mandement au Régiment du Seigneur de Tercellin , du temps de la 
» Baitailhe de Coutras ( en i58y, ) laquelle Charge il avoit exercée 
» fort honnorablement. « Gérard de Soyres ayant juftifié fon état par 
cette Enquefte, repréfenta par un Acte du lendemain 29 Juillet (e), 
qu'il ne pouvoit faire apparoir des Titres jufhficatifs de fa qualité , » à 
» caufe de la perte des Tiltres que Noble Gérémie de Soires Efcuier fon 
» père avoit faite dans la ville de Caumont fur la Prinze d'icelluy, « 
( au mois de Juin 1621 , ) & fa Requête ayant été admife , il allégua que 
» feu George de Soire , Efcuyer , fon ayeul , eftoit perfonne Noble & fes 
» enfeftres quy avoient vefeu noblement, recogneus , aprouvés & ref- 
» pectes Gentilhommes, tant parmy la Nobleffe que le tiers Eftat, aveq 
» laquelle Nobleffe il vivoit & fréquantoit ordinairement, faizant tous 
» actes de Gentilhomme, & en tous Actes peubliqs & particuliers, 
» prenoit & leur eftoit attribué la quallitté d'Efcuier , que le Sieur feu fon 
» père eftoit ilfeu dudit feu Sieur George, ayeul, quy avoit tousjours vef- 
» eu en la même condiefion , 8: pour tel avoit efté recogneu en cefte qual- 
» lité , & avoit efté employé au Service du Roy en la Compaignie de 
» Gendarmes; que pendant le temps de fa bonne difpozition, il avoit 
» tousjours fervy le Roy enfemble le Sieur ( Gérard de Soyres ) & que No- 
» blés Eftienne, François & Guabriel de Soyre, fraires d'icelluy, avoient 
» fuivi mefme traing & recogneus par telz, fans qu'ilz ayent defrogé à 
» leur dite quallité , &c. « Les témoins qui font nommés à la fuite de cet 
expolé, déclarèrent d'un commun accord, que ledit » Gérard de Soyres, 
» Efcuyer eftoit filz lôgithime de feu Gérémye de Soire auffy Efcuyer 

a . Original. (b) Prouvé par le Contrat de mariage de Gérard de Soyres l'on fils aîné, produit en Original. 
(c) (d) (e) Original. 



I08D 



de SOYRES. 



» lequel eftoit filz de feu Sieur George de Soyres, Efcuier , Sieur 
» de la Maifon Noble de la Béziade. « Et deux de ces témoins ajoutè- 
rent encore à ce témoignage, qu'»ils eftoient de laditte Effraction d'El- 
» cuyers, pour en avoir veu de Tiltres entiens de leur Maifon, &c. « 
Gérard de Soyres fit fon Teftament le 23 Avril (a) i63i, par lequel il 
voulut être enterré dans l'Eglife de Bouglon-Vieux , fépulture de fes An- 
cêtres. 

4. Etienne de Soyres qui fuit. 
4. François de Soyres, Ecuyer. 

4. Gabriel de Soyres, Ecuyer. 

IV. DEGRÉ. 

Etienne de Soyres, Ecuyer, fut marié par Contrat du 27 Décembre (b) 
1634, avec D llc . Jeanne de Mothes, fille de Jean de Mothes, Capitaine & 
de Demoifelle Marie de Metge. Le Duc d'Efpernon lui écrivit le 16 Août 
(c) 1628, qu 1 » étant obligé de partir en diligence pour aller tirer de Bias & de 
» Cauffade les Rebelles de Montauban qui s'y eftoient logez & s'y fortifioient, 
» l'affection qu'il avoit au Service du Roy & celle qu'il fe promettoit de luy, 
» faifoient qu'il l'avoit voulu convier à une fy bonne occalion, 8cc. « Cette 
Lettre foufcripte, » Vojlre plus affeclionné amy à vous fervir , (Signé,) J. 
» Louis de l\ Valette. Celle qu'il reçut le 26 Août (d) i65i des Officiers 
du Siège de Cafteljaloux , porte, qu'»ayans eu ordre de Monfieur de Rocque- 
» taillade , leur Sénéchal , de convoquer les trois Ordres de leur Sénéchauffée 
» pour fe randre dans la ville de Neracq le 5 Septembre fuivant , ils n'avoient 
» voulu manquer de le luy faire fçavoir & de le fupplier vouloir s'y rendre , 
» pour avec les autres Gentilhommes de toutes les Sénéchaufées d'Albret , 
» procéder à une nouvelle députation, « &c. Le 22 Septembre (e) fuivant le 
Lieutenant Général de Cafteljaloux lui écrivit , que » Monfeigneur le Prince de- 
» vant faire fon entrée dans la ville de Bourdeaux , comme Gouverneur de la 
» Province , & ne doutant poinct que la Nobleffe ne délirât ce treuver à cefte 
» cérémonie , il avoit ordre de le luy faire fçavoir & de le prier de s'y difpofer. « 
11 fut déclaré Noble & ijfu de Noble race , par Arreft de la Cour des Aydes de 
Bordeaux, rendu le 3 Septembre (/) 1660; fit fon Teftament le 10 Février 
(g) 1661, par lequel il voulut être enterré dans l'Eglife de Bouglon-Vieux où 
étoient fes Anceftres, & mourut trois ou quatre jours après, ayant eu de fon 
mariage , ainfi qu'il le déclare par fon Teftament , 

5. François de Soyres qui continue la defcendance. 

5. Gabriel de Soyres. 

5. Etienne de Soyres. 

5. Anne de Soyres. 

5. Marie de Soyres. 

5. Jeanne de Soyres. 

& 
5. Isabeau de Soyres. 

(a) {b) (c) (d) (e) Original. (/) Expédition délivrée en tonne. 



4 de SOYRES. .086 



V. DEGRÉ. 

François de Soyres, Ecuyer, S r . de Jourdan 8c de la Peyre, étoit marié 
lors du Teftament de fon père, avec Demoifelle Marie de Laryeu, & épou- 
fa en fécondes Noces, par Contrat du 11 Juin (a) 1669 D lle . Jeanne Delleca, 
fille de Noble Jean Delleca, Ecuyer & de Demoifelle Eymée Orion. Par le 
Teftament qu'il fit le 6 Avril (b) 1684, il déclara qu'il vouloit être enterré dans 
l'Eglife de Bouglon, où il avoit droit de Sépulture, & que de fon fécond 
Mariage il avoit eu fept enfans, favoir, 

6. Bernard de Soyres, qui fuit. 

6. Antoine de Soyres. 

6. François de Soyres, Auteur de la féconde Branche. 

6. Eymée de Soyres. 

6. Ysabeau de Soyres. 

6. Marie de Soyres. 

6. Louise de Soyres. 

6. Pierre de Soyres, Ecuyer, Capitaine au Régiment de Franclieu, n'étoit 

pas encore né lors du Teftament de fon père & affûta au Contrat de ma- 
riage de François de Soyres fon frère en 1708. 

VI. DEGRÉ. 

Bernard de Soyres, Ecuyer, S r . de Jourdan, Capitaine de Dragons 8c 
Chevalier de fOrdre Royal & Militaire de St. Louis, époufa par Contrat du 
17 Février (c) 1718, D lle . Catherine Roulet, fille de Monlieur M e . Jean 
Roulet, Confeiller du Roy en l'Election de Guyenne & de D lle- Catherine la 
Fore, 8c fit fon Teftament le 8 Octobre (d) 1743, par lequel il choifit la mê- 
me Sépulture que fon père, & déclara que de fon mariage étoient encore alors 
vivans, 

7. Pierre de Soyres, qui fuit. 

7. François de Soyres, Ecuyer, S", de Jourdan, Lieutenant d'Infanterie. 

8c 
7. Jeanne de Soyres. 

VIL DEGRÉ. 

Pierre de Soyres, Ecuyer, ci-devant Lieutenant de Dragons, époufa par 
Contrat du 14 Janvier (e) 174g, D lle . Françoife - Dorothée Lavelongue, 
fille de M r . Jean-Pierre-Moyfe Lavelongue 8c de Demoifelle Elifabeth Ducla, 
& fut maintenu dans les qualités de Noble & d' Ecuyer , par Arrêt de la Cour des 
Aydes de Bordeaux, rendu le 26 May (/) 1756. 



(a) (b) (c) (d) (<?) (/) Original. 



ios 7 de SOYRES. 



SECONDE BRANCHE. 

VI. DEGRÉ. 

François de Soyres , Ecuyer, S r . de Jourdan, (troifiéme fils de Fran- 
çois de Soyres, Auteur du V e . Degré de cette Généalogie & de Demoifelle 
Jeanne Delleca, ) époufa par Articles accordés fous feings privés, le 22 Jan- 
vier (a) 1708, Demoifelle Françoife du Bousquet- de Caubeyre , fille de 
Noble Jofeph du Boufquet, Ecuyer, Sieur de Caubeyre & de Demoifelle Jean- 
ne de Soyres, & fit fon Teftament le 4 Aouft (b) 1735, par lequel il déclara 
avoir eu pour enfans, 

7. Jean de Soyres, qui continue la defcendance. 

7. Jean de Soyres, Ecuyer. 

7. Jean de Soyres, Ecuyer. 

7. Jean de Soyres, Ecuyer. 

7. Pierre de Soyres, Ecuyer. 
& 

7. Jaquette de Soyres. 

VIL DEGRÉ. 

Jean de Soyres , Ecuyer, S r . de Jourdan, ci-devant Capitaine de Dragons , 
a eu de fon mariage accordé par Contrat du 21 Juillet (c) 1738, avec Demoi- 
felle Françoife Mallet-de Puyvallier, fille de Noble Louis Mallet-de Puy- 
vallier, Ecuyer, Seigneur de Rocquefort & de la Magdelaine, & de Demoifelle 
Ifabeau Bonneau-de Fonrocque. 

VIII. DEGRÉ. 

1. Jean-Joseph de Soyres, Ecuyer, né le i er . Avril 1745 & reçu Page de la 

Reine au mois d'Avril 17D9 fur les preuves de fa Nobleffe, admifes par 
Sa Ma j elle. 

2. Jean de Soyres, Ecuyer, né le 26 Août 1750. 

3. Jean de Soyres, Ecuyer. 

4. Françoise-Laurence de Soyres. 

5. Margueritte de Soyres. 

6. Théreze de Soyres. 

& 

7. Jeanne de Soyres, née le 17 Janvier 1752. 

(a) Expédition délivrée en 1720. (b) (c) Original. 

Vu & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roy en fes Confcils, Juge d'Armes de France. 



,y 




io8q 



THONIER, 

Seigneurs de Nuifement , &c. 
a PARIS et en BRIE. 



— - 


<> 






-T^V 


— =^= 


- =_— 


"' ''P, 






I y "' 


^. ^ 


3 d- 


K^T* 








W' 
















\ j 




_^t 


=g. 


/ 














m 


£sz 


--_..p> 


1 


.- ■■--'" 


> ;: 



Z)'.4^z/r, à «ne Fafce d'Or, accompagnée de trois Glands de même, les queues 
en haut, pofés deux en chef, & l'autre à la pointe de VEcu. 

CEtte Famille, qui a donné à l'État plufieurs Officiers de diftinction , 
décorés de l'Ordre Militaire de S 1 . Louis, a produit les Titres en origi- 
nal, qui établiffent fes filiations fuivies depuis Tan 1620, & fur la preuve 
defquelles les Prépofés à la recherche des Droits de Francs-Fiefs ont donné 
leur défifrement : Le premier que Ton connohTe de cette Famille eft, 

PREMIER DEGRÉ. 

Noble Homme Gilbert Thonier, Écuyer, lequel fut nommé Secré- 
taire ordinaire de la Chambre du Roi Louis XIII, le 14 Janvier 1620, & 
l'un des Commiffaires ordinaires de l'Artillerie de la Marine du Ponant, entre- 
tenus pour le Service de ce Prince, le 1 5 Janvier 1 623 ; il obtint du feu Roy, 
en confidération de fes fervices, par Lettres du 3 Juin 1643, une gratifica- 
tion annuelle de 600 livres fur le fonds de fes Finances & ancien Domaine 
de Navarre & de Béarn ; fut pourvu le 4 Janvier 1646 d'une Charge de Con- 
feiller-Maître ordinaire de l'Hôtel de Sa Majefté; obtint le 23 Janvier i652 
des Lettres de Confeiller d'Etat; fut pourvu de la Charge de Secrétaire des 
Finances du Duc d'Anjou, Frère du Roi, le 4 Janvier 1 655, puis de l'Office 
de Cons er . Secrétaire de Sa Majefté, Maifon, Couronne de France & de fes Fi- 
nances, le 3o Juillet de la même année; il fit fon Teifament le 5 Novembre 
1671, & mourut le 26 Janvier 1672 ; il avoit époufé par Contrat du 27 
Juin 1627, Demoifeile Michelle Régnier, fille de Noble Homme Pierre 
Régnier, Confeiller du Roi, Controlleur Général des Boëtes des Monnoyes 
de France, & de Dame Michelle Olivier; & il étoit dès-lors CommilTai- 
re ordinaire des Guerres, Charge qu'il vendit le 3o Avril i633 à Jean Ma- 
heu, Controlleur ordinaire des Guerres; Michelle Régnier étant veuve, par- 
tagea la fucceiîion de fon mari entre fes enfans le i3 Avril 1672; fit fon Tef- 
tament le 12 Octobre fuivant, & ne vivoit plus le 7 Décembre 1681 : Elle 
eut de fon mariage entr 'autres enfans ( a ) ceux qui fuivent. 

{a) Comme on n'a produit aucun Acte qui nomme tous les enfans, on fe réferve d'en parler dans un autre 
Volume, lorfquc la Famille aura pu recouvrer quelques Titres qui les concernent. 



Regiftre cinquième . 



\ s \ \ \ \ 



THONIER. 



TOQO 



2. Louis Thonier, Confeiller du Roi en fon Confeil d'Etat, & Control- 
leur Général de la Maifon de la R.eine, eft qualifié ainfi dans le parta- 
ge de la fucceffion de lbn père ; il avoit été pourvu de cette dernière 
Charge le 28 Février 1670 : De fon mariage accordé par Contrat du 
5 Novembre 1667, avec D lle . Anne Boissier , fille de Guillaume 
Boiffier, Cons cr . du Roi en fes Confeils, Secrétaire de fa Majefté, Mai- 
fon, Couronne de France & de fes Finances, &c. & de Dame Marie 
Chauf fourneau, naquirent plufieurs enfans (a), entr'autres , 

3. Guillaume Thonier, Chevalier de l'Ordre Royal & Militaire de 
S 1 . Louis, & Capitaine de Cavalerie, baptifé le 3 Janvier 1672, 
& dont les Preuves de Nobleffe furent faites le 21 Avril 17 16, 
pour la réception en qualité de Chevalier des Ordres Royaux, 
Militaires & Holpitaliers de Nôtre- Dame du Montcarmel & de 
S 1 . Lazare de Jérufalem. 
& 
3. Marie-Anne Thonier. 
2. Paul Thonier a continué la poftérité. 
2. Gilbert Thonier, Ecuyer, fut Gentilhomme Servant du Roy. 

2. Jean-Baptiste Thonier fe qualifioit Ecuyer, Sieur de Montréal. 

//. DEGRÉ. 

Paul Thonier, Ecuyer, Seigneur de Nuifement & de la Grand-Croix, 
baptifé le 11 Novembre 1634, obtint le 6 Juin i665, une Commiffion de 
Lieutenant de la Compagnie de Gens de Guerre, fous le titre de Compagnie 
Auxiliaire de Meffieurs de la Compagnie Occidentale, établie à la Martini- 
que, & fut pourvu le i5 Décembre i683 de la Charge de Gentilhomme de 
la Fauconnerie du Roy; il fit fon Teftament le 27 Février 1684, mourut le 
3o Juillet 1688, & fut enterré en TEglife Paroifïiale de Villeneuve-le-Com- 
te : De fon mariage avec Demoifelle Marguerite de L ouste au, laquelle 
mourut à Pau en Béarn, & y fut inhumée dans l'Eglife de Nôtre-Dame, fui- 
vant fon Extrait mortuaire du 12 Février 1678, il eut deux enfans, favoir, 

3. Marc-Antoine Thonier qui continue la poftérité. 

& 
3. Marie - Anne - Emilie Thonier, morte Religieufe Urfuline à Donne- 
marie en Montois. 

///. DEGRÉ. 

Marc -Antoine Thonier, Ecuyer, Seigneur de Nuifement &. de la 
Grand-Croix , Confeiller du Roi, Infpecleur Général de la Marine au Dépar- 
tement de Dunkerque, né le 10 Juin 1667, fervoit dans les Cadets à Sarlouis 
le 6 Octobre 1688, puis dans la Compagnie des 200 Chevaux-légers de la 
Garde du Roy en 1693 & 1694, & fut enfuite pourvu le 2 Août 1704 d'un 
Office de Confeiller du Roy, Commiffaire-Infpecleur des Vivres de la Marine 
& des Galères; il mourut à Dunkerque & fut enterré dans la Chapelle de la 
Vierge de l'Eglife Paroifïiale de cette Ville le 3o Mai 1706; il avoit époufé 
en face d'Eglife le 26 Juillet 1694, en préfence de Marc-Antoine Thonier, 

(a) Comme on n'a produit aucun Acle qui nomme tous fes enfans, on fe réferve d'en parler dans un autre 
Volume, lorfque la Famille aura pu recouvrer quelques Titres qui les concernent. 



IOQt 



THONIER. 3 



fon coufin germain, Confeiller-Aumônier ordinaire du Roi & Prieur d'Hau- 
terive, Demoifelle Barbe le Roy-des Isles , fille de Charles le Roy-des Mes, 
Avocat au Parlement, & de Barbe Guyard. Barbe le Roy fut enterrée dans 
TEglife Paroiffiale de Villeneuve-le-Comte; De fon mariage naquirent 
4. Nicolas-Antoine Thonier qui fuit. 

4. Louis -François Thonier, Ecuyer, Sg r . de Nuifement, baptifé le 4 
Septembre 1702, & que Ton trouve qualifié dans un Acre du 9 Avril 
1735, Sous-Lieutenant des Troupes de Tille de Bourbon, & Ingénieur 
au Service de la Compagnie des Indes ; il fut depuis Capitaine d'Infan- 
terie dans ladite Me : il n'a point eu d'enfans de fon mariage avec De- 
moifelle Elifabeth-Françoife de Malescot, fille de Louis-François de 
Malefcot , ( qu'un Mémoire de Famille qualifie ) Ecuyer , Officier de 
feu Mg r . le Duc d'Orléans, & Infpecteur de la Compagnie des Indes 
à l'Orient. 
4. Jean - Baptiste - Armand Thonier, Ecuyer, S r . de la Croix, ancien 

Officier dans le Régiment de Piémont, Cavalerie. 
4. Catherine - Amable Thonier, mariée par Contrat du 7 Mars 1721, 
avec Marc-Antoine Baudouin, Ecuyer, Seigneur d'Arnouville, Con- 
feiller au Confeil Supérieur de la Guadeloupe. 
& 
4. Barbe-Perrette Thonier, laquelle époufa par Contrat du 10 Janvier 
1723, François - Augufte de Marle, qualifié Chevalier, Seigneur de 
la Martiniére, depuis Capitaine dans le Régiment de Tlfle de France, 
Infanterie, & Chevalier de l'Ordre Royal & Militaire de S 1 . Louis. 

IV. DEGRÉ. 

Nicolas- Antoine Thonier, Ecuyer, Seigneur de Nuifement, Avo- 
cat au Parlement, né le 28 Juillet 1696, partagea avec fes frères & fes fœurs 
le 9 Avril 1735, la fucceffion de Marc-Antoine Thonier leur père. 

Vu & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roi en fes Confeils , Juge d'Armes de France. 

y. 




Y y y 5 . v ) 'j 



1093 



TROTEREL, 

Seigneurs & Patrons de S' Quentin &c. 
en NORMANDIE. 




D'Azur à 3 Pommes de Pin d'Or,pofées 2 & 1 



LES Titres de cette Famille, produits en original, juftifient les filiations 
fuivantes. 

PREMIER DEGRÉ. 

Noble Michel Troterel (a), Ecuyer, S r d'Eraines ou de Raines, vivant 
vers Tan i56o, eut de lbn mariage avec D ,u Françoife de Fallaize 



//. DEGRÉ. 

Guillaume Troterel, Ecuyer, S r d'Eraines & Sieur-Patron de S 1 Quentin, 
qui embraffa d'abord la profeflion des armes, fuivant des Lettres du feu Roi 
du mois de Juillet 1644, dans lefquelles il eft fait mention des Services qu'il 
lui avoit rendus, pour avoir (dit ce Monarque) porté les armes & paffé la 
meilleure partie de fon aage à/on fervice dans fes armées en quallité de vollon- 
taire, où fuivant d'autres Lettres du même Roi du mois de Décembre 1698 
il donna des marques de fa fidélité et de fon courage. Il fut marié dans l'Eglife 
de Nepcy le 6 Ocïobre 161 5, & par articles fous feings privés du i3 Sep- 
tembre précédent, avec D llc Charlotte de Vauquelin, ( fœur de Mettre 
Claude de Vauquelin, Chevalier de l'Ordre du Roi, S r & Patron de Mé- 
heudin & de Loucey), fille de Noble homme M r M^ Jérôme {b) de Vau- 
quelin, S r . & Patron des mêmes lieux, Confeiller du Roi, Avocat général en 
fa Cour de Parlement de Normandie, & de D llc Charlotte le Roux fa veuve. 

(a) On trouve quelquefois ce nom écrit dans les titres Treterel, Trotrel, de Trotarel, de Troterel, mais plus 
communément & prefque toujours Troterel. 

{b) 11 étoit frère de François de Vauquelin, Chevalier, Baron de Bazoches, Seigneur dcSacv. de Rvs , du 
Perron & de St André, Chevalier de l'Ordre du Roi, Confeiller en fes Confeils d'État & prive. Gentilhomme 
ordinaire de fa Chambre & Bailly d'Alençon, qui fut député de la Noblcffe de ce Bailliage aux États Généraux 
tenus à Pans en 1614, & d'Antoine de Vauquelin, Ecuycr, Seigneur de Nepcy, Capitaine d'une Compagnie 
de Chevaux-Légers , tué au fiége de Domfront en 1 5 74 . 



2 TROTEREL 



=94 



Charlotte de Vauquelin eut de ce mariage plufieurs enfans , qui à l'imitation 
de leur père embrafférent tous la profefiion des armes : on n'a produit aucun 
titre qui juftirie Tordre de leur nailTance ; les voici dans celui où Ton a cru 
devoir les placer. 

3. François (*) Troterel continue la defcendance. 

3. Claude (*) Troterel Ecuyer, S r de Soulengy, dont on ignore la deftinée. 

3. Nicolas - Philippes (*) Troterel S r . de Doire & de Tilly, Capitaine 
dans le Régiment de Grancey, obtint le n Aouft 1645 un certificat 
de Gafton Duc d'Orléans, portant qu 1 » il avoit fervi en qualité de Lieu- 
» tenant d'une Compagnie de gens de pied dans ce Régiment pendant 
» les fiéges de Mardicq, Lincks & Bourbourg, & fervoit encore alors 
» dans l'armée qu'il commandoit « ; & fut tué en combattant pour le 
fervice du Roy. 

3. Louis (*) Troterel, dit le Capitaine de Tilly, Capitaine dans le Régi- 
ment d'Auvergne, fut tué pareillement au fervice du Roi. 

3. Louis Troterel, Ecuyer, S r de Tilly, dit auffi le Capitaine de Tilly, 
fervit l'efpace de 40 ans tant en qualité de Capitaine au Régiment d'Au- 
vergne que dans la Compagnie des 200 Chevaux-Légers de la Garde 
ordinaire du Roy, dans lequel emploi il finit fes jours. Il fervoit en 
cette dernière qualité dès le 6 Décembre 1676, & dans l'armée du 
Maréchal de Créquy en 1677 fuivant un certificat qu'il lui en donna le 
10 Octobre de cette année; fe trouva aux fiéges de Cambray & de Fri- 
bourg; fervit aufli avec diftinction au Camp d'Achaire en 1679; & 
vivoit encore le 12 Oètobre i683. Il paroît que ce fut lui qui obtint 
le 8 Novembre 1674 un certificat du Vicomte de Turenne, Maréchal 
de Camp, portant que » Louis Treterel Ef. er Sieur de Tilly, Marefchal des 
» Logis de l'EJcadron de l'arriére-ban de Caen, avoit bien & fidellement 
» fervy le Roy en cette qualité & le fervoit encore alors dans l'armée 
» qui étoit fous fon commandement en Allemagne « . 

(*) Cette famille a produit en original plufieurs brevets & certificats de fervice, qui concernent les enfans de 
Guillaume Troterel & de Charlotte de Vauquelin ; mais comme ces enfans n'y font point défignés par leurs noms 
de batème, on a pris le parti, dans la crainte d'attribuer à l'un ce qui pourrait appartenir à l'autre , de faire men- 
tion en notte de ces différens fervices, en fe conformant aux termes des brevets ou certificats; i° une commiffion 
de Capitaine d'une Compagnie dans le Régiment d'Infanterie du Chevalier de Montécler, donnée le 8 juin 1643 
au Capitaine de Tilly; 2 une pareille commiffion de Capitaine d'une Compagnie dans le Régiment de Grancey 
Infanterie, donnée le 16 Décembre 1644 au Capitaine de Tilly; 3° une autre Commiffion de Capitaine d'une 
Compagnie de cent hommes de Guerre à pied François dans le Régiment d'Infanterie d'Auvergne, donnée le 
22 Février 1648 au Capitaine de Tilly ; 4 une pareille commiffion de Capitaine d'une Compagnie dans le Ré- 
giment d'Auvergne, donnée le iô Décembre fuivant au Capitaine de Tilly, cette Compagnie vacante par la mort 
du Capitaine de Tilly fon frère; 5° une lettre du Roi écrite le même jour 16 Décembre 1648 au Capp ne de Tilly 
Commandant une Compv dans le Régiment d'Infanterie d'Auvergne , par laquelle S. M. lui mande que la Lieute- 
nance de la Compagnie qu'il commandoit dans ce Régiment étant alors vacante par fa promotion à ladite Com- 
pagnie , elle avoit choifi pour remplir cette charge de Tilly fon frère , Enfeigne d'icelle Compagnie, & qu'il eût à 
le faire reconnoître en cette qualité; 6° un paffeport donné le 14 May 1 65 1 au Sr Tillis, Capp ne au Régiment 
d'Auvergne, par le Marquis de S* Mégrin Commandant les Armées du Roi en Catalogne &c. 7 une lettre du 
Roy écrite le 14 May i652 au Commiffaire ayant la conduite & police du Régiment d'Auvergne, par laquelle 
S. M. lui marque que la Compagnie qu'avoit le Capitaine de Tilly dans ce Régiment étant alors vacante par fa 
mort & ayant choifi de Tilly fon frère pour remplir cette charge, il eût à l'établir en ladite charge; 8° un congé 
donné le 1 5 Août 1654 par le Marquis de Calviffon Meftre de Camp au Régiment d'Auvergne au Sieur de Tilly, 
Lieutenant de la Compagnie du Sieur de Tilly fon frère, qui avoit fervi les trois dernières campagnes, à la charge 
de fe trouver à l'embarquement qui fe devoit faire à Toulon; g° un paffeport donné par le Duc de Vendôme, 
Commandant en chef les Armées du Roi en Italie , le 1 9 Septembre fuivant au S r du Tilly Capitaine au Régiment 
d'Auvergne ; io° un certificat donné le 9 Novembre 1657 par le Duc de Modêne Généraliffime des Armées 
du Roi en Italie, portant que le Sieur de Tilli Capitaine au Régiment d'Auvergne avoit fervi pendant les trois 
dernières Campagnes de Pavie, Valence & Alléxandrie, où il s' étoit toujours comporté avec beaucoup de zèle 



lOrp 



TROTEREL. 



///. DEGRE. 

François Troterel, Ecuyer, S r . & Patron de S 1 . Quentin, fervit avec 
diirinction dans les armées du Roy, & époufa par articles accordés fous feings 
privés le 6 Mai 1674 D llc Elilabeth de Dodeman, fille & unique héritière de 
Girard de Dodeman, Ecuyer, & de D" e Elifaheth de Martinboscq fa fem- 
me. Il fut maintenu dans la poffefïion de fa nobleffe par Lettres du mois de 
Décembre 1698, & mourut peu de temps avant le 8 Septembre 1708, ayant 
eu de fon mariage plulieurs enfans , dont entr'autres deux filles qui fe firent 
Religieufes à Villers & les autres qui fuivent. 
4. Louis Troterel continue la filiation. 

4. François Troterel, Ecuyer, S r de Bofville & de Soulengy, Offi- 
cier dans le Régiment de Normandie, né le 3 Mars i683, fervoit en 
qualité du Gentilhomme détaché de la Nobleffe du Bailliage de Caën, 
fuivant un certificat que lui en donna le 20 Août 1706 M. de Mati- 
gnon Lieutenant Général pour le Roi en Normandie & fut marié par 
articles accordés fous feings privés le 9 Août 17 10 avec Demoifelle 
Marguerite de Guerpel, fille de Jacques de Guerpel, Ecuyer, Sei- 
gneur & Patron de Rénemefnil , & de Noble Dame Catherine de la 
Vigne; fut maintenu dans fa nobleffe , ainfi que Louis Troterel 
fon frère, par Lettres du 9 Mars 171 7, où font énoncées les filiations 
de leur famille depuis Noble Michel Troterel leur bifayeul ; & mou- 
rut fans poftérité. 
4. Louise Troterel fut marié avec René - François le Prévost, Ecuyer, 
Seigneur & Patron de Fourches. 

IV. DEGRÉ. 

Louis Troterel, Ecuyer, S r . de Tilly, né le 7 Novembre 1678, fervoit 
le 23 Août 1702 en qualité de Gentilhomme détaché de la Noblefle du 
Bailliage de Caën, fuivant un certificat que lui en donna le même jour M. 
de Matignon Lieutenant Général pour le Roi en Normandie , & fut aufïï Of- 
ficier dans le Régiment d'Auvergne. De fon mariage accordé par articles fous 
feings privés du 26 Mai 1703 avec D" e Gillonne - Charlotte (a) de Thibout 
fille de Simon de Thibout, Ecuyer, S r de Trévigny , Confeiller & Avocat 
du Roi au Bailliage de Faliaize, & de Noble Dame Charlotte le Foulon, il eut 
trois enfans qui fuivent. 

& d'afïiduité; 1 1° un certificat du Duc de Navailles Général des Armées de S. M. en Italie, donné le 5 Septembre 
1659, portant que le S r Louis de Trotarel, S 1 ' de Tilly. Cappitaine au Régiment d' Auvergne , avoit bien & fidel- 
lement fervi le Roi en ladite qualité de Capitaine en l'Armée d'Italie la campagne dernière 1 658 & la préfcnte, 
& qu'il eftoit prêtent à fa charge; 12 un congé donné par le Roi le 7 Fév. 1661 au 5'" de Tilly, Cappnc d'une 
Compagnie au Régiment d Infanterie d Auvergne ; 1 3° un ordre donné par le Roi le 1 6 Décembre fuivant à la Com- 
pagnie du Capp'"-' Tilly du Régiment d'Infanterie d'Auvergne qui étoit à Pignerol , d'entrer dans la Citadelle 
de cette place pour y demeurer en garnifon; & enfin 14" un pareil ordre donné pir S. M. le 3o Novembre [663 
à la Compagnie de Tilly du Régiment d'Infanterie d'Auvergne qui étoit à Antibes, pour s'acheminer à Arras & 
y demeurer en garnifon. 

(a) Gillonne-Charlotte de Thibout étoit petite-fille de Jean de Thibout, Kcuyer, & de Madeléne Turgot. 
Jean de Tbibout avoit fervi avec diftindlion pendant 22 ans, dont partie en qualité d'Exempt des Gardes du Corps 
du Roy. Jaques, Jean & Charles de Thibout, Ecuyers, Sieurs de Mareuil, de Trévigny & deBoisdavid, l'es 
fils, fe distinguèrent aufii en qualité d'Enfcignes, de Lieutenans &de Capitaines, & moururent au fervice. Siméon- 
David-Charles de Thibout, Ecuyer, Sieur de Trévigny, de Mareuil, des Effars &c. frère de Gillonne-Charlotte 
de Thibout, étoit fous les ordres de M. de Matignon Lieutenant Général en Normandie lors delà convocation 
de la Noblelfe de cette Province, <\ René-François de Thibout neveu de ladite Gillonne-Charlotte de Tbibout 
fervoit dans le Régiment de I.imoufin dès l'an 1727. 



4 



TROTEREL. 



1096 



François - Ferdinand Troterel , Ecuyer, S r . de Bofville , né le 7 Avril 
1708, entra dans la première Compagnie des Moufquetaires du Roy le 
3o Mai 1725, & mourut au mois de Septembre 1727. 

Louis-François Troterel a continué la poftérité. 

Elisabeth Troterel fut marié par articles accordés fous feings privés 
le 12 Juillet 1734 avec Orner - Dominique - Michel le Prévost, 
Ecuyer, Sieur du Marais, fils de Dominique le Prévoir, aufli Ecuyer, 
Sieur du Marais, fils de Noble Dame Elifabeth Troterel fa femme. 



V. DEGRÉ. 

Louis - François ou François - Louis Troterel, Ecuyer, S r de 
Tilly , né le i3 Septembre 1721, a eu de fon mariage accordé par arti- 
cles fous feings privés du 14 Octobre 175 1 avec D ,le Claude - Catherine- 
Marie du Moulin (a), fille de Philippes du Moulin qualifié dans cet acte 
Chevalier, Sg r . & Patron de Sentilly, de Melley & de Bois de Commeaux, 
ancien Capitaine de Cavalerie, & de D lle Charlotte du Buat , deux enfans, 
fçavoir 

VI. DEGRÉ. 

1. Philippes-Louis-François Troterel, Ecuyer, né le 11 Octo- 

bre 1732. 
& 

2. Pierre-Charles-Elisabeth Troterel, Ecuyer, né le 16 Mars 

1755. 

(a) Elle eft fœur de Jean du Moulin , mort Moufquetaire du Roi en iy33, de Charles du Moulin Garde de 
la Marine mort en 1735, de Pierre du Moulin Seigneur de Sentilly &c. Moufquetaire de la féconde Compa- 
gnie, dont les fils François-Philippes-Auguftin du Moulin & Charles-Pierre du Moulin font actuellement dans 
la même Compagnie, & de Philippes du Moulin Seigneur de Bois de Commeaux, ci-devant Moufquetaire dans 
la même Compagnie , actuellement Capitaine de Cavalerie & Chevalier de l'Ordre Royal & Militaire de S* 
Louis. 

Vu & vérifié ^ar Nous Chevalier, Confeiller du Roi en/es Confeils, Juge d'Armes de France. 




io 9 7 



VAILLANT. 



Seigneurs de Villers fous Ailly , de Caumondel, &c. 
En PICARDIE. 




D'Argent, à un Lyon de Sable, la langue & les ongles de Gueules. 



CEtte Famille divifée en plufieurs Branches, a été maintenue dans fa 
Nobleffe, par Ordonnances de MM. Bignon & de Bernage, Intendans 
de Picardie, des 25 Juin 1700 & 6 Décembre 1717, fur les Titres qu'elle 
leur produifit alors & qui juftifient que 

PREMIER DEGRÉ. 

» Noble Homme Robert Vaillant, S r . de Haultemarre, Homme d'Armes 
» des Ordonnances du Roy, au profit duquel les Mayeur & Echevins de la 
» Ville de Hefdin, pafférent un Contrat de Conftitution le 2 Octobre 1457, 
» eut pour fils 

//. DEGRÉ. 

» Josse Vaillant, Ecuyer, S r . de Haultemarre 8c du Bracq, père de 

///. DEGRÉ. 

» Louis Vaillant, Ecuyer, S 1 ', de Haultemarre & du Bracq, lequel fut 
» déchargé de la finance qui lui avoit été demandée pour fes fiefs, comme 
» étant Noble & extrait de noble & ancienne génération, par Jugement du 
» 25 Aouft 1 5 1 7 , rendu par les Commilfaires ordonnés par le Roy fur le fait 
» des Francs-fiefs, & eut pour enfans 
4. » Guy Vaillant, Ecuyer, S r . du Bracq, Homme d'Armes des Ordon- 
» nances du Roy. 
»» & 

IV. DEGRÉ. 

» Jean Vaillant, Ecuyer, S r . de Haultemarre, marié par Contrat du 2 
» Juillet i5q2, avec Demoifelle Marie Becqtarde, fille de Pierre Becqtarde 3 



Regiftre cinquième. 



7. / 



1111 



VAILLANT. 109 8 



» Ecuyer, S 1 ", de Rozay & de Demoifelle Catherine d'Estarges, dont il 
» eut deux fils, favoir, 

5. » Jean Vaillant qui fuit. 
& 

5. » Pierre Vaillant, auteur de la quatrième Branche. 

V. DEGRÉ. 

Jean Vaillant, Ecuyer, Seigneur de Villers, de Hodencq, du Ver- 
bois, & de Caumondel, fit fon Teftament le 7 Juin (*) i632, où font cités 
dans Tordre qui fuit, les enfans qu'il avoit eus de D lle . Marguerite de Buissy, 
qu'il nomme fa deuxième femme, & qui étoit fille de Jaques de Buiffy, 
Ecuyer, Seigneur du Mefnil , Mayeur de la Ville d'Abbeville & de Demoifelle 
Marie Mannessier. 

6. Jean Vaillant continue la filiation. 

6. François Vaillant eft auteur de la troifiéme Branche. 

6. Marie Vaillant époufa avant le 14 Avril (a) i638 Nicolas le Bel, 
Ecuyer, S r . de Willenville, de Brulecourt, &c. Confeiller du Roy, 
Tréforier de France, Général de fes Finances en Picardie. 

6. Geneviève Vaillant morte pour lors , avoit été mariée à Philippes le 

bel, S r . d'Huchenneville & du Mefnil, Confeiller du Roy au Siège 
Préfidial de Ponthieu, ancien Mayeur de la Ville d'Abbeville. 

VI. DEGRÉ. 

Jean Vaillant, Ecuyer, Seigneur de Caumondel, mort avant le 5 Février 
(*) i65i , fit un Codicille le i5 Septembre (*) 1637, par lequel il déclara 
avoir eu de fon mariage avec Demoifelle Charlotte le Bel, qui avoit fait fon 
Teftament le 11 Aouft (*) 1622, cinq enfans nommés auffi dans cet acte, 8c 
qui furent, 

7. Jean Vaillant qui fuit. 
7. Charles Vaillant. 

7. Philippes Vaillant. 

7. Claude Vaillant, auteur de la deuxième Branche. 
& 

7. Marguerite Vaillant, mariée avant le 14 Avril (b) i638, avec 

Philippes Papin, Ecuyer, S r . de Machy, de S 1 . Fourcy, &c. Confeiller 
du Roy en fes Confeils, Lieutenant Général au Bailliage & Sénéchauf- 
fée de Ponthieu & Mayeur de la Ville d'Abbeville. 

VIL DEGRÉ. 

Jean Vaillant, Ecuyer, Seigneur de Caumondel, Mayeur de la Ville 
d'Abbeville , eut de Demoifelle Ifabelle le Roy fa féconde femme, fuivant la 
déclaration qu'il en fit par fon Teftament du 10 Octobre (*) 1661, 

8. Jean Vaillant. 

(a) Prouvé par le Contrat de mariage de François Vaillant fon frère. 

(b) Prouvé par le Contrat de mariage de François Vaillant fon oncle. 

(*) Toutes les dattes défignées dans cet article par une Étoile font énoncées dans l'Ordonnance de M. Bignon , 
Intendant de Picardie, du 2 5 Juin 1700, citée dans cet article. 



I099 VAILLANT. 



8. Charles Vaillant, ci-après. 

8. Claude Vaillant, Seigneur du Gazelle, Chanoine de fEglife Royalle 

& Collégialle de S 1 . Vulfran d'Abbeville. 
8. Catherine Vaillant, femme de Jean Griffon, Seigneur de S 1 . Séverin, 

Mayeur de la Ville d'Abbeville. 
8. Marie Vaillant. 
8. Isabelle Vaillant. 
8. Ursulle Vaillant. 

& 
8. Marguerite Vaillant. 

VIII. DEGRÉ. 

Charles Vaillant, qualifié Chevalier, Seigneur de Caumondel, époufa 
par Contrat du 27 Octobre (*) 1697, Demoifelle Marie-Anne Hecquet, 
fille de Noble Homme Clément Hecquet & de D llc . Antoinette Aliamet, 
& fut maintenu dans la polTeffion de prendre les qualités de Noble & à' Ecuycr, 
& dans les Privilèges , Honneurs & Exemptions dont jouiflbient les Gentils- 
hommes du Royaume, ainfi que Philippes Vaillant, Seigneur de Faviére, & 
Jofeph Vaillant, S r . de Romainville, fes coufins , par Ordonnance de M. 
Bignon, Intendant de Picardie, du 25 Juin {a) 1700; il eut de ion mariage 
les enfans ci-après. 

1. Charles-Claude Vaillant, qualifié Chevalier, Seigneur de Caumondel, 

naquit le 2 May (*) 1700. 

2. Marie-Elisabeth Vaillant, Dame de Caumondel, du Bus & des trois 

Marquez, née le dernier Aouft (*) 1698, fut mariée par Contrat du 3o 
Avril (b) 1723 avec François Vaillant, fon coufin, qualifié Chevalier, 
Seigneur de Villers. 

3. Marie-Anne-Gertrude Vaillant. 

4. Judith-Ursulle Vaillant, née le 12 Mars 1706, époufa Charles-An- 

toine de Beauvarlet, qualifié Chevalier, Seigneur de Moifmont. 



SECONDE BRANCHE. 

VIL DEGRÉ. 

Claude Vaillant, Ecuyer, Seigneur de Faviére, (4 e . fils de Jean Vaillant, 
auteur du VI e . Degré de la Branche aînée & de Charlotte le Bel), époufa 
par Contrat du 5 Vévrier (*) i65i, Demoifelle Marie le Roy, fille de Ja- 
ques le Roy, Ecuyer, S r . de S 1 . Lan, Mayeur de la Ville d'Abbeville & de 
Demoifelle Catherine Asselin, & fit fon Tellament le 20 Septembre 
1665, par lequel il déclara avoir eu quatre fils, favoir, 

8. Philippes Vaillant, ci-après. 

8. François Vaillant, auquel fon père donna par fon Teflament fa Terre 
de Hautellet. 

8. Jean Vaillant. 
& 

8. Claude Vaillant. 

,7 /> Original. 

-...._.. . - -— - - ■ ■ 



4 VAILLANT. 



I 100 



VIII. DEGRÉ. 

Philippes Vaillant, Ecuyer, Seigneur de Faviére, né vers l'an 1660, 
époufa par Contrat du 4 Février (*) 1691 , Demoifelle Gertrude-Françoife 
Tillette, fille de Claude Tillette, Ecuyer, Seigneur d'Offlnicourt , Con- 
feiller du Roy, Lieutenant Général & Particulier en la SénéchaufTée de Pon- 
thieu, & de Demoifelle Françoife delà Garde; & il eut de ce mariage, 

1. Philippes-François-Vulfran Vaillant, né le 21 Février (*) 1694. 
• 2. Marie-Gertrude Vaillant. 

3. Françoise-Elisabeth Vaillant. 

> 

& 

4. Thérèse Vaillant. 

TROISIÈME BRANCHE. 

VI. DEGRÉ. 

François Vaillant, Ecuyer, Seigneur de Villers, du Verbois, de 
Vuirel, de Hodencq , &c. (2 d . fils de Jean Vaillant, auteur du V e . Degré 
de la Branche aînée, & de Marguerite de Buiffy), eut de fon mariage accor- 
dé par Contrat du 14 Avril {a) i638, avec Demoifelle Louise de Canteleu, 
fille de Noble Homme Paul de Canteleu , Confeiller-Elû pour le Roi en l'Elec- 
tion de Ponthieu, & de Demoifelle Louife le Bel. 

7. Jean Vaillant, ci-après. 

7. François-Emmanuel Vaillant, Seigneur du Verbois. 
& 

7. Jaques Vaillant, S r . de Vuirel. 

VIL DEGRÉ 

Jean Vaillant, qualifié Chevalier, Seigneur de Villers, de Hodencq, de 
Béalcourt & de Villers-rHofpital , fut marié par Contrat du 3 May (b) 1670, 
avec Demoifelle Marguerite du Gardin, fille d'Olivier du Gardin, Confeil- 
ler du Roy, ancien Mayeur de la Ville de S 1 . Vallery, & de Demoifelle 
Marie Papin. Il fervoit dans le Ban & arriére-Ban des Gentilshommes de 
la SénéchaufTée de Ponthieu, les 26 Avril & 16 May 1689, 29 Mars & 20 
Avril (c) 1691 , & fut déclaré Noble & d'Ancienne Race & Lignée, par Arrêt 
de la Cour des Aydes de Paris du i5 Janvier (d) 1694. Il fit fon Teftament 
le i3 Septembre Ce) 17 10 & mourut en 171 1, ayant eu les 5 enfans qui fui- 
vent de fon mariage avec ladite Demoifelle du Gardin laquelle avoit tefté dès 
le 14 Avril (f) 1681 & fait un Codicille le 20 du même mois. 

8. François Vaillant continue la pollérité. 

8. Jaques Vaillant, qualifié Chevalier, Seigneur de Béalcourt & en partie 
de Villers-fHofpital, Chevalier de l'Ordre Royal <k Militaire de Saint 
Louis, né le 24 Décembre (g) 16 j5 , fervoit le 5 May (h) 1693 dans 

(a) Expédition délivrée en 1700 & légalifée. (b)(c) Expédition délivrée en i6g3. (d) Original, 

(e) (/) Cette datte eft énoncée dans un Acle original du 1 3 Juin 1 7 1 1 . 

(g) Extrait baptiftére délivré en 171 7. (h) Prouvé par un Certificat qui lui en fut délivré le même jour; 

ce Certificat produit en original. 



I 101 



VAILLANT. 



les Cadets Gentilshommes établis à Charlemont, & le 18 Juin (a) fui- 
vant en qualité de Lieutenant au Régiment de Lavoie ; il fervoit auffi en 
la même qualité depuis 4 ans , dans le Régiment Royal des VahTeaux 
le 12 Novembre (b) 1696,8c eut ordre le i3 Juin (c) 1699 de paffer 
dans le Régiment d'Infanterie de Robecq, où il obtint une Commilîion 
de Capitaine le 6 Janvier (d) 1704; fut fait Capitaine de Grenadiers 
au Régiment de S 1 . Vallier le 7 Février (e) 171 1, Capitaine au Régi- 
ment de Richelieu-Infanterie le 4 Juillet (/) 1720, & enfin Comman- 
dant pour le Roi au Fort François de Bergues le i3 Décembre {g) 
1729. 

9. Philippes Vaillant, qualifié Chevalier, Seigneur de Hodencq, né le 16 
Aouft (h) 1678, fut fucceffivement Lieutenant de Cavallerie au Régi- 
ment de la Tour le i er . Novembre (z) 1702, Capitaine dans le Régi- 
ment de S. Vallier - Infanterie le 2 Janvier (k) 1707, Capitaine en 
fécond dans le Régiment de Richelieu le 8 May (/) 1718, & enfin 
Chevalier de l'Ordre Royal & Militaire de S 1 . Louis le 12 Février {m) 
1720 ; il mourut à Abbeville le 27 Février 1748. 

8. Louise Vaillant fut mariée par Contrat du 11 Avril («) 1709, avec 
François de Morant , qualifié dans cet acte, Chevalier, Seigneur de 
Boifricard & d'Auquemefnil. 

8. Marie -Françoise Vaillant, époufa Jaques-Onufle de Belvallet, qua- 
lifié Chevalier, Seigneur d'Humereuil. 

VIII. DEGRÉ. 

François Vaillant, qualifié Chevalier, Seigneur de Villers 8c de Cau- 
mondel, 8cc. né le 5 Juin 1672, fervit dès le 26 Juin (0) 1693 en qualité de 
Moufquetaire du Roi dans la première Compagnie; fut nommé le 10 Octo- 
bre (p) 1695 Lieutenant au Régiment de Cavalerie d'Horne, dont il fut fait 
Capitaine le 20 Juin (q) 1697; étoit Capitaine réformé, entretenu dans ce- 
lui de Grignan , lorfqu'il fut fait Capitaine en pied le 27 Aouft (r) 1701; & 
le 6 Décembre (s) 1717 il fut maintenu dans fa Nobleiïe, ainfi que Jaques 8c 
Philippes Vaillant les frères, alors Capitaines au Régiment de Leuville , par 
Ordonnance de M. de Bernage , Intendant de Picardie. Il avoit été marié deux 
fois , la première, par Contrat du 26 Janvier (/) 1704, avec Dame Marie-Louife- 
Urfulle d'Herly, Dame de Bouin, morte fans enfans , (veuve de David de 
BrofTard, qualifié dans cet acle, Chevalier, Seigneur de Prouille, Capitaine 
de Cavallerie au Régiment de Bourgogne), fille de Jean d'Herly , ancien 
Mayeur de la Ville d'Hefdin 8c de Demoifelle Barbe Galbart, alors veuve 
en fécondes noces de Paul du Puich - de Mondragon , Chevalier de l'Ordre 
Royal 8c Militaire de S'. Louis, Directeur Général des Fortifications de la 
Province d'Artois; 8c la féconde, par autre Contrat du 3o Avril (a) 1723, 
avec Demoifelle Marie - Elifabeth Vaillant - de Caumondel, fille de Charles 
Vaillant, qualifié dans cet acte, Chevalier, Seigneur de Caumondel, 8vC. 8c 

(a)(b) Prouvé par un Certificat qui lui en fut délivré le même jour; ce Certificat produit en original. 

(c) (d) (<?) (/) (g) Original. (h) Cette datte e(t énoncée dans l'Ordonnance de M. de Bernage du <"> Dé- 
cembre 17 17. 

(f) (k) (/) (m) Original. ( n) Titres de Mrs. de Morant. (o) Prouvé par un Certificat du même 

jour de M. d'Artaignan, fous- Lieutenant de cette Compagnie, produit en original. 

(p)(q)(r)(s)(t)(u) Original. 



6 VAILLANT. 



I 102 



de Demoifelle Marie -Anne Hecquet. Du fécond Mariage font iffus, 

i. François - Jaques - Philippes Vaillant, qualifié Chevalier, Seigneur de 
Villers, de Caumondel, &c, né le 27 Avril (a) 173 1 , nommé Cor- 
nette au Régiment de Saluées - Cavallerie le 11 Décembre (b) 1747, 
8c reçu Ecuyer de Main ordinaire du Roy fur les preuves de fa Nobleffe , 
admifes par Sa Majeflé le 26 Juillet 1759, fur le Certificat du Juge d'Ar- 
mes de France, Commilfaire nommé à cet effet. 

2. François - Charles Vaillant, qualifié Chevalier, Seigneur de Villers- 

l'Hofpital , né le 27 Septembre 1734 & reçu à la fin d'Avril 1753 dans 
la Compagnie des Chevaux-Légers de la Garde du Roy. 

3. Marie-Elisabeth Vaillant, née le 3 May 1724, & mariée par Contrat 

du i cr . May 1746 avec Nicolas Tillette, qualifié Chevalier;, Seigneur 
d'Offinicourt , Seigneur & Patron de Longvillers, &c. 
& 

4. Marie - Anne -Françoise Vaillant, née le 23 Avril 1729. 

QUATRIÈME BRANCHE. 

V. DEGRÉ. 

Pierre Vaillant, Ecuyer, (fécond fils de Jean Vaillant, auteur du IV e . 
Degré de la Branche aînée 8c de Marie Becqtarde , ) fut marié avant le 14 
Octobre (c) 1599, avec Demoifelle Geneviève Tillette, laquelle fut nom- 
mée Tutrice des fix enfans qu'elle avoit eu de fon mari, par Acte du 6 May 
(*) i6i3 & fit fon Teftament le 3 Mars (*) i632. 

6. Pierre Vaillant, Ecuyer, mourut avant le 3 Mars (*) i632; fa veu- 
ve nommée Demoifelle Jaqueline Tillette, fut mère de deux enfans, 
fa voir, 

7. Pierre Vaillant. 

& 
7. Françoise Vaillant. 
6. François Vaillant continue la defcendance. 

6. Marie Vaillant, époufa Noble Homme Jaques de la Garde, S r . des 
Airiaux , dont elle étoit veuve lors du mariage de Geneviève Vaillant 
fa fœur. 
6. Françoise Vaillant. 

6. Hélène Vaillant, époufa Noble Homme Pierre du Maisniel, S r . de la 
Triquerie , Mayeur de la Ville d'Abbeville, avant le 20 Novembre (d) 
1627, datte du Contrat de Mariage de 
6. Geneviève Vaillant, fa fœur, avec Meffire François du Wicquet, qua- 
lifié Chevalier, Seigneur de Dringuen, Confeiller du Roy, Grand- 
Maître des Eaux 8c Forêts du Boullenois. 

VI. DEGRÉ. 

François Vaillant, Ecuyer, S 1 ", de Crévecœur, Confeiller du Roy, 
Tréforier Général de France au Bureau des Finances à Amiens, époufa par 

(a) Extrait baptiftére délivré en forme. (b) Original. (c) Titres de Mrs. de Breftel-d'Hiermont. 

(d) Titres de Mrs. du Wicquet. 



i io3 



VAILLANT. 7 



Contrat du 18 Février (*) 1634, Demoifelle Catherine Thierry, fille de 
Jean Thierry, Échevin de la Ville d'Abbeville & de D 11 ^ Marie Pingrez, 8: 
fit fon Teftament le 11 Juillet (*) 1677, dans lequel il nomme les enfans, 
fa voir 

7. François Vaillant , Officier dans le Régiment de Thiérache. 
7. Jean-Baptiste Vaillant qui fuit. 

7. Pierre Vaillant, Capitaine dans le Régiment de Catinat. 
7. Charles Vaillant. 

7. Joseph Vaillant, Ecuyer, S r . de Romainville , d'abord Lieutenant au 
Régiment de la Marine & enfuite Capitaine au Régiment de Cavoye, 
né le 21 Février (*) i656 & marié le 29 Juin (*) 1687, avec D lle - 
Marie du Puis , dont il eut , 

8. Marie - Madeléne Vaillant, née au mois de Novembre (*) 1689. 
& 
7. Louis Vaillant, Ecuyer, S r . de Crévecceur, tenu fur les Fonts de Bap- 
tême par le feu Roy Louis XIV, ainfi que ce Prince s'exprime dans des 
Lettres du 25 Février (a) 1693, où il en dit aufïï qu'il avoit fervi juf- 
ques à fon décès en qualité de l'un des Gensdarmes de fa Garde. 

VII. DEGRÉ. 

J e an - Baptiste Vaillant, Ecuyer, S r . delà Pafture , eut de fon mariage 
avec Demoifelle Thérèfe Matissart, 

VIII. DEGRÉ. 

1. Charles Vaillant, Prêtre, Chanoine Régulier de l'Ordre de Prémon- 

tré & Prieur de Nôtre - Dame de Rémiencourt. 

2. François Vaillant, Ecuyer, S r . de la Pafture. 

3. Catherine Vaillant, mariée par Contrat du i3 May (b) 1702, avec 

Jean-François de Forceville, qualifié dans cet acre, Chevalier, Sei- 
gneur, Baron & Vicomte de Merlimont. 

(a) Original. (b) Titres de MM. de Forceville. 

Vu & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roy en /es Confeils , Juge d'Armes de France. 

,1a 




i io5 



de VALIER, 

Seigneurs de la Craujle, de Bourg &c. 
en GUYENNE. 





D'Azur à une Fafce d'Argent accompagnée en chef de trois Be^ans d'Or , 
& en pointe de trois Merlettes de même. 

LES Guerres qui ont ravagé la Guyenne ont auffî enlevé à la plupart des 
Maifons de cette Province les Monumens de leur ancienneté; cette Fa- 
mille eft du nombre de celles qui ont été les malheureufes victimes de ces 
troubles & ne peut aujourd'hui juffifier fa noblelTe que depuis Guilhem Wallier 
dont on va parler ; elle s'etT: distinguée de plus dans le Militaire & dans le Par- 
lement de Bordeaux & a produit (a) un Secrétaire d'Etat fous Henry Roy de 
Navarre, depuis Roy de France. 

Guilhem Wallier (*) eft qualifié Efcudey (Ecuyer)., Capitayne et Gouver- 
nador deus locs de Lefparra , de Brulh, de Quarquans et Hofiau de Tafias en 
Bordales, (Capitaine & Gouverneur de TEfparre, du Breuil , de Carcans & 
du Château de Tafles ) dans un acte du 4 Septembre (b) 1439 : de lui dépen- 
dirent (c) , 

Pierre de Valier qui va fuivre. 

& 
N.... de Valier auteur de la Branche des Seigneurs de la Craufte, père 

d'Antoine de Valier auteur du II e Degré connu de cette Branche. 
Mefiire Michel de Vallier Confeiller du Roy, Président en fa Cour de Par- 
lement de Bordeaux eft ainli qualifié dans un Arrêt de cette Cour du 23 Août 
(d) 1524 & ne vivoit plus alors. 

PREMIER DEGRÉ CONNU. 

Noble Pierre de Valier Ecuyer , Seigneur de Sérignan ou de Sévignan 
dans le pays de Médoc, de Talancc, de Géloux ou de Gélaur & de la Craufle 

(a) Suivant une Lettre de ce Prince du 27 Mars 1 5X4 énoncée dans l'Arrêt des Commiffaires Généraux du 
Confeil cité à la note a de la page 2. (b) Original. 

(c) Prouvé 1" par le Jugement rendu par M. Pellot Intendant de Guyenne le 1 3 Mars [667 par lequel il 
déclara bons & valables les Titres de noblellé que lui avoit produits Louis de Valier Ecuyer; & 2 par des 
Lettres de maintenue de noblefle qu'obtint du feu Roi ce même Louis de Valier le s Mai ; 
' (d) Bibliothèque du Juge d'Armes. 

(*) Ce nom eft au (fi écrit quelquefois dans les Titres Vaillier, Valier, Vallier, de Vallier, du Valliei & 
Wallier; mais plus communément <*v prefque toujours de Valier. 



Regifire cinquième. 



A a a a a a a 



de VALIER. uo6 



étoit Avocat Général pour le Sire d'Albret au Parlement de Bordeaux le 4 
ou le 14 Octobre (a) i522 date d'une donation que lui fit ce Prince, de 
la Maifon noble de la Craufte, en confidération des fervices qu'il lui avoit 
rendus, & fut élu (b) Jurât de cette Ville es années 020 8c i524; il fut 
aulTi (c) Gouverneur de Louis d'Albret Roy de Navarre & fit fon teftament 
le 8 Décembre (d) 1 553 étant alors Confeiller du Roy en ladite Cour de 
Parlement de Bordeaux , par lequel il voulut être inhumé dans le Couvent des 
Jacobins de cette Ville , dans la Chapelle de la S te Trinité, 8c déclara que de 
■ fon mariage avec Demoifelle Bertrande Arnauld encore vivante pour lors , 
il avoit eu les enfans dont on va parler. 

2. François de Valier Ecuyer, Seigneur de Sérignan ou de Sévignan par 
la donation que fon père lui en fit par fon teftament mourut avant le 
22 Septembre (e) 1 584 ^ ayant eu de fon mariage dont on n'a pu avoir 
connohTance une fille nommée 

3. Marie de Valier Dame de Sérignan ou de Sévignan, laquelle étoit 
mariée ledit jour 22 Septembre (/) 1584 avec Pierre Raoul Con- 
feiller du Roy, Controlleur Général de fes Finances en la Généralité 
de Guyenne. 
2. Joseph de Valier ci-après que fon père inftitua fon héritier univerfel. 

\ étoient mariées fuivant le teftament de leur père , 
2. Jeanne de Valier la i re avec Arnaud de Capdeville Seigneur de 

Lefcalle & la 2 de avec M r M e Arnaud de Ferron 

2. Marthe de Valier I Confeiller du Roy en fa Cour de Parlement de 

! Bordeaux. 

//. DEGRÉ. 

Noble Joseph de Valier Sg r Châtelain de Calon, de Taftes, de la Craufte, 
de Talance , de Maurin, d'Artaffen & de Montagut, étoit Confeiller au Parle- 
ment de Bordeaux lors du teftament de fon père , 8c époufa Noble Marguerite 
de Beuquet ou de Benquet Damoifelle, fille de Meffire Adam de Beuquet, 
Chevalier, Seigneur de Poyou, par contrat du 24 {g) Août 1 55g paffé en 
préfence d" Anthoyne V allier Seigneur de la Crafte (de la Crauite) (auteur de 
la Branche des Seigneurs de la Craufte ci-après détaillée ) ; il fit fon teftament 
le 12 Novembre (h) 1579 par lequel il voulut être inhumé dans le Temple 
de Montagut à la façon de ceux de la Religion Réformée; 8c il mourut quelques 
jours avant le 3o Décembre (i) fuivant, ayant eu de fon mariage 

3. Jesbaham de Valier qui fuit 8c qu'il inftitua fon héritier univerfel. 

8c 
3. Esther de Valier dont on ignore la deftinée. 

III. DEGRÉ. 

Jesbaham de Valier Chevalier, Seigneur 8c Baron de Puyo , de Mon- 
ta) Cette datte eft énoncée i° dans un Jugement du 24 Avril 1643 par lequel Jefbaham de Valier Ecuyer 
fut déchargé du payement des Francs-fiefs, comme étant noble de race; 2° dans le Jugement de M. Pellot du 
i5 Mars 1667 cité ci-devant, & 3° dans l'Arrêt des Commiffaires Généraux du Confeil par lequel Louis de 
Valier auteur du VI e Degré de la dernière Branche fut maintenu dans fa nobleffe le 28 Juillet 1707. 

(b) Chronique Bourdeloife imprimée à Bordeaux en 1703; Prouvé auffi par un certificat des Maire, Jurats 
& Gouverneurs de cette Ville du 29 Juillet 1G71 produit en original, (c) Prouvé par les Lettres de maintenue 
de nobleffe du 8 Mars 1668 citées à la notte c de la page précédente. (d) (e) (/) Copie de l'Écriture de 
i5go ou environ, (g) {h) Original. (i) Prouvé par l'acle d'ouverture de fon teftament du dernier x b,e fuivant. 



iio 7 de VALIER. 



tagut, de Maurin & d'Artaffen, Chevalier de l'Ordre du Roi, Capitaine de 5o 
Hommes d'armes de fes Ordonnances, Maréchal de fes Camps (a) 8c Armées, 
Conléiller en fes Confeils d'Etat & Privé, & Gentilhomme ordinaire de 
fa Chambre , fervit avec grande diftindion fous les Rois Henry IV & Louis 
XIII; il paroît avec la qualité de Capitaine de cent Hommes d'armes & celle de 
Noble Haut & Puijjant Seigneur dans le contrat de mariage de Jelbaham de 
Valier Seigneur de la Craufte fon neveu & fon filleul, (auteur de la Branche 
des Seigneurs de Bourg ) du 25 Février ( b) 1600; reçut une Lettre de la Reine 
Marie de Médicis le 27 Avril (c) 161 2 par laquelle cette Princelfe lui té- 
moigne la fatisfacïion qu'elle a voit eue en apprenant la bonne réfolution qu'il 
avoit prife de bien 8c fidellement fervir le Roy fon fils; & il étoit dès-lors 
Gentilhomme ordinaire de la Chambre de ce Monarque ; on le trouve qualifié 
Chevalier de l'Ordre du Roy & Capitaine 5o Hommes d'armes des Ordonnan- 
ces de Sa Majejté dans le contrat de mariage de fa fille du i3 Août ( d ) 161 6; 
il obtint du Roy Louis XIII, en confidération de fes fervices, le 18 May 
(e) 1618 une penfion de 36oo liv. 8c dans le Brevet qui lui en fut délivré, 
le Roy le qualifie Baron de Montagut & de Poyan, Confeiller en son Confeil 
d'Eflat et Cappitaine de cinquante Hommes d'armes de fes Ordonnances. La Lettre 
que ce Prince lui écrivit le 4 May (/) 16 19 annonce la haute eftime dont il 
l'honoroit; elle eft ainfi conçue : Monf de V allier ,j'euffe bien defire que mon cou- 
fin le Duc de Mayenne vous eujl donné l'employ en mon armée que vous pouviez 
efpcrer tant pour la qualité que je vous ay attribuée que pour voflre expérience & 
vos antiens et recommandable s fervices, je.... (f).... croire que pour cela je 11 ay 
point diminué l'eflime que je fais de vous et que je vous tefmoigneray en autre occa- 
fion que je vous ay en la recommendation que vous merite\, c'eft pourquoy je m'af- 
feure que vous me continuerez tousjours le {elle et dévotion que vous porte\ au bien 
de mon fer vice, comme auffy je vous promet^ vous faire rejfentir des effect\ de ma 
bienveillance en voflre endroict en tout ce qui s'offrira pour voflre bien et contente- 
ment. Sur ce je prie Dieu &c. Jefbaham de Valier reçut encore plufieurs Lettres 
de la Reine Régente mère du Roy Louis XIII , ainli que de ce Monarque 8c 
toutes relatives à fon fervice : l'on croit devoir donner ici la copie de l'une de ces 
Lettres datée du 19 May (g) 1621, comme étant très-honorable pour fa mémoi- 
re. Monf. de Valier, encores que ' je vous ayecy devant faict fcavoir le contentement 
que fay receude l'affection que vous ave\ tefmoignée au bien de mon fervice aux oc- 
ca fions qui fe font prefentées en Bcarn, neantmoins j'ay defirê vous faire cette cy 
pour vous réitérer les mefmes affeurances et vous dire que e filmant vofire fidellité et 
mérite, je vous tiendray en bonne confidération lorfquil s'offrira fubjet de vous re- 
connoiftre , fur ce je prie Dieu 8cc. Du mariage qu'il contracta avec Demoilelle 
Jeanne de Poyanne , il eut plufieurs filles dont l'aînée nommée 

IV. DEGRÉ. 

Jeanne de Valier fut mariée par contrat du i3 Août (h) 161 6 avec Mefjîre 
Anthonin de Castille Chevalier, Seigneur, Marquis de Caftelnau, de Buan- 
nes, de Batz, de Miremond, de Lauret, de Pourfuignes &c. Sénéchal 8c 
Gouverneur de la Ville 8c Pays de Marfan, de Turian, de Gabardan 8c du bas 

(a) Prouvé par les Lettres de- maintenue de noblelîe qu'obtint du feu Roy le S Mars [668 I .ouïs de Valier; 

Voyez la notte c de la page I er0 . (b) Copie eollationnée fur L'original en 1(04. 

(c) (d) (e) (/) (g) (li) Original (*) Ce qui manque iei eft déchire dans cette I ettre. 

A a a ;i a a a ij 



DE VALIER. no8 



Duché d'Albrèt, depuis Chevalier de l'Ordre du Roy , Capitaine de 5o Hom- 
mes d'armes de les Ordonnances & Colonel d'un Régiment d'Infanterie. Dans 
ce contrat il eft dit que ce mariage devoit être célébré en la Religion Préten- 
due Reformée : De cette alliance naquit Jeanne-Marie de Caitille Marquife de 
Caftelnau qui époufa Henry de Baylens Chevalier, Marquis de Poyanne , 
Chevalier des Ordres du Roy, Lieutenant Général en la Principauté de Béarn, 
Gouverneur de Navarreins & d'Acqs & Sénéchal des Landes de Bordeaux 
mort au mois de Mars 1667. 



BRANCHE DES SEIGNEURS DE LA CRAUSTE 

d'où sont issus les Se ign eurs de Bourg. 

II. DEGRÉ. 

NOhle Antoine de Valier Ecuyer, Seigneur de la Maifon noble de la 
Craufte par la donation {a) que lui en fit le 6 Août (b) 1 555 Jofeph de 
Valier fon coufin, Confeiller au Parlement de Bordeaux, ( auteur du 2 d Degré 
de la Branche que Ton vient de détailler ) eit nommé dans une information 
fecrette faite le 27 Septembre (c) i5q2 à la requête de Noble & Puifïant Sei- 
gneur François de Poudenx Capitaine de 3oo Hommes, à foccalïon d'un for- 
fait commis le même jour par les Habitans de la Ville de Barrain qui avoient 
refufé le logis & des vivres à la Compagnie dudit Seigneur de Poudenx ; il eft 
dit dans cet acte qu'il avoit été ouy & qu'il avoit juré foy de Gentille jje , ex- 
preffion qui caractérilbit dès-lors fon état de Gentilhomme; il eft qualifié Ca- 
pitaine de Gens de pied dans un Mandement qui lui fut adrefîé ainfi qu'à Fort- 
hanier de Peuret Ecuyer auffi Capitaine de Gens de pied le 3o Mars (d) 
1543 par Gabriel de Gamardes Lieutenant Général de la SénéchaufTée des Lan- 
nes au Siège de S 1 Sever , pour enroller &. faire marcher les troupes que le Sei- 
gneur de Bourdeaux Lieutenant du Roy de Navarre & Gouverneur de Guyen- 
ne avoit ordonné d'alTembler pour défendre ce Royaume & le Duché de Guyen- 
ne, & il mourut avant le i5 Avril (e) 1578, ayant épouie par contrat du 17 
Juin (/) 1 55g Jeanne de la Cave dont il eut pour fils 

///. DEGRÉ. 

Noble Martin de Valier Ecuyer, Seigneur de la Craufte, lequel fut main- 
tenu en la poffeffion, & jouhTance de cette Terre, par Sentence rendue à Bor- 
deaux le i5 Avril (g) 1578, entre lui 8c M r M e Jofeph de Valier Confeiller 
du Roy en fa Cour de Parlement de Guyenne, demandeur en révocation de 
la donation qu'il avoit faite à feu Antoine de Valier Ecuyer, Seigneur de 
la Craufte père dudit Martin de Valier , de la Maifon noble de la Craufte 
fife en la Jurifdiclion de Manos; il époufa en i res noces Demoifelle Rachel 

(a) Dans cet acte, ce nom y eit écrit de la Claujlre, & on le trouve encore quelquefois ortographié de même 
dans plufieurs autres actes originaux poftérieurs. (b) (c) Original. 

(d) Copie collationnée fur l'original en 1667. (e) Prouvé par un acte original du même jour. 

(f) Cette date eft énoncée dans le Jugement de maintenue de Nohleffe qu'obtinrent le 9 Avril 1698 Jean- 
Louis de Valier Ecuyer, auteur du VI e Degré de cette Branche , & Louis de Valier Ecuyer, auteur du VI e De- 
gré de la dernière Branche : il eft daté du 3o Juin dans l'Arrêt des Commiilàires Généraux du Confeil qu'obtint 
ce dernier le 28 Juillet 1707. (g) Original. 



1 109 



de VALIER. 



chel de Talance, & fit fon teftament le 5 Février (a) i5Sj par lequel il 
déclara être marié alors avec Demoifelle Marie de Fort ou deFos; il avoit 
l'ait donation par acte du 21 Janvier (b) i582 à Jean, Daniel, Jefbaham & 
Ifaïe de Valier fes enfans , de plufieurs héritages & entriautres de la maifon de 
la Craufte , & ne vivoit plus lors du mariage de Jefbaham de Valier fon 3 e 
fils; il eut du I er lit 

4. Jean de Valier qui continué ladefcendance. 

4. Daniel de Valier dont on ignore la deftinée. 

4. Jesbaham de Valier dont la Branche fera détaillée après la poftérité de 

Jean de Valier fon frère aîné. 
4. Noble Isaïe de Valier Ecuyer, lequel fut préfent au contrat de mariage 
de Jefbaham de Valier fon frère. 
& 

4. Pierre de Valier dont on ignore pareillement la deftinée. 

IV. DEGRÉ. 

Noble Jean de Valier Ecuyer, Seigneur de la Craufte fit hommage au 
Roy de cette Terre le 16 Mars (c) 1607 & le 10 May (d) 16 12, & fit fon 
teftament le 11 Janvier (e) i638 par lequel il déclara que de fon mariage 
(dont on n'a pu avoir connoiflance) il avoit eu pour enfans 

5. Jesbaham de Valier qui fuit. 

& 
5. Jaques de Valier dont on ignore pareillement la deftinée. 

V. DEGRÉ. 

Noble Jesbaham de Valier Ecuyer, Seigneur de la Craufte fut décla- 
ré comme étant noble de race exempt du payement des droits de Confirma- 
tion de l'exemption des Francs-fiefs le 24 Avril (/) 1643 & fut marié deux 
fois; la i erc (à ce qu'il paroît) par contrat du 26 Décembre (g) i63g avec 
Demoifelle Madeléne de Fortisson, & la 2 dc avec Demoifelle Madeléne de 
Prugue dont il eut pour fils 

VI. DEGRÉ. 

Jean-Louis de Valier Ecuyer, Seigneur de la Craufte qui époufa par 
contrat du 19 Juillet (h) 1684 Demoifelle Claude de Siros, & fut maintenu 
dans fon ancienne nobleffe par M. de Bezons Intendant de Bordeaux le 9 
Avril (t) 1698. 

(a) Cette date eft énoncée dans l'Ordonnance de M. de Bezons qu'obtint Jean-Louis de Valier l'on arriére- 
petit-fils, & dans l'Arrêt des Commiffaires Généraux du Confeil rendu le 28 Juillet 1707 en faveur de Louis de 
Valier auteur du VI e Degré de la dernière Branche. {b ) Original. 

(c) Cet acle eft énoncé dans le Jugement du 24 Avril 164'j qu'obtint Jefbaham de Valier fon fils, & dans ce- 
lui de M. Pellot cité à la note c de la page 1. 

(d) Cet acle eft énoncé dans le Jugement du 24 Avril itLp cité à la note précédente. 

(e) Cette date eft énoncée dans l'Ordonnance de M. de Bezons qu'obtint Jean-Louis de Valier fon petit-fils, 
& dans l'Arrêt des Commiffaires Généraux du Confeil de l'an 1707 cité à la note a de cette page. 

(/) Copie collationnée fur l'original en 1666. 

(/?•) Cet acle eft énoncé dans le Jugement qu'il obtint le 24 Avril [6 | ; 

(/i) Cette date eft énoncée dans l'Ordonnance de maintenue de nobleffe qu'il obtint de M. de Bezons, & dans 
l'Arrêt des Commiffaires Généraux du Confeil de l'an 1707 cite à la note a de cette page. (»') Original. 



de VALIER. 



1 1 10 



BRANCHE DES SEIGNEURS DE BOURG. 
IV. DEGRÉ. 



N, 



Oble Jesbaham de Valier Ecuyer, Seigneur de la Craufte , demeurant en 
la Ville de S 1 Sever, (3 e fils de Martin de Valier 8c de Rachel de Talance) 
embraffa l'État militaire 8c 1er vit jufqu'à fa mort (a) dans les Armées du Roy, 
ayant donné en différentes occafions des preuves de fa valeur (b) fous le com- 
mandement (c) de Jefbaham de Valier fou oncle & fon parrain qui affilia fous 
ces deux qualités au contrat de fon mariage accordé le 25 Février (d) 1600 
avec Demoilélle Jeanne du Tilh , fille de Bernard du Tilh, de la Ville de S 1 
Sever, & de Marguerite nu Lucat ; après la mort de cette i re femme, il 
époufa en 2 des noces auffi. par contrat du 27 Septembre (e) 161 2 Demoifelle 
Jeanne de la Maison & mourut le I er Avril (/) 1620. 

Premier Lit. 

5. Jean-Blaize de Valier continué la defeendance. 

5. Noble Louis de Valier Ecuyer, époufa par contrat du 22 Janvier (g) 
1641 Demoifelle Catherine Dureau & produifit les titres justificatifs 
de fon ancienne nobleffe depuis fan 1439 à M. Pellot Intendant de 
Guyenne qui les déclara bons & valables par Jugement du i5 Mars 
(h) 1667 en vertu duquel il obtint des Lettres de maintenue du feu 
Roy le 8 Mars (/) 1668 : il fut déclaré ancien Bourgeois de la Ville 
de Bordeaux par délibération des Maire, Jurats 8c Gouverneurs de cette 
Ville du 29 Juillet (k) 1671 , après avoir fait apparoir de fa nobleffe; 
fit fon teftament le 17 Août (/) 1672 par lequel il voulut être enterré 
dans fa fépulture qui étoit dans TEglife Paroiffiale de S te Eulalie de la- 
dite Ville, & mourut fans enfans le 18 du même mois {m). 

5. Marguerite de Valier époufa N... de la Maison, & mourut avant le 
17 Août (;;) 1672 mère de Marguerite de la Maifon qui étoit le 29 
May (0) 1675 veuve de Noble Jacob du Cournau. 

Second Lit. 

5. Anne de Valier étoit mariée le 16 Novembre (p) i633 avec M e Jean 
de la Coste Avocat au Parlement de Bordeaux, 8c vivoit encore lors 
du teftament de Louis de Valier fon frère. 
5. Jeanne de Valier j étoient vivantes le 17 Août (q) 1672; Tune des 
5. Jeanne de Valier j deux étoit alors mariée avec N... d'Artigues. 

(a ) (b) (c) Prouvé par des Lettres de maintenue de nobleffe qu'obtint du feu Roy Louis de Valier fon fils 
le 8 Mars 1668. 

(d) Copie collationnée fur l'original en 1654. 

(e) Cet ade eft énoncé i° dans le Jugement de M. Pellot cité à la note c de la page 1 ; 2 dans l'Ordonnan- 
ce de maintenue de nobleffe qu'obtint Louis de Valier fon petit-fils le 9 Avril 1698 & 3° dans l'Arrêt des Com- 
miffaires Généraux du Confeil cité à la note a de la page précédente. 

f Prouvé par un acte original du 19 Novembre i633. 
(g) Cet a&e eft énoncé dans le Jugement qu'il obtint de M. Pellot le 1 5 Mars 1667. 

(/z) (1) ( k) (/) Original. (m) Prouvé parl'ade d'ouverture de fon teftament du'20 du même mois. 

(«) (0) (p) (q) Prouvé par un acle original du même jour. 



1 1 1 1 



de VALIER. 



7 



V. DEGRE. 

Noble Jean-Blaize de Valier Ecuyer, époufa par contrat du 23 Novem- 
bre (a) i63i Demoifelle Catherine de Lartigue, fille de Bernard de Lar- 
tigue de la Ville de S 1 Sever, & de Demoifelle Guironde de Mareing, & fit 
fon teftament conjointement avec fa femme le 17 Août (b) i656 par lequel 
ils voulurent être inhumés dans TEglife Paroiffiale de S 1 Sever au-devant de 
l'Autel de S 1 Mathieu où ils avoient leur fépulture , & déclarèrent que de leur 
mariage ils avoient eu plusieurs enfans dont il ne leur reftoit de vivans que 
ceux qui fuivent ; Catherine de Lartigue lit encore un codicille étant veuve 
le i er Juillet (c) i658. 

6. Louis de Vallier continué la defcendance. 

6. Jean de Valier ne vivoit plus lors du codicille de fa mère. 

6. Pierre de Valier dont on ignore la deftinée. 

6. Anne de Valier étoit mariée lors du teftament de fes père & mère avec 
Noble Jean de la Borde S r de Meignos. 

6. Jeanne de Valier étoit morte lors du codicille de fa mère. 

VI. DEGRÉ. 

Noble Louis de Valier Ecuyer, époufa par contrat paffé à S 1 Sever le 
20 May (d) 1660 Demoifelle Ifabeau d'Estoupignan , fille de Charles d'Ef- 
toupignan Ecuyer, S r de Balazin, & de Demoifelle Hilaire de la Salle; il 
fut maintenu dans fon ancienne noblefle le 9 Avril (e) 1698 par Jugement 
de M. de Bezons Intendant de Bordeaux, & obtint le 28 Juillet (/) 1707 un 
Arrêt des CommhTaires Généraux du Confeil qui ordonna que ledit Juge- 
ment feroit exécuté félon fa forme & teneur ; il fit fon teftament le 1 1 Août 
(g) 17 17 par lequel il voulut être enterré dans TEglife des Bénédictins de S 1 
Sever dans la Chapelle de Nôtre-Dame de Pitié où il avoit droit de fépulture 
& où fa femme qui étoit morte alors depuis environ 5 femaines étoit enfeve- 
lie , & déclara que de fon mariage il avoit eu plufieurs enfans dont il ne lui 
en reftoit que 5 vivans, favoir 

7. Jean-Jaques de Valier ci-après qu'il inftitua fon héritier univerfel. 
7. Catherine de Valier femme de Noble Adam de Prugue Ecuyer. 
7. Thérèse de Valier Religieufe Urfuline au Mont de Marfan. 

7. Marguerite de Valier mariée à Antoine de la Marque Avocat au 
Parlement de Bordeaux. 
& 
7. Jeanne de Valier Religieufe au Mont de Marfan. 

VIL DEGRÉ. 

Noble Jean-Jaques de Valier Ecuyer, Seigneur de Bourg, ancien Capi- 
taine dans le Régiment Royal-Comtois Infanterie, né à S 1 Sever le 27 Juin 
(h) 1666, fut marié par articles du 10 May (i) & en face d'Eglife le 23 Juin 
(k) 1709 avec Demoifelle Jeanne du Bourg, fille de Noble Bernard du Bourg, 

(a) (b) (c) (d) (e) (/) Original. g Expédition délivrée fur la minute en \-jbo. 

(h) Extrait Baptiftére délivré & légalifé en iy5o. (z) Original. 

(k) Extrait de mariage délivré en forme. 



8 de VALIER. 



1 I 12 



& de Dame Ifabeau Dantin-de S t Pée; Et de cette alliance naquirent 
8. Louis de Valier qui fuit. 

8. Isabeau-Madeléne de Valier Religieufe Urfuline au Mont de Marfan. 
& 

8. Marguerite de Valier. 

VIII. DEGRÉ. 

■ Noble Louis de Valier Ecuyer, Seigneur de Bourg, Major du Régiment 
de Gramont par Brevet du 2 Janvier 1744, naquit à S 1 Sever le i er Juin 
(a) 1710; il époufa par articles fous feings privés du 11 Février {b) 1736 8c 
en face d'Eglife le 12 du même mois (c) Demoifelle Françoife de Biaudos 
fille de Noble Jaques de Biaudos Ecuyer, Seigneur de Biaudos, & de Dame 
Laurence de la Salle; Et de ce mariage font iffus 

9. Jean-Jaques de Valier ci-après. 

9. Philippes de Valier Ecuyer, Lieutenant au Régiment d'Infanterie de 
Navarre, né à S 1 Sever le 26 Octobre {d) 1737. 
& 

9. Anne de Valier née auiïl à S [ Sever le 17 Décembre (e) ij38 & reçue 
dans la maifon Royale de S 1 Louis à S 1 Cyr fur les preuves de fa no- 
bleffe admifes par Sa Majelté le 21 Novembre 1750 : elle eft morte Re- 
ligieufe dans cette Maifon. 

IX. DEGRÉ. 

Jean-Jaques de Valier Ecuyer, Lieutenant au Régiment de la Reine, 
Infanterie, naquit à S 1 Sever le 25 Août (/) 1736. 

(a) Extrait baptiftére délivré enferme. (&) Original. 

(c) {d) {e) (f) Extrait de mariage & batiltéres délivrés en forme. 

Yù & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roy en fes Confeils , Juge d'Armes de France. 

/// 




1 1 1 3 



de VAUCELLES, 

Seigneurs de la Voûte, de Ravigny, &c. 
LOUDUNOIS, et PAYS DU MAINE. 



1 



, ■ 1 1 

a 



[j 




D'Argent à un Chef de Gueules, chargé de fept Billettes d'Or, pofées quatre 



IL n'efl: pas douteux que les Seigneurs de Ravigny ne foient une Branche 
cadette de la Maifon de Vaucell.es, originaire du Poitou, les Terres de 
Vaucelles & de la Voûte étant fituées toutes deux dans la ParoifTe de Berthegon 
en Loudunois; on préfume que la Branche aînée étant londue dans une Fa- 
mille, dont on n'a jufqu'ici aucune connoiflance, la féconde Branche, qui entre 
autres Terres a polTedé il y a deux cens ans celle de la Voûte, lituée dans la 
même ParoifTe de Berthegon ainfi que la Seigneurie de Vaucelles, eut alors en 
partage cette Terre de la Voûte, ce qui eft juftifié par les Titres qu'ont re- 
préfenté les Seigneurs de Ravigny depuis Pierre de Vaucelles , Chevalier, Sei- 
gneur de la Voûte, qualifié Noble & Puijjant Seigneur, 8c dont l'arriére petite- 
fille Anne de Vaucelles, femme d'Alexandre Haincque, Seigneur de Boiffy, 
acquit, fuivant un Acte du 28 Janvier (a) 1684, cette même Terre & Sei- 
gneurie de Vaucelles en Loudunois. 

PREMIER DEGRÉ CONNU. 

Pierre de Vaucelles, Chevalier, Seigneur de la Voûte, (en la ParrohTe de 
Berthegon, pays de Loudunois) de la Chaume, de Maffilly, du petit BoufTay, 
de Cordoùen, de Grillemont, de Rouvray, 8c de la Guiépierre, Chevalier de 
l'Ordre du Roy, qualité qu'on lui trouve, ainfi que celle de Noble & Puijjant 
Seigneur, dans un Aveu qu'on lui rendit le 25 Octobre (b) 076, d'une Maifon 
& de plufieurs autres Héritages qui étoient dans la mouvance de la Seigneurie 
de Cordoùen; il n'étoit encore qu'Homme d'Armes de la Compagnie d'Ordon- 
nance du Duc de Montpenfier, lorfqu'il époufa en premières Noces, par 
Contrat du i3 Décembre (c) i553, Demoilélle Renée de Bidoulx, fille de 
Meflire Louis de Bidoulx, Chevalier, Seigneur du Couldray-Macoùart 8c de 
Dame Catherine Haulsard. Il étoit remarié le 3i Janvier (d) 1272, avec 
Demoifelle Charlotte de la Chapelle, fille de Noble Julien de la Chapelle, 



(a) Titres de MM. Haincque-de S'. Senoch. (b) (c) Original. 

donnance de M. de Miroménildu 21 Aouit 1698. 



(d) Cet Ade eft énoncé dans l'Or- 



Regijlre cinquième. 



iï 1) l> h l. 1. 1. 



— ». I II. 



de VAUCELLES. 



1 1 14 



Seigneur de Cordoùen & de Demoifelle Françoife de Signy , & mourut avant 

le 4 Septembre (a) 1 591 . ; il eut du premier Lit 

2. René de Vaucelles (b) Chevalier, Seigneur de la Chaume, de Mafïilly 
8c du petit Bouffay, lequel fut marié par Contrat du 12 Aouft (c) 1576, 
avec D Ue Jeanne de Lescouet, fille de Noble Homme Roland de 
Lefcouet, Ecuyer, Seigneur de Grillemont, & de Dame Charlotte de 
la Chapelle, femme en fécondes Noces dudit Mefïire Pierre de 
Vaucelles, Chevalier de l'Ordre du Roy. Il vivoit encore le 17 Avril 
(d) 1607, & eut de fon mariage entre autres enfans, 

3. Rolland de Vaucelles, Ecuyer, Seigneur de Grillemont. 

Second Lit. 

2. François de Vaucelles continue la filiation. 

//. DEGRÉ. 

François de Vaucelles, Chevalier, Seigneur de Cordoùen & des Hays, 
Chevalier de l'Ordre du Roy, époufa Demoifelle Anne de Baillet, fille de 
René de Baillet, Seigneur des Hays en Vendômois & de Ternay & de D lle * 
Jeanne des Essars; il étoit encore vivant le 28 Avril (e) 1 5q i & mourut 
avant le 3i May (f) 1 5g3 : fa veuve étoit remariée le 16 Janvier (g) 16 10, 
avec Mefïire Rémondin de la Mérerye, Chevalier, Seigneur de la Mérerye 
& de Combrée , lequel fut aufïl Chevalier de l'Ordre du Roy ; elle eut de fon 
premier mariage, 

3. François de Vaucelles qui fuit. 
3. François de Vaucelles, Ecuyer. 

& 
3. Julienne de Vaucelles. 

III. DEGRÉ. 

François de Vaucelles, Chevalier, Seigneur de Cordoùen & de Ravigny, 
Chevalier de l'Ordre du Roy, eft qualifié dans le Contrat de fon maria- 
ge accordé le 8 Janvier (h) 1621 , avec D lle Jeanne de Chenneviéres, 
fille de Jean de Chenneviéres, Ecuyer, S r . du Fau , & de S 1 . Victor, Gentil- 
homme fervant de la Bouche du Roy & de Demoifelle Renée Goupilleau. 
Il avoit été émancipé par Acle du 16 Janvier (/) 16 10, étant alors âgé de 20 
ans & plus; obtint de la Reine, mère du Roy, le 20 Juillet (k) 1620, une. 
Commifïïon de Capitaine d'une Compagnie de cent Hommes de Guerre à pied 
François de nouvelle levée & ne vivoit plus lors du mariage de fon fils. 

(a) Cet Acte efl énoncé dans l'Ordonnance de M. de Miroménil du 21 Aouft 1698. 

(b) Anne de Vaucelles, (petite-fille de ce René de Vaucelles,) époufa i°. Meffire Louis Baret, Cheva- 
lier, Seigneur de Grandmont & de Rouvray, & en fécondes Noces par articles accordés fous feings privés le 
26 Janvier 1659, Mefïire Alexandre Haincque, Chevalier, Seigneur de Roilfy, Confeiller du Roi, Control- 
leur Général des Eaux & Forêts de France au Département de Touraine, d'Anjou & du Maine. Jeanne 
de Vaucelles fa fœur, étoit mariée le 6 Février de la même année à Médire Jaques du Ronfay, Chevalier, 
Seigneur de la Boubelliniére. 

(c) Copie collationnée le 3 Juillet 1634 fur l'original repréfenté par Claude de Vaucelles, Ecuyer, Sieur 
du Pouet. (d ) Prouvé par un Acle original du même jour. (e) Expédition délivrée vers l'an 1607. 

(f)(g) Prouvé par un acle original du même jour. (h) (1) (k) Original. 



lits de VAUCELLES. 



4. Alexandre de Vaucelles continue la defcendance. 

4. Anne-Marie de Vaucelles, époufa avant le 2 Octobre (a) 1682 Charles 
de Herbellin, Ecuyer, S r . de la Révelliére. 

IV. DEGRÉ. 

Alexandre de Vaucelles, Chevalier, Seigneur de Ravigny, époufa par 
Contrat du i3 May (b) 1639, Dame Jeanne de Courtarvel, (veuve 
de Mefïire Louis de Tragin, Chevalier, Seigneur de Cohardon,) fille de Mef- 
fire Thomas de Courtarvel, Chevalier, Seigneur de Boifgenci & de Dame 
Renée de Bordelay; & fut marié en fécondes Noces en 1664 (c) avec 
Dame Marie de Goué, (veuve de Mefïire Chriftophe de Jupilles, Chevalier, 
Seigneur de Moullins, &c.) fille de Noble Macé de Goué, Ecuyer, Sei- 
gneur de Laugrumiére & de Demoifelle Françoife le Faulcheux; il vivoit 
encore le 5 Avril (d) 1682, & mourut avant le 11 Novembre (e) 1690, 



datte du Contrat de mariage d 1 



V. DEGRÉ. 



Emmanuel de Vaucelles, (fon fils du i er . Lit,) Chevalier, Seigneur de 
Ravigny, de Champfremont , &c. accordé avec D" e - Marie-Madeléne de la 
Fournerie, fille de Noble Antoine de la Fournerie, Seigneur de la Ferriére- 
Bochard , Lieutenant Particulier au Bailliage & Siège Préfidial d'Alençon & 
de D lle - Marie-Marthe de Bonvoust fa veuve, alors femme de Mefïire Michel- 
François de Jupilles, Chevalier, Seigneur de Moullins, &c. Il fut maintenu 
dans fon ancienne Nobleffe, par Ordonnance de M. de Miroménil, Intendant 
de Tours, du 21 Aouft (/) 1698, & eut de ion mariage, entr'autres enfans , 
les trois qui fuivent. 

6. Pierre-Alexandre de Vaucelles, Seigneur de Ravigny, né le 16 Oc- 
tobre (g) 1691, fut reçu Page du Roy en fa Grande Écurie, fur les preu- 
ves de fa Nobleffe admifes par Sa Majefté au mois de May 1709. 

6. Emmanuel-Guillaume de Vaucelles fuit. 

6. Antoinette - Marie de Vaucelles, époufa François de Fleuriel, 
Ecuyer, fun des 200 Chevaux-Légers de la Garde du Roy. 

VI. DEGRÉ. 

Emmanuel-Guillaume de Vaucelles, Chevalier, Seigneur de Ravigny, de 
Champfremont & de la Porte, né en 1696 & mort le i3 Juillet 1757, avoit 
époufé par Contrat du 10 May (h) 1732, Dame Renée - Françoife de la 
Motte, veuve de Pierre-René-François d'Anjou, qualifié dans cet Acte, Che- 
valier, Seigneur de Coulouvray, fille de Nicolas de la Motte , S r . de Béauvais 
& de Demoifelle Renée Hamon; de ce mariage font iifus 3 enfans. 

1. Emmanuel - Nicolas de Vaucelles, Ecuyer, né le 3i Janvier 1733, 
fut reçu Page du Roy en fa Petite Écurie & mourut fans alliance. 

(a) Prouvé par un aclc original du même jour. (b) Original. (c) Cette datte ell énoncée dans un Acle 
du 7 Avril 1676 : Titres de MM. de Jupilles de Moullins. (d) Original. : Titres de MM. de Jupilles-de 
Moullins. (e) (f) Original. {g) Extrait baptiftére délivre en 171 1 & légalifé. 

(/j) Original. 



It I. I. I. h I. I. ij 



4 



de VAUCELLES. 



1 1 16 



2. Aléxandre-René de Vaucelles, Ecuyer, Seigneur de Ravigny, naquit 

le 22 Aoufl 1734. 

3. François-Louis de Vaucelles, Ecuyer, naquit le 22 Aoufl 1737. 



Vu & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roy en fes Confeils , Juge d'Armes de France. 





i 1 17 



de VÉNEL, 

en PRG VEN CE. 




Coupé d'Azur & de Gueules, & une Fafce d'Or brochant fur le tout; l'Azur chargé de 
trois Pals d'Or, & le Gueules, d'un Lion aiiffi d' Or pajfant. 

LA Famille de Vénel,, en Provence, eft une de celles qui puifent dans 
l'antiquité la plus reculée, les preuves de leur Nobleffe; fes Titres con- 
nus, remontent au treizième fiécle, & les donations honorables qui y font faites 
aux anciens Seigneurs de ce nom , par les Rois de Jérufalem & de Sicile , Comtes 
de Provence, juftifient le rang diftingué qu'ils tenoient auprès de ces Princes; 
de fréquentes Guerres furvenûes dans des temps obfcurs, mettent les defcen- 
dans actuels de cette Famille, dans l'impolfibilité de prouver précifément leur 
degré de parenté avec ces anciens Seigneurs; mais ils juftifient avec évidence 
qu'ils en font iffus en ligne directe. On rapportera d'abord par ordre chronolo- 
gique, les anciens actes dont on vient de parler, après quoi Ton commencera 
la Généalogie. 

Raimond de Vénel, fut préfent à une convention faite en (a) 1252, entre 
Charles d'Anjou, Comte de Provence & Barrai des Baux. 

Pierre de Vénel, Petrus de Venellis , Ecuyer de Charles, fils aîné du Roi 
de Jérufalem 8c de Sicile, Prince de Salerne, rappelle dans le teftament de 
Guillaume Vénel , auteur du II e Degré , comme l'un de fes prédéceffeurs , vivoit 
dès le 18 Mai (b) 1281, datte d'un acle par lequel ce Prince lui fit don d'une 
Terre labourable avec un petit Bois appelle las amancias, fitué dans les dépen- 
dances de Châteaurenard, en confidération des bons & agréables fervices qu'il 
avoit rendus à feu de bonne mémoire, Raimond- Bérenger fon ayeul, Comte de 
Provence, ainfi qu'au Roi fon père. 

Fouques de Vénel (de Venellis), vraifemblablement fils du précédent, étoit 
Ecuyer de Robert, Roi de Jérufalem, Comte de Provence, lorfque ce Prince 
lui fit don par Lettres Patentes du 24 Septembre (c) i3i2, de la Chàtellenie 
de Ofeda, au Bailliage de Digne, en confidération de fon mérite, de fa fuffifance 
& de fa fidélité. 

PREMIER DEGRÉ. 

Pierre Vénel, eft qualifié Noble & Ecuyer du lieu de Signe, 8c nommé avec 
Demoifelle Anne de Bussonis fa veuve, dans le tellament de 

(a) Hiftoire de Provence par Noftradamus 

(b) Expédition délivrée en forme vers l'an 1668 fur le Régiflre Dotnini Caroli, confervé aux Archives du Roi 
en Provence, par le Sieur de Beaumont, Confeiller, Auditeur, Secrétaire & Archivaire de ce Pays. 

(c) Ces Lettres font énoncées dans le Jugement des Commiffaires députes par le Roi pour la vérification des 
Titres de Noblelfe en Provence, datte du 25 Septembre [668 j & produit en original. 



de VÉNEL. n,8 



II. DEGRE. 

Guillaume Vénel , leur fils auffi qualifié Noble & Ecuyer du lieu de Signe dans 
le teftament qu'il fit le 24 Septembre (a) 1 554 ? dans lequel il fe dit vieux & 
avancé en âge, & déclara qu'il vouloit être enterré en l'Eglife Paroiffiale du lieu 
de Signe, dans la tombe de fes Ancêtres; il fit un legs par ce même acte à Noble 
Louife de Clapier fa femme , du revenu de tous les biens qu'il avoit au Terri- 
toire de Châteaurenard, & qui a voient été donnés en i28i,à feu Noble Pierre 
Vénel fon prédéceffeur & à fes héritiers, par Très Magnifique Prince Charles 
d'Anjou, Prince de Salerne, pour les bons fervices rendus au Roi de Jérufalem 
& de Sicile, fon père, & à fon ayeul le Comte Raimond-Bérenger , & inftitua 
fon héritier univerfel, 

///. DEGRÉ. 

Gaspard Vénel , lequel paroît fous les noms & qualités de Difcrette Perfonne 
MeJJire Gafpavd Vénel, fils de MeJJire Guillaume Vénel du lieu de Signe, dans un 
acte du 16 Octobre (b) 1 558, & étoit marié dèflors avec Demoifelle Catherine 
Minuty; il eft nommé Capitaine Gafpavd Vénel dans le teftament de fon père 
& dans deux autres aétes des premier Février ( c) & 5 Août (d) 1576, le premier 
eft une vente que lui fit Noble Hercules Garnier , d'une pièce de Terre appellée 
les Lonnes , fituée au Terroir de Signe, moyennant la fomme de i5o florins, 
& le fécond eft une obligation de la fomme de 800 florins faite à fon profit , par 
Difcret Homme Laurent Azan, Habitant du même lieu de Signe. Gafpard Vénel 
vivoit encore le 9 Mars Ce) 1609 , & fa femme étoit morte alors : De leur ma- 
riage étoient nés trois enfans dont on va parler. 

4. Jean Vénel, reçu le 12 Mars (/) 1599, Confeiller du Roi en fa Cour 
de Parlement de Provence, partagea le 9 Mars (g) 1609 avec fes deux 
frères, les biens qu'ils avoient en commun, au moyen de plufieurs dona- 
tions qui leur avoient été faites par leur père, & de la fucceffion échue 
de leur mère, 8c fut marié (h) avec N . . . Garron, fille de Jean Garron, 
Tréforier Général de France : 11 eut de ce mariage trois enfans qui fuivent. 
5. Gaspard de Vénel-de Garron, Confeiller au Parlement de Provence, 
Charge dans laquelle il fut reçu le 11 Oiftobre (/) i633, & qu'il réfi- 
gna l'an (k) 1649 en faveur de Céfar de Gaillard fon beau-frere, eft 
qualifié Confeiller du Roi en fes Confeils d'Etat & Privé dans le contrat 
de mariage de celui-ci du 28 Octobre (/) i656 , & Maître des Requêtes 
Ordinaire de la Reine, dans le teftament que fit le 18 Juin (m) 1680, 
Demoifelle Madeléne de Gaillard fa femme , Dame ordinaire de la 
Reine, & Sous-Gouvernante des Enfans de France, (fceur de Jean de 
Gaillard , Evèque d'Apt ), fille de Noble Pierre de Gaillard , Seigneur 
de Ventabren, Confeiller du Roi, Controlleur Général, Provincial 
des Guerres & Tréforier Général des Etats de Provence, & de Demoi- 
felle Marquife de Villages; par ce teftament elle voulut être enterrée 
dans la Chapelle de S te Croix que Gafpard de Vénel fon mari avoit fait 
bâtir dans l'Eglife du premier Monaftére de la Vilitation Sainte Marie 
d'Aix : elle mourut le 22 Novembre (n) 1687. 

(a) (b) Expédition collationnée fur la Minute en 1 75 1 & légalifée. (c) (d) Expédition délivrée 

en forme. (e) Prouvé par un Acte du même jour produit par Expédition délivrée en forme. 

(/) Voyez la notte i de cette page. (g) Expédition délivrée en forme. (h) Etat de la 

Provence dans fa NoblefTe, par l'Abbé Robert. (1) Etat du Parlement d'Aix confervé en manufcrit dans 

la Bibliothèque du Juge d'Armes. (/c) (/) (m) (h) Titres de MM. de Gaillard de Ventabren. 



nrg DE VÉNEL. 



5. Françoise de Vénel époufa en (a) i6i5 Claude d'Antoine Con- 

feiller en la Cour des Comptes, Aydes & Finances de Provence. 
5. Lucrèce de Vénel fut mariée deux fois; la première avec Pierre 
de Gênas Seigneur d'Aguilles, & la féconde avec N. . . d'Hervart, 
demeurant à Arles , l'un & l'autre de la Religion Prétendue Réfor- 
mée (b) : elle mourut fans enfans (c) de ces deux alliances. 
4. Claude Vénel Ecuyer, dit le Capitaine Vénel, époufa par contrat du 20 

Février (d) 1604 Demoifelle N Fatiere. 

4. Joseph Vénel continué la poftérité. 

4. André de Vénel eft qualifié Noble & Ecuyer dans le contrat de mariage de 

Claude de Vénel auteur du 5 e degré, qui le nomme fon oncle paternel : il 
devoit donc être encore frère de Jofeph Vénel dont on va parler. 

IV. DEGRÉ. 

Joseph Vénel Ecuyer, eft nommé Capitaine Jofeph Vénel dans le partage 
que Ton vient de citer fur le degré de Jean Vénel fon frère, & paroit fous les 
noms & qualités de Jofeph Vénelly Ecuyer, fils de Capitaine Gafpard Vénelly, 
du lieu de Signe , de l'Evêché de Marfeille , dans fon contrat de mariage accordé le 
3 Janvier (e) 160g avec D" e Jeanne Garnier fille de Noble Jean Garnier 
Ecuyer, Sieur de Julhans, & de D lle Cornelly Candolle; il fit fon teftament 
le 7 Novembre (/) i65o, par lequel il voulut être enterré dans l'Eglife 
ParohTiale du lieu de Signe, en la tombe qu'il a voit fait conftruire, & déclara 
que de fon mariage il avoit eu les cinq enfans ci-après. 

5. Claude de Vénel va fuivre. 

5. Isabeau de Vénel étoit mariée lors du teftament de fon père avec Louis Ar- 

noux, & mourut avant le 11 Mars 1670. 
5. Anne de Vénel époufa par contrat du 28 (g) May 1624 David d'Espinas 

ou d'Espinassy Ecuyer, & ne vivoit plus lors du teftament de fon père. 
5. Lucrèce de Vénel Religieufe au Monaftére de S le Urfule. 
5. Anne de Vénel. 

V. DEGRÉ. 

Claude de Vénel Ecuyer, obtint le 16 Juin (h) 1646 une commiffion 
de Capitaine d'une Compagnie de Cent Hommes d'Infanterie dans le Régiment 
de la Marine; fut déclaré noble & iffu de noble race & lignée, par ordonnance 
des Commiffaires députés par le Roy pour la recherche des ufurpateurs du titre de 
nobleffe en Provence, rendue le 25 Septembre (z) 1668, en conféquence des 
titres qu'il avoit produits pour la juftifier depuis l'an 1281, & reçut une lettre 
des findics de la nobleffe de cette Province le i cr Juillet (k) 1675, qui lui 
donnoit avis que comme fa qualité l'obligeoit au fervice du ban & arriére-ban, 
& que le payement des taxes ordonnées à ce fujet avoit été fixé à deux termes, 
dont le premier pour les féodataires devoit échéoir le 1 5 Août fuivant , & le 
fécond peur les Nobles non poffédans fiefs échoiroit le i5 Décembre, s'il avoit 
des caufes d'exemption à propofer, il le pouvoit faire dans tout le mois d'Août : 
il mourut avant le 22 May (/) 1692, après avoir commandé un des bataillons du 
Régiment de Champagne, & avoit époufé i° par contrat du 8 Février (m) 1648 
D" e Marquife Calvet, fœur de Louis Calvet Ecuyer, l'un 8: l'autre enfans de 

(a) (b) (c) Nobiliaire manufcrit de la Provence confervé dans la bibliothèque du Juge d'Armes de France. 

(d) Cette date eft mentionnée dans le contrat de mariage de Jofeph Vénel fon frcrc. ( e) (/) Expédition dé- 
livrée en forme, (g-) Titres de MM. d'Efpinaffy. (h) Cette date eft énoncée dans le Jugement des Commiffaires 
députés par le Roi pour la vérification des titres de nobleffe en Provence, en date du 2 5 Septembre 1 668 & produit 
en original. ( 1 ) (k) Original. ( /) Prouvé par un acle original du même jour. ( m ) Expédition délivrée en forme. 



de VÉNEL. 



I I20 



Jean Calvet habitant de la Ville d'Hyéres, & de D ilc Ifabeau de Riboty; il étoit 
remarié avec D Ue Lucrèce de Séboulin lorsqu'il fit lbn teflament le 1 1 Mars 
(a) 1670, par lequel il voulut être enterré dans l'Eglife Paroiffiale du lieu de 
Signe, fous la tombe qu'il y avoit fait conftruire : il eut du premier lit les deux 
enfans qui fuivent 

6. Joseph de Vénel continue la pofférité. 

6. Jean-Baptiste de Vénel Ecuyer, S r de la Jaconiére , fut admis dans la 
compagnie des Gentilshommes Gardes de la Marine le 20 Décembre 
1 683 , & ayant pris depuis le fervice de terre, il fut fait Capitaine dans 
le Régiment de Champagne le 10 Août i6g3. 

Second Lit. 

6. Anne de Vénel. 

6. Victoire de Vénel. 

VI. DEGRÉ. 

Joseph de Vénel Ecuyer, fut marié par contrat du 22 May (b) 1692 paffé en 
préfence de Noble Pierre de Garnier Seigneur de Julhans , Chevalier de l'Ordre 
de S 1 Jean de Jérufalem, & de Noble François d'Antoine Ecuyer, de la Ville 
d'Aix, fes coufins, avec D lle Elifabeth de Avaye fille de François de Avaye 
Ecuyer, de la Ville de Marfeille, & de D" e Juftine de Ravet, & fit fon teftament 
le 3o Octobre (c) 1723, par lequel il voulut être inhumé dans l'Eglilé Paroif- 
fiale de Signe, fous la tombe de fes prédéceffeurs ; fa femme étoit morte pour 
lors, & lui mourut avant le 26 Mars (d) 1724 : De leur mariage naquirent les 
deux enfans qui fuivent. 

7. Joseph de Vénel continue la filiation directe. 

7. François-Gaspard de Vénel Chevalier, Capitaine des Vaiffeaux du Roi, 
& Chevalier de l'Ordre Royal 8c Militaire de S 1 Louis, baptifé le 18 Sep- 
tembre (e) 1704, fut marié i°. le 8 Juin (/) 1739 avec D 1,e Claire de 
Bononaud fille de Noble Jean-Jofeph de Bononaud Avocat au Parle- 
ment d'Aix, & de Dame Lucrèce de Chabert (g) d'une ancienne famille 
noble de Provence, & en 2 des noces en 1762 avec D lle N. ... de Castil- 
lon fille de M rc François de Canillon Chevalier, Lieutenant des Vaiffeaux 
du Roi Chevalier de l'Ordre Royal & Militaire de S 1 Louis , & de Dame 
Claire-Madeléne de Léautaud , dont polf érité ; du i er lit il a eu les 2 
enfans qui fuivent. 

8. Louis-François-Fortuné de Vénel Ecuyer, né le 3 Avril (h) 1745 
fut admis au mois de Février 1758 dans la compagnie des Gentilshom- 
mes Gardes de la Marine du département de Toulon. 
8. Marie - Anne - Thérèse - Françoise- Claire - Henriette - Hippolite 
de Vénel née le 3 Avril (z) 1744, fut reçue dans la Maifon Royale de 
S 1 Louis à S 1 Cyr, fur les preuves de fa nobleffe faites le 3 Mai 1753 : 
elle eft morte dans cette maifon au commencement de l'année 1760. 

VIL DEGRÉ. 

(a) Expédition délivrée en forme. (b) (c) Original. [d) "Prouvé par les articles de mariage de fon fils aîné. 

(c)(f) Extraits baptiftére& de mariage délivrés enforme. (g) Lucrèce de Chabert étoit fille de Gfapard de Chabert Ecuyer, 
d'abord Lieutenant dans le Régiment de Provence, puis Lieutenant des Galères du Roi & enfuite Capitaine de Frégate au 
fervice de Sa Majelté, qui avoit pour frère aîné Noble François de Chabert Ecuyer, Lieutenant Général de la Sénéchauffée de 
Toulon : cette Famille eft divifee en deux branches ; la branche aînée eft reprefentée par .lofeph-Bernard de Chabert, ( arriére 
petit-fils de François) Chevalier, Lieutenant des Vaiffeaux du Roy, Chevalier de l'Ordre Royal & Militaire de St. Louis, Mem- 
bre de l'Académie Royale des Sciences de Paris & de celle de Marine de Breft, de la Société Royale de Londres, de l'Académie 
deBerlin,&del'Inftitutde Bologne, lequel commandoit une Frégate dans l'Efcadre de M.de'la Galliffonniére à l'expédition 
de Minorque & a été honoré encore de plufieurs autres commandemens de Frégates du Roi dans la dernière guerre. La 
branche cadette eft reprefentée par Annibal-Michel de Chabert-de Burgues, ( petit-fils de Gafpard ) Chevalier, Lieutenant 
des Vaiffeaux de Sa Majefté & Chevalier de l'Ordre Royal & Militaire St Louis. 

( h) Suivant une atteftatîon du Curé de la Cathédrale de Toulon du 19 Avril 1 7? 1 . ( / ) Extrait baptiftére délivréen forme. 



I 1 21 



de VENEL. 



VIL DEGRE. 

Joseph de Vénel , Ecuyer , fut marié par articles accordés fous feings privés 
le 26 Mars (a) 1724, avec Demoifelle Anne - Thérèfe- Françoife de Garnier- 
de Julhans, fille de Jean de Garnier, Seigneur de Julhans, de Fonthlanche 
& de Caftillon , Sénéchal du Siège de Brignolle, & de Dame Anne-Thérèfe 
de Pétra fa veuve : De ce mariage eft ilTu , 

VIII. DEGRÉ. 

Jean - Joseph de Vénel, Chevalier de l'Ordre Royal 8c Militaire de Saint 
Louis , Lieutenant des Vaiffeaux du Roi & d'Artillerie de la Marine , né le 28 
Octobre {b) 1724, & nommé fucceffivement Garde de la Marine en 1738, 
Enfeigne des Vaiffeaux de Sa Majelté en 1746, &. Lieutenant en 1755; il a 
époufé le 4 Mars (c) de cette même année, Demoifelle Anne-Claire Trullet, 
fille de Jaques Trullet, Chevalier de l'Ordre Royal & Militaire de Saint Louis, 
Lieutenant des Vaiffeaux du Roi , & de Dame Claire de Garnier- de 
Fontblanche, & de ce mariage il a une fille née en 1757. 

( a) Expédition délivrée en 1728. (b) Extrait baptiftére délivré en ij5b. 

(c) Extrait de mariage délivré en forme. 

Vu & vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roy en/es Confeils , Juge d'Armes de France. 





Regi/îre cinquième. 



G <• c <• 



<■ c c 



I I 23 



VERDELHAN 



a 



Seigneurs de Merveillac, de Sarremejane, des Molles, de S' Germain- 
de Calberte, de la Garde, de la BeJJede, du Poujol, des Fourniels &c. 

En LANGUEDOC, en GÉVAUDAN, en GASCOGNE, et en BOURBONNOIS. 




Écartelé au I er de Sable à une Etoile d'Argent; an 2 A d'Azur à trois Coquilles 

d'Or, pofées i & i ; au 3 V d'Azur à un Lyon d'Or, & au 4 e de 

Gueules à 6 Dedans d'Argent pqf es 3, 2 <9 un. 



CETTE Famille ancienne dans Tordre de la Nohleiïe eft divifée aujourd'hui 
en deux branches , celles des Seigneurs des Molles & des Seigneurs des 
Fourniels, iffues toutes les deux incontefrablement de la même tige que les 
Seigneurs de Merveillac éteints depuis environ un fiécle, & par lefquels on 
commencera cet article. 

PREMIER DEGRÉ CONNU. 

Pierre Verdelhan ( Petrus Verdelhani) Seigneur de Merveillac du chef de 
fa 2 de femme , demeuroit au lieu de Coudoulous, Paroifle de S 1 Jean de Chambon 
de Defe, & étoit marié avec Agnès de Coudoulous le 21 Juin (b) i3j6 
date d'un hommage noble qu'il rendit à noble & diferet homme Raimond 
d'Aulanhet ( de Âulanheto) Damoifeau, comme chargé de procuration de ma- 
gnifique & égrege homme M re Angli Grimoard fils de M re Guillaume Grimoard 
Chevalier, Sg r de Grifac , de Bellegarde & de la Baronie de Verfeuil , favoir 
de plufieurs biens qu'il tenoit dudit Seigneur de Grifac, en fief franc & honoré , 
confiffans dans des cenfives à prendre fur des terres que feu Pierre Verdelhan, 
du lieu de Maimin , ParoifTe de S 1 Maurice de Vantalon , tenoit de lui dans ledit 
Mas de Maimin & fur d'autres terres que poffédoit Agnès Verdelhan ( Verdel- 

(a) Ce. nom eft écrit dans les titres de diverfes manières : on y lit Verdeilhart, de Verdeihan, Verdeillan, de 
Verdeillan, Verdelhain, de Verdelhan, Verdelhian, de Verdelian, Verdelihan, Verdelihan, Verdellan&L VerdiU 
han; mais plus communément & prefque toujours Verdelhan; auffi les deux branches s'accordent -elles pour l'or- 
tographier ainli. 

(6) Expédition délivrée au mois de Janvier 1761 par Charles de la Morte Notaire Royal Gradué, Juge du 
Marquifat de Montclard, fur la minute qui fe trouve au fol. 1 58 d'un Régiftre contenant les minutes de reconnoif- 
fance & d'hommages rendus à noble Reymond de Laulanhet 1 .ieutenant K Procureur fonde de magnifique fei- 
gneur Anglic de Grimoard, & Juge des Châteaux de Grifac, de Bellegarde (V de Verfeuil, pardevant M Pierre 
Chantegril (de Chantagrellis) Notaire, lequel Régiftre lui avoit été exhibé & avoit été enfuite retiré par M'' 
Henry de Leiris S r de Runes, Avocat au Parlement , .luge de la Baronie de Verfeuil à Chamborigaud : cette 
Expédition légalifée le 3 Janvier de cette année. 



C c c c c C c i j 



VERDELHAN. i.â 4 



hana ) femme de Bernard Crefpin alias Cofteplane. Cet acte parlé au lieu de 
Coudoulous dans la maifon ( in hofpicio ) de ladite Agnès de Coudoulous ; il fut 
marié en 2 des noces avec (a) Tiburge (b) d'Espinasson (c) fille de noble (d) 
Pierre d*EfpinalTon Damoileau (<?), Seigneur de Merveillac (/), & d'Hermende 
d'Anduze dite de Merveillac (g), qui étoit fille d'un Guillaume d'Anduze dit 
de Merveillac (h) vivant le 7 Février (/) 1 3 10 , & du chef duquel Pierre d'Efpi- 
naflbn avoit eu cette terre : Pierre Verdelhan eut de cette 2 de alliance les 
deux enfans qui fuivent. 

2. Pierre Verdelhan continue la branche aînée. 

2. Etienne Verdelhan a formé la branche des Seigneurs de Sarremejane. 

IL DEGRÉ. 

Noble & Difcret Homme Pierre Verdelhan qualifié ainfi dans un acle du 14 
Mars (k) 1443, fut auffi Seigneur de Merveillac du chef de fa mère; on ne fait 
fi ce fut lui ou Pierre Verdelhan fon père qui demeurant au lieu de Merveillac 
dans la Paroiffe de S 1 Privât de Vallelongue au Diocèlé de Mende, reçut un 
acre de reconnaiffance de Raymond de Légal ( de Equali) le 17 Octobre (/) 
140g, favoir de plufieurs cens que celui-ci tenoit de lui en fief franc et honoré , à 
caufe de certaine acquilition que ledit Pierre Verdelhan avoit faite de noble Pons 
de la Garde {de Garda) Damoileau ; mais il efl très-certain que c'efl lui que regarde 
un hommage noble qu'il rendit le 24 May (m) 1435 à magnifique 8: piaffant 
homme Grimoard Grimoard Damoileau , Seigneur des Châteaux de Grifac , 
de Bellegarde & de la Baronie de Verfeùil , pour ce qu'il tenoit dudit Seigneur 
en fief franc et honoré, confiftant entr'autres chofes dans fa feigneurie Jituée 
au Mas de Merveillac , & confrontant les terres d'Etienne Verdelhan fon frère ; 
il eft nommé dans cet aéte Petrus Verdelhani filius Pétri Verdelhani : on le trouve 
encore qualifié noble & difcret homme ( nobili et difcreto viro ) dans un hommage 
que lui rendit le 11 Septembre (ri) 1445 le nommé Guillaume Sabi, de ladite 
Paroiffe, pour des terres qu'il tenoit fous fa directe feigneurie ; il fut père de 
Pierre Verdelhan qui fuit. 

(a) Prouvé i" par un acte du 14 Mars 144J produit par expédition délivrée vers l'an 1460 à en juger par le 
caractère de l'écriture. 2 par un acte du 11 Janvier 1578 produit par expédition délivrée en i6o3. 3° Par un 
acte original du 2 5 Juin de la même année. 4" Par un autre acte original du 18 Novembre i58o. 5° Par deux 
autres actes des 22 & 23 Décembre 1 58 1 produits par expédition délivrée en i6o3. 6° Par un autre acte du 12 
Juillet 1 586 produit dans la même forme que le précédent, & 7" enfin par l'hommage de 1667 cité à l'article 
de Jean Verdelhan auteur du 8° degré de la branche aînée. 

(b) Ce nom de baptême eft écrit de diverfes manières dans les titres : on y lit Thibos, Thibous, Tibos & 
Tiburges. ( e ) Ce nom eft auffi écrit quelquefois dans les titres Defpinaflbn & de Spinajfon. 

(d) On lui trouve cette qualité de noble i° dans un ade du 1 1 Janvier 1578 produit par expédition délivrée 
en ibo3 , & 2" dans un acte original du 2 5 Juin fuivant. 

e 11 eft ainfi qualifié dans l'hommage de 1GG7 rapporté furie degré de Jean Verdelhan auteur du VIII e 
degré de la branche aînée. (/) On le trouve ainfi qualifié dans un acte du 11 Janvier Ô78 produit par 

expédition délivrée en iôo3. (g) (h) (?) Prouvé par un acte du 12 Juillet 1 586 produit par expédition 

délivrée en it>o3. 

( k) Expédition délivrée vers l'an 1460, à en juger par le caraétére de l'écriture. 

(/) Copie collationnée vers l'an 1 583 par M c Jean Gaffendon Notaire Royal, fur la notte originale étant alors 
au pouvoir de noble Pierre de Calvet S r de Fontanilles & de Moyrieres. 

(m) Copie collationnée le 8 Janvier 1761 par Jofeph Jauffaud Gradué èz Droits. Notaire Royal du lieu de 
Pierremolle & Lieutenant de Juge du Marquifat de Portes, fur l'expédition en forme qui étoit au fol. 191 d'un 
papier terrier d'hommages, contenant des aveux & dénombremens, & des reconnoiffances féodales ou déclarations 
confenties en faveur de puiffant feigneur Grimoard Grimoard Seigneur de Grifac, de Bellegarde & de la Baronie 
de Verfeùil, pardevant M. Pierre Thome Notaire, dont les nottes avoient paffées enfuite à vtgidii Notaire 
Royal, lequel terrier lui avoit été exhibé par M. Henry de Leiris S r de Runes, Avocat au Parlement , Juge de 
la Baronie de Verfeùil à Chamborigaud ; cette copie légalilée le même jour. ( n ) Original. 



II25 VERDELHAN. 



///. DEGRE. 

Pierre Verdelhan Seigneur de Merveillac , eft qualifié Damoifean dans un 
hommage qu'il rendit le i er Mars (a) 1448 à haut & puiftant homme Meflire 
Antoine Grimoard Seigneur des Châteaux de Grifac, de Bellegarde & de la 
Baronie de Verfeuil; à moins que cet acte ne regarde Pierre Verdelhan fon 
père ; il paroît aufli avec la qualité de noble & difcret homme ( nobili et difcreto 
viro) dans un autre acte du 14 Mars (b) 1443 où il eft nommé avec fon 
père qui y a la même qualité , & il eft vraifemblable que c'eft à lui fous le nom 
de noble Pierre Verdelhan, du lieu de Merveillac {nobili Petro Verdelhani , 
manji de Marvelhaco ) que le nommé Pierre de on du Solier ( de Solerio ) de 
la Paroifle de S 1 Privât de Vallelongue, fit une vente le 25 Avril (ç) 1467, pour 
laquelle ledit Pierre Verdelhan lui fit une obligation de la fomme de 12 livres 
tournois par acte du même jour (d) dans lequel il eft qualifié (nobilis vir 
Petrns Verdelhani ) qualité qu'on lui trouve encore dans une ordonnance 
rendu le 27 Avril (e) fuivant par noble homme Raymond de Ladilhe Bailly de 
Grifac, par laquelle ce juge enjoignit à Antoine Pin de faire hommage audit noble 
Pierre Verdelhan, des terres qu'il tenoit de lui. Seroit-ce encore lui qui fous le nom 
de noble Pierre Verdelhan ( nobilem Petrnm Verdelhani ) fit un compromis 
le 23 Août (/) 1467 avec Jean Fournier ( ' Forneri) au fujet de quelques cenfives 
qu'il prétendoit que celui-ci lui devoit pour des terres qu'il tenoit fous fa dirccle 
Jeigneurie par lui acquife par Je s antecefjeurs de noble Pierre Bernard ; cepedant 
l'on préfume que fon père pouvoit encore vivre alors, celui-ci étant nommé 
dans un acte du 5 Juillet (g) 1468 Pierre Verdelhan le jeune, du Mas de Merveillac , 
ce qui feroit croire qu'effectivement il étoit encore vivant ; à moins que ce Pierre 
Verdelhan le jeune ne fut un autre enfant de Pierre Verdelhan auteur du II. 
degré : l'un de ces deux Pierre Verdelhan père ou fils paroît encore avec la 
qualité de noble dans un acte du 4 Septembre (h) 146g & avec celle de noble 
homme dans un autre acte du 14 Novembre (/) fuivant. Pierre Verdelhan 
auteur de ce 3 e . degré mourut avant le 29 Mars (k) i5o8 : on n'a point eu 
connoiffance de l'alliance qu'il fit; mais il eft prouvé qu'il eut un fils nommé 
Jaques Verdelhan dont on va parler. 

IV. DEGRÉ. 

Jaques Verdelhan Seigneur de Merveillac, eft nommé dans deux hommages 
que lui rendirent le 29 Mars (/) i5o8 les nommés Jean Cofte 8c Privât Fran- 
çois habitans de la Paroiffe S 1 Julien des Points au Diocefe de Mende, pour 
les biens qu'ils tenoient fous fa directe Jeigneurie ; )k il eft dit dans ces deux 
actes fils de Pierre Verdelhan (filio Pétri Verdelhani, ) , ainli que dans un 
autre hommage du 5 Avril (m) fuivant que lui rendit Jean Pelegrin (Peligrini ) 
pour les biens qu'il poffédoit fous fa direcle feigneurie , &. entr'autres de partie 

(a) Voyez l'hommage de 1667 rapporté à L'article de Jean Verdelhan auteur du VIII e degré de la branche 
aîné. (b) Expédition délivrée vers l'an 1460, à en juger par le caractère de L'écriture. 

(c) (d) ((?) Original. (/) (£•) (h) (1) Minute originale. 

(k) (/) ( m) Copie collationnée le 7 Février t 76 1 par Charles de la Morte Notaire Royal Gradué . Juge du Mar- 
quifat de Montclard, fur l'original reçu par Jean de Autun (de Autumpno) Notaire Royal de Champclos de Campo 
claufo qui lui avoit été exhibé <\: avoit été enfuite retiré par M° Henry de l.eiris S r de Runes, Avocat au Parle- 
ment, Juge de la Baronie de Verfeuil à Chamborigaud, qui l'avoit a L'occafion de la rénovation du papier terrier 
du Marquifat de Portes appartenant à S. A. S. Mg r le Prince de Conty, auquel appartenoit Ledit original. Cette 
copie légalifée le même jour. 



4 VERDELHAN. 



1 1 



26 



d'une pièce de terre , dont l'autre partie étoit tenue par le Prieur de S 1 Gilles de 
Portes fuivant une convention faite le 19 Août 1457 entre Pierre Verdelhan 
ayeul dudit Jaques & vénérable & religieufe perfonne M. Pierre de Caftanet 
Religieux au Monaftere de Sauve 8c Prieur de ladite Eglife de S 1 Gilles de 
Portes ; il fe dit encore fils de feu Pierre {Jacobus Verdelhani filius Pétri condam 
manji de Marvelhaco ) dans une reconnoifïance qu'il fit à l'Abbé de Sendras 
le 26 Juillet (a) i5i3 de pluiieurs biens qu'il tenoit de ladite Abbaye de Sen- 
dras; il avoit époufé Jeanne Alegre qu'il inftitua- fon héritière univerfelle par le 
teftament qu'il fit le 29 Novembre (b) 1564, par lequel il voulut être enterré 
au Cimetière de S 1 Privât de Vallelongue dans le tombeau de Je s prédécejfeurs ; 
par cet acte il nomma dans Tordre fuivant tous les enfans qu'il eut de fon mariage 
& fubftitua lés biens à Pierre Verdelhan fon 3 e fils ou bien à celuy qui feroit 
héritier ou héritière de Marvelhac & les fiens. 

5. Jean Verdelhan vivoit encore alors fans alliance 8c dont on ignore la 
.deftinée. 

5. Antoine Verdelhan continué la defcendance. 

5. Pierre Verdelhan dont on ignore pareillement la deftinée. 

5. Madeléne Verdelhan. \ 

5. Catherine Verdelhan. I Elles étoient mariées à ce qu'il paroît lors du 

5. Antoinette Verdelhan.) teftament de leur père qui leur légua à cha- 

5. Alys Verdelhan. I cune la fomme de 5 fols outre leur dot. 



5. Françoise Verdelhan. 



V. DEGRE. 



Noble Antoine Verdelhan Ecuyer Sg r de Merveillac, eft nommé Anthoine 
Marvelhac S r dudit lieu, dans un mandement donné par le Sénéchal de Beau- 
caire 8c de Nifmes le 29 Janvier (c) i5jj au i er Sergent requis pour fur l'ex- 
pofé que ledit Seigneur de Merveillac avoit fait qu'il avoit pluiieurs emphitéotes 
& tenanciers tenons plufieurs pièces 8c propriétés mouvantes de fa directe & fei- 
gneurie qui refuibient de le reconnoître 8c de lui payer les lods, cenfives , 
arrérages 8c autres devoirs feigneuriaux, faire commandement auxdits em- 
phitéotes ds payer lefdites cenlives 8c devoirs feigneuriaux ; ce fut apparem- 

(a) Voyez la notte k l m de la page précédente. (b) (c) Original. 

Nota. Dans les titres produits par cette famille on trouve encore plufieurs perfonnages de ce nom, dont la filia- 
tion n'elt pas juftifiée : on va en faire mention ici par ordre de date. 

Jaques Verdelhan, du lieu & Paroiffe de Frugieres, au Diocèfe de Mende, vivoit le i5 Décembre (a a) 1 4J 5 
& le 1 1 Février (bb ) 14G6. 

Brenguier Verdelhan, du Mas de Calberte, eft nommé dans 2 actes des i5 Février (ce) 1465 & 4 Juillet (dd) 
1466. 

Jacques Verdelhan, du Mas de Calberte, Paroiffe de S' Germain de Calberte, vivoit le 3 Septembre (ee) 1465. 

Claude Verdelhan, du Mas de Calberte, vivoit le 4 Décembre (ff) 1469. 

Jaques Verdelhan , du Mas de Cecenados, Paroiffe de S 1 Frezal de Ventalon, vivoit le 7 Octobre (gg) 1466. 

Vincent Verdelhan, du Mas de Merveillac , vivoit le 8 Avril (hh) 146b & eft encore nommé comme vivant dans 
un autre acte du 1 1 May (ii) 1467. 

Vincent Verdelhan, Prêtre, de la Paroiffe de S 1 Privât de Valtelongue vivoit le 17 Mars ( kk) 1468- 

Jaques Verdelhan, du Mas de Merveillac, Paroiffe de Si Privât de Vallelongue, eft nommé comme vivant dans 
plufieurs actes des 8 & 28 Avril ( //) 146G & 24 Juillet ( mm ) 1468; il paroît être le même qu'un Jaques Verdel- 
han vivant le 1 1 Septembre (mm) 1445, qu'un autre Jaques Verdelhan qui eft dit habitant du lieu de St Privât de 
Vallelongue dans un autre acte du 27 Juillet ( 00) 1466, & enfin qu'un Jaques Verdelhan, du Mas de Merveillac, 
en préfence duquel fut paffé un acte du 27 May (pp) 1467. 

Daniel Verdelhan natif de S 1 Privât vivoit le 28 Aoufl ( qq) i6o3 i<c le 2 Janvier (rr) 1607. 

(aa) (bb) (ce) (dd) (ee) (//) (gg) (lih. (ii) (kk) (II) (mm) (nn) (00 ) (pp) (qq) Original, (rr ) Copie ancienne valaflt original. 



1 [27 



VERDELHAN. 5 



ment en conféquence qu'il reçut un hommage le u Janvier (a) Ô78 de deux 
hahitans de la Paroiffe de S* Privât de Vallelongue, pour plufieurs pièces de terres 
que ceux-ci poïTédoient fous fa directe feigneurie , juridiction moyenne et bajje, 
mère mixte et impere; il eft dit dans cet acle fuccejjeur univerfel de feus Noble 
Pierre d 'EfpinaJJbn et Pierre Verdelhan Seigneurs dudit Marveilhac (Merveillac); 
le 25 Juin (b) fuivant Jaques Pafcal reçut un commandement pour payer audit 
Seigneur de Merveillac les cenfives annuelles & perpétuelles qu'il lui devoit 
pour les fiefs, terres & poffeffions qu'il tenoit de lui au lieu de Merveillac, 
& fous fa directe feigneurie et juridiction,, ainfi que tout autre droit feigneurial 
qui lui appartenoit, comme il étoit porté par les anciennes reconnoiiTances 
faites par les prédécefTeurs dudit Pafcal aux prédéceffeurs dud. de Mervelhac , 
favoir à Noble Pierre Defpinajfon ancêtre dud. S r de Merveillac le 20 Avril i35y 
& le 3o Mars 141 1 & à Pierre Verdelhan bifayeul dud. S r de Merveillac le 25 
Juillet 1425 (c), & à faute de ce, ledit Sergent faifit plufieurs pièces de terres 
les confrontans defquelles étoient entr'autres Pierre Verdelhan & Anthoine Ver- 
delhan fuccejjeur s et biens tenant defd. Pierre DefpinaJJ'on et Tiburgis fa fille 
et Pierre Verdelhanfon mari & encore led; Pierre Verdelhanbienstenantde lad. Tibur- 
gis DefpinaJJ'on ; il obtint le 18 Novembre {d) i58o une Sentence du Préfidial 
de Nifmes, par laquelle après avoir vu deux reconnoiffances faites à Pierre 
d'Efpinajfon , du lieu de Merveillac le 20 Avril i35y & le 3o Mars 141 1, une 
autre reconnoiffance faite à Pierre Verdelhan au nom de fa femme , dudit lieu 
de Merveillac le 25 Juillet 1420, 8c encore une autre reconnoiffance faite par 
Dandon Pafcal, à Jaques Verdelhan , dudit lieu de Merveillac le 7 Avril i525, 
ladite Cour déclara ledit fieur de Merveillac Seigneur direéte des pièces & 
propriétés défignées dans cette reconnoiffance faite par ledit Dandon Pafcal 
audit Jaques Verdelhan à l'occafion d'une pièce de terre qu'il avoit au Mas de 
Merveillac confrontant au couchant avec les terres de Vinfens Verdelhan ; il 
tranfigea le 22 Décembre (e) 1 58 1 avec Jaques 8: Robert Pafcal père & fils 
à l'occafion d'une furprife que Dandon Pafcal leur père avoit faite à Jaques 
Verdelhan fon père , en lui faifant palïer infiniment de réduction des cenfives 
qui avoient été payées par les prédéceffeurs defdits Pafcal , audit Jaques Ver- 
delhan & àfes ancefîres feu Pierre DefpinaJJ'on et Pierre Verdelhan , en date du 7 
Avril i525; par cet acte lefdits Jaques & Robert Pafcal convinrent de 
donner audit Seigneur de Merveillac une reconnoiffance plus ridelle 8: entr'au- 
tres chofes d'une pièce de terre confrontant avec les terres de Pierre Verdelhan , 
qui appartenoient à Pierre DefpinaJJ'on et Tibos fa fille, 8: étoient alors tenues 
par Anthoine Verdelhan , de Sarremejane ; plus d'une autre pièce de terre confron- 
tant celle de Pierre Verdelhan , dudit lieu de Merveillac, fuccejjeur en partie defdits 
d'Efpinaffon & Tibos fa fille , & alors poffédée auifi en partie par autre Pierre 
Verdelhan; plus encore d'une autre pièce de terre confrontant celle de Verdelhan , 
de Sarremejane , fuccejjeur de feu Eflienne Verdelhan et de Pierre Verdelhan; 
Sl enfin d'une autre pièce de terre affife comme les précédentes audit lieu de Mer- 
veillac, confrontant les terres daMargueritte Verdelhanne, qui avoient appartenues 



(a) Expédition délivrée le 18 Aouit if>o3 fur les notes de feu M c Jaques Paulet Notaire Royal de St Privât 
de Vallelongue. par Jean Roviere Notaire Royal du Pont de Montverd, Garde alors de partie defd.ites nottes, 
Commill'airc à cet effet député par authorité de la Cour du Sénéchal de Nifmes pour la partie de M 1 M' Jacob 
Verdelhan Docleuren Droits, Seigneur de Merveillac. 

(b) Original. (c) Cet a&eeft daté du 25 Juillet 1420 dans une Sentence du Préfidial de Nifmes du 
18 Novembre 1 58o produite en original. (d) Original. 

(e) Voyez la nottes de cette page. 



VERDELHAN. 



1128 



audit Pierre; par acte du lendemain 23 Décembre (a) de ladite année i58i ; 
paffé en préfence de Pierre Verdelhan , de Marvelhac , vraisemblablement fon 
frère, Jaques & Jean Fages père & fils, de ladite ParoifTe de S : Privât lui donnè- 
rent, en fa qualité de Seigneur de Merveillac 8c comme fuccejjeur de feu Pierre 
d" Efpinajfon , Pierre Verdelhan et Thibous fa femme et de Jaques Verdelhan 
fon père, une reconnoifTance de plufieurs pièces de terre affîfes audit lieu de 
Merveillac, fuivant les reconnoifTances parlées en faveur dudit Pierre d'Efpi- 
naiïon 6c de Pierre Verdelhan prédécejjeurs dudit Antoine par acte du 20 Avril 
1.357 & autres; le 12 Juillet (b) 1 586 il reçut encore un pareil acte de recon- 
noifTance d'Antoine Nouvel , de ladite ParoifTe de S 1 Privât , d'une pièce de 
terre allife aux appartenances du Mas de la Ribe lès Caftanet, en fa même 
qualité de Seigneur de Merveillac 8c comme fuccejjeur de Guillaume d'Andu^e 
dit de Marveillac , d'Hermende de Marveillac fa fille femme de Pierre d' Efpinajfon 
et de Tibos d' Efpinajfon leur fille femme de Pierre Verdelhan du lieu de Marveillac ; 
ledit Antoine Verdelhan étoit déjà Licentié en Droits lors du teftament de fon 
père 8c prit ce titre jufqu'à fa mort; il fut marié 2 fois ; la i re avec N... 8c la 2 de par 
contrat du 3o Juin (c) 1 563 (d) avec Marguerite Peredes morte avant le 14 
Août (e) 073 , fille du S r Antoine Peredes, du lieu de S v Etienne de Valfrancifque; 
étoit encore vivant le 8 Juin (/) i5ga, , 8c mourut avant le 18 Août (g) i6o3. 

Premier Lit. 
6. André Verdelhan va fuivre. 

Second Lit. 

6. Noble Jacob Verdelhan Ecuyer, Seigneur de Merveillac, vendit parade 
du 8 Juin (h) 1599 à M e Jean du Puy Praticien du lieu de S 1 Etienne de 
Valfrancifque, une cenfive que celui-ci lui payoit, 8c dans cet acte il ell 
nommé Monfieur Maitre Jacob Verdeilhan Ecuier, Seigneur de Marveillac, 
fils émancipé de Monfieur Maitre A ntoine Verdeilhan Licencié es Droits, Juge 
en la Cour ordinaire de S'- Eftienne de Valfrancefque ; fit faire un procès- 
verbal le 18 Août (z) i6o3 à Toccafion de plufieurs contrats concer- 
nant la feigneurie 8c jurifdicîion de Merveillac que feu Monfr M e . An- 
thoine Verdelhan fon père , es Droids Licencié , avoit paffés, 8c dont il defiroit 
avoir des extraits pour la confervation de fadite feigneurie de Merveillac, 
8c à Toccafion de plufieurs procès qu'il avoit en la Sénéchauffée de 
Nifmes ; dans cet acte il eft qualifié Monfieur M e . Jacob Verdelhan Docteur 
es Droits , Seigneur de Marveillac : outre ces qualités, on lui trouve encore 
celle de Lieutenant en la Judicature Roy aile d'AigueJmortes dans une 
ratification qu'il fit le 2 Janvier (/<•) 1607 d'une acquifition faite par 
M e Jean Roviere Notaire Royal de S 1 Privât de Vallelongue , de Privât 

Pafcal, 

(a) Voyez la notte a de la page précédente. 

(è) Expédition délivrée le 18 Aouft iGo'3 fur les nottes de feu M e Pierre Bauzon Notaire Royal au Caftanet, 
par Jean Roviere Notaire Royal du Pont de Montverd, Commiffaire départi par authorité de la Cour du Séné- 
chal de Nifmes, pour la partie de M r M e Jacob Verdelhan Docteur es Droits, S r de Merveillac, lefdites nottes 
exhibées & retirées par Jean Paulet. 

(c) Expédition délivrée le 2Ô Novembre 1760 par Nicolas-Salomon Caftanet Notaire Royal de St Etienne 
de Valfrancifque, fur l'original étant en fon pouvoir, comme acquéreur & garde d'une partie des nottes de Ni- 
colas Sabatier Notaire Royal de S 1 Etienne qui avoit reçu l'aéte, & légalifée le lendemain. 

(d) Un Mémoire de famille porte que ce fut en fécondes noces qu'il l'époufa; qu'il avoit eu déjà de fon 
premier mariage un fils nommé André, & que du fécond naquirent Jacob & Pierre Verdelhan. 

(e) (/) Expédition délivrée le 16 Janvier 1761 parle fufdit Nicolas-Salomon Caftanet, comme acquéreur 
des nottes de François Cofte Notaire Royal qui avoit paffé l'aéte, & légalifée le même jour. 

g Original. (h ) Voyez ia Notte e f de cette page. ( i ) Original. ( k ) Copie valant original. 



1 1 29 



VERDELHAN. 7 



Pafcal, de la fufdite Paroiife, lavoir d'une pièce de terre mouvant de 
la direcle feigneurie dudit Seigneur de Merveillac dont ledit Jean 
Roviere lui donna fa reconnoiffance ; il époulà Demoilelle Sufanne 
d'Isarn qui devint veuve avant le 21 Décembre (a) i63o, & mourut 
avant le 26 Janvier (b) i658. 
6. Pierre Verdelhan Ecuyer, efl ainli qualifié dans une obligation de la fomme 
de 180 écus qu'il fit le 28 May (c) \5<^3 à Pierre Bairau Ecuyer, de la 
Ville du Vigan , qui lui avoit vendu un cheval pour faire la guerre pour 
le fervice du Roy; on le croit auteur de la branche des Seigneurs des 
Molles rapportés ci-après page 12. 

VI. DEGRÉ. 

Noble André Verdelhan Seigneur de Merveillac, demeurant à S 1 Maurice 
de Vantalon, Diocèfe d'Ufés, fit un accord le 21 Décembre (d) i63o avec 
M e . Anthoine Larguier Railly Régent au Comté du Roure , par lequel celui-ci 
lui promit de lui faire de nouvelles reconnoiffances de toutes les pièces, ter- 
res & propriétés qu'il polfédoit , mouvantes de la direéle & feigneurie dudit Sei- 
gneur de Merveillac , & s'engagea de plus de lui remettre toutes les fommes 
qui lui pouvoient être dues, tant par j eu M e . Jacob Verdeilhan Docteur es Droits, 
S r . de Marveilhac , que par feu Anthoine Verdeilhan [on père; ledit Sg r de Mer- 
veillac eft qualifié dans cet acte Noble André Verdeilhan Seigneur de Marveilhac ; 
un autre acle du 6 Janvier (e) 1643 lui donne pour fils 

VII. DEGRÉ. 

Noble Antoine Verdelhan Seigneur de Merveillac, qui fit un accord 
ce même jour avec Noble Simon de Plantevid Sg r de la Baftide & de la Baume, 
Docteur & Avocat en la Cour des Comptes, Aydes & Finances de Montpel- 
lier, à l'occafion d'une fomme de 200 liv. que celui-ci lui demandoit & qui 
lui avoit été cédée le 4 Novembre précédent par Demoilelle Sufanne d'Ifarn 
veuve de Noble Jacob Verdelhan Sg r de Merveillac : On le croit père de 

VIII. DEGRÉ. 

Noble Jean Verdelhan Seigneur de Merveillac, demeurant aufîi à S'. 
Maurice de Vantalon , & lequel faifoit profejjion de la Religion prétendue réfor- 
mée lors d'un hommage qu'il fit le 21 Septembre (/) 1667 à Très-Haut & Très- 
PuifTant Seigneur, Monfeigneur Scipion Grimoard-de Beauvoir Comte du Roure, 
Baron de Grifac, de Bellegarde, de Verfeûil &c. Savoir » de ce qu'il tenoit 
»> de luy ainfy que fes prédeceffeurs l'avoient tenu à fief franc noble et honnoré 
» et fans aucun fervice, conformément à la reconnoiffance .... faite par Pierre 
» Verdeilhan Damoifeau, de Marveilhac, Paroiife de Saint Privât de Vallongue, à 
» Haut et Puiifant Homme Mellirc Anthoine Grimoard Seigneur des 
» Châteaux de Grifac, Bellegarde et Verfuel (Verfeûil) par acte reçu par 

{a) {b) Original. (c) Expédition délivrée le [6 Janvier 176 1 par Nicolas-Salomon Caftanet Notaire 

Royal de Si Etienne de Valfrancifque, fur l'original qui étoit en fon pouvoir comme acquéreur de partie des 
nottes de Pierre de la Pierre Notaire Royal qui avoit reçu ['acle; & légalisée le même jour. {d) Original. 

(e) Expédition délivrée le 16 Janvier ijtii par ledit Caftanet Notaire, comme acquéreur des nottes de Marc 
de la Pierre qui avoit reçu l'acle; & Iégalifée le même jour. (/) Original. 



Regiflre cinquième. n (l '■ (l <! (l (1 



8 VERDELHAN. 



i i3o 



» M e . Barthellemi Martin Notaire le i er . Mars 1448, lefdites reconoiflance et 
» hommage dépendants d'autres cy-devant rendus par Pierre Verdeilhan fils d' autre 
» Pierre , dudit Marveilhac, à Puiflant Homme Grimoard Grimoard Seigneur dudit 
» Grizac, Bellegarde et Verfuel (Verfeûil) le 24 May 1435, par acte reçu 
» par M e . Pierre Thome et d'autres auparavant rendues par Pierre DefpinaJJbn 
» Damoifeau , dudit Marveilhac, à Haut et Puiflant Homme Meffire Angli de 
» Grimoard Seigneur defdits Grizac, Bellegarde et Verfuel (Verfeûil) le 29 
» Avril 1 37 6, par acre reçu par M e . Pierre Chantagrel Notaire, et d'autre auffi 
» .rendue le môme jour par Er me fende fille de feu Etienne de Marveilhac audit 
» Seigneur devant le même Notaire, le tout confinant entre autres chofes en 
» un domaine aiïîs au lieu de Marveilhac, confrontant avec les hoirs et biens 
» tenants d'Efiienne Verdeilhan , en plufieurs cens et rentes fur plufieurs hahi- 
» tans de la parroifle et mandement de Bellegarde et dans les directes et fei- 
» gneuries, lods, ventes, préîations, avantages et juridictions qu'il avoit 
» dans fes fiefs et poffeiTions «. 11 étoit encore vivant le 18 Novembre (a) 
1672, & eut de fon mariage avec Jeanne de Laurens 

9. Marguerite Verdelhan femme du S r . Velay-de Racoules. 



BRANCHE 

DES SEIGNEURS DE SARREMEJANE. 
IL DEGRÉ. 

Etienne Verdelhan Seigneur de Sarremejane, Parroiffe de S 1 . Privât de Val- 
lelongue au Diocèfe de Mende, eut cette terre du chef de Tiburge d'Efpinaflbn 
fa mère; il étoit marié avec Agnès de Coudoulous (b) dès le 16 Février (c) 
1434 datte d'un hommage qu'elle rendit à Magnifique & Puiflant Homme 
Grimoard Grimoard Damoifeau, Seigneur de Grifac, de Bellegarde & de la 
Baronie de Verfeûil, pour plufieurs cens qu'elle tenoit de lui en fie/franc et ho- 
noré & fpéciallement de 2 fols tournois de cens qu'elle percevoit avec Etienne 
Verdelhan fon mari & Pierre Verdelhan, de Merveillac, fon frère, fur ce 
qui étoit tenu d'eux dans le Mas de Fontmarin, pour lefquels ledit Etienne 
Verdelhan en fît un nouvel hommage noble le 25 May (d) 1435 audit 
Seigneur Grimoard; il tranfigea le 14 Mars (é) 1443 avec Nobles & Difcrets 
Hommes ( nobiles et difcretos viros) Pierre & Pierre Verdelhan père & fils , du- 
dit lieu de Merveillac, par laquelle fur ce que ceux-ci difoient que le Mas blanc 
(Manfum blanchi) fitué audit lieu de Merveillac, autrefois acquis par Pierre 
Verdelhan père defdits Pierre & Etienne leur appartenoit en vertu d'une dona- 
tion précédemment faite par ledit feu Pierre père defdits frères, comme auiïi 

(a) Original, (b) On obferve que fon père avoit époufé auffi une Agnès de Coudoulous fuivant l'acle de [376 
cite à fon article page i ra . (c) (d) Copie collationnée le 3 Janvier 1761 par Charles de la Morte Notaire Royal 
Gradué, Juge du Marquifatde Montclard, fur les expéditions en forme qui étoient au fol. 189 & 191 d un papier ter- 
rier d'hommages contenans aveus & dénombremens & des reconnoiffances féodales ou déclarations confenties en 
faveur de Puiflant Seigneur Grimoard Grimoard Seigneur de Grifac, de Bellegarde & de la Baronie de Verfeûil, 
pardevant M e Pierre Thome Notaire, aux nottes & minuttes duquel M c . jEgidiï Notaire Royal avoit été fubrogé; 
lequel terrier lui avoit été exhibé & avoit été enfuite retiré par M p Henry de Leiris S r . de Runes, Avocat au 
Parlement, Juge de la Baronie de Verfeûil à Chamborigaud; & légalifée le même jour. 

(e ) Expédition délivrée vers l'an 1460, à en juger par le caraclere de l'écriture. 



„3, VERDELHAN. 



que le lieu de Sarremejane & les autres biens que ledit Etienne tenoit de 
Tibos de Spinaffon mère defdits frères , appartenoit auxdits père & fils, en vertu 
de la donation que ladite Tibos avoit faite de tous fes biens, à quoi ledit 
Etienne repondoit que ledit Mas blanc lui appartenoit par donation à lui faite 
par ledit feigneur fon père (per dicîum dominum patrem fuum) ratifiée par ledit 
Pierre fon frère, & enfin que la moitié des cens acquis par ledit feu Pierre 
leur père, lui appartenoit en vertu de fon teftament; pour terminer tous dif- 
férens , les parties conviennent que ledit Mas appelle le Mas blanc litué à Mer- 
veillac appartiendrait à l'avenir audit Etienne, fauf la directe feigneurie qui 
demeurerait auxdits Pierre père & fils, avec ce qui étoit contenu dans une do- 
nation faite par ledit feu Pierre & Tibos fon époufe , audit Pierre leur fils ; & 
que les cens que percevoit ledit Etienne au nom de fes en/ans fur le Mas de 
Fontmarin appartiendrait auxdits Pierre père & fils , fauf audit Etienne la directe 
feigneurie. Cet acte paffé à Sarremejane en préfence de Jaques Verdelhan & 
autres; outre que cet acte établit 3 filiations pour la branche des Seigneurs 
de Merveillac, il prouve de plus i°. qu'Etienne dont il eft ici queftion pof- 
fédoit la Seigneurie de Sarremejane du chef de Tiburge d'Efpinalfon fa mère, 
& 2°. qu'il avoit alors plufieurs enfans; ledit Seigneur de Sarremejane reçut 
par acte du 29 Janvier (a) 1454, paffé en préfence de Pierre Verdelhan, 
vraifemblablement fon frère, & par autres actes du mois de Février (b) de la 
même année & du 10 (c) des mêmes mois & an, les hommages de Raymont 
Nogaret (Noguareti ) du lieu de Nogaret, François Philipes, du lieu de Cha- 
banes & Jean Nogaret du lieu de Rodilhaire ( de Rodilharia ) favoir de plu- 
fieurs biens qu'ils tenoient de lui en emphitéofe fous fa directe feigneurie à lui 
advenue de fes antéceffeurs ; l'acte de 1443 cité ci-deffus, prouve qu'il avoit eu 
plufieurs enfans; mais on n'a pu recouvrer aucun acte qui les défigne tous. 
3. Etienne Verdelhan demeurant à Sarremejane eft le feul que l'on 
connoiffe des enfans d'Etienne Verdelhan dont on vient de parler; il 
eft qualifié neveu de Pierre Verdelhan, du Mas de Merveillac, auteur du 
II e degré, dans une obligation qu'il fit avec lui le 23 Novembre (d) 
1464, tant en leurs noms que comme procureurs de la terre de Grifac 
à Religieux Homme M r . Pierre Pelet Prieur de S 1 Privât de Vallelongue, 
favoir de 5 écus d'or qu'il leur avoit prêtés pour la défenfe des libertés 
& franchifes de la terre de Grifac, à caufe des finances des fiefs & arriere- 
fiefs impofés par les nobles fur les nobles. 
3. Guillaume Verdelhan Clerc du Mas de Sarremejane nommé ainfi dans 
un acte auquel il fut préfent le 8 Juin Ce) 1467, paroit être encore l'un 
des enfans d'Etienne Verdelhan auteur de la branche des Seigneurs de 
Sarremejane. 

III. DEGRÉ. 

Pierre Verdelhan Seigneur de Sarremejane n'eft dit dans aucun acte fils 
d'Etienne ; mais joint au rapport des tems la poffellion de la même terre qu'il 
ne put avoir que par fuccefiion, on a cru devoir le placer ici au 3 e degré comme 

(a)(b){c) Copie collationnée le 7 Février 1761 par Charles de la Morte Notaire Royal Gradué, Juge du 
Marquifat de Montelard, fur l'original reçu par Pierre Efchalier (Efchalerii), lequel lui avoit été exhibé & avoit été 
enfuite retiré par M Henry de LeirisS 1- . de Runes, Avocat au Parlement, Juge de la Baronie de Verfeiiil,qui l'avoit 
à l'occafion de la rénovation du papier terrier du Marquifat de Portes appartenant à S. A. S. Mg r . le Prince de 
Conty, auquel appartenoit aufii ledit original; & légalisée le même jour. (d) (e) Minute originale. 

D ,1 .1 ,1 .1 d il ij 



io VERDELHAN. us. 

étant vraifemblablement l'un des enfans du Seigneur de Sarremejane auteur du II e 
degré; il elt nommé dans deux actes pafTés en fa préfence le 24 Janvier (a) 1466 & 
le 7 Juin (b) 1467; il ratifia par acte du 18 Octobre (c) 1468 un échange de 
quelques terres qui étoient fous fa directe, & par autre acte du 10 Septembre 
(d) 1471 , il ratifia encore un échange fait entre Noble Antoine de Autun 
(de Autumpno) du lieu de Champclos, Paroiiïe de S te Cécille d'Andorge 
8c Raymond Chabrier ( Chabrerii ) du Mas de Vilaret, de ladite ParoifTe, lequel 
fit reconnoirTance par ce même acte audit Pierre Verdelhan , d'une pièce de 
tenre lituée en ladite ParoifTe , qu'il avoit eue par ledit échange & qui étoit 
fous fa directe etfeigneurie : Seroit-ce-1'un de fes fils nommé 

Vincent Verdelhan, du Mas de Sarremejane, dans un hommage qu'il ren- 
dit le 26 Juillet (e) 1 5 1 3 à l'Abbé de Sendras , pour plulieurs biens qu'il tenoit 
fous la direcfe feigneurie de ladite Abbaye. 

V. DEGRÉ. 

Noble Antoine Verdelhan Seigneur de Sarremejane & de Fabregues, qui 
fuivant la combinaifon d'années pour chaque degré, devoit être arriere-petit- 
fils d'Etienne Verdelhan auteur de la branche des Seigneurs de Sarremejane, 
pofTédoit déjà cette terre de Sarremejane lors d'une ratification qu'il fit le 22 
Mars (/) 1575 d'un échange que Jean Fages , de la ParoifTe de S 1 Privât de Valle- 
longue avoit fait avec M re . Anthoine Verdelhan Licencié, S r . de Marreilhac, de 
plulieurs terres tenues dudit Seigneur de Sarremejane auquel ledit Jean Fages 
donna le même jour une reconnoirTance defdites terres mouvantes de la directe 
feigneurie et juridiction dudit Sarremejane ; & d'une reconnoirTance que lui fit 
encore le 24 du même mois (g) Pierre Hugon, de ladite ParoifTe de S 1 . Privât, 
d'une pièce de terre qu'il pofTédoit en ladite ParoifTe fous la directe et juridic- 
tion moienne et baffe dudit Seigneur de Sarremejane, en préfence de M re . An- 
thoine Verdelhan S r . de Marveilhac ; le i er . acte où l'on trouve qu'il pofTédoit la 
terre de Fabregues eft une reconnoirTance donnée le 26 Juin (h) Ô78 à Noble 
Anthoine Verdelhan es droits Licencié, Seigneur de Marveilhac, biens tenant et fuc- 
ceffeur de Noble Pierre Bernard, du lieu de S 1 . Chrijiol, par Jaques Malplach , de 
ladite ParoifTe de S : Privât, Tavoir de plulieurs pièces de terre étant fous fa directe, 
moienne , baffe , avantage, feigneurie et prélation; il prenoit encore la qualité 
de Seigneur de Fabregues lorfqu'il époufa par contrat du 4 Septembre (/) 

(a) (b) (c) Minute originale. 

(d) Copie collationnée le 7 Février 17G1 par Charles de la Morte Notaire Royale Gradué, Juge du Marquilat 
de Montelard, fur l'original reçu par Jean Mercier (Mercerii) Notaire lequel lui avoit été exhibé & avoit été enluite 
retiré par M e Henry de Leiris S r . de Runes, Avocat au Parlement, Juge de la Baronie de Verfeuil à Chamborigaud, 
qui l'avoit à l'occafion de la rénovation du papier terrier de Dame Madelene de Cabanis veuve de M r . de Marane, 
de la Ville d'Alais , à laquelle appartenoit ledit original ; & légalifée le même jour. 

(e) Copie collationnée le 7 Février 1761 par Charles de laMorte Notaire Royal Gradué, Juge du Marquilat de 
Montelard , fur la minute qui étoit au fol. 49 d'un protocolle de M c . Jean de Autun {de Autumpno) Notaire lequel 
lui avoit été exhibé & avoit étéenfuite retiré par M e . Henry de Leiris S r de Runes, Avocat au Parlement, Juge de la 
Baronie de Verfeuil à Chamborigaud, qui l'avoit à l'occafion de la rénovation du papier terrier du Marquifat de Portes 
appartenant à S. A. S. Mgr. le Prince de Conty auquel appartenoit led. protocolle ; & légalifée le même jour. 

(/) (g) Expédition délivrée peu de tems après l'acte, par Jean Roviere Notaire Royal comme garde de partie 
des notes de feu M e Guillaume Breffon Notaire qui avoit reçu l'acte. 

{h) Expédition délivrée le 18 Août i6o3 fur les nottes de feu M c . Jaques Paulet Notaire Royal de S 1 . 
Privât de Vallelongue, par Jean Roviere Notaire Royal du Pont de Montverd, garde alors de partie defdites notes, 
Commiffaire à cet effet député par autorité de la Cour du Sénéchal de Nifmes , pour la partie de M r . M c . Jacob 
Verdelhan Docteur es Droits, Seigneur de Merveillac. 

(i) Copie collationnée le 2 1 Janvier 1680 par Guillaume Rochete Notaire Royal, fur une expédition délivrée 
par Jean Poitevin fils de feu M e Pierre Poitevin Notaire Royal de Chamborigaud, qui avoit palfé l'acte; ledit Jean 
garde des notes de fondit père & fubrogé à l'expédition d'icelles; ladite expédition reprefentée & retirée par M e . 
Pierre Montet qui l'avoit en la pollellion. 



n 33 



VERDELHAN. 



1 1 



iuivant Marguerite Durant veuve en 2 des . noces de Claude d'Alegre dit 
Vielvier, & en i cres . noces de Noble Guillaume de Budos ; par cet acte il pa- 
raît que ledit Antoine Verdelhan avoit été marié en i eres noces; car il déclare 
qu'il avoit alors un fils naturel & légitime appelle Daniel Verdelhan; Mar- 
guerite Durant de fon côté dit qu'elle avoit eue de ion r r mariage une fille 
nommée Demoifelle Madeléne de Budos; & ils promettent réciproquement 
de les marier enfemble & d'accomplir ce mariage en faveur duquel Haut & 
PuifTant Seigneur Meffire Jaques de Budos Baron & depuis Vicomte de Portes, 
Baron de Teyrargues, Chevalier de l'Ordre du Roy , Gentilhomme ordinaire 
de fa Chambre & Lieutenant de cent hommes d'armes de fes Ordonnances, 
conftitue en dot à ladite Demoifelle Madeléne de Budos fa nièce, pour tous 
droits paternels, la fomme de 266 écus & deux tiers d'écus d'or; & ledit An- 
toine Verdelhan donne audit Daniel fon fils la moitié de tous fes biens, fe 
réfervant l'autre moitié pour légitimer fes autres en/ans nés et à naître, & de 
plus tous les droits feigneuriaux qui étoient dus au Seigneur Baron du Roure 
& de Grifac duquel il tenoit en juridiction et directe. 

VI. DEGRÉ. 

Daniel Verdelhan Ecuyer, Seigneur de Fabregues (l'un des enfans du 
I er lit d'Antoine Verdelhan dont on vient de parler) demeurait au lieu de 
Sarremejane, & reconnut conjointement avec fon père comme JucceJJ'eurs de feu 
EJiienne Verdelhan (auteur de cette branche des Seigneurs de Sarremejane) par 
acte du 27 Mars (a) 1584, tenir à. fief franc et honnorable de Haut & Puiffant 
Seigneur Noble Antoine de Grimoard Ecuyer, Seigneur 8c Baron de Grifac, 
de Bellegarde &c , plufieurs pièces de terre dont une confrontoit avec Pierre 
Verdelhan, & auffi plufieurs cenfives, ainfi que la jurifdiction qu'ils avoient dans 
leurs fiefs & poffeffions; Daniel Verdelhan fit encore hommage comme /;/c- 
ceffeur et biens tenant d'Eftienne Verdelhan, tant en fon nom que comme fils & 
donataire de fon père le 18 Septembre (b) i5go à Haut & Puiffant Seigneur 
Meffire Jaques de Budos Vicomte de Portes, Chevalier de l'Ordre du Roy, 
favoir d'un fol de cenfives avec droit de directe prélation qu'il avoit à prendre 
annuellement fur certains habitans du Mas du Terondel & de Leirolle pour les 
fiefs mouvans de fa directe, avec la feigneurie quil difoit avoir fur le [dit s fiefs, 
le tout affis dans la Paroiffe de S 1 Frezal de Ventalon , fuivant les hommages faits 
par fes prédéceffeurs, aux prédéceffeurs dudit Seigneur de Portes ; on a vu à 
l'article de fon père qu'en 1578 il étoit fur le point d'époufer Demoifelle 
Madeléne de Budos fille de Noble Guillaume de Budos & de Marguerite 
Durant fa belle-mere ; mais on ne fait li ce mariage eut lieu. 



(a) Expédition de l'écriture du tems & valant original. 

(b) Expédition délivrée par Charles de la Morte Notaire Royal Gradué, Juge du Marquifat de Montclard, 
le 3 Janvier 1761 , fur la minute qui étoit dans un Régillre d'aétes de foy & hommages contenant aveux dénom- 
bremens rendus à M re Jaques de Budos Vicomte de Portes, & à Dame Catherine de Clermont la veuve, devant 
M e Maurice Boyer Notaire; ledit Régillre exhibé &retiré par M . Henry de I.eiris S 1 ' de Runes. Avocat au Par- 
lement, Juge de la Baronie de Verfciïil, qui l'avoit à l'occafion de la rénovation du papier terrier du Marquifat de 
Portes dont il étoit chargé de la part de S. A. S. Mg r le Prince de Conty auquel ce Régiftre appartenoit 1 & lé- 
gal ifée le même jour. 



i2 VERDELHAN. „3 4 

BRANCHE 

DES SEIGNEURS DES MOLLES. 

VI. DEGRÉ. 

1 ierre Verdelhan habitant au lieu de Thonas, Paroiffe de S 1 Germain de 
Calberte au Diocèfe de Mende , doit être l'un des fils d'Antoine Verdelhan 
Seigneur de Merveillac, auteur du V. degré de la i ere branche; on en tire la 
preuve de ce que la qualité de Seigneur de Merveillac eft donnée en 1621, 
comme on le verra plus bas , à Antoine Verdelhan fon fils aine qui ne pouvoit 
la prendre qu'a titre de fuccelfion ; on croit donc devoir en conclure que 
Pierre Verdelhan nommé dans le contrat de mariage de Daniel Verdelhan fon 
fils en 1608 eft le même que Pierre Verdelhan 2 d . fils d'Antoine Verdelhan 
Seigneur de Merveillac, auteur du V degré de la branche aînée & de Marguerite 
Peredes. 

7. Noble Antoine Verdelhan Seigneur de Merveillac paroît fous ces qualités 
dans le contrat de mariage de Daniel Verdelhan fon frère puiné , auquel 
il fut préfent, 8c qui prouve de plus qu'il avoit alors un fils appelle le 
fieur de Merveillac . 

7. Daniel Verdelhan va fuivre. 

VII. DEGRÉ. 

Daniel Verdelhan Ecuyer, Seigneur de Thonas & de la Beffede &c. 
fit fon teftament le i er Juin (a) 1621 (b) par lequel il voulut être enterré au ci- 
metière de ÏEglife chrétienne et réformée du lieu où il décéderoit & inftitua fon 
héritière univerfelle Demoifelle Jeanne Planque fa femme, à la charge de 
remettre fon héritage à Noble Pierre Verdelhan S'', des Molles fon fils lorfqu'il au- 
roit atteint l'âge de 25 ans, pourvu qu'il n'eût commis aucun crime emportant 
confifcation ou dérogeance ; il veut de plus qu'elle faffe faire inventaire de fes 
meubles par un notaire royal fans autres officiers, en la préfence & afîiftance 
de Noble Antoine Verdelhan Seigneur de Merveillac fon frère aine & dans le 
cas où il feroit décédé avant le teftateur, il entendoit que ledit inventaire fut 
fait en la préfence du S r . de Merveilhac fils de fon frère, & du S r . Verdi lhan des 
Fourniels fon coufin germain, voulant de plus qu'elle put vendre de fes biens 
pour le payement des legs faits à fes enfans, pourvu qu'elle ne vendit ni n'alié- 
nât rien du Mas de la Combe ni du fief de la Beffede; depuis il fit encore deux 
codicilles, le i cr en datte du i5 Juin (c) 1629, 8c le 2 d datte du 28 Août (d) 
1 636 (e) par lequel il autorifa fa femme à vendre le Mas de Ma\el , & il mou- 
rut le i er Septembre ( f) fuivant dans la Ville de Toulouze où il étoit alors à 
l'occalion d'un procès qu'il avoit; dans ion contrat de mariage qui avoit été 
accordé le dernier Avril (g) 1608 avec Jeanne Planque fille d'Etienne 

{a) Copie collationnée à Touloufe le iyAouft 1742 par le S r Bertrand Ecuyer, Confeiller- Secrétaire du 
Roy, Maifon , Couronne de France & de fes Finances. 

yb) Ce Teftament eft encore énoncé dans une Requefte que Pierre Verdelhan fon fils préfenta le 14 Aoutt 
i658 au Sénéchal de Nifmes; cette Requête produite en original. 

(c) (d) Voyez la note a de cette page. 

(e) Cet aère eft énoncé dans la Requête de iG58 citée à la notée de cette page. 

(/) Prouvé parl'a&e d'enrégiftrement de fon teftament fait le 16 Octobre fuivant. 

(g) Expédition délivré le i3 May 1644 par du Cros Notaire Royal de S 1 Germain de Calberte, fur la minu- 
te qui étoit dans un Livre de nottes de feu M e Léonard Cofte qui avoit reçu l'acle, Notaire Royal de S 1 Etienne 
de Valfrancifque; ladite minute exhibée & retirée par Louilé de Cofte fille & garde-nottes dudit feu Cofte. 



1 1 35 



VERDELHAN. i3 



Planque, du lieu de Thonas, & de Jeanne Soulierre fa veuve; dans cet acte 
il eit qualifié M re Daniel Verdelihanfils de feu Pierre Verdelihan habitant au lieu 
de Tounas, Parroiffe de Saint Germain de Calberte, au Diocèfe de Mcnde, & il 
y eft dit que ce mariage devoit être célébré en l'Eglife prétendue réformée; les 
enfans qui en naquirent furent 

8. Pierre Verdelhan ci-après. 

8. Daniel Verdelhan, \ nés depuis le teftament de leur père, & avant le 

8. Jaques Verdelhan, j I er codicille qu'il fît par lequel il leur légua la 

8. Jean-Jaques Verdelhan, ) fomme de iooo livres à chacun. 

8. Jaquette Verdelhan, \ 

8. Valence Verdelhan, ( nommées dans le teftament de leur père et vi- 
& ( vantes encore alors fans alliance. 

8. Susanne Verdelhan, ] 

Bâtardes. 

n „„ , „ \ à chacune defquelles leur père légua, pour le 

8. Marie Verdelhan, , , „ / • • Z \ <- X \ 

j temps qu elles fe marieraient, la lomme de 120 1. 

8. Marguerite Verdelhan, \ qu'il réduifit depuis à 100 liv. par fon i er codi- 

8. Gabrielle Verdelhan, f**> * caufe des enfans <&'* ^voit eus depuis 

/ Ion teltament. 

VIII. DEGRÉ. 

Noble Pierre Verdelhan Seigneur des Molles, de Thonas & de la Bef- 
fede, encore mineur lors du teftament de fon père, reçut une affignation le 10 
Septembre (a) 1688 pour rendre à FEvèque de Mende Comte de Gévaudan , 
les foi, hommage et ferment de fidélité des terres, fiefs, feigneuries & biens 
nobles qu'ii tenoit en fief dudit Seigneur Evèque ; il ne vivoit plus lors du 
contrat de mariage de Daniel Verdelhan fon fils qu'il eût de fon mariage avec 
Demoifelle Anne du Mas. 

g. Daniel Verdelhan va fuivre. 

9. Jaques Verdelhan S r . de Valmale eft ainfi qualifié dans le contrat de 

mariage de fon frère auquel il fut préfent ainli qu a celui de Pierre- 
Jaques Verdelhan fon neveu. 
9. Jeanne Verdelhan fut mariée au S r de la Rouviere. 

IX. DEGRÉ. 

Daniel Verdelhan Seigneur des Molles, de Thonas, de la Beffede 8c 
Cofeigneur de S 1 . Germain de Calberte, Docteur en Droits & Avocat au 
Parlement de Toulouze, époufa par contrat du 17 Novembre (b) 1707 De- 
moifelle Diane de Teule - des Camboux fille d'Henry Teule Maire de Saint 
Etienne de Valfrancifque , & de Demoifelle Lucrèce de Cabiron; elle mou- 
rut âgée d'environ 42 ans, & fut enterrée le 14 Février (c) 1730 dans la Cha- 
pelle de l'Eglife de S 1 . Germain de Calberte fondée par fon mari ; & ledit Sei- 
gneur des Molles mourut le 16 Août (d) 1742, ayant eu de fon mariage les 
enfans qui fuirent. 

(a) (b) Original. (c) (d) Extrait des Régiflres mortuaires de la Paroiffe de St Germain de Cal- 

berte délivrés le 5 Novembre [763 par François Dauphin Curé de ladite Paroiffe, «Se légalifé par Pierre- André 
Solier Avocat en Parlement, Juge de S 1 Germain de Calberte. 



H VERDELHAN 



n36 



10. Pierre-Jaques Verdelhan continue la defcendance. 

10. Jaques Verdelhan-des Molles Confeiller 8c Premier Médecin de S. A. 
S. Mg r . le Prince de Condé, Docleur en Médecine de la Faculté de 
Montpellier en iy32 ou 1733, & Docteur Régent de la Faculté de 
Paris en 1744, naquit le 24 Septembre (a) 17 10. 

10. Louis Verdelhan naquit le 8 Novembre (b) 171 5 , & eut pour ma- 
raine dans la cérémonie de fon baptême D lle Sufanne Verdelhan. 

10. Simon Verdelhan-des Molles Seigneur du Poujol, Avocat au Parle- 
ment de Touloufe, né le i er Avril (c) 1725, eut pour parain dans 
la cérémonie de fon baptême faite le g du même mois M' . Jaques Ver- 
delhan, 8c pour maraine Demoifelle Anne Verdelhan. 

10. Julie-Madeléne Verdelhan-des Molles née le 23 May (d) 171 8, fut 
mariée par contrat du 14 Février (e) 1743 avec Noble Philippes 
de Salin Seigneur de Sailhan, de Lelze, de Nozieres, du Mas de la 
Salle 8c de Polaftron. 

10. Anne Verdelhan-des Molles naquit le 27 Mars (/) 1722. 

X. DEGRÉ. 

Noble Pierre -Jaques Verdelhan-des Molles Seigneur des Molles, de la 
Garde, de Thonas , du Poujol, de la BelTede 8c Cofeigneur de S 1 . Germain de 
Calberte, Avocat au Parlement de Touloufe, né le 11 Décembre {g) 1708, 
époufa par contrat du 10 Novembre (h) 1733 Demoifelle Marguerite Canonge 
fille de Jean Canonge , 8c de Demoifelle Jeanne Vellay , 8c fut marié en face 
d'Eglife le 7 Janvier (/) 1734 : ledit Seigneur des Molles acquit en 1740 le 
fief de la Garde, 8c étant comparu le 9 Janvier (k) 1742 devant le Juge au 
Bailliage de S 1 . Etienne de Valfrancifque, Sénéchaulfée de Nifmes » pour faire 
» apparoir par ade de notoriété publique que la Mai/on de la Combe de Tou- 
» nas, ParroiJJe de S 1 . Germain de Calberte dépendante dud. balhage et juridic- 
» tion appartenait et et oit habitée par feu Pierre Verdelhan Seigneur des Molles, 
» grand-pere dud. Pierre- Jacques, qu'elle f eut brullée par les fanatiques en l'an- 
» née mil fept cens cinq avec les papiers et titres qui y éjl oient dedans, et qu'en 
» outre les autheurs dud. Sieur Pierre Verdelhan et après luy Daniel, Pierre- Jacques 
» Verdelhan Seigneur des Molles , [es fils et petit-fils , avoient vécu noblement 
» depuis un tems immémorial et pojjédé dans ce pais les fiefs des Molles , la 
» Becede , Thounas , Fabregues, Mervelhac , Sarremejane et autres, la plus 
» grande partie de/quels efioient poffédés par lefd. Verdelhan avec toute jufiice ; 
» et que led. Pierre-Jacques Verdelhan en jouijjoit et outre ceux-là de plufieurs 
» autres « fit requérir ce Juge de vouloir fur ce ouir plufieurs témoins qui 

ayans 

(a) (b) Extraits des Régiftres baptiftéres de la ParoiiTe de St Germain de Calberte délivrés le 5 Novembre 
1763 par François Dauphin Curé de ladite Paroiiïe, & légalités par Pierre-André Solier Avocat en Parlement , 
& Juge de St Germain de Calberte. 

(c) Extrait des Régiftres des baptêmes de la même Paroiffe délivré le i3 Août i/63 & légalifé le 23 du 
même mois par Henry Michel Seigneur de las Combes & Je Soultelle, Confeiller du Roi & fon Lieutenant Gé- 
néral au Siège de Montblanc, qui certifie de plus que » la famille des Verdelhan-des Molles ejloit comprife dans 
» la clajfe des nobles. « (d) Voyez la notte a b de cette page. 

(e) Expédition délivrée fur l'original le 3 Mars 1758 par Caftanet Notaire, comme fils réfignataire & pour- 
vu de l'office et nottes de feu Pierre Caftanet Notaire Royal de S 1 Etienne de Valfrancifque qui avoit reçu l'acle. 

/ g) Voyez la notte a b de cette page. {h) Original. 

(1) Extrait du Régiftre des mariages de la Paroiffe de St Germain de Calberte, délivré le i5 Aouft 1 jôS & 
légalifé le 23 du même mois par Henry Michel Seigneur de las Combes & de Souftelle, Confeiller du Roy & 
fon Lieutenant Général au Siège de Montblanc, qui certifie déplus que » la famille des Verdelhan des Molles 
» ejloit comprise dans la clajfe des nobles. « (k) Original. 



l'Anis . — Typoorapiiik tif 1 liens DlDOT frères. BU el Cie, rue Jacob, 66. 



n3 7 VERDELHAN. i5 

ayans été choifis dans le corps de la noblefle attefterent unanimement les faits 
cy-deiïus & de plus que » led. S''. Pierre-Jacques Verdelhan, tant luy que led. 
» S y . Daniel fon père , avoicnt aquis plufieurs autres fiefs et notament qu'ils 
» étoient Confeigneurs du lieu et ParroiJJe de S'. Germain de Calberte &c. « 11 
mourut à Touloufe en 1752 (a); & de l'on mariage avec Dame Marguerite 
Canonge morte le 21 Avril (b) 1749, âgée de 39 ans, & inhumée dans 
la Chapelle du S 1 . Sacrement de TEglile Paroifïiale de S 1 . Germain de Cal- 
berte, font iifus les enfans qui fuivent. 

11. Jean -Daniel Verdelhan-des Molles, Seigneur des Molles, de la Gar- 
de, du Poujol, de la Beffede & Cofeigneur de S 1 Germain de Calber- 
te &c, né le 24 Juin (c) ij3j , eut pour parain dans la cérémonie 
de fon baptême faite le furlendemain, S r . François- Germain Verdel- 
han. 
11. Jaques - Gaspard Verdelhan né le i3 Juin (d) 1739, a embraffé 

TÉtat eccléfiaftique. 
11. Léon -Maurice Verdelhan Sous-Lieutenant dans le Régiment de Con- 

dé Infanterie, naquit le 14 Juin (e) 1744. 
11. Pierre -Marie Verdelhan-des Molles Sous -Lieutenant dans le Régi- 
ment de Bourbon Infanterie, naquit le 8 Septembre (/) 1743. 
11. Jeanne Verdelhan-des Molles née le 11 Juin {g) 1735, fut mariée 
le i er Novembre (A) 1732 avec Noble Jean -Olivier de Teissier 
Seigneur de S 1 . Frezal, de la Vernede &c. 



BRANCHE 

DES SEIGNEURS DES FOURNIELS. 

VI. DEGRÉ. 

jaeymond Verdelhan, du Mas de Frepeftel dans la Paroiffe de S 1 Germain 
de Calberte (dont on obferve que les Seigneurs des Molles font Cofeigneurs ) 
devoit être fils de Pierre Verdelhan frère d'Antoine Verdelhan Seigneur de 
Merveillac auteur du V e Degré de la branche aînée , Jean Verdelhan Seigneur 
des Fourniels , fils dudit Reymond, étant qualifié coufin germain (/) de Daniel 
Verdelhan Seigneur de Thonas que Ton préfume avec toute vraifemblance 
être petit-fils dudit Antoine Verdelhan Seigneur de Merveillac , par les fortes 
raifons que Ton en a données à l'article du VI e Degré de la branche des Sei- 
gneurs des Molles; Reymond Verdelhan que Ton trouve nommé dans un acte 

{a) Prouvé par une atteftation donnée les i 5 & i6 Aouft 17G3 par M r, ' s Jean-Jaques-Jofeph , Marquis de Ro- 
queferviere, Chevalier, Gabriel de Sarazin-du Plagnol ancien Capitaine au Régiment de Brie, Chevalier de 
l'Ordre Royal & Militaire de St Louis, Jean- Louis de Juge Baron de St Martin de Boubeaux, Chevalier, & Si- 
mon de Cabiron ancien Capitaine au Régiment de la Marine, Chevalier de l'Ordre Royal .v Militaire de St I nuis, 
habitans a St Germain de Calberte & St Etienne de Roqucferviere, portant mot pour mot que » la famille vie W 
» de Verdelhan-des Molles domiciliée depuis plufieurs fiécles audit St Germain de Calberte, étoit depuis très- 
» longtemps comprife dans la clafTe des nobles du Diocèfe de Mende; que feu M 1 de Verdelhan-des Molles 
» père de ceux d'aujourd'huy, étoit un Avocat célèbre au Parlement de Touloufe où il étoit mort en \-?i ; .s, 
» que cette famille depuis plufieurs générations avoit poflëdé des fiefs <v vécu noblement. » 
\b) Voyez la notte c d de la page i3. (c) (d) (e) (f) {g) Voyez la notte a b de la pai;e 14. 

(A) Extrait des Régittresdes mariages de la Paroiffe de S< Germain de Calberte délivré le [5 & légalifé le 
23Aoult 1 7 C> 3 . i Voyez le teftament du I er Juin [621 a cité .1 l'articlede h, miel Verdelhan Sei- 

gneur de Thonas auteur du VII e Degré delà branche des Seigneurs des Molles. 



Regiftre cinquième. ''■ e e e e e e 



VERDELHAN. 



1 1 38 



du 3 Février Ça) 1372, fit lbn teftament le 3o janvier (b) 161 1 & mourut 
avant le 3o Septembre (c) 1612; De fon mariage avec Jeanne Reymond 
morte aufii avant le 28 May (d) 16 17 8c qui étoit fœur de Noble Jean Rey- 
mond S', du Mazelet, naquirent entr 1 autres enfans. 

7. Jean Verdelhan ci-après. \ demeurons tous à S 1 . Germain de Calberte , 
7. Pierre Verdelhan. | <l ui tranfigerent le 28 May (e) 16 17 par acte 

Tr / palTé en préfence de Nobles Jean & Jaques 

7. David Verdelhan. I D , £ , CrQ , A/r , . r . 

1 \ Reymond père & fils, b IS du Mazelet, au fujet 

7. François Verdelhan. J de la fuccelîion de leur frère. 

& 

7. Jaques Verdelhan qui mourut vers le i3 du mois de May 16 17 fans 

enfans de fon mariage avec Anne Farellesse. 

VII. DEGRÉ. 

Jean Verdelhan Seigneur des Fourniels s'établit à S 1 . Etienne de Val- 
francifque ; il eff nommé, comme on vient de le dire cy-delfus, dans la tranf- 
acfion de 1 6 1 7 , dans laquelle il déclare qu'il jouiffoit des biens qui lui 
avoient été laiffés par Louis Verdelhan fon riére-oncle ; & époufa par con- 
trat du 3o Septembre (f) 161 2 Demoifelle Françoife de Sabatier fille de 
François Sabatier S r . du Soleirol, & de Demoifelle Françoife de Valette; en 
faveur de ce mariage Noble Jean Reymond S r . du Mazelet, oncle dudit Jean 
Verdelhan lui fit don de la cenjive , droits de directe feigneurie , Juridiction 
haute, moyenne et baffe, mère mixte et impere qui luy appartenait fur le Mafage 
des Fourniels , Parroijfe de S'. Germain de Calberte; il ne vivoit plus le 7 Fé- 
vrier (g) i63o fuivant un acte de ce jour dans lequel eft énoncé le teftament 
qu'il fit le 8 Avril 1621 , par lequel il déclara que fa femme étoit alors en- 
ceinte & qu'il en avoit déjà eu pour enfans 

8. Jean Verdelhan dont on ignore la deftinée. 
8. Pierre Verdelhan cy-après. 

& 
8. Jeanne Verdelhan laquelle étoit mariée le 12 Août ( h ) 1659 avec 
Jean du Puy demeurant à S 1 . Etienne de Valfrancifque. 

VIII. DEGRÉ. 

Noble Pierre Verdelhan Ecuyer, Seigneur des Fourniels, demeurant auffi 
à S 1 . Etienne de Valfrancifque, &. faifant profeffion de la Religion prétendue 
réformée, étoit encore mineur lors du teftament de fon père qui lui fit don 
de la fomme de 400 livres payable quand il auroit atteint l'âge de 25 ans ; 
eft nommé Pierre Verdelhan Ecuyer, S r . des Fourniels, dans une quittance qu'il 

(a) Expédition délivrée le 16 Janvier 17G1 par Nicolas-Salomon Caftanet Notaire Royal de Si Etierfhe Ro- 
queferviere de Valfrancifque, fur l'original qui étoit en fon pouvoir comme acquéreur des nottes de François 
Coite Notaire Royal qui avoit reçu Fade, & légalifée le même jour. 

(b) Prouvé par le contrat de mariage de Jean Verdelhan fon fils , dans lequel eft énoncé ce teftament. 

(c) Prouvé par le contrat de mariage de Jean Verdelhan fon fils. (d) Prouvé par l'acle suivant. 

(e) Expédition délivrée le 16 Janvier 1761 par Nicolas-Salomon Caftanet Notaire Royal à St Etienne 
Roqueferviere de Valfrancifque, fur l'original étant en fon pouvoir, comme acquéreur des nottes de Léonard 
Code Notaire Royal qui avoit reçu l'acte, & légalifée le même jour. 

/ [g) Expédition délivrée le 26 Novembre 1760 par ledit Caftanet Notaire, fur l'original étant en Ion pou- 
voir, comme acquéreur & garde d'une partie des nottes de Jaques Caftanet Notaire Royal qui avoit reçu l'acle; 
& légalifée le lendemain. (/?) Original. 



r,3 9 VERDELHAN. 17 

donna le 14 Septembre (a) 1648 à Antoine du Noguier Ecuyer, S r . des 
Molles ; paroît encore fous les noms & qualités de Pierre Verdeillan Ecuier, 
Sieur des Fourniels , dans une reconnoiffance féodalle qu'on lui donna le 23 Sep- 
tembre (b) fuivant, comme ayant droit et caufe de feu Noble Jean de Raimond 
Seigneur du Ma\elet , favoir d'une pièce déterre affile au Mas des Fourniels, 
appellée la Redonnelle , étant fous fa directe feigneurie et Juridiction haute, 
moienne et bajfe, mère, mixte et imper e , & vivoit encore ie 12 Août (c) 
i65q, date d'un accord qu'il fit avec Jean du Puy fon beau-frere, dans lequel 
ade il prend la qualité de Noble Pierre de Verdelhian Sieur des Formels, fils de 
feu Jean Verdelhian Sieur des Formels, & de feue Damoifelle Françoife de Sabatier ; 
De fon mariage accordé par contrat poftnuptial du 27 Mars (d) i652 avec 
Demoifelle Lucrèce de Valmalette ( qu'il avoit époufé en face d'Eglife le 
2 Juin (e) 1649) fille de Luc de Valmalette Ecuyer, (/) & de Demoifelle 
Françoife de Belcastel, il eut entr'autres enfans ceux qui fuivent. 
g. Jaques Verdelhan continue la defcendance. 

9. Annibal Verdelhan fuivra après toute la poftéritô de fon frère aîné. 
9. Noble Pierre Verdelhan Seigneur des Fourniels, né le 29 Mars (g) 
i655, étoit Lieutenant du Juge de la Ville de S 1 Etienne de Valfran- 
cifque, lorfqu'il obtint le 28 Novembre (h) 1694 une atteftation des 
Officiers ordinaires de cette Ville, portant qu' » il eftoit cadet de fa fa- 
it milhe, que fon frère ayné et fon frère cadet (7) eftoient alors dans le 
» fervice defpuis longtemps Lieutenans de Cavalerie dans le Régiment 
» de Noailhes Marquis «; & fit fon teftament le 19 Avril (k) ij33 
par lequel il voulut être enterré au cimetière de la Paroiffe de S 1 Etienne 
de Valfrancifque ; dans une reconnoiffance féodalle du 19 Septembre 
(/) 1 73 1 que lui avoit donné le nommé Jean Metge, du lieu des Four- 
niels, pour plufieurs pièces de terre qui étoient fous fa feigneurie et ju- 
ridiction haute, moienne et baffe, mère, mixte et impere, lituées au lieu 
des Fourniels, il eft dit fils de feu Pierre Verdeillan Seigneur des Four- 
niels , iceluy fils de Jean Verdeillan aufji Seigneur des Fourniels ayant 
droit de Noble Jean de Reimond Seigneur du Ma\elet et iceluy fils et hé- 
ritier de Noble Jaques de Reimond Seigneur du Vilar , acquéreur de Noble 
Charles de Rochebaron Seigneur de la Garde. 
9. Jeanne Verdelhan étoit veuve de Chriftophe Privât lors du teftament 



<7 Expédition délivrée le 27 Février 1684 par Privât Notaire Royal, fur l'original exhibé & retiré par M c 
André Sollier petit-fils & garde -nottes de M Jaques Vilar Notaire Royal de S 1 Germain de Calberte qui avoit 
reçu l'acle. 

(b) Expédition délivrée le 20 Aouft 1687 par David de la Fabregue Docleur es Droits, Avocat en la Cour 
du Sénéchal de Nifmes, Commiffaire député par ladite Cour, fur l'original à lui exhibé & qui avoit été enfuite 
retiré par St André Solier, petit-fils & garde-nottes de feu M 1 ' Jaques Vilar Notaire Royal de S' Germain de 
Calberte qui avoit reçu l'acle. 

(c) Original. (i) Expédition délivrée le 26 Novembre 1760 parle fufdit Caftanet No- 
taire, fur l'original étant en fon pouvoir, comme acquéreur & garde d'une partie des nottes de Marc de la Pierre 
Notaire Royal du nombre des réduits de St Etienne, qui avoit reçu l'acle, <x légalifée le lendemain. 

(e) Extrait du Régiftre des mariages des habitans de la Religion Prétendue Réformée de la Paroiffe de S' 
Etienne de Valfrancifque, délivré le iô Janvier 171")! par le S r du Puy Greffier commis en Pabfence du Greffier 
en titre delà Communauté; cet extrait légalilé le même jour. 

(/) On lui trouve cette qualité dans le contrat de fon mariage du 27 Aouft 1612 avec Demoifelle Françoife 
de Belcaftel. g Extrait du Régiftre des baptêmes des habitans faifans profeffion de la Religion Préten- 

due Réformée de la Communauté de St Etienne Roqueferviere de Valfrancifque, délivré le 24 Décembre [760 
par le S 1 ' Heries Greffier de ladite Communauté; cet extrait légalifé le même jour. h Original. 

i Ees titres produits ne font point mention de ce frère cadet ; on ne connoîl l'on existence que par ce certi- 
ficat, (k) (/) Original. 

E e c e e »• e ij 



18 VERDELHAN. 



1 140 



de Pierre Verdelhan fon frère qui lui céda les directes & ccnfives, & la 
Jujîice moyenne & baffe des Fourniels, & Pinftitua l'on héritière univerfelle. 

IX. DEGRÉ. 

Noble Jaques Verdelhan Ecuyer, Seigneur des Fourniels, Capitaine de 
Cavalerie (a), demeurant comme fon père à S 1 Etienne de Valfrancifque, né 
le 21 Juillet 1 b) 1649, étoit Lieutenant de Cavalerie dans le Régiment de 
Crilfon le 12 Mars (c) 1688, dans celui de Noailles le 28 Novembre (d) 
1694, 8c fervoit encore en la même qualité dans le Régiment de du Clos lorf- 
qifil époufa par contrat du 25 Octobre {e) 1698 (ce Régiment étant alors 
en quartier dans la Ville d'Auvillar ) Demoifelle Elifabeth de Beauquesne 
fille de M r . M e . Antoine de Beauquefne Confeiller Procureur du Roy & de la 
Communauté de ladite Ville d'Auvillar , & de Demoifelle Marie de Rasse ; 
eft qualifié dans l'extrait baptiftére de fon fils aîné de Tan 1699 Capitaine en 
pied de Cavalerie ; cependant il ne prenoit encore que la qualité de Lieutenant 
de Cavalerie dans le Régiment du Clos lorfqu il fit fon teftament le 20 Fé- 
vrier (f) 1701 , étant, dit-il, en état de partir pour aller joindre fon Régiment: 
On lui connoît de fon mariage les enfans dont on va parler. 

10. Jaques-Antoine Verdelhan Seigneur des Fourniels naquit le 3 No- 
vembre [g) 1699. 

10. Jean Verdelhan naquit le i3 Septembre (h) 1712. 

10. Bernard Verdelhan va fuivre. 

10. Antoinette Verdelhan fut mariée avec Pierre de Bonnal habitant 
de S 1 Etienne de Valfrancifque. 

10. Jeanne Verdelhan - des Fourniels époufa par contrat du 4 Octobre (z) 
1733 Noble Pierre de Béringuier. 

X. DEGRÉ. 

Bernard Verdelhan Ecuyer, Seigneur des Fourniels, demeurant en la 
Ville de Chantelle le Château en Bourbonnois , né le 14 Mars (k) 1714, 
époufa par contrat du 11 Novembre (/) 1754 D lle Françoife Artaud 
fille de M e . Antoine Artaud S r . de Champforeft, Confeiller du Roy, Subftitut 
de fon Procureur en la Châtellenie Royale de Chantelle, & de Dame Claudine 
Arnoux ; il a eu de fon mariage 

1. Jaques-Antoine Verdelhan né le 9 May (m) 1736. 

(a) On le trouve ainfi qualifié dans le contrat de mariage de Bernard Verdelhan Ton fils, produit en original. 

(b) Voyez la notte g de la page 17. (c) Expédition délivré le 24 Décembre 1760 par Nicolas-Salomon 
Caftanet Notaire Royal de S* Etienne de Roqueferviere, fur l'original étant en fon pouvoir, comme acquéreur de 
partie des nottes de Caltanet Notaire Royal de S 1 Etienne qui avoit reçu l'acte, & légalifée le même jour. 

(d) Original. 

(e) Expédition délivrée fur l'original par Menet Notaire Royal , détenteur des Cèdes & Régiitres de feu M e 
Jaques Menet fon père. Notaire Royal d'Auvillat, & légalifée le 22 Décembre 1760. (f) Original. 

(g) (h) Extrait du Régiftre des baptêmes de la ParoifTe de St Pierre de la Ville d'Auvillar, Diocèfe de Condom , 
délivré le 20 Décembre 1760 par le S r . Bonnegarde Prêtre Vicaire de ladite Eglife, & légalifé le 22 du même 
mois. 

i Cette dateefl énoncée dans un acte original du 29 Décembre ij'56. 

k Voyez la notte g h de cette page. (7) Original. 

m) Extrait du Régiftre des baptêmes de la Paroiffe Saint Nicolas de la Ville de Chantelle le Château, Dio- 
cèfe de Bourges, délivré le 14 Décembre 1760 par le S 1 ', de Loynes Curé de ladite Eglife, Prieur de Saint 
Vincent, & légalifé le 19 du même mois. 



I 141 



VERDELHAN. 1 



2. Gabrielle - Françoise - Angélique Verdelhan née le 3o Septembre 

(a) 1758. 
& 

3. Jeanne - Toinette - Léonardine - Bernardine - Françoise - Simonne 

Verdelhan-des Fourniels née le 6 Novembre (b) 1760. 

BRANCHE CADETTE 

DES SEIGNEURS DES FOURNIELS. 
IX. DEGRÉ. 



A, 



.nn ib al Verdelhan - des Fourniels ( 2 d fils de Pierre Verdelhan Ecuyer, 
Seigneur des Fourniels, 8c de Lucrèce de Valmalette) né le 5 May (c) 
i652, fut marié le 3 Décembre (d) 1696 avec Demoilelle Françoife le 
Vieux, âgée d'environ 35 ans, de la Ville de Nifmes, fille de Daniel le Vieux 
8c de Demoilelle Françoife de Clessé ; 8c il en eut deux enfans, favoir 
10. Jaques Verdelhan-des Fourniels qui va fuivre. 

& 
10. Marie Verdelhan-des Fourniels née le 26 Février (é) 1704, & 
mariée par contrat du 25 May (f) 1727 avec » Haut & Puiffant Sei- 
» gneur Meffire « Claude de Moreton dit le Comte de Chabrillan & 
qualifié au (fi Chevalier , Seigneur de Boiiîbn, du Mandement d'Alegre, 
de S 1 . Jean Centeiner, de l'Emparé &c. 

X. DEGRÉ. 

Jaques Verdelhan Ecuyer, Seigneur des Fourniels, de S 1 Nazaire , de 
Guizans, de Paris, de Merlet , de Gufnianne , de Montanegues 8cc , Confeil- 
ler-Sécrétaire du Roy , Maifon , Couronne de France 8: de fes Finances en 
1748, l'un des Fermiers Généraux de Sa Majefïé, Confeiller Maître-d'Hôtel 
ordinaire de la Reine, 8c ci-devant Agent des affaires du Roy de Pologne, 
Duc de Lorraine en France, naquit le 23 Février (g) 1697. Pierre Verdel- 
han fon oncle lui avoit laiffé par fon teltament la haute juftice qu'il avoit au 
lieu des Fourniels 8c fes dépendances, tout ainfi que lui 8c fes auteurs en avoient 
joui de tout temps. Il eft mort à Paris le 7 Novembre 1763 8c a été inhu- 
mé en l'Eglife de S 1 Euftache; De fon mariage avec Marie-Madeléne Morin 
il a eu une fille nommée 

a Extrait du Régiltre des baptêmes de l'Eglife Paroifliale de Saint-Julien de Tulle, délivré le i3 Fé- 
vrier 1760 par le S r . du Myrat Curé de ladite Paroilfe, tt légalisée le lendemain. 

(b) Extrait du Régiftre des baptêmes de la même Paroiffe, délivre le 2 5 Novembre 1760 par le S'\ Goude- 
lou Vicaire , & légalifée le 27 du même mois. 

(c) Extrait du Régiltre des baptêmes des habitans de la Religion Prétendue Réformée de la Paroiffe de Si 
Etienne de Valfrancifque , délivré le ib Janvier 1761 par le S', du Puy Greffier commis en l'abienee du Greffier 
en titre de la Communauté ; tk légalifé le même jour. 

(d) Extrait du Régiftre des mariages delà Ville de Nifmes délivre le 10 Décembre [760 par le S 1 . Jacomon 
Cure de Nifmes, & légalité le même jour. 

e Extrait du Régiftre des baptêmes de la Ville de Nifmes délivré le io Décembre 1760 par le S r Jaco- 
mon Curé de Nifmes, & légalifé le même jour. 
if) Titres de Moreton-de Chabrillan. Voyez la notte c de cette page. 



■gft^*aÉj^ÉtfaaMÉ»BMa^BMfliiaiaa 



20 



VERDELHAN. 



"iilnii "■ 1 1 



I 142 



XI. DEGRE. 

Bathilde - Madeléne - Félicité Verdelhan - des Fournicls , mariée 
par contrat du 28 Février {a) 1732 avec » Haut ^v Puiflant Seigneur Melïire « 
Jaques de Moreton dit le Comte de Chabrillan, Chevalier, Seigneur de Bouf- 
fon, du Mandement d'Alegre , de S 1 Jean Centeiner & aujourd'hui du chef de 
fa femme, Seigneur de S 1 Nazaire , de Guizans, de Paris, de Merlet, de Guf- 
niane, de Montanegues &c ; Chevalier de TOrdre Royal & Militaire de S 1 
Louis , ci-devant Colonel d'un Régiment de Cavalerie de fon nom & Maré- 
chal des Camps & Armées du Roy. 

(a) Titres de Moreton-de Chabrillan. 



T'ù £■ vérifié par Nous Chevalier, Confeiller du Roy en [es Confeils, Juge d'Armes de France. 




> ^ r 




-■■'■^■LZr.-^.^ -- .f. .:.-,- „>--.,■■.,-.,, ,■„-.,. 



1 143 



de VERGNETTE, 

Seigneurs en partie îTAlban en Rouer gue, d'Hardencourt, du Labit, de Gacieres, 

de Farguettes , &c. 

En NORMANDIE. 




D'Azur, à un Chevron d'Argent, chargé de trois Etoiles de Gueules, & accom- 
pagné de quatre Etoiles d'Or, trois en chef & une en pointe. 



CEtte famille, originaire de Rouergue, établie depuis Tan i5jo, en 
Normandie , & dont les anciens Titres furent enlevés ou brûlés pendant 
les premiers troubles de la Ligue, comme il eft juftifié par une Enquête faite 
en Tannée i58j , ne peut en conféquence, quoiqifavec une prélbmption de 
Nobleffe fort ancienne, fondée, tant fur cette Enquête, que fur rentrée 
d'Antoine de Vergnette dans l'Ordre de Malthe dès Tannée 1 57 1 , rémon- 
ter les filiations que jufques à Charles de Vergnette, dont on va parler. 

PREMIER DEGRÉ. 

Charles de ( a ) Vergnette, I er du nom, vivant vers Tan 1480, eft quali- 
fié dans un acte paffé au nom de Jacques de Vergnette fon arriére petit-fils 
du 20 Février (b) i586, Ecuyer, Seigneur en partie d' Al ban en Rouer gue , & 
Capitaine d'une Compagnie de Gens de pied, ayant commandé en Lombardie & en 
Piedmont fous la charge du Sieur de Briffac. Le même Acte ajoute que le Roi 
François I. le fit Chevalier de ï Acollade , c\ qu'il avoit époufé Demoifelle Ca- 
therine MARTRIN, de la Maifon de Splos ou des Plas en Rouergue. Il eut 
deux enfans, qui fuivent. 

2. Pierre de Vergnette a continué la defcendance. 

2. N de Vergnette, Ecuyer, fut père d 1 

3. Antoine de Vergnette, Cou/in- germain (c) de Mathieu de 
Vergnette, Auteur du HT' Degré de la Branche aînée, & qui 
étoit le 20 Décembre (d) 1 57 1 , Chevalier de TOrdre de Saint 



(a) Les plus anciens Titres orthographient aile/ communément de Vergnettes avec un .va la lin; mais de- 
puis i5oans & plus l'ufage eft d'écrire de Vergnette sans 5. (b) Original. 

(c) Prouvé par l'Enquête du mois de Février Ô87, dont il fera fait mention dans l'Article de Jacques 
de Vergnette, Auteur du IV°. Degré de la Branche aînée. 

{d) Copie collationnée fui' l'original du tems de l'Acle par un Notaire-Secrétaire du Roi, & Control- 
leur en la Chancellerie de Touloufe. 



2 de VERGNETTE. 



1144 



Jean de Jérufalem. Il mourut peu de temps avant le 18 Février (a) 
i58 7 . 

IL DEGRÉ. 

Pierre de Vergnette eit qualifié dans l'Acte du 20 Février (b) i586, 
que l'on a cité un peu plus haut, Ecuyer, Seigneur d'Aïban en partie, fils & 
principal Héritier de feu Charles de Vergnette, Ecuyer, & de Demoifelle Catherine 
Martrin. Le même Ade ajoute qu'il avoit été Premier Gendarme de la Compa- 
gnie de M 1 ', de Bouttiercs , 8c qu'il avoit époufé Demoifelle Françoife de S 1 . 
MAURICE, de la Maifon de Condolz au Pais de Rouergue. On lui connoît 
deux fils ; fçavoir, 

3. Matthieu de Vergnette qui a continué la Branche aînée; 

3. Jacques de Vergnette, chef de la Branche puînée. 

///. DEGRÉ. 

Matthieu de Vergnette eft qualifié dans l'Acte du 20 Février (c) i586, 
que Ton vient de citer, Ecuyer, Seigneur en partie d'Alban, & homme d'Armes 
de la Compagnie de M' . de Terrides. Le même Acte ajoute qu'il époufa Demoi- 
felle Anne de CASTE LN AU, de la Maifon de la Roque - d'Affac 
en Albigeois, Maifon noble de toute ancienneté ; & que de ce mariage étoient 
nés plufieurs enfans, tant garçons que tilles. L'un d'entr'eux fut 

4. Jacques de Vergnette, qui va fuivre. 

4. Et un autre dont le nom n'eft point connu, paroît avoir été père de 

5. Charles de Vergnette, Ecuyer, Sieur de la Brofîe, qualifié Cou- 
fin iffu de Germain de François de Vergnette, Auteur du V e . De- 
gré de la II e . Branche, & de Charles de Vergnette frère du mê- 
me François, dans une Sentence du 12 Février (d) i632, par 
laquelle il fut nommé leur Tuteur; à moins que ce Sieur de la 
Broffe n'ait été fils de Jacques de Vergnette, qui fuit. 

IV. DEGRÉ. 

Jacques de Vergnette, Ecuyer, Seigneur de Bonrepos & de Farguettes près 
de Gaillon en Normandie, 8c Commiffaire des Guerres dans les Pais -Bas, 
s'attacha auflî-hien que Jacques de Vergnette fon Oncle, au Cardinal Charles 
de Bourbon, I er . du nom, Archevêque de Rouen 8c Abbé de Jumiege , qui 
leur donna par Acte du 24 Janvier (e) i5y5, fept ou huit Fieffés, dépendantes 
de ce Monaftére , dont quelques-unes avoient été poffedées par des Gentils- 
hommes. Le neveu, dont on parle maintenant, fut d'abord Gentilhomme 
fervant de ce Prince. Cependant on lui contelta fa nobleffe; 8c comme pref- 
que tous les Titres de fa famille, auffi-bien que ceux de plufieurs autres Mai- 
fons nobles de Rouergue 8c de l'Albigeois , avoient été enlevés ou déchirés , 
rompus 8c brûlés, pendant les premiers troubles de la Ligue; il lui fut permis 
par Arreft de la Cour des Aydes de Paris du 19 Janvier (/) 1587, de la 

jufHfîer 

{a) Prouvé par l'Enquête que l'on vient Je citer dans la note c de la page précédente. (b) Original. 

(c) Original. (d) Original. (e) Original. (/) Original. 



BIBLIOTHECA ) 



La 15-lblÂ.othèqu2. 
Université d'Ottawa 
Echéance 



The. Llbn.(ViLf 
University of Ottawa 
Date Due 





±3 900 3 ^28 26 6 90b 
CS 5 8 7 . h 7 3~ 



H02IER, LOU 

ORWORIftL ce 



1 8 § 5 y % y 

15 PIERRE 

N E R Q l 



uu furui lAWA 




COLL ROW MODULE SHELF BOX POS C 
333 10 09 09 12 01 9